Nouvelle étape de la covidémie : les vaccins pour enfants

Imprimer

Quelle conscience des enfants avons-nous actuellement? Après les avoir muselés, confinés, privés d'école, de vie sociale et sportive, on veut encore configurer leurs corps selon les concepts de l'opinion unique du jour.

Alors que les êtres humains  se construisent corps - âme - esprit dans la pluralité si généreuse de l'existence, le système politico-scientifico-économique veut imposer un mode de procéder qui va jusqu'à s'incruster dans les corps. De la sorte, on cherche à contraindre les enfants en pleine formation dans différentes dimensions et on prévoit de les astreindre à une thérapie génique.

On veut gérer un problème de santé publique - la covidémie - par une stratégie se limitant à certains avis scientifiques qui relèvent par définition de la science alors que les pathologies relèvent de la médecine qui est une conjonction entre la science et l'art. Que devient l'art médical quand on voit sur quels critères se basent les décisions gouvernementales, ce qui ne peut surprendre qu'en partie puisque les dirigeants sont issus des hautes écoles de sciences économiques (Macron, Berset) ou de physique (Merkel) ? Par conséquent, ils se basent sur des chiffres pour prendre leurs décisions. Et encore, sur les données faciles à répertorier pour en faire des statistiques. En revanche, comme il est bien plus difficile de codifier l'état de santé mentale de la population, il faut qu'il y ait des chiffres de suicides pour commencer à réfléchir. Même en médecine, on trouve un clivage énorme entre les praticiens au chevet des malades et les professeurs et experts qui se limitent à leurs domaines pointus et s'affirment de docte façon.

Cette focalisation mathématique s'éloigne d'autant plus de l'énergie vitale qui est en pleine expansion chez les jeunes.  «La souffrance des jeunes est une réalitéLe bilan après une année en est révélateur : Depuis le confinement, des enfants de 11 ans se rendent chez le thérapeute en disant vouloir mourir. *Les hôpitaux pédo-psychiatriques explosent... Or , les enfants ne sont pas une population avec envie de suicide car leur instinct de survie est très développé. Donc s’ils commencent à se suicider, c’est qu’il y a un problème très grave ds la société dans laquelle ils vivent." Cet auteur vit en France mais en Suisse, nous avons aussi des témoignages poignants :  Les services psychiatriques sont inquiets de la recrudescence des prises en charge des adolescents. L’éloignement des copains et le huis-clos familial y sont pour beaucoup.

L'être humain se nourrit aussi de l'air qu'il respire. L'enfant qui bouge selon sa nature en aura par conséquent d'autant plus besoin. Or les directives venant de personnes qui ne courent pas avec les enfants, ou ne s'activent pas sur dans des entreprises, ne tiennent pas compte de l'impact de la respiration sur la santé globale. " Le médecin prévient que les « pneumonies bactériennes sont en augmentation » à cause du port du masque". Bien des avocats sont sensibles à la souffrance des parents qui voient leurs enfants s'amoindrir : Malaises, dépression… Le masque à l’école devant la justice. 

Des réalisateurs de vidéo nous donnent la possibilité de nous instruire sérieusement, au lieu de nous inciter à des gestes compulsifs comme d'autres, et offrent des entrevues à des connaisseurs qui ont une vision globale pour nous expliquer à quel point  Covid-19 : Les masques et les "gestes barrières" sont inutiles (Prof. Denis Rancourt)

Un autre Professeur en médecine, laryngologue, est bien placé pour voir les lésions possibles suite au port du masques. Il fait référence surtout aux enseignants mais on peut bien percevoir l'impact aussi sur les cordes vocales en voie de développement chez les enfants qui aiment s'exprimer voire crier. 

A un niveau plus ontologique, les mesures dites sanitaires, imposées avec coercition, façonnent le psychisme des enfants, les "programment" à penser selon les croyances qu'on leur inculque à force de répétition. Un philosophe illustre cet impact :  Un couvre-visage plus symbolique que sanitaire. : « Le masque permet d’entretenir un état anxiogène de peur, justifiant des mesures liberticides que plusieurs jugent disproportionnées ».

J'ai tenu à décrire l'ambiance des différentes situations dans lesquelles se trouve plongée la jeunesse dont la première mission est de se développer pour devenir des adultes responsables de leurs existences. Il paraît clairement aberrant de vouloir encore imposer à leurs corps en formation une épreuve supplémentaire de taille, en violant de plus la frontière naturelle du corps - la peau - par l'injection d'un produit aux ingrédients dont on ne connaît pas grand-chose de leurs propriétés biodégradables. En outre, les essais ne sont de loin pas terminés chez les adultes et on peut se demander ce que devient la science en se contractant pareillement en relation avec les industries pharmaceutiques pour une telle fuite en avant : Covid-19 : Moderna annonce des essais de son vaccin sur des milliers d’enfants, 6750 enfants de 6 mois à 11 ans participent à cet essai clinique aux États-Unis et au Canada. Cet essai, pour lequel les premières doses ont commencé à être injectées, permettra d’étudier « la sûreté, la tolérance, la réactogénicité (production d’effets indésirables, ndlr), et l’efficacité » du vaccin, a déclaré l’entreprise dans un communiqué. Quelle conscience ont les adultes, parents ou soignants pour laisser exécuter de pareils "essais" sur des êtres qui nécessitent une existence la plus confortable possible  pour un heureux développement ?

Ainsi, les enfants ne sont plus des individualité ouvertes à la joie de vivre mais des outils de la politique : Pousser à la vaccination en faisant miroiter la libération.

Ils sont aussi utilisés comme des objets humains pour la recherche. Ils ne sont même plus des sujets humains dans la mesure où on ne requiert pas leurs consentements éclairés. Il est affligeant qu'on n'attende pas la fin des essais sur les adultes, d'autant plus que la pandémie évolue beaucoup, ce que démontrent les variants. 

Dans les expérimentations cliniques, il y a un autre élément à porter à la connaissance des humains encore candides, l'usage d'ersatz de placebo comme le rapporte un médecin au sujet d'un essai vaccinal contre le paludisme :"Mais il y a encore pire : dans l’étude préliminaire rapportée par Le Figaro et Nature, le groupe témoin (des bébés de 5 à 17 mois) ne recevait pas un placebo mais un autre vaccin, celui contre la rage [4 injections sur une année] dont les effets indésirables dans cette catégorie d’âge sont inconnus."

Que devient la déontologie médicale? Des médecins se regroupent et étudient très scrupuleusement les différentes éléments qui nourrissent et animent l'être humain. Ils mettent en évidence de façon limpide : La vaccination des enfants : la ligne rouge à ne pas franchir.

"Il est d’autant plus grave qu’à l’inverse d’un effet secondaire à long terme chez une personne âgée qui disparaîtra avec elle ; chez des enfants il risque de continuer 80 ans et de se perpétuer dans les générations futures."

Ils avancent aussi le principe du bien-fondé d'un tel acte qui, à la base, devrait être d'abord médical:

Avec toujours la même question : va t-on vacciner pour une maladie moins grave que la grippe et qui ne touche quasiment pas les enfants avec  un vaccin qui n’empêche pas les transmissions ?

Même des revues très doxa comme le JIM disent :

« Bénéfice minime pour l’enfant et sans doute nul pour la santé publique. Au vu de ces données, l’auteur pose la question de l’éthique et de la balance bénéfice-risque. Le bénéfice pour l’enfant est minime : il est sans doute absent en termes de santé publique, alors que les effets indésirables à moyen et long terme des vaccins sont encore imprécis pour les enfants ».

D'un pays où la vaccination est très avancée, nous recevons des témoignages de leurs expériences très concrètes : En Israël la situation est explosive.  En Israël, le gouvernement cherche désespérément à vacciner les enfants. L'IPC souligne qu'une telle démarche peut être désastreuse. "À la lumière de l'étendue et de la gravité des effets secondaires, nous souhaitons exprimer la position du comité selon laquelle la vaccination des enfants peut également entraîner chez eux des effets secondaires, tels qu'observés chez les adultes, y compris la mort d'enfants en parfaite santé. Comme le coronavirus ne présente aucun danger pour les enfants, le comité estime que l'intention du gouvernement israélien de vacciner les enfants met en danger leur vie, leur santé et leur développement futur."

En outre, l'immunité des enfants se disloque au fur et à mesure que la situation ambiantale perdure, avec le stress multifactoriel et la sédentarité forcée.

 

Un médecin riche de son bagage tant scientifique que pratique nous offre un panorama très élargi pour être vigilant, avoir confiance sans être aveugle et pouvoir se situer dans un compromis le plus proche possible de ce que nous nous sentons être. Son ouvrage : Les vaccins à l'ère de la Covid-19, pour une pratique vaccinale fondée sur des faits et non plus sur la peur. Chacun doit pouvoir se saisir de ces questions cruciales et exercer son esprit critique pour prendre des décisions médicales éclairées.

Les vaccins et les vaccinations sont les résultantes d'un vaste espace de réflexions, d'observations, de recherches en laboratoire et de mises au point. Par conséquent, il est judicieux de tenter d'en percevoir le maximum d'éléments possibles. Nous en sommes loin avec ce nouveau produit relevant de la thérapie génique. Ce n'est pas à nos enfants d'en faire les frais. Ne quittons pas le chemin direct qui tend à les amener vers leur épanouissement. Sortons de ce labyrinthe covidémique pour suivre le fil d'Ariane qui mène vers une vision globale de la santé et la joie de vivre.

 

 

Commentaires

  • Voici une pétition bien étoffée contre la vaccination des enfants :
    https://www.leslignesbougent.org/petitions/non-a-la-vaccination-de-nos-enfants-contre-le-covid-19-178/

  • Un très grand merci, chère Madame.

    Savez-vous s'il existe une pétition similaire en Suisse, car ici aussi on nous parle de vacciner les enfants, comme on a pu le voir par exemple dans la Tribune cette semaine.

    Je me permets aussi de vous recommander cet excellent article traduit de l'anglais. Je pense que l’auteur a raison sur ce qui nous attend dans les mois à venir: davantage de chaos, surtout le Cyber Polygon cité dans le dernier paragraphe, car les mondialistes vont faire comme avec l’Evenement 201 pour le COVID: une répétition puis comme par hasard le mal en question va se produire juste après:

    https://profidecatholica.com/2021/04/30/les-mondialistes-auront-besoin-dune-autre-crise-aux-etats-unis-suite-a-lechec-de-leur-programme-de-reinitialisation-brandon-smith/

    et voici le site officiel du Forum économique mondiale qui comme pour l'Event 201 (qui lui a précédé la crise COVID de deux mois) nous parle de l'exercice Cyber Polygon:

    https://fr.weforum.org/projects/cyber-polygon

    Merci de continuer à éclairer les esprits.

    Prenez bien soin de vous et excellent weekend!

  • A propos de masque voilà qui est l'"expert" que vous citez à l'appui de l'inefficacité absolue des masques en toutes circonstances et que vous qualifiez de professeur :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Denis_Rancourt

    A moins bien sûr que tout cela soit faux. Que pouvez-vous nous en dire ?

  • A quoi jouez-vous, CEDH, pour venir titiller sur le CV d'un auteur? N'avez-vous aucune connaissance de ce que vivent les personnes soumises au port du masque et d'autant plus les enfants? N'est-ce pas là un problème urgent de santé publique?
    Pour ma part, je capte les expériences autour de moi avec mon regard aiguisé en 50 années d'études et de pratique médicale et je lis de nombreux articles à ce sujet. Un anthropologue a longuement exposé le sujet:
    https://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2021/04/21/une-etude-de-stanford-confirme-l-inutilite-et-la-nocivite-du-314663.html
    Alors, faites une étude sérieuse avec des références multiples et nous la comparerons....

  • La question que je vous adressais était celle de la véracité du CV de cet individu tel que publié par Wikipedia. C'est tout. Vous ne contestez pas la véracité du CV de cet individu. Que chacun le lise et en tire les conclusions qu'il voudra.

  • @ CEDH: Il est de notoriété publique que Wikipédia, tout comme presque tous les grands médias, est un outil au service des mondialistes pour décrédibiliser, diaboliser et sâlir tous ceux qui osent ne pas penser selon la doxa de la pensée unique.

  • Madame de Meuron,
    merci de revenir sur ce sujet extrêmement sensible avant que notre pays n'autorise à vacciner les bébés et les nourrissons.
    Il est inimaginable qu'un gouvernement, comme le Canada, puisse autoriser la vaccination des tout jeunes enfants - déjà à partir de 6 mois.
    Qu'il détienne les enfants à la disposition de big pharma pour ses expériences,
    Qu'il se déresponsabilise lui et big pharma de toutes les responsabilités quant aux souffrances et calamités qui surviendront au cours de leur vie. Cela équivaut au droit pour l'industrie de pratiquer la torture à la fois longue et différée dans le temps.

    L'annonce vient de tomber en Suisse après des semaines de rumeurs, le Conseil Fédéral et les cantons vont vacciner les jeunes gens et jeunes filles dès 16 ans à partir de juillet de cette année. Alors qu'ils sont en bonne santé.
    Il est impensable qu'aucun parent en Suisse n'ait encore réagi.

    Quelles sont les entités professionnelles qui vont vacciner les enfants et les jeunes gens???
    Cette monstre campane vaccinale étatique place déjà nos médecins de ville dans une position inconfortable plus que délicate, à prendre sur eux, subsidiairement, la responsabilité des conséquences. Ce serait donc heureux que la notice d'avertissement élaborée par une femme médecin (voir sur le blog de Mme Herzog) puisse être adoptée par l'ensemble des médecins et des patients.

    Puisque les autorités comme l'industrie pharmaceutique se déchargent de toute responsabilité, je pense que cette logique va continuer de s'exprimer à travers les "Vaccindromes" où le personnel est temporaire, bénévole et anonyme. Ainsi personne ne sera tenu responsable, personne ne devra en répondre pénalement.

    Si certains élus se sont focalisés sur le tarif horaire du bénévolat, gains et pertes pour le bénévole, ils n'ont pas tiqué sur cet aspect éthique et ontologique qui est bien plus important que les petits comptes sur les rémunérations.
    Ils semble que nos parlementaires sont complètement aveuglés et obnubilés par les promesses que représente la vaccination de masse tant ils sont taraudés par la montée du chômage et de la pauvreté.



    https://www.globalresearch.ca/european-plans-vaccine-passports-place-20-months-prior-pandemic/5741702

    Mais encore une fois, comme vous le rappelez ici et en d'autres billets de votre blog, le vaccin n'est pas un vaccin, c'est un produit du génie génétique synthétique. et il est concocté de longue date. Enfin l'essai à grande échelle et les cobayes par milliards de têtes sont une aubaine qui advient enfin après moult études de faisabilité par la manipulation de ceux qui sont censés nous protéger.
    Ou alors nos dirigeants sont-ils contaminés par la haute corruption sans le savoir?
    Autrement je serais encline à penser qu'ils commettent une haute trahison contre le peuple et ses futures générations.

    https://www.globalresearch.ca/10-things-you-need-know-about-experimental-covid-vaccines/5734303

  • Marlène Dupraz, j'apprécie vivement le sérieux et la pertinence de vos propos et questionnements.
    Je reviens sur : "L'annonce vient de tomber en Suisse après des semaines de rumeurs, le Conseil Fédéral et les cantons vont vacciner les jeunes gens et jeunes filles dès 16 ans à partir de juillet de cette année. Alors qu'ils sont en bonne santé."
    Comme vous le dites si bien : "l'annonce vient de tomber". Elle fait suite à des cogitations mentales qui décident oui ou non de vacciner. Laisse-t-on vraiment aux parents comme aux jeunes le temps de prendre conscience de ce que de telles injections imposent à leurs organismes?
    Alors que la santé mentale des jeunes se dégrade, il est évident que les sommes et le temps alloués à une démarche vaccinale seraient bien mieux investies dans des soins et des thérapies de santé globale. En plus, au lieu "d'offrir" quelque chose qui est loin d'être anodin donc peut affaiblir plus ou moins dangereusement les organismes, le gouvernement devrait revenir à la vraie médecine qui soigne un individu après l'autre.
    Avec des calculs épidémiologiques où l'on soigne un "troupeau" de personnes, le geste vaccinal est bien individuel, donc devrait être considéré comme tel dans les démarches de santé publique, quitte à faire des regroupements non pas seulement selon des chiffres mais selon les terrains immunitaires dont il s'agirait de mesurer des paramètres plutôt que de se baser sur des tests PCR dont l'approximation est dénoncée par plusieurs professionnels.

  • MA, un grand merci pour le soin mis à apporter votre contribution à cette situation covidémique si périlleuse.
    Non, je n'ai pas connaissance d'une pétition suisse contre la vaccination aux enfants.
    En fait, les Suisses sont beaucoup plus prudents puisque plusieurs cantons (je ne sais pas pour tous) ont renoncé aux vaccins obligatoires des enfants alors qu'en France, ils en imposent 11 obligatoires dès l'âge de 2 mois.

    J'apprécie le lien concernant les mondialistes qui n'attendent que l'occasion de créer une nouvelle crise. En parallèle à un tel article qui décrit très bien la longueur d'ondes de ces dirigeants économiques qui impressionnent par leurs pouvoirs financiers, ce serait intéressant d'élaborer la liste de tous les groupements qui créent une nouvelle dynamique pour un monde bien plus respectueux de la majorité des habitants.

  • Merci beaucoup, chère Madame, pour votre commentaire si gentil et encourageant!

    Voici la toute dernière intervention du Prof. Perrone:

    https://www.tvlibertes.com/le-samedi-politique-avec-le-pr-christian-perrone-covid-19-on-nest-plus-dans-letat-de-droit

  • TIRER LE VERT DU NEZ!
    Une expression populaire du Sud savoureusement imagée!
    Tout simplement faire parler comme on fait avouer les crimes à un criminel...
    Pourquoi ce petit jeu?
    Pour paraître savant, celui qui se met en position à la fois de procureur et du juge, à mettre les autres à demeure de devoir reformuler leur équation. Alors que par ce procédé, le savant enrichit son apprentissage, collecte les sources d'information, se perfectionne et perfectionne son outil d'acquisition et de combat. Oui! le combat contre ceux qui l'élèvent à meilleur niveau.
    Bien sûr, aujourd'hui, la censure est un piètre moyen d'assouvissement, peu importe, il se déguste comme un dessert de choix. Pour certains.

    LES MEFAITS! Pas les bienfaits. Des masques faciaux. RAPPEL

    Citation:« Nous savons que le port d’un masque à l’extérieur des établissements de soins de santé offre peu, voire pas du tout, de protection contre l’infection », ont-ils écrit, avant de décrire les masques comme jouant un « rôle symbolique » en tant que « talismans » pour accroître la perception de la sécurité, même si « de telles réactions peuvent ne pas être strictement logiques ». « La plus grande contribution des protocoles de masquage élargis peut être de réduire la transmission de l’anxiété, en plus de tout rôle qu’ils peuvent jouer dans la réduction de la transmission du COVID-19 », ajoutent-ils.

    Depuis lors, les masques ont en effet pris un rôle symbolique, celui qui présente un signe visible vers l’extérieur que vous obéissez aux protocoles COVID et agissent comme un citoyen « moral » COVID. Fin de citation.

    Ce que l'homme de la rue pense, les spécialistes qui ont investi leur travail dans cette exploration, le formulent clairement sans équivoque.

    https://www.globalresearch.ca/twitter-censors-peer-reviewed-mask-study/5743892

  • Un article à transmettre à tous les parents... J'espère vraiment de tout mon coeur que même les personnes qui n'ont pas remis en cause le bien-fondé des vaccins jusqu'à présent, s'arrêtent, réfléchissent, s'informent et décident en leur âme et conscience s'il est éthique d'imposer à leurs enfants qu'ils-elles ont mis au monde et dont ils-elles seul-e-s ont la responsabilité, de leur imposer une telle agression... et pour laquelle une médecin homéopathe avait informé ses client-e-s déjà en 2020 et en prévision du vaccin à ARN, que même l'homéopathie ne pourrait pas drainer ce vaccin et qu'il fallait s'en abstenir. A l'époque, je crois que personne ne pouvait imaginer que le monde médical serait assez fou pour vouloir vacciner les enfants. Faisons résonner notre cri d'alarme, il y a urgence !

  • Un chaud merci, Seraphine, pour vos propos très ardents et de nous informer de la position actuelle des homéopathes. En effet, ces praticiens savent depuis des décennies détecter les suites de vaccinations et ont des granules pour y remédier de façon conséquente.
    Il n'est pas étonnant qu'avec les thérapies géniques ils n'aient pas les moyens de corriger les effets secondaires de ces produits qui atteignent le centre des cellules.
    Cet état de fait confirme bien à quel point le système mondial cherche à s'infiltrer au plus profond de nos êtres.

  • MA , j'apprécie beaucoup votre excellente idée de transmettre le lien de l'entrevue toute récente du Pr Perronne : https://www.tvlibertes.com/le-samedi-politique-avec-le-pr-christian-perrone-covid-19-on-nest-plus-dans-letat-de-droit.
    Il apporte un superbe exemple d'un aîné qui a une vue panoramique tant pour le temps présent que pour la progression à travers les années. Cela lui permet de garder une belle solidité intérieure avec une logique et du bon sens dignes d'un médecin complètement engagé dans sa mission auprès des malades et son rôle auprès de la société.

  • Avis aux commentateurs, merci de revenir dans le cadre du thème de ce jour, à savoir les éléments et les facteurs concernant la vaccination des enfants.

  • Je suis stupéfaite de constater comment on relie la vaccination à diverses libertés sans tenir compte que la première liberté est de jouir d'un corps en parfait état de fonctionnement.
    Un article définit très bien la stratégie vaccinale en cours :
    https://www.contrepoints.org/2021/05/03/396397-inciter-les-jeunes-a-se-faire-vacciner-motivation-ou-chantage
    "Et de préciser comment le gouvernement compte motiver les jeunes :
    L’instauration d’un passeport vaccinal pour circuler plus librement ou l’obligation d’être vacciné pour assister à des concerts ou à des manifestations culturelles.
    Quand tout lecteur pas encore assommé par de trop nombreuses lectures du même acabit y aurait associé des mots comme obligation, chantage ou dressage, les journalistes du Point y voient un processus de motivation ! Faut-il leur rappeler le sens du mot motivation ?

  • Chère Madame, si vous avez le temps voici la dernière émission du lanceur d'alertes dont je vous ai déjà parlé. Elle s'intitule: "Covid: le grand bond en avant?"

    https://rumble.com/vgeuxj-covid-le-grand-bond-en-avant.html

    Bien à vous

  • Grand merci, MA, de me signaler cette émission de Radio Québec. Je relève un passage qui en dit long sur la dynamique en court : Alexis Cossette présente le parallèle entre la révolution industrielle chinoise et son Grand Bond que reprend Klaus Schwab avec son Great Reset. Il souligne comment la révolution chinoise de 1958-1960 a imposé une nouvelle orientation politique par la propagande et la coercition de l'ensemble de la population. Nous constatons maintenant combien l'idéologie coronavirale remplit l'espace et se répand par la coercition des masques, des confinements et maintenant des vaccins. En fait, c'est la médecine toute entière qu'on veut collectiviser quand on impose aux médecins les avis de la Task Force ou autres Conseils Scientifiques et aux patients un mode unique de gérer leurs santés et de "protéger" les autres.

  • C'est vous que je remercie, chère Madame, de vous être donné la peine d'écouter le message d'Alexis Cossette et d'en avoir si bien analysé les points importants.

    Toujours sur le Covid, voici une courte vidéo de 5 minutes qui nous concerne tout particulièrement en Suisse et que chacun devrait écouter et diffuser si l'on veut échapper au passsport covid et à la dictature qui y sera associée:

    https://www.youtube.com/watch?v=s8RtvGdpgOY

  • MA, vous avez une belle intuition de nous informer de cette vidéo d'une réelle puissance pour nous réveiller de l'ambiance actuelle si restrictive, avec de telles conséquences anti-sanitaires.
    J'en souligne : "Mettre le peuple à terre et décider ensuite qui a le droit d’être aidé ? " Une question de fond en surgit : comment notre gouvernement en est-il arriver là? A quelle ingénierie sociale obéit-il? Qu'est-ce qui lui a pareillement échappé pour focaliser l'existence de tout un peuple sur un nouveau virus?
    Autre point fort :
    "LA SOLIDARITE NE S’ECRIT PAS DANS UNE LOI . Elle se vit entre humain. Je dirais même qu'elle SE CREE A CHAQUE INSTANT.

  • DES FAITS RIEN QUE DES FAITS :
    "Israël n’a détecté que 13 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures"Israël n’a détecté que 13 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures
    Lire l'article complet sur https://infos-israel.news/ (...)
    4 mai
    Extrait:
    Alors qu’Israël poursuit sa campagne de vaccination de premier plan dans le monde, seuls 13 nouveaux cas de coronavirus ont été diagnostiqués dans le pays samedi, le taux le plus bas en 14 mois, selon les données du ministère de la Santé publiées dimanche.
    Selon le ministère, un total de 9238 tests de coronavirus ont été effectués samedi et 0,1% ont été testés positifs. Alors que les chiffres du week-end sont généralement nettement inférieurs en raison de la réduction des tests, les nouveaux chiffres représentent toujours une baisse relative, le taux de positivité du week-end dernier étant de 0,5%.
    Sur les 1 310 cas actifs dans le pays, il y a 100 cas graves, dont 60 personnes sous respirateurs artificiels. Le bilan total des morts s’élève à 6 366.

  • M. Frenkel, je constate une fois de plus que vous appréciez la formule "des faits rien que des faits". Tout d'abord, précisons qu'il s'agit de chiffres, donc de simples données collectées puis retransmises, avec tous les aléas que cet énoncé comprend.
    Il est intéressant par exemple de lire qu'un autre quotidien israélien mentionne le 4 mai : https://fr.timesofisrael.com/moins-de-100-cas-graves-de-la-covid-19-du-jamais-vu-depuis-juillet/
    "61 nouveaux cas de coronavirus ont été diagnostiqués dans le pays, lundi, et 22 cas supplémentaires depuis mardi à zéro heures".

    Je reviens à mon sujet des vaccins pour enfants. Vos chiffres glorieux montrent qu'une épidémie peut diminuer fortement sans la vaccination de enfants!

    D'un autre côté, il est à signaler que de nouveaux variants se présentent en Israël : https://fr.timesofisrael.com/covid-19-les-variants-bresilien-et-chilien-identifies-pour-la-premiere-fois/ et que "Les responsables de la santé s’inquiètent – en l’absence de données sur l’efficacité du vaccin contre les nouveaux variants du coronavirus – de ce qu’une épidémie ne se déclenche en Israël, infligeant un revers au programme de vaccination mis en place dans le pays." Donc ne crions pas victoire trop tôt!
    En plus vous ne faites pas allusion aux effets secondaires des vaccins : https://reseauinternational.net/la-mortalite-en-israel-continue-daugmenter-contrairement-a-ce-que-dit-le-parisien/
    ni à l'état de tension dans lequel se retrouvent certains habitants pour en arriver, par exemple, au drame de Meron : https://www.lefigaro.fr/international/israel-qui-sont-les-victimes-du-drame-du-mont-meron-20210430

    Conclusion : les chiffres révèlent mal toute la complexité des êtres humains, de leurs environnements et des microorganismes qui les accompagnent.

  • Voici une courte et poignante vidéo d'appel au secours venu d'Israël :
    "Si les enfants d’Israël sont menacés, tous les enfants du monde le sont…
    Aidez-nous à sauver nos enfants afin qu’ils ne deviennent pas des corps expérimentaux !"
    https://cogiito.com/a-la-une/si-les-enfants-disrael-sont-menaces-tous-les-enfants-du-monde-le-sont/

  • Je n'aimerais pas que l'histoire sombre, tragique et si traumatisante se répète 85 ans après.
    Nous devons nous réveiller avant qu'il ne soit trop tard.
    Vacciner les jeunes et les enfants!?
    Pourquoi n'y a-t-il personne des parents pour dire non bien fort?
    Pourquoi faucher la vie des jeunes générations si tôt? Pour quelle raison?
    Même dans un régime totalitaire, il n'y a aucun intérêt à cela.
    Seuls les psychopathes et les sociopathes en sont capables.
    Même pour le capitalisme, il n'y a aucun intérêt. mais des psychopathes à la tête du capitalisme entraineront son effondrement. L'humanité entière avec.

    https://leblogalupus.com/2021/04/10/article-du-jour-les-vaccins-sont-le-nouveau-test-de-purete/

  • "Pourquoi faucher la vie des jeunes générations si tôt?"
    on parle de vaccin, pas d'euthanasie.

  • Effectivement, Omar, il ne s'agit pas d'euthanasie (= heureuse mort selon l'étymologie) mais il y a un risque non négligeable de mourir à la suite du vaccin, et d'une façon pas heureuse ni pour le vacciné ni pour ses proches:
    https://medias-presse.info/524-cas-de-deces-apres-vaccination-anti-covid-recenses-par-lagence-britannique-de-reglementation-des-medicaments-et-des-produits-de-sante/140985/?
    De plus, il faut souligner que le rapport bénéfice-risques pour les enfants n'est pas encore établi.

  • Un journaliste aguerri présente magistralement en 2'34 la situation covidémique qui incite à la vaccination des enfants.
    https://www.laminutedericardo.com/LMDR/vaccination-des-enfants-dans-le-pipe/

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel