Qui est sectaire?

Imprimer

Cette appellation est lancée dès qu'un groupe ou une communauté se différencie de l'opinion en vogue, avec l'assurance de celui qui l'émet de se situer dans le camp du bon droit. L'étymologie de ce vocable est double, du verbe suivre (sequi) et du verbe couper (secare).

On peut en déduire qu'il y a ceux qui suivent et ceux qui se coupent des autres. Mais il y a aussi ceux qui s'arrogent le droit de décréter le verdict de sectarisme.

Le Larousse nous explique que sectaire se dit de quelqu'un qui, par intolérance ou étroitesse d'esprit (en politique, religion, etc.). , se refuse à admettre les opinions différentes de celles qu'il professe.

Dans la crise sanitaire que nous traversons, qui répond à cette définition et par rapport à quoi?

Les mesures d'exception sont tranchantes. Une doctorante en droit public attire notre attention que de telles mesures représentent la porte ouverte à d'autres situations tout aussi tranchantes et même plus durables : De façon similaire, la loi de gestion de sortie de crise sanitaire inquiète en ce qu’elle permet d’introduire dans le droit commun, bien que temporairement, des mesures d’exception. Le risque est grand : celui d’une accoutumance à l’existence de ces mesures fortement restrictives pour les droits et libertés.

Un  médecin de Santé Publique l'exprime à partir de sa vision globale : Dans cette idéologie hémiplégique, il n’est bien sûr pas question, comme indiqué au début, d’être regardant sur le bénéfice/risque ou le bénéfice/inconvénient, seul le bénéfice supposé est pris en compte. Et le passeport sanitaire devient un extraordinaire vecteur de cette nouvelle « philosophie ». Il évoque de façon très parlante l'hémiplégie qui illustre bien le fait qu'un être humain puisse être coupé de l'usage d'une partie de ses membres.

Au niveau économique, nous constatons aussi ce côté tranchant : en Italie, des privations de salaire pour le personnel soignant qui refuse de se faire vacciner.

Un éditorialiste économique utilise son sécateur verbal très éloquent quant à des mesures absolues, usant de l'instrument autoritaire maximal :  

" On vous vaccinera de force, moi je vous ferai amener par 2 policiers au centre de vaccination. Faut aller les chercher avec les dents et avec les menottes si il le faut.
En outre, il souligne encore son absolutisme :
Les non-vaccinés, je ferais tout pour en faire des parias de la société.
S'il s'exprime d'une manière aussi enragée comme on le voit sur la vidéo, on peut en déduire  qu'il  est animé d'une colère dont on sait qu'elle met les gens hors d'eux. Il s'agit là par conséquent d'une coupure entre son moi affectif et son ego apparent. Au fond de lui, ne vit-il pas une angoisse terrible d'être menacé par le covid, vu son obésité, et ne s'accroche-t-il pas à la vaccination, suprême espoir mis constamment en évidence par les médias officiels ?

Venons-en à la scissure entre un concept et sa réalité substantielle et vivante. Prenons l'exemple du masque. Il est facile de comprendre son rôle pour retenir ce que notre souffle expire et pour nous empêcher d'inspirer des particules ou organismes de notre environnement. Le calcul est ainsi facile à déduire. Mais le réalité qui se joue dans le quotidien, au fil des heures, que  permet-elle de mettre en évidence ? Un laboratoire découvre des agents pathogènes dangereux sur des masques pour enfants : Un laboratoire de l’université de Floride qui a récemment analysé un petit échantillon de masques faciaux a détecté la présence de 11 agents pathogènes dangereux sur ces derniers, dont des bactéries responsables de la diphtérie, de la pneumonie et de la méningite. Outre les agents pathogènes, Les masques contenant du graphène sont interdits et rappelés par le gouvernement français : Certains remparts pourraient-ils favoriser l’entrée d’un ennemi imprévu ? C’est ce que laisse penser le nanographène contenu dans des millions de masques FFP2. Après le Canada, c’est au tour de la France d’interdire et de rappeler les masques contenant cette substance potentiellement toxique qui pourrait détériorer nos cellules pulmonaires. Le nec plus ultra du paradoxe pour un outil censé nous protéger d’une maladie pouvant provoquer des syndromes respiratoires aigus.

De même, le concept du confinement semble accessible à la compréhension de tous. Toutefois, il est bien loin de la réalité vécue par ceux qui doivent s'enfermer, se retenir de travailler, se supporter dans un espace restreint, se priver d'activité sportives et artistiques, etc.  Un article de Mises Institute en développe les conséquences : Les confinements révèlent les dangers de l’ingénierie sociale : L’ingénieur social devra être sourd à beaucoup de plaintes ; en fait une partie de son travail consistera à éliminer les objections déraisonnables (il dira comme Lénine « on ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs. »). Mais ce faisant, il devra inévitablement éliminer aussi les critiques raisonnables5.

Dans le cadre des vaccins, qui détient le titre de sectaire? Les médias focalisent facilement sur les vaccinés et les non-vaccinés, on voit bien ici la coupure entre deux groupes qui ont fait un choix opposé. En réalité, il y a encore ceux qui oscillent entre les deux pôles et qui se trouvent en dehors de toute sectorisation.

J'entends souvent dire "je crois au vaccin". Une telle affirmation relève donc d'une croyance; d'où leur vient-elle? Souvent, ils récitent les arguments entendus qui sont souvent devenus des dogmes auxquels s'accrochent tous ceux qui y trouvent une ambiance sécuritaire. Ainsi, ils se coupent des autres.

Selon Larousse : On reproche généralement à ces mouvements <sectaires> le caractère exclusif de l'adhésion qu'ils exigent, la rupture qu'ils établissent ainsi entre leurs jeunes adeptes et les familles... Nous en sommes bien arrivés aux "jeunes adeptes" quand ils se font vacciner pour partir en voyage ou autre argument social ou festif, voire reçoivent des récompenses en cas d'acception de l'injection de la thérapie génique à ARNm, sans prendre en compte que ses ingrédients peuvent interférer avec le fonctionnement naturels de leurs corps.

La croyance en vient à chercher à outrepasser la loi pour obliger des soignants à se faire vacciner. Comme toute croyance, elle est rappelée à la réalité concrète :   Arrêtez de mettre le personnel soignant non-vacciné sous pression ! “Il n’existe aucune obligation de vaccination contre la Covid”

Et surtout, il s'agit de reconsidérer l'ensemble de l'espace où s'inscrit une croyance. L'opération Intimidation décrite dans une capsule montre bien les rouages dont dépendent le vaccin anti-covid et aussi toutes les stratégies utilisées pour l'imposer en tant que concept qui s'appuie sur des calculs mais très insuffisamment sur la réalité substantielle et vivante des êtres humains. Cette vidéo décrypte les influences tant politiques que scientifiques qui balaient l'espace du monde vaccinal et influencent la population dans certaines dimensions susceptibles de la déstabiliser.

Il s'agit aussi d'observer et de s'informer autour de soi pour comprendre que le sujet de la santé est complexe et ne peut pas se résoudre en focalisant autant sur un microorganisme et sur une solution qui coûte des milliards dont la dette retombera sur les populations, alors qu'on les séduit par l'annonce de l'apparence gratuité des mesures proposées voire imposées. De plus, il n'est pas dit ce que peut coûter les effets secondaires d'une telle injection qu'on nous présente surtout sous la forme de personnes à l'épaule dénudée qui accepte la piquouze dans une ambiance propre en ordre. Des sportifs de haut niveau en subissent les conséquences dont ils sont loin d'en connaître les suites: « On a de gros problèmes avec la vaccination, car sur le premier vaccin, pendant 10 jours, nous avons constaté une perte de puissance entre 10 et 20 % …On n’a pas du tout été informé de la chose. Au départ, on n’avait pas d’explications, mais ensuite, on a vu que tous les athlètes vaccinés avaient cette perte de puissance. » Et dire que l'un d'entre eux avait posé le jour de l'injection car le président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale avait émis, début mai, le souhait que Kylian Mbappé fasse partie des ambassadeurs d'une vaste campagne de vaccination contre le Covid-19 pour sensibiliser le jeune public.

Au lieu d'enseigner aux populations à beaucoup mieux connaître tous les facteurs de santé  afin de renforcer les divers fonctionnements de leurs corps, quitte à se faire accompagner par différentes thérapies  appropriées, l'OMS présente le nouveau variant par des chiffres afin de préoccuper fortement les gens, d'attendre d'eux qu'ils continuent à se soumettre à des mesures dont ils sont plus que las, et d'être disciplinés comme des soldats. En réalité,  chacun crée sa santé au fur et à mesure de son existence et de son environnement. Le museler ne le rend pas responsable et son corps a ses particularités qui n'obéiront pas forcément aux intentions des vaccinateurs. Donnons à chaque individu les moyens de façonner son corps, son âme et son esprit selon les lois de sa nature.

 

Commentaires

  • Mais en définitive, Madame, vous proposez quoi ? On peut vivre aussi sainement que possible et contacter malgré tout le virus. Alors, de grâce, vaccinons le plus possible, afin de pouvoir atteindre l’immunité. Tant de vaccins ont fait leurs preuves (polio, variole, scarlatine, rougeole, etc). Vous dénoncez le sectarisme, mais n'êtes-vous pas aussi sectaire ? Ce sera ma dernière in intervention sur ce sujet. Portez-vous bien.

  • Vous affirmez votre position selon vos croyances et votre savoir, Monsieur Frenkel.
    De vraies connaissances en médecine vous montreraient que la complexité humaine fait que les maladies ne répondent pas à des principes univoques. Mais dans ce domaine, vous ne semblez vouloir rien apprendre, d'où sans doute votre déclaration que ce sera votre dernière intervention. Vous préférez rester sur la croyance que la vaccination est LA solution. Et vous avancez même votre ignorance en décrétant que le vaccin de la scarlatine a fait ses preuves alors qu'il n'existe pas en médecine conventionnelle!
    Quant à la variole, elle a disparu sous sa forme naturelle car INFLUENCEE par le vaccin mais on ne veut pas voir qu'elle a été remplacée, entre autres, par le syndrome d'immunodéficience acquise dont le virus dit VIH n'est qu'une signature, de même que le virus couronné n'est que la signature d'une situation bien plus complexe qui mérite une étude bien plus vaste que la création d'un produit-espoir.
    De plus, vous vous accrochez à l'idée séduisante que le vaccin covid va régler la situation. D'abord, ce n'est pas un vaccin à proprement parlé donc il est dans l'ordre des choses qu'il provoque des réactions inattendues. D'autre part, il n'évite pas la maladie et peut même conduire à la mort :
    https://fr.timesofisrael.com/un-lien-entre-le-vaccin-et-des-myocardites-chez-des-hommes-jeunes-a-letude/
    et encore : https://www.jpost.com/health-science/pfizer-covid-19-vaccine-linked-to-rare-blood-disease-israeli-study-671694
    et encore : https://www.lefigaro.fr/sciences/en-israel-40-de-vaccines-parmi-les-nouvelles-contaminations-est-ce-un-echec-20210622

    Votre question finale qui camoufle une accusation s'adresse à ma personne alors que, pour ma part, je m'attaque à des attitudes ou des idées sectaires.
    La vie est très mobile et peut passer par différentes dynamiques, ce qui est bien distinct de la stigmatisation d'une personne dans une identité définie.

  • Lorsque les prémisses sont fausses, les conclusions le sont également. Votre discours sur la prétendue obligation de vaccination, et les références citées, en sont une démonstration. Jusqu'à la preuve du contraire, il n'existe PAS d'obligation de vaccination en Suisse, contrairement à la France - dans ce dernier pays, on ne peut inscrire un enfant dans un établissement scolaire sans preuve de vaccination (je ne parle pas du Covid-19).

    A voir du sectarisme chez l'autre, on finit par le devenir soi-même.

    A titre personnel, je ne contrefiche que vous vous fassiez vacciner ou non. Mais de grâce, ne venez pas parler "d'inégalité" si vous ne le faites pas et que vous devez, en contrepartie de l'exercice de votre liberté, subir quelques conséquences.

    C'est exactement comme le permis de conduire. Il n'est pas obligatoire et il ne viendrait à l'idée de personne de se plaindre de ne pas pouvoir conduire si 'on ne possède pas de permis...

    CQFD.

  • En vous attribuant les prérogatives de "déblogueur", vous lancez des affirmations bien rapides. Cela vous défoule sans doute.
    Quand vous comparez l'apprentissage de la conduite d'un véhicule avec l'inoculation d'un produit génique - dont les effets néfastes sont de plus en plus mis en évidence - alors on voit que vous jonglez avec des concepts sans conscience de percevoir en quoi ils consistent dans la vie réelle.

  • Madame, Déblogueur est un pseudo. Il ne me confère aucune qualité particulière, si ce n'est celle d'exercer ma liberté de commenter vos propos. La vôtre, de liberté, consiste à accepter de publier mon avis - ou pas. Cela ne me défoule en rien.

    Ce préambule étant précisé, vous me permettrez de penser qu'il est un peu facile d'attribuer des "croyances" à ceux qui ne partagent ni votre avis, ni vos positions (cf. votre réponse à Frenkel supra).

    CQFD.

  • Je prends quand même la parole. Arrêtez de dire n'importe quoi : ..."avec l'inoculation d'un produit génique - dont les effets néfastes sont de plus en plus mis en évidence" Et les effets néfastes du covid vous en faites quoi ? Faite un rapport bénéfice/risque.

  • Monsieur Frenkel, vous écrivez : "Je prends quand même la parole". Cette affirmation montre à quel point vous changez vite d'avis, donc que vous réagissez à l'emporte-pièce!
    Quand au dogme "bénéfice-risque", faites le rapport vous-même en étudiant soigneusement ce qui se déroule dans divers pays et à différents âges. C'est un slogan vite lancé qui, malheureusement, séduit les lecteurs comme vous mais se révèle être d'une portée limitée lors d'une prise en compte panoramique du sujet.
    En outre, vous évoquez les effets néfastes du covid mais nullement l'impact des comorbidités qui ont diminué petit à petit l'espérance de vie de ceux qui en souffrent.

  • Déblogueur, il est évident que ce n'est qu'un pseudo mais il n'est pas anodin que vous l'ayez choisi....
    J'appelle croyances les phrases vite lancées qui sont émises par les "hauts-parleurs" des dirigeants, lesquels les répètent à longueur de journée. Elles laissent croire que ceux qui les ont adoptées ont vraiment le bagage médical nécessaire pour les répandre.

  • N'importe quoi... Vous êtes bien ancrée dans vos certitudes... Et ce sont les autres qui sont sectaires? Vraiment?

  • Déblogueur, vous semblez aimer jouer au ping-pong!

  • "Alors, de grâce, vaccinons le plus possible, afin de pouvoir atteindre l’immunité." (Frenkel)


    L'humanisme stalinien bon marché de Frenkel lui fait sans doute penser à l'immunité précoce ... par la mort du patient.



    https://www.fda.gov/news-events/press-announcements/coronavirus-covid-19-update-june-25-2021

    Today, the FDA is announcing revisions to the patient and provider fact sheets for the Moderna and Pfizer-BioNTech COVID-19 vaccines regarding the suggested increased risks of myocarditis (inflammation of the heart muscle) and pericarditis (inflammation of the tissue surrounding the heart) following vaccination. For each vaccine, the Fact Sheet for Healthcare Providers Administering Vaccine (Vaccination Providers) has been revised to include a warning about myocarditis and pericarditis and the Fact Sheet for Recipients and Caregivers has been revised to include information about myocarditis and pericarditis.

  • Grand merci, Chuck Jones, pour cette information provenant d'un site très important.
    Ainsi, ceux qui prennent le risque de se faire injecter le produit génique courent celui d'être atteints en plein coeur (myocardite) ...

  • "J'appelle croyances les phrases vite lancées qui sont émises par les "hauts-parleurs" des dirigeants" (Marie-France de Meuron)


    Des croyances enregistrées sur disque vinyl et rangées dans le bac avec le label produit et agréé par l'industrie du marketing politique ... "Culture Populaire".

  • Un très chaleureux merci, Gérard, pour vos hommages et votre présence si intense et intéressante!
    Je suis très touchée par le soin que vous avez pris pour nous rapporter en détail cette image de The Economist. Je suis ébahie par la capacité de l'auteur d'une telle création qui démontre de façon si perspicace tant d'interactions rendant la situation covidémique compliquée et différents systèmes qui ont intérêt à nous emmêler dedans.
    Ce que je recherche, ce sont les mouvements psychiques qui animent ces gens pour qu'ils en soient arrivés là et où sont leurs failles par lesquelles ils sont susceptibles de dérailler un jour ou l'autre !

  • Madame, vous n'avez toujours pas répondu à ma question : Mais en définitif, Madame que proposez-vous ? Je vous suggère aussi de prendre vos sources ailleurs, par exemple en prenant connaissance de ceci :
    Israël est le témoin d’un miracle : le nombre de personnes infectées par la variante Delta continue d’augmenter, mais le nombre de cas graves reste relativement stable. Selon un rapport publié jeudi soir par N12, seules trois à cinq personnes sur 1 000 qui sont infectées développent une infection grave, contre 20 à 30 sur 1 000 au pic de la pandémie.
    Ce mois-ci, le pays a connu le moins de décès dus au COVID-19 depuis le début de la crise, et moins de 1 % des personnes dépistées pour le virus sont positives – contre plus de 10 % au pic de la crise du COVID – et la majorité d’entre elles ne sont pas vaccinées.
    Le miracle scientifique qui a permis de stopper la pandémie est le vaccin à ARNm contre le coronavirus, avec lequel le pays a vacciné près de 5,6 millions de citoyens.
    La séquence du nouveau virus a été publiée en janvier 2020 et, moins d’un an plus tard, le vaccin a connu un succès fulgurant, mettant fin à une pandémie mondiale dans tous les pays qui pouvaient avoir accès aux minuscules flacons de liquide de santé mis au point par Pfizer et Moderna.
    « Le retournement de situation est étonnant », a déclaré le professeur Chaim Putterman, doyen associé de la faculté de médecine Azrieli de l’université Bar-Ilan et directeur de l’institut de recherche du centre médical Galilée. « D’une pandémie qui menaçait de bouleverser l’ordre mondial à l’ampleur de la grippe espagnole, nous avons maintenant une pandémie qui peut être contenue pour la plupart – quelque chose avec laquelle on peut vivre. »

  • Monsieur Frenkel, Il me semble que vous voulez m'astreindre à vous répondre, Pourquoi entrerais-je dans votre jeu puisque votre motivation paraît bien plus animée par votre désir ou besoin de vous conforter dans votre opinion?
    Avec tous les éléments et les liens que j'apporte dans mes articles, vous pourriez voir que la dynamique épidémique est bien plus compliquée que les chiffres que vous signalez.
    En outre, vous n'avez certainement pas eu la leçon de ce Professeur de chirurgie nous enseignant que "la statistique est au médecin ce que le réverbère est à l'ivrogne, il le soutient plus qu'il ne l'éclaire"
    Quand vous reprenez une citation vite lancée de la grippe espagnole, c'est vraiment ne pas connaître les conditions existentielles qui ont permis à cette épidémie de se répandre de façon catastrophique.

  • "Cliquez sur le lien suivant pour accéder à la couverture du magazine The Economist de janvier 2019, nous présentant, selon ce journal, ce que serait le monde en 2019."


    https://www.crypto-world.gr/news/the-economist-2019-cover-the-role-of-cryptocurrencies-in-the-new-world/

  • Merci beaucoup pour ce lien.
    Cela rassure de découvrir qu'il y a encore sur terre des personnes aussi créatives et qui savent ressentir autant de nuances dans le fonctionnement et le psychisme des humains!

  • Merci beaucoup Chuck pour cet article qui donne une excellente analyse de cette couverture de 2019. Cependant, l'auteur de cet article a écrit cela en 2018 et ne pouvait donc pas imaginer la crise du covid. Depuis le pangolin, le smatphone avec les QR code, Pinocchio, les 4 cavaliers de l'Apocalypse, la double hélice d'ADN prennent un tout autre sens, ce qui est d'autant plus effrayant.

    Il semble que la crise du Covid, orchestrée par les mondialistes et préparée dans les moindres détails lors de la répétition générale EVENT 201 du 18 Octobre 2019, ne soit que le premier acte d'un plan visant à établir leur GREAT RESET. L'acte deux se prépare et ils vont en régler les détails notamment lors de la répéttition générale qui aura lieu le 9 juillet sous le nom de Cyber Polygon:

    https://cyberpolygon.com/

    De même que deux mois après l'event 201 on a eu comme par hasard la pandémie de coronavirus, de même après Cyberpolygon, il y a de très fortes chances qu'on subisse une terrible crise mondiale dûe à un black out total qui fera s'effrondrer l'économie encore plus que ne l'a fait le Covid et provoquera nombre de morts (transports publics, banques, et hôpitaux hors service, coupure de courant etc.), tout cela orchestré afin que les oligarques mondialistes puissent repartir sur de nouvelles bases avec le GREAT RESET, à leur avantage bien entendu. Klaus Schwab a déjà annoncé que ce serait bien pire que le coronavirus et que la question n'est pas de savoir si cette crise arriverait mais quand elle arriverait. Lui est les siens prédisaient une pandémie et on l'a eue. On appelle cela des prophéties autoréalisatrices, car ces ont ceux qui parlent des crises qui les provoquent. Pour le Covid ils ont désigné le pangolin comme responsable et pour le black out à venir vous verrez qu'ils vont désigner des pirates/hackers anonymes si possible d'origine russe comme coupables de leurs propres crimes.

    Je conseille donc à tous les lecteurs de cet excellent blog d'écouter très attentivement la toute dernière vidéo du Dr. Alexis Cossette intitulée LE BLACKOUT pour mieux se préparer à ce qui nous attnd dans les semianes ou les mois à venir. Vous la trouverez ici en tête de liste:

    https://rumble.com/user/RadioQuebec

    Excellente semaine à tous!

    PS: Notez que ces jours derniers de nombreuses cyber attaques de grande envergure ont eu lieu commme si c'était des exercices avant le "grand soir":

    https://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/aux-etats-unis-200-entreprises-visees-par-une-cyberattaque-selon-un-cabinet-specialise-20210703

    et aussi

    https://www.lematin.ch/story/une-cyberattaque-geante-menace-des-milliers-dentreprises-850584891962

    et encore

    https://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/une-chaine-suedoise-de-supermarches-ferme-ses-800-magasins-a-cause-d-une-cyberattaque-20210703

    et certains lecteurs ont bien compris comme l'indiquent les commentaires suivants:

    “ Une petite répétition avant le grand bazar organisé!”

    ou encore mieux:

    B CH
    le 03/07/2021 à 22:45
    "Curieux toutes ces fuites et pannes inhabituelles qui se multiplient ... Il est plus facile pour des oligarchies mondialistes d'instaurer LEURS nouvelles règles sociales, bancaires et financières lorsque les peuples et les nations sont à genoux, par exemple par des virus (vivants ou cyber). Car, quand le Forum Economique Mondial (Davos) a été partenaire d'un exercice de simulation de pandémie en octobre 2019 (« Event 201 »), et que maintenant il soutient un exercice de réponse à une cyberattaque massive et généralisée sur l'Internet le 9 juillet 2021 (cherchez : 'Cyber Polygon'), on ne peut qu'espérer que leurs anticipations ne soient pas autoréalisatrices … ! Réponse dans quelques mois, mais je vous conseille de bien sauvegarder vos données ces prochains temps, notamment celles dans les clouds ..."

  • Voici un excellent article par une scientifique, virologiste qui ne s'arrête pas au concept politico-économique du vaccin et qui explique consciencieusement le corps substantiel du produit à but vaccinal ARNm:
    https://www.mondialisation.ca/pire-que-la-maladie-les-consequences-involontaires-des-injections-anti-covid/5657843

    "L’hémisphère Nord tend à oublier l’esprit de terreur qui a prévalu pendant des mois, mis à part l’Angleterre et Israël qui découvrent avec consternation que le fruit de leurs efforts était vain. Mais on le sait aujourd’hui, ces injections à la recherche bâclée menacent la santé humaine de manière bien plus grave, la faute originelle en revient, entre autres,  à l’idée de faire fabriquer de la protéine S par les « vaccinés ». Quels périls encourent ces sujets d’expérience? Emma Kahn se penche avec méthode pour nous en apprendre davantage. "

  • Mon Dieu, quelle patience, quel mérite de répondre à une personne qui clairement fait la démonstration que son seul plaisir est de contredire l'autre et que tout ce qui sera dit viendra encore renforcer son opinion... bon comme c'est public, cela peut être utile pour les autres lecteurs...ce qui se passe en France et à une moindre mesure chez nous, la division entre les "pro" et les "anti", ce qui n'est pas vraiment nouveau, je la connais depuis mon enfance : on se renforce dans le camp qu'on a choisi. Une seule solution : qu'on nous laisse libres et que chacun prenne ses responsabilités. Et comme disait ma mère "Mais si vous êtes vaccinés, pour quoi avez-vous peur des non-vaccinés ? " En réalité, est-ce qu'ils/elles y croient vraiment dans leur sacro-saint vaccin - dont ils ignorent les composants - ou essaient-ils/elles de se convaincre eux-mêmes ?

  • Et comme disait ma mère "Mais si vous êtes vaccinés, pour quoi avez-vous peur des non-vaccinés ? "
    Mais tout simplement parce que si le nombre de personnes vaccinées est insuffisant, on est reparti pour une 4ème vague ! Cela paraît assez évident, non?

  • Je constate que vous avez bien appris la leçon transmise par l'opinion unique. Par conséquent cela VOUS semble assez évident.
    Toutefois, la situation est bien plus complexe comme le signalent diverses sources, par exemple : le Journal International de Médecine : "La France va-t-elle connaitre le même sort que le Royaume-Uni ? Chez nos voisins d’outre-Manche, malgré un taux de vaccination record (64 % de première dose, 47 % de seconde), l’épidémie de Covid-19 repart à la hausse depuis un mois...

    https://www.jim.fr/medecin/actualites/pro_societe/e-docs/les_landes_annoncent_elles_une_flambee_de_variants_delta_en_france__188219/document_actu_pro.phtml

  • Cet article et cette interview de Robert Kennedy Jr., fils du célèbre Robert Kennedy, intéressera toute personne qui désire vraiment en savoir plus sur les coulisses de l'affaire COVID 19. Il va de soi que nos journalistes ne 'sy intéresseront pas, car il y a bien longtemps que leur métier n'est plus de nous informer.

    https://childrenshealthdefense.eu/union-europeenne/kennedy-sen-prend-a-anthony-fauci-le-tsar-de-la-mafia-medicale-qui-controle-la-reponse-a-la-pandemie-video-transcript/?lang=fr

  • Bonjour Gérard, Un très vif merci de nous indiquer cette vidéo si fondamentale et qui donne une vue d'aigle sur la situation. Elle montre comment les mentalités se sont modifiées et ont passé du libéralisme au tribalisme.
    Je reconnais que les journalistes officiels de chez nous ne nous transmettent pas des infos aussi globales mais je ne pense pas que ce soit par manque d'intérêt. Je dirais qu'ils font ce qu'ils peuvent mais qu'ils sont muselés par des forces similaires à celles qui musèlent le corps médical soumis au système politico-assécurologique.

  • L'Âne et le Tigre
    (ou l’attitude qu’il faut adopter face à quelqu’un qui croit que 2 + 2 = 5 comme lui disent la télé et les journalistes)

    Un âne dit au tigre : – L’herbe est bleue.

    Le tigre rétorque : – Non, l’herbe est verte.

    La dispute s’envenime et tous deux décident de la soumettre à l’arbitrage du lion, « le roi » de la jungle.

    Bien avant d’atteindre la clairière où le lion se reposait, l âne se met à crier :

    – Votre Altesse, n’est-ce pas que l’herbe est bleue ?

    Le lion lui répond : – Effectivement, l’herbe est bleue. L’âne se précipite et insiste :

    – Le tigre n’est pas d’accord avec moi, il me contredit et cela m’ennuie.
    S’il vous plaît, punissez-le !

    – Le tigre sera puni de 5 ans de silence.

    L’âne se met à sauter joyeusement et continue son chemin, heureux et répétant :
    – L’herbe est bleue… l’herbe est bleue…

    Le tigre accepte sa punition, mais demande une explication au lion :

    – Votre Altesse, pourquoi m’avoir puni ?

    Après tout, l’herbe n’est-elle pas verte ?

    Le lion lui dit : – En effet, l’herbe est verte.

    Le tigre, surpris, lui demande : – Alors pourquoi me punissez-vous ???

    Le lion lui explique : – Cela n’a rien à voir avec la question de savoir si l’herbe est bleue ou verte.

    Ta punition vient du fait qu’il n’est pas possible qu’une créature courageuse et intelligente comme toi ait pu perdre son temps à discuter avec un fou et un fanatique qui ne se soucie pas de la vérité ou de la réalité, mais seulement de la victoire de ses croyances et de ses illusions. Ne perds jamais de temps avec des arguments qui n’ont aucun sens… Il y a des gens qui, quelles que soient les preuves qu’on leur présente, ne sont pas en mesure de comprendre.
    Et d’autres, aveuglés par leur ego, leur haine et leur ressentiment, ne souhaiteront jamais qu’une seule chose : avoir raison même s’ils ont tort.

    Or quand l’ignorance crie, l’intelligence se tait.

    Ta paix et ta tranquillité n’ont pas de prix.

  • Un vif merci, Gérard, de nous apporter cette histoire si parlante sur différents points et évoquant les leçons que nous avons à tirer de certaines situations actuelles. !

  • Ahlala...

    Ce qui m'interpelle, c'est le fait que personne ne prend la responsabilité de réparer un dommage si une vaccination tourne mal. Or cela s'est produit, oui ou non?

    Si un vaccin (il y en a plusieurs, j'y reviendrai) est sûr, pourquoi ne pas prendre l'engagement pour ne pas dire l'assurance de réparer une atteinte à la santé ou un décès du fait de la vaccination (bon, réparer un décès c'est difficile)? Or ni les laboratoires pharmaceutiques ni les gouvernements ne sont prêts à mettre la main au porte-monnaie. Bizarre.

    Quand on sait que les laboratoires pharmaceutiques ne sont pas avares de leurs sous pour payer des avocats afin de nier leurs responsabilités (nombreux exemples).

    Le comble c'est quand on demande à ceux qui ont été malades et guéris et qui ont des anticorps de se faire aussi vacciner.

    Je ne suis pas contre une vaccination, à la condition expresse de pouvoir choisir le vaccin. Ce qui n'est pas le cas en Suisse ni dans l'Union Européenne.

    Là où cela devient amusant, c'est que nous allons avoir des avis indiquant: "Interdit aux non vaccinés!" Alors que si quelqu'un s'amusait à poster: "Interdit aux musulmans!" ou "Interdit aux femmes!" ou "Interdit aux homosexuels!" il se ferait immédiatement lynché.

    Comme quoi il y a discrimination et discrimination. Et il n'y a plus grand monde qui soit responsable, car je suis persuadé que ceux qui tombent malades n'ont pas fait le nécessaire pour l'éviter.

  • Merci de venir "mettre les pieds dans le plat" de la responsabilité!
    En fait, qui est le premier responsable de sa personne? C'est le moi souverain , celui qui décide, qui fait le premier pas. Excepté les douze premières années de vie, après lesquelles une certaine conscience s'éveille même si, juridiquement sous nos latitudes, les parents sont encore responsables quelques années de plus.
    Responsable détient la racine : répondre de.
    On voit bien à quel point notre civilisation écharpe le sens de la responsabilité individuelle. Ce qui est poussé à un extrême actuellement, c'est que le système nous inflige le concept que s'il y a un rebond, c'est que nous n'avons pas respecté les consignes sanitaires alors que, tout en même temps, on nous détourne des thérapies précoces, que ce soit en les bannissant ou en refusant de les payer dans l'assurance de base qui nous contraint de financer des mesures qui accompagnent la "pandémie" mais comme on le voit, est loin d'améliorer la santé de la population pour lui permettre de ne plus accueillir de coronavirus et autres maladies.

  • "Alors que si quelqu'un s'amusait à poster: "Interdit aux musulmans!" ou "Interdit aux femmes!" ou "Interdit aux homosexuels!" il se ferait immédiatement lynché."
    Ne pas oublier que "femmes" n'est pas une maladie transmissible contrairement au Covid. Dans le cas de "musulmans" ou "homosexuels", cela se discute, le prosélytisme n'étant pas exclu...

  • Ils sont fous ces vendeurs de vaccins !

    Le COVID maintenant déclaré responsable de l'aggravation de la grippe chez les enfants.

    Corollaire: Vaccinez-vous pour le COVID pour vous protéger contre la grippe !

    https://www.theguardian.com/world/2021/jul/08/new-zealand-children-falling-ill-in-high-numbers-due-to-covid-immunity-debt

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel