La naïveté des dirigeants

Imprimer

Une sentence relève de façon magistrale : «le bon marché coûte cher». Nous l’expérimentons actuellement à tout niveau, chaque domaine le pratiquant selon ses particularités et ses compétences plus ou moins inspirées.

J’ai déjà traité de la différence entre la candeur et la naïveté. Je désire illustrer ici la naïveté comme un excès de confiance qui camoufle une irréflexion.

Les exemples foisonnent et se multiplient au gré de l’évolution de la covidémie, créant des drames humains dans plusieurs dimensions et différents milieux.

Je peux évoquer d’abord la conception que le système dirigeant nous a inculqué de la présence d’un microorganisme couronné par les microscopes, envahissant encore davantage les esprits que les corps…Il en est devenu ainsi un concept à qui il a été donné une place énorme alors que nos corps humains sont des micro-univers bien plus complexes à quoi s’ajoute la complexité de l’ensemble d’une population.

En focalisant pareillement sur ce coronavirus, stratégie qui mène à une vision «bon marché» de l'existence, les dirigeants ont dépensé des milliards de francs, euros et dollars , ce qui équivaut à un «très cher» pour la dette publique.

A un moment donné, le concept a encore été rétréci en donnant place à la notion de zéro-covid sur laquelle l’Australie s’est appuyée:  «L’approche zéro-covid a un coût considérable pour l’économie mais aussi pour la liberté et la vie. Les Australiens l’ont appris à leurs dépens".

De plus, cette solution simplifiée à l’extrême par la croyance en la toute-puissance de la vaccination montre qu’elle doit payer le prix fort comme dans cet état :                                      Les leçons à tirer d’Israël ou encore  en Grande-Bretage : échec de la vaccination : les vaccinés tombent malades plus que les non-vaccinés.

Les systèmes de politique sanitaire ont misé sur des tests de détection, «bon marché» dans le sens qu’ils sont imprécis comme l’ont prouvé des scientifiques de haut niveau, et à si grande échelle qu’ils ont aussi creusé les finances des nations. Dans un second temps, leurs prix sont utilisés maintenant pour faire pression sur les individus qui refusent la vaccination au point d’en étrangler plusieurs «la bourse ou la vie» !

Une doyenne de faculté de pharmacie en est arrivée à interdire l’entrée aux étudiants qui ne seraient pas vaccinés. C’est vraiment réduire les jeunes à passer par un goulet d’étranglement pour pouvoir se former, alors qu’ils ont déjà tellement investi de leur personne tout entière pour être admis.

Comme le dit très clairement un professeur d’ethnologie : Nous entrons dans une ère où se faire vacciner constitue un nouveau rite de passage dans lequel ceux qui ne se soumettent pas aux injonctions sanitaires décidées par les instances politiques risquent de devenir des citoyens de seconde zone. Il exprime aussi nettement à quel point ce système réduit l’intelligence donc en fait une faculté «bon marché», de peu de valeur : Etrange époque où l’on s’habitue peu à peu à voir des gens porter docilement un masque alors qu’il n’y a personne autour (dans sa voiture, dans la forêt, au bord d’un lac…). Un défi à l’intelligence sûrement, un consentement non raisonné évidemment.

Portés par leur soif d’apprendre et de se développer, des étudiants grondent sous l’obligation de la vaccination et mettent en évidence les limitations d'un concept facile qui laisse miroiter le seul espoir, la seule solution à sortir de l’impulsion coronavirale.

Evidemment, certains responsables essaient de bricoler des solutions, démarche qui est aussi une façon de réduire la richesse de l’enseignement. Au programme à Genève, une période transitoire jusqu’au 15 novembre, durant laquelle certains cours théoriques pourront encore être proposés à distance, au bon vouloir des professeurs. Or la majorité des enseignements sont basés sur la pratique professionnelle, tel est l’esprit de ces formations offertes par la HES-SO. Un atelier de soin clinique ou un laboratoire dans une filière d’ingénierie ne peuvent que difficilement se réaliser en télétravail.

Le domaine hospitalier reflète aussi à quel point le simplisme (une forme de «bon marché» mental) est imposé. Ici un chirurgien, de fait quelqu’un aux premières loges, le dénonce avec son bon sens pragmatique : « Il y a une pénurie de tous les personnels, il y a 30 000 postes de titulaires non pourvus à l’hôpital. On manque de soignants dans tous les domaines, notamment en réanimation »,

Cet état de pénurie se perçoit dans maints services : Face à l’obligation vaccinale, ces grands hôpitaux qui reculent faute de personnels. Voici encore un contraste patent entre le prix à payer pour tous les patients et leur famille qui en subissent les conséquences et l’économie faite en limitant les interventions.

Au niveau des cabinets médicaux, l’ambiance médicale générale coûte cher. D’un côté à cause des conditions politiques : À l’heure actuelle, nous sommes menacés d’être contrôlés, verbalisés, voire emprisonnés si nous continuons à soigner en étant non vaccinés. C’est incroyable, mais c’est la réalité du jour. Cette situation interfère terriblement dans la relation médecin-patient : Soit, on arrive à les convaincre parce qu’on est un bon médecin et que l‘on est convaincu soi-même. Soit, les patients prennent une autre décision que l’on doit respecter. C’est la liberté de choix et c’est ce sur quoi est basée notre médecine à la française.

Il souligne aussi un point fondamental en mentionnant que les malades vont chercher recours auprès des médecines alternatives ou complémentaires. Il est important que ces personnes gardent un pied dans la médecine classique. J’ai toujours essayé de faire le lien entre les deux, mais aujourd’hui on est rentré dans une médecine très brutale où il faut imposer et il ne faut plus débattre. Ainsi le bon marché de la médecine imposée par le gouvernement devient très coûteuse pour la médecine conventionnelle qui voit ses «clients» se tourner ailleurs.

De leur côté, les pharmaciens ne sont pas épargnés : On a l’impression aujourd’hui d’être des parias, on était hier des héros ! Je suis amené à subir une injection dans mon organisme pour laquelle je m’oppose pour plusieurs raisons. Je me sens presque obligé de le faire plus pour des raisons professionnelles que pour des raisons de santé.  C’est cela le grand paradoxe.

Aujourd’hui nous sommes voués aux gémonies parce que nous ne sommes pas vaccinés, alors qu’au début nous n’avions pas de protection. Aujourd’hui avec toutes les protections que nous avons, nous avons des façons de nous protéger très efficaces contre la Covid-19. Tout cela ne suffit pas, je pense qu’il y a une volonté politique à vouloir absolument vacciner tout le monde.

Un anthropologue de la santé dénonce clairement le processus politique qui semble être prioritaire actuellement :  Covid-19 – Une nouvelle fraude scientifique à l’origine du pass  "sanitaire"

Ce qui s’avère poignant et qui étreint les coeurs à en retirer les élans de vie, c’est toutes ces manigances qui réduisent les êtres humains à des moutons démunis, masqués et piquouzés. Toutefois, ils ne sont qu’endormis et certains se réveillent avec conviction et l’intuition qui les inspire à faire renaître une humanité gérée par des institutions qui ne lui retirent pas sa dignité.

 

 

Commentaires

  • oui oui oui
    bravo Marie France pour ta persévérance

  • Chère Françoise, quel plaisir de te voir sur ce blog, je vais t'appeler !

    Je rappelle que Françoise Berthoud est une, ou la pionnière en matière de recommandations concernant les vaccins et cela en pédiatrie. C'est grâce à la doctoresse Françoise Berthoud que je n'ai pas fait vacciner mes enfants, ou du moins, le moins possible. Elle a été la première à informer sur les métaux lourds incorporés dans les vaccins. Cela fait également des décennies qu'elle a lutté contre l'utilisation abusive d'autres "médicaments" (et non de remèdes), notamment l'utilisation démoniaque d'antibiotiques. Sans jamais abusé de sa position et de ses engagements, Françoise Berthoud et sa clairvoyance a sauvé énormément de vies, c'est une héroïne avec ses livres et cela depuis la fin des années 70. Un énorme merci à la Doctoresse et amie Françoise Berthoud pour son intelligence et son amour de son métier de médecin.

    Un membre en fonction et responsable du comité covid de la FDA américaine, déclare que les vaccins COVID tuent plus qu'ils ne guérissent lors d'une diffusion en direct sur Youtube.

    La FDA américaine avait déjà demandé, depuis plus d'une semaine, 10 septembre 2021, de ne pas administrer de 3ième dose de pfizer ou autres aux patients.

    https://nworeport.me/2021/09/17/fda-panel-member-says-covid-vaccines-are-killing-more-than-theyre-saving-during-youtube-livestream/

  • Il y a moins de 32 millions de primo-"vaccinés" en France !
    Et moins de 19 millions de doubles "vaccinés".

    Comme a son habitude, le gouvernement français ment, il a par exemple, comptabilisé 11 millions de doses jetées à la poubelle comme injectée, il faut également dire, qu'ils trichent de manière éhontée concernant les statistiques qui ne sont pas publiques, ils ont également inclut les autres vaccins administrés dans les chiffres des doses "covid".

    Et maintenant, une énorme campagne mensongère se forge concernant les effets secondaires et les morts dus aux injections "covid".

    La FDA a publié une étude qui prouve que ces ""vaccins"" qui n'ent sont pas, n'ont fait que de booster les mutations pathogènes, que sans ces "vaccins" le virus covid se serait dégénéré tout seul, c'est également le constat fait par le Prof. Raoult avec de très sérieuses études à la clé.

    Le variant delta était pratiquement inoffensif avec très peu de cas sérieux, c'est le pfizer qui lui a redonné une orientation de recombinaison-variants qui aujourd'hui sont létales et graves.

  • Il n'y a rien de plus facile, de plus chaleureux et de plus confortable que d'embrasser le consensus et de se faire caresser d'en haut. Pas moi, si je pense que les masques sont une blague, que le pass vert est une farce, que les fermetures sont un péché impardonnable et que les vaccins méritent le doute et un examen approfondi - je dirai ceci. Aussi scientifiquement et surtout au niveau socio-civique :

    Je n'ai aucun problème avec quiconque a décidé de se faire vacciner, de garder ses distances ou être méticuleux. C'est son droit. Mais quiconque utilise son pass sanitaire vert et succombe aux diktats du gouvernement et des médias qui crachent leur haine partout -ce dernier, échouera à l'épreuve la plus importante de sa vie. Je tracerai une ligne avec des pratiques de propagande inappropriées qu'Orwell lui-même n'a pas encore pu inventer, je n'utiliserais pas de pass sanitaire tant qu'ils existeront, même si j'étais vacciné cent fois.

    Et à tous ceux qui sont dans ce camp de la liberté, je dis - un jour viendra et tout le monde comprendra votre héroïsme et ce à quoi vous avez été confronté. Levez la tête, regardez dans le miroir et aimez beaucoup ce qui s'y reflète : un être humain.

  • Vos propos fort bien exprimés m'ont évoqué l'histoire de la Tour de Babel!
    A l'origine, les gens parlaient une seule langue, un peu comme dans notre histoire sanitaire actuelle où il n'y avait qu'un microorganisme.
    Et puis, les hommes ont construit une Tour pour s'approprier la puissance du Ciel. Ainsi, les scientifiques ont construit un monde autour du virus couronné pour étudier et contrer ce microorganisme, favorisant ses mutations. Les experts s'en sont alors emparés pour tenter de dominer les populations.
    Selon la loi cosmique, tout cela ne peut que s'effondrer un jour. Dans les faits, on voit que la construction d'un pass sanitaire pour codifier le monde entier s'effrite déjà puisque certains pays y renoncent.

  • Votre image de Babel est tout à fait à propos.

    En fait, plus nos sociétés inventent de nouveaux moyens de communications et plus cette communication se disperse et devient pratiquement impossible.

    Par contre, en Angleterre, 63% de la population est "vaccinée" et 70% des morts du covid sont "vaccinés" !

    Ce sont les chiffres officiels du ministère de la santé anglais !

  • Le 23 novembre 2020, Alain Berset est présenté comme une victime d’une « maîtresse chanteuse ». Que devrait-on dire de la jeune femme qui a dû aller se faire avorter toute seule et payer la facture? Que dire de l’enfant de 4 ans qui a reçu la visite de 7 policiers de la Justice fédérale, alors que sa maman était seule, non armée, et totalement inoffensive.

    Notre propos ici ne s’arrête pas aux quelques milliers de francs de dépenses publiques mal placées. En revanche, il est indispensable de savoir dans quelle mesure, l’affaire a fragilisé le ministre ainsi que son ancien bras droit, devenu depuis le président de Swissmedic.

    https://lilianeheldkhawam.com/2021/09/19/alain-berset-une-toute-puissance-qui-interroge-en-democratie/

    https://www.letemps.ch/opinions/secrets-detat-secrets-dalcove

  • Grand merci pour cet article de Liliane Held-Khawan si consciencieuse et perspicace et qui montre avec rigueur les intrications entre différents systèmes.
    J'apprécie beaucoup qu'il y ait encore des journalistes qui cherchent à rendre la profondeur et la complexité des sujets apparemment du jour mais qui relèvent de plusieurs mécanismes qui rejaillissent sur la population, tout en étant aussi certains reflets.

  • Et M Lucas Brühin a été nommé le 13 décembre 2019 à la présidence du conseil de Swissmedic, l’Institut suisse des produits thérapeutiques, soit 2 jours après la réélection de Alain Berset au CF.

    Or, Swissmedic a joué un rôle-clé dans le cadre de l’introduction de vaccins anti-covid expérimentaux administrables aux patients des plus âgés jusqu’aux enfants de 12 ans(!)

  • Merci pour cette info.
    Il est intéressant de connaître le bagage de L.B : "L'avocat de 51 ans possède de nombreuses années d'expérience dans le contrôle et la gestion d'unités fédérales centrales et décentralisées ainsi qu'une connaissance approfondie de la gestion.
    Et sa fonction : Le Conseil de l'Institut Swissmedic, composé de sept membres, est responsable de la direction stratégique de l'Institut. Le conseil préside la direction de Swissmedic, qui est responsable de la gestion opérationnelle."
    https://www-admin-ch.translate.goog/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-77540.html
    Quelle place reste-t-il pour l'art médical dans un tel milieu`?
    On a pu en constater la pauvreté dans les directives données aux médecins dès le début de la crise dite sanitaire et les interdictions concomitantes.

  • Dans le début de ce projet d'industrialiser la santé, les catastrophes se mesurent à un niveau industriel.

    Ont-ils transformé les hôpitaux en camps d'extermination ?

    Ce n'est peut être pas le cas, mais les erreurs planifiées à un niveau industriel impliqueng des résultats à une échelle industrielle, c'est pour cette raison que depuis l'aube des civilisations la médecine est considérée comme un art, mais en tout cas pas comme une solution industrielle !

    Vouloir industrialiser l'art de la médecine est foncièrement criminel, assassin et absurde.

    Depuis le début de cette épopée, nous voyons combien de cas ne supportent pas tel médicament alors que d'autres non. Certains remèdes peuvent très bien soigner untel et tuer un autre patient. Cette erreur à grande échelle a déjà causé d'innombrables dégâts et décès !

  • J'apprécie beaucoup votre expression " industrialiser l'art de la médecine ". Elle est très pertinente et percutante.
    L'énorme déviation provient du fait de vouloir généraliser les personnes alors que chaque être humain est un individu unique. On le voit avec la situation sanitaire qui s'embourbe depuis plus de 18 mois malgré les sommes faramineuses investies pour des mesures généralisées.
    On peut dire aussi qu'on industrialise la raison avec des statistiques et des modélisations!

  • Oui, ça fait partie de ces mouvements d'uniformisation longtemps chéris par les tyrans ayant commis les pires massacres et génocides !

    Par contre, nous n'avions jamais les moyens utilisés qui passaient par la "médecine" !

    Il n'y a pas si longtemps, c'était le travail qui rendait libre, dans le cas présent ce sont des piqures, mais les goulags psychiatriques avaient déjà fait leurs preuves, maintenant les adjuvants présents dans leur poison, quelques remarques :

    Qui prend les paris??? Graphene / pas graphene???

    Avec l'approbation du vaccin de Pfizer, la FDA a publié une brochure d'information distribuée au public. La notice comprend la liste des composants du vaccin. Étonnamment, aucun élément mystérieux n'est répertorié sur la liste. Quel est l'ingrédient mystérieux? Personne ne le sait, sauf Pfizer et la FDA. Dans des documents techniques non destinés au grand public, la FDA révèle que cet ingrédient "SECRET" (facile à détecter) représente environ 22% du flacon non dilué (0,45 ml sur 2 ml), mais a complètement censuré le nom de l'ingrédient secret.

    Les avocats d'ICAN ont immédiatement contacté la FDA et demandé que le nom soit révélé. Cependant, la FDA a refusé de le faire sans demande formelle. Par conséquent, ICAN a soumis une demande formelle à la FDA, par l'intermédiaire de ses avocats, pour divulguer l'identité de l'ingrédient secret.

    L'ICAN pense que le public a le droit de savoir ce qui constitue plus de 20 % de la substance non diluée dans tout vaccin Pfizer - un vaccin que le gouvernement fédéral et les organismes gouvernementaux locaux aux États-Unis, ainsi que dans d'autres pays du monde, exigent de leurs citoyens qu'ils injectemt dans leur corps. Et les représentants du gouvernement, car sans transparence, le consentement éclairé ne peut pas être appliqué. »

  • Grand merci pour ces informations très précises. Heureusement qu'il y a des gens qui se regroupent pour affronter de telles invasions tellement sournoises puisque si petites en apparence.
    En même temps, je découvre cet article publié dans Le Temps :
     https://www.letemps.ch/economie/stephane-bancel-patron-moderna-on-veut-proposer-un-vaccin-un-iphone
    qui a déjà été commenté par un blogueur de 24H :
    http://pachakmac.blog.24heures.ch/archive/2021/09/23/la-course-aux-vaccins-arnm-haut-de-gamme-871753.html
    Une telle intention et invention est impressionnante de machiavélisme. Pour réagir à de tels procédés, il faut déjà prendre conscience qu'ils sont réels, ce qui n'est pas évident puisqu'ils surgissent si rapidement, du moins en apparence.

  • Un petit tours d'horizon de ceux qui possèdent vos caisses de pension, d'assurances santé, vos banquiers et mêmes vos représentants politiques

    https://rumble.com/vm6sgt-monopole-un-aperu-du-great-reset.html

    et

    https://www.disclose.tv/the-covid-network-an-analysis/

  • Merci pour cette vidéo très explicite sur la pyramide des différents acteurs financiers, pyramide qui se construit à partir des simples travailleurs. Ceux-ci en constituent la base, de même que nos corps sont la manifestation de notre incarnation. Toute une pyramide politico-économico-scientifique cherche à construire une nouvelle entité humaine avec ces inoculations à ARNm, sans pouvoir ni vouloir ressentir que l'être humain est habité par une énergie vitale qui est propre à son origine cosmique et que ceux qui se prennent pour des élites ne sauront jamais atteindre.

  • le pdg de moderna dit même que les jeunes devront se faire vacciner indéfiniment !

  • Beaucoup se souviennent de Christine Deviers-Joncour, qui fut la maîtresse de Roland Dumas, de longues années ministre des affaires étrangères de François Mitterrand.

    En son temps, elle sortit un livre de révélations intitulé « La putain de la République ».

    Son nom a beaucoup circulé dans des histoires de corruption impliquant les plus hauts personnages de l'État.

    Autant dire qu'elle a vu de ses yeux l'envers du décor, la face obscure du monde politique, et que quand elle en parle, elle sait de quoi elle parle.

    Devant l'horreur au prétexte soi-disant sanitaire dont la clef de voûte est la vaccination imposée à tous, elle se décide à reprendre la parole.
    *******
    Voici son analyse :

    " J’entendais leurs délires, loin d’imaginer qu’ils iraient jusqu’au bout de leur folie.

    La fête a assez duré !

    Je les ai vus, à l’époque, se goberger, s’empiffrer sur le dos de la bête. Je les ai vus, les yeux plus gros que le ventre, piller et se goinfrer.
    Se donner des lettres de noblesse factices que leur position et leur pouvoir leur conféraient.

    Je les ai vus bomber le torse et de leur petite hauteur, mépriser le peuple en donnant au château de Versailles des fêtes royales pour célébrer dignement l’arrivée au pouvoir du nouveau « monarque ».

    Les cortèges de voitures officielles comme autant de carrosses et les garden-parties de ces nouveaux parvenus bientôt emperruqués.

    J’ai vu les épouses et leur marmaille jouant à Marie-Antoinette sans vergogne sous les lambris, dont le passe-temps se limitait à organiser des dîners fins entre amis et visiter le Mobilier national comme on va chez Ikea. Gratuit ici.
    Surtout quand on omettait de restituer pièces d’art et meubles d’époque.

    Je les ai vus et j'ai payé très cher pour avoir été témoin, n’étant pas du sérail …

    J’ai vu les caisses noires des ministères exonérées d’impôts, les frais d’intendance éhontés enfler toute honte bue, chauffeurs et gardes du corps à vie et retraites cumulées replètes, retro-commissions sur des marchés d’état, des avions équipés comme des palaces volants, des jets sur le tarmac prêts à décoller au moindre caprice ou quand tsunamis, tremblements de terre et autres catastrophes permettaient d’appeler les hordes de photographes, après être passé en vitesse chez le coiffeur et le couturier branché, pour se faire immortaliser au pied d’un jet avec un sac de riz sur le dos.

    J’ai vu des soutes en provenance d’Afrique garnies de billets de banque et des coffres de voitures transformés en caverne d’Ali Baba pour distribution d’argent à grande échelle, des contrats d’État passés aux mains des filous, des comptes bien cachés dans des pays aux lagons bleus, des guerres fomentées pour piller les richesses de ceux qui n’en verront jamais la couleur et verseront leur sang sans même savoir pourquoi.

    Des enfants éventrés, des femmes violées, lapidées, torturées. J’ai vu un avion avec une croix rouge sur son flanc porter secours à des populations africaines affamées en leur tirant dessus, et j’ai même vu certains crocodiles bouffer de malheureux témoins encombrants et d’autres tomber des fenêtres, arrêts cardiaques et cancers fulgurants.

    Toute cette honte, tous ces crimes pour encore plus de Pouvoir et Richesses.

    Un monde aux mains de la Finance Internationale vorace, Bilderberg, Nouvel Ordre Mondial criminel, FMI, GAFAM etc, pour maintenir, verrouiller le système, protéger une élite et asservir les peuples en les abrutissant devant les écrans et en les dépravant en inversant les vraies valeurs !

    Nous leur donnons une once de pouvoir et ils perdent tout sens commun.

    Et plus on monte dans la hiérarchie, plus ils s’en donnent à cœur joie, perdent le sens des réalités et franchissent allègrement et sans états d’âme l’inacceptable.
    Et au plus haut niveau de la pyramide ils n’ont plus rien d’humain. Ce sont des monstres.

    C’est à croire que les deux grandes guerres, ne furent pour eux qu’un coup d’essai, Les millions de morts n’étaient qu’un premier test préparant l’extermination de toute l’humanité.!

    Le pouvoir, aphrodisiaque suprême, les déshumaniserait-il à ce point ? Et le fric, moteur essentiel à toutes ces dérives...

    Comment osent-ils se poser en donneurs de leçons, parler de probité, d’intégrité, de franchise, quand se multiplient leurs égarements et que les affaires de corruption et autres méfaits les éclaboussent ?

    Comment peuvent-ils contraindre le peuple à se serrer la ceinture en période de crise quand eux-mêmes s’allouent des gratifications et salaires insolents sous les lambris confortables de la République ?

    Alors que des milliards d’êtres humains souffrent de la faim, des épidémies, et qu’un enfant meurt toutes les minutes sur notre planète, il suffit que la Bourse s’enrhume pour qu’il soit possible de trouver en quelques heures les milliards de dollars et d’euros, jusqu’ici impossibles à débloquer pour soulager la souffrance de ceux qui meurent de faim !

    Quand l’homme cesse d’être déterminé par son propre esprit qui est l’esprit de la vie, il se transforme en robot. Cet insupportable mépris pousse à la violence ceux qui n’ont pas ou plus d’espoir.

    Dans notre pays des « Droits de l’Homme » il est devenu ordinaire de bafouer le principe d’égalité. La richesse, le luxe et l’apparence étalés sans vergogne sont devenus signes de réussite tandis que les plus faibles vivent leurs souffrances sans trop faire de bruit.

    Pour payer cette dette, ce monstre de papier, illégitime et abracadabrantesque, numérique et ubuesque, il nous faudra tout vendre. Jusqu’à nos dents on or et notre peau pour faire des abat-jours dans le bureau d’un maître du monde avec vue sur le Rockefeller Center.

    C’est pour quand la découpe façon abattoir ? Le couteau du boucher, c’est la dette, un bout pour Bibi, un bout pour la Finance, un bout pour la mafia, un bout pour les bling-bling accros aux putes de luxe et pour les pédophiles. Un bout pour les ventrus de l’industrie militaire, les labos pharmaceutiques et les Gafam, Pillage à grande échelle !

    Et pourtant il suffirait d’un trait de plume, d’un clic sur le clavier pour l’effacer cette dette, sans que personne ne souffre.

    Mais cette société serait-elle encore humaine ?

    Depuis très et trop longtemps on a laissé les loups entrer dans la bergerie. Ils accroissent le chômage, vendent le pays en pièces détachées et initient des dettes impossibles à rembourser. Ils nous mentent, nous volent, nous musellent et maintenant tentent de nous supprimer à travers une fausse pandémie et des vaccins meurtriers !

    Nous sommes devenus un immense peuple de moutons à tondre, tandis qu’un fameux agent d’influence suggère que les peuples doivent se contenter de regarder passer les milliards sans broncher, comme on voit passer les cigognes sans s’interroger sur leurs nids bâtis avec nos plumes.

    Nos dirigeants et les médias complices seraient-ils réduits qu’à n’être que d’infâmes valets du capitalisme mondialisé et le laboratoire de l’asservissement du monde par la dictature financière conçue par des milliardaires fous, des illuminés ?

    La démocratie n’existe plus depuis longtemps, et tout dépend maintenant du pouvoir de résistance et de révolte des peuples.

    La mise en esclavage des populations est passée à la vitesse supérieure avec cette « plandémie covid » en créant la PEUR !

    Et les grands argentiers de la planète et leurs marionnettes nous font clairement comprendre que seuls comptent leurs profits, que le bien-être des citoyens n’a aucune espèce d’importance.

    Leurs "plandémies" et leurs vaccins mortifères finiront le sale boulot pour une dépopulation mondiale annoncée : Le projet ne date pas d’hier, croyez-moi !

    Nous sommes tous sacrifiés sur l’autel des profits. Depuis ces dernières décennies tout fut mis en œuvre fissa pour nous anéantir.

    Et la télévision et les médias aux ordres ont participé à cet abrutissement de masse qui nous a conduits à l’impuissance en nous lavant le cerveau.

    Je veux pourtant rester optimiste. Nous sommes à un tournant majeur, un changement de civilisation.

    Il est urgent que tous les citoyens se réveillent et reprennent en main leurs pays, leur souveraineté et éliminent cette vermine financière afin de réinjecter dans les caisses des états pour le bien collectif, les incroyables fortunes détournées par une poignée de mafiosi sans foi ni loi et dangereux.

    Il faut bien prendre conscience que, quels que soient votre bord politique ou votre conception de la vie, si vous ne faites pas partie de leur élite, vous serez broyés.
    Aussi, il faut s’unir en laissant de côté nos différences que les dirigeants actuels n’ont cessé d’amplifier afin de nous diviser pour mieux régner.

    Il y a urgence car nous marchons vers l’abime !
    Et si le monde devient chaotique, cela signifie aussi que ce qui a manqué, c'est la spiritualité individuelle.
    Il n'y a pas de compromis avec les éléments extérieurs du monde en action et la conscience se révèle encore inactive face à ce monde chaotique.

    Au contraire, la conscience peut se reconnecter en tout temps et en toute situation avec la spiritualité comme une ascension.
    Restons positifs car le chant général des poitrines opprimées commence à se faire entendre.
    Il est mondial ce chant ! Il est encore cacophonie, il va devenir symphonie. De tous ces pays qu’Ils enchaînent il y a ces voix partout qui se lèvent...

    Là, il me revient en mémoire cette phrase de Brecht : « Lorsqu’un homme assiste sans broncher à une injustice, les étoiles déraillent »…
    Alors, vite, protégeons les étoiles et tournons la page sur ces temps décomposés.
    Levons-nous !"

    Christine Deviers-Joncour
    Via La Convergence universelle

  • Cette dame décrit avec puissance les personnalités du milieu qu'elle a fréquenté.
    Elle les critique, les dénonce et les juge. Et alors, qu'a-t-elle découvert d'elle-même parmi tous ces humains malgré tout? Pourquoi reste-t-elle embourbée dans cette ambiance glauque en y consacrant encore autant de pensées et d'écrits?
    Il est intéressant de constater que lorsqu'elle en fait le bilan, elle décrète :
    "Je veux pourtant rester optimiste. Nous sommes à un tournant majeur, un changement de civilisation." Ce qui est rationnellement tout-à-fait réaliste.
    Elle donne alors des mots d'ordre très généraux mais ne porte pas du tout la même acuité de regard sur "nous, vous" en tant qu'individus qui avons nos immaturités à développer vers plus de maturité afin d'avoir les intuitions adéquates pour développer les potentiels encore endormis en notre for intérieur et que la situation nous stimule beaucoup à révéler à nous-mêmes, ce qui en fera profiter autrui. Notre énergie sera alors bien mieux utilisée qu'en allant lapider ceux qui sont si pervertis en eux-mêmes et par conséquent si peu attentifs à la population.

  • La corruption mêne au fascisme, surtout lorsque les voiles se lèvent !

    Nous en sommes à ce point, nous commençons à voir certaines réalités liées au pouvoir et ils ne savent plus quoi faire pour recouvrir ces évidences, ça finit toujours très mal et ce que décrit Christine Devier-Joncour n'est rien d'autre que la folie qui s'empare des personnes parvenues au pouvoir, ils se goinfrent, pour ces parvenus, les coûts sont ridicules en comparaison des vols organisés par les financiers, alors, ils ont feu vert et carte blanche, ce qu'ils gaspillent pour leurs sauteries et autres délires ne représentent qu'un faible pourcentage de ce qu'ils volent aux populations.

  • Je ne vois pas l'avantage de dénoncer encore et encore le fonctionnement déplorable de certaines personnes qui reçoivent et abusent d'un certain pouvoir matériel. Nous avons détecté le processus, il s'agit maintenant d'en comprendre les rouages subtils.
    Il est temps de développer des modes de procéder pour le déjouer et apporter des éléments constructifs pour tous. Si on regarde ce qui ne joue pas bien en soi, on verra plus clair pour modifier ce qui nous entoure.

  • Je ne suis pas entièrement d'accord avec la théorie du colibri largement dispenser par Pierre Rabhi, certes emprunt de sagesse mais trop facile à déjouer pour les assassins de la finance et du pouvoir politique.

    Nous parlons de violences, d'incommensurables violences et cela au coeur des pouvoirs politiques complètement corrompus !

  • Le colibri oeuvre à son niveau dans un cadre très précis.
    Nous nous trouvons dans des cadres bien plus complexes, à plusieurs rouages et circuits.
    Nous avons chacun un pas possible à faire à chaque instant. Si nous restons dans la désolation et l'hébétude de constater certains faits, nous ne nous mettons pas en route et c'est sur cela que misent ces dirigeants qui ont un pouvoir certain mais loin d'être absolu et sur lequel les collectifs peuvent agir à condition d'avoir confiance en soi, de découvrir de nouveaux modes d'action et de créer des stratégies inédites.

  • Ecoutez, ça fait bien trop longtemps que des populations entières se font massacrer par des malades et ça fait également bien trop longtemps que des théories pacifistes s'échouent sur les rivages en forme de vagues de sang !

  • La cruauté de l'homme est égale à son imagination !

  • C'est pour cela qu'il est temps de développer l'intelligence du coeur .

  • Il y a une énorme différence entre les théories pacifistes et les pratiques pacifistes !

  • Le problème dans ce type de débat, c'est que les valeurs sont systématiquement inversées, les fascistes connaissent la musique, ils avaient inventé le slogan "le travail rend libre" et dans la même volée, nous voilà dans un mode "sanitaire" qui déclare, "le vaccin et son passeport rend libre", tout cela en jouant sur les peurs !

    Ne pas confondre la révolution de Ghandi et ce qu'il se passe traditionnellement dans le monde occidental, le gandhisme fonctionne avec des hindous, pas avec toutes les civilisations !

    De toute manière, face à ce totalitarisme "démocratique", il est extrêmement difficile de s'y retrouver, tout est inversé et l'oppresseur est capable de faire ce qu'il fait traditionnellement en occident, ce n'était pas le cas en Inde !

    D'autre part, les anglais étaient bien plus malins, ils n'ont pas semés le chaos lors de leurs décolonisations, contrairement aux français. Ca ce voit en Angleterre avec la politique covid, certes, qu'ils veulent arriver au même résultat, mais avec d'autres levier. Jamais avec une politique coercitive.

  • Vous déclarez : "face à ce totalitarisme "démocratique", il est extrêmement difficile de s'y retrouver". Oui, si l'on regarde à l'extérieur de soi et dans son existence quotidienne. Mais dans les valeurs fondamentales de l'être humain, il y a des dimensions sur lesquelles nous appuyer.
    Je distingue le pacifisme de la non-violence. Vous évoquez Gandhi : il a suscité autant l'un que l'autre. Car retenir la violence peut résulter en un pack de violence contenue qui finit par éclater, par exemple dans le fait qu'il est mort assassiné, ou encore qu'à sa mort il y eut la guerre entre l'Inde et le Pakistan.
    J'ai été témoin de cette non-violence dans certaines groupes créés sous nos latitudes, lesquels débouchaient sur un genre de violence pervertie.
    L'agressivité , dans son sens premier, est le pas qui va vers (ad gressus) . Pour éviter qu'elle ne débouche sur de la violence, elle doit être maîtrisée et utilisée de façon constructive. Alors elle peut s'avérer très puissante. Ce que peu de gens savent gérer actuellement, ce qui fait que bien des réponses à des blessures reçues incitent à des réactions désagréables voire destructrices.

  • Un peu comme partout, en Israel "ils" n'arrêtent pas de dire que pratiquement toute la population est "vaccinée", petit problème, en ce moment, le même gouvernement avoue qu'il manque, à cause des non-"vaccinés" environ 35'000 profs pour le primaire, le secondaire et le post-secondaire et c'est là que les comptes ne jouent pas, mais pas du tout su tout !

    Ca voudrait dire qu'entre 50 et 55% des postes sont occupés par des profs non-"vaccinés" !

    Et dans le médical, ce n'est pas mieux, attendons un peu que ça décoince au portillon ???

    https://www.youtube.com/watch?v=Vdg4vVmFy5g&ab_channel=DocteurYogaDenis

    N'oublions surtout pas que dans les régimes nazsi, les premières victimes, gazées notamment dans des camions où le pot d'échappement inondait de gaz le "compartiment passagers", jusqu'à mort s'en suive, ces opérations étaient dirigées par des médecins au nom de l'eugénisme et d'une "hygiène" sociale semblable à celle imposée actuellement à l'ensemble de la population, cependant avec une distinction et sachez le, certaines personnes haut-placés ne se font pas injecter le poison imposé au peuple, même certains se font injecter de l'eau face à des caméras pour faire croire qu'ils sont également "vaccinés", ce sont des mises en scènes, les "élites" ne se font pas injecter ces poisons issus de l'ingénierie de l'extermination humaine !

  • Merci de nous faire connaître le Dr Yoga Denis qui prend 10 minutes pour faire une analyse du système médical français et dénoncer toutes les failles de plus en plus nombreuses, depuis le fait que ce ne soit plus la médecine qui dirige les médecins mais la politique et l'économie, une des raisons qui a conduit à la gestion tragique de la covidémie.

  • Dernière vérité concernant le nombre de "vaccinés" dans les hôpitaux anglais :

    78% doublement "vaccinés" et 17% partiellement "vaccinés", ce qui fait un total de 5% de non-"vaccinés" dans les hôpitaux anglais !!!

    https://t.me/TommyRobinsonNews/26334

    Journaliste du quotidien "The l'Independent"

  • Merci de nous apporter une preuve de plus que la "vaccination" n'est de loin pas une baguette magique pour préserver la santé!

  • https://odysee.com/@Vivresainement:f/dr-zelenko-linterview-qui-revele-tout:3

    Le médecin qui a soigné Donald Trump

  • Merci beaucoup de nous transmettre ce lien.
    Malheureusement, malgré mes divers essais sur Google et Firefox, je n'arrive pas à obtenir cette vidéo.

  • Covid 19, le Conseil fédéral a présenté au public de la désinformation, de la propagande et des propos alarmistes.

    Un petit exemple :

    https://verfassungsfreunde.ch/fr/bundesrat-verbreitet-falschinformation-und-propaganda/

  • Merci de nous transmettre ce communiqué très rigoureux qui mérite d'être connu de tous avant la votation du 28 novembre.

  • Avis aux commentateurs, Merci de bien vouloir rester dans la description des dynamiques actuelles. Le présent est déjà bien assez lourd sans y rajouter l'évocation d'événements passés même si , effectivement, on peut détecter des mécanismes de même nature.

  • Pendant que les Manipulateurs, veulent prolonger le pass sanitaire, en faisant croire qu'une personne vaccinée ne peut transmettre le virus voici l'Ex Une du Journal The Telegraph : " Les personnes à double piqûre portent les mêmes niveaux de Covid que les non vaccinés". Les personnes entièrement vaccinées portent la même quantité de Covid que les non vaccinés, ont découvert des scientifiques dans une nouvelle étude qui remet en question l'efficacité des passeports vaccinaux, traduisez pass sanitaire ! Ce gouvernement nous ment ! Il faut que cela cesse !

    https://www.telegraph.co.uk/news/2021/08/19/double-jabbed-people-carry-levels-covid-unvaccinated/

  • Ce qui est étrange, c'est que depuis le temps qu'on peut lire sur différents sites de différents pays que les vaccinés peuvent être porteurs de covid, bien des gouvernements continuent comme si de rien n'était.

  • Merci de protéger la politique nazie de la Suisse pendant la Shoa

  • D'une part, je ne confonds pas le gouvernement suisse avec la Suisse en général, situation qui apparaît maintenant avec une partie très nette de la population qui se dresse face aux mesures prises par le Conseil Fédéral.
    D'autre part, il me semble inapproprié de revenir sur la Shoa évoquée à maintes occasions car l'identité d'un peuple n'a pas à être limitée à une tragédie, aussi énorme fût-elle, alors que les Juifs ont beaucoup de qualités à développer et à mettre en valeur dans leur vie actuelle et à venir.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel