De quoi les profs ont-ils peur ?

Imprimer

J'apprends qu'au  "Cycle d’orientation: Les enseignants réclament un port strict du masque" Apparemment, le syndicat des enseignants vient juger son département au sujet des consignes sanitaires.

 

Il serait déjà intéressant de savoir si ceux qui s'expriment le plus fort représentent vraiment la majorité des enseignants  et surtout la majorité de ceux qui ont vraiment compris la valeur de la décision de leur département.

De quoi ont-ils peur? N'ont-ils pas eu tout ce temps de vacances pour se refaire une bonne santé? S'ils ont peur d'être contaminés, alors qu'ils sachent qu'ils le sont déjà. En effet, le virus de la peur sévit et se développe même si le taux des réels malades est faible (il est vrai qu'on continue à maintenir la population en alerte avec les chiffres des tests ou la suggestion d'une deuxième vague).

Un autre virus encore plus insidieux, dont peu de gens prennent conscience de l'intensité de sa virulence : le virus de l'absurde qui nous fait plonger dans le monde de l'Absurdie.

Pour en perdre pareillement la confiance en eux, ils sont peut-être aussi contaminés par le virus de destruction massive!

Comme l'économie a été pareillement saccagée par les mesures sécuritaires, ces virus sont à l'oeuvre et il est triste que les enseignants s'y soumettent et laissent pareillement s'amenuiser leurs tonus à en perdent leurs missions de transmettre aux élèves des moyens de développer leurs potentiels plutôt que de se limiter de respirer, tant pour expirer leur air chargé que pour aspirer de bons éléments (car l'air ambiant est aussi riche de bonnes énergies)

A l'heure où chacun donne son avis en s'appuyant sur un argument (ou voire deux) tonitruant, est-ce que chaque représentant de ce syndicat des enseignants a vraiment étudié le sujet avec le même soin que celui avec lequel ils transmettent leurs disciplines aux élèves? Ont-il vraiment lu des articles approfondis de médecins comme celui-ci : "La science est concluante : les masques n'empêchent PAS la transmission des virus"

Les adolescents ont dû subir énormément de situations limitatives - sociales, sportives, artistiques - alors qu'ils sont dans une période de leurs existences où ils sont mus par leurs forces de croissance à s'épanouir dans leurs corps. Il est donc contrindiqué de les restreindre encore, d'autant plus que l'objectif de la scolarité est de les accompagner positivement dans leurs évolutions.

Pour une autre part, les forces du coeur se développent aussi. elles ont besoin d'être nourries par la compassion. Qu'est devenue la compassion des enseignants pour leurs élèves quand ils veulent leur imposer une muselière? Or,  s'ils se branchent sur la longueur  de la compassion, ils en retireront aussi des bienfaits pour eux-mêmes.

Comme le dit très clairement Arnaud Riou : "Cette rentrée qui s’annonce nous invite à nous positionner, à choisir ce que nous souhaitons nourrir : la peur ou l’amour."

 

Commentaires

  • Avis aux commentateurs : Veuillez rester dans le sujet exposé, à savoir le fait qu'un syndicat de professeurs veuille imposer le masque aux adolescents alors que leur département a mûrement étudié la situation.

  • Le département a étudié la question, dites vous. Et pourquoi donc faire confiance au département ?

    Les masques dit chirurgicaux n'empêchent pas la transmission du virus. Pas d'accord dès lors qu'il y a double port du masque. Mais admettons votre avis. Les masques ultrafiltrants FFP2 et FFP3 sont efficaces.

    Il est vrai que ceux là sont réservés aux professionnels de la santé nous répète-t'on. Pourquoi ? Parce qu'en six mois, l'Etat de Genève n'a pas été fichu de se procurer un stock de tels masques.

    Ce, alors que par ailleurs, il existe des enseignants qui pourraient faire valoir qu'ils ont des facteurs de risques. En effet, quand on se rapproche de la retraite les facteurs de risques deviennent de plus en plus courant et il s'agit une profession vieillissante comme le démontre les nombreux départs à la retraite. Donc pas de FFP2 disponibles, qui les protégeraient, et pas de double port de masque de type IIR, puisque, dites-vous, cela ne protège pas, ne peut que conduire à une implacable conclusion : 15 % d'enseignants en moins.

    En cas de refus du département d'admettre l'existence desdits facteurs de risques, il appartiendrait aux Tribunaux de trancher.

    Finalement la demande syndicale fait partie du dialogue ordinaire (ont-ils encore le droit de s'exprimer à vos yeux?) et n'a rien, contrairement à l'incurie de l'Etat, de choquant.

  • CEDH, je retire de vos propos quatre fils conducteurs :
    Les masques, les élèves, les enseignants et l'Etat.
    Vous êtes très affirmatif quant à la valeur des masques, ce qui n'est pas confirmé partout. Encore ce matin, je lisais : https://strategika51.org/2020/08/25/le-masque-en-papier-ou-en-tissu-est-totalement-inutile/
    Vous ne donnez pas la parole aux élèves, qui sont pourtant la base du système scolaire car les écoles existent d'abord pour eux! Vous ne tenez pas compte que leurs propres professeurs veulent leur imposer une muselière. De plus, alors qu'ils sont en phase intense de développement, le masque ne les y aide pas n'y psychologiquement, ni physiquement. Regardez par exemple une expérience qui prouve que les masques sont des nids de bactéries : https://www.youtube.com/watch?v=S5ImqqaMCd4&feature=emb_logo
    Voici un article qui présente à quel point les masques faciaux présentent de sérieux risques pour la santé : https://www.mondialisation.ca/les-masques-faciaux-presentent-de-serieux-risques-pour-la-sante/5645743
    On peut se poser très sérieusement la question si l'usage du masque est au fond plus une mesure politique que sanitaire : https://micheldogna.fr/obligation-du-masque-est-ce-medical-ou-politique/
    Comme tout sujet, il a sa place dans l'existence mais l'imposer par simple mesure pratique ne tient pas compte des inconvénients de diverses natures.
    Il est justifié que les élèves doivent être conscients de leurs états de santé et s'abstenir de venir en classe s'ils ont des signes de grippe.
    Vous avancez l'âge des enseignants. Les années ne sont pas en soi un facteur de risques si l'on prend soin de sa santé. En revanche, les accumulations d'erreurs relevant de la salutogenèse sont sources d'affaiblissement qui rend chacun-e susceptible de développer toutes sortes de maladies dont les élèves ne peuvent pas être tenus pour responsables.
    Vous accusez l'Etat de ne pas avoir acquis un stock de masques suffisants. Croyez-vous que ce soit une mince affaire ? On dirait que vous prenez l'Etat pour un Père Tout-Puissant sommé de tout gérer!

  • Je ne peux que maintenir que le masque FFP2/FFP3 est apte à protéger l'enseignant. Dans la mesure où il s'agit de protéger l'enseignant et non les élèves, il est possible qu'il porte un masque à valve pour une meilleure oxygénation. Le masque doit être utilisé correctement, conservé au (très) sec et désinfecté aux UV (ce qui permet plusieurs réutilisations).

    Quant à la taille des mailles, ce n'est pas un critère déterminant au vu de la couche de meltdow chargé électrostatiquement.

    Enfin, il est toujours possible de porter un demi masque en silicone avec cartouche P3. Il est désinfectable et les cartouches filtrantes peuvent durer longtemps puisqu'elles ne sont pas exposées à l'expiration ou à des particules fines en nombre.

    Si toutefois cela n'était pas possible, les enseignants qui ont des facteurs de risque sont en droit de ne pas enseigner puisque leur employeur est dans l'impossibilité de les protéger comme l'exige la loi fédérale sur le travail.

    Un canton suisse peut en produire 80'000 par jour, pourquoi Genève ne le peut pas ?

    A côté des facteurs de risque mis en avant dans l'ordonnance covid 2, en son dernier état, il me semble qu'il existe deux facteurs de risque. Une mauvaise immunité innée. C'est en tous les cas de nombre ceux qui sont gravement atteints. Une prédisposition génétique à être atteint du syndrome de tempête cytokinique. L'un de ces facteurs m'apparaît pouvoir être diagnostiqué. Avez-vous des idées pour remédier à ces deux dernière atteintes à la santé ?

    Il en point ou nous devons être d'accord, être en bonne santé, y compris psychologique, aide à résister au virus et aux délires (mainstream ou conspirationnistes) qu'il engendre.

    Quant à moi je ne demande rien à l'Etat, je me suis procuré dès janvier ce qui fallait pour me protéger moi, mes proches et mes collaborateurs. Et nous avons évacué d'un EMS délétère une vieille tante, qui depuis lors s'endort grâce à une substance naturelle (interdite en EMS bien que légale) et a repris muscle, entrain, activité et a commencé à faire du soutien scolaire.

  • Merci, CEDH, d'apporter tous ces éléments qui ont chacun leur intérêt.
    Il est vrai que si un professeur se sent fragile, autant qu'il puisse profiter d'un masque de qualité plutôt que d'en imposer un basique à chaque élève.

    Il y a diverses façons de se positionner face à la présence du coronavirus et les mesures les plus simples ne sont pas forcément les plus adéquates. D'où le fait que certains gouvernements font des choix différents.

    Vous citez deux facteurs aggravants et demandez : "Avez-vous des idées pour remédier à ces deux dernière atteintes à la santé ?" Pour moi, il est évident que je soigne un être humain dans sa globalité donc que je vais d'abord observer le maximum de défaillances possibles, ce qui peut amener la pratique de diverses thérapies, chacune remplissant sa part. Il est aberrant pour moi de dire "prenez ça et nous verrons les résultats dans X temps" quand on n'a pas couvert les besoins sur différents plans, dans la mesure du possible. Soigner la personne entière a l'immense avantage de la renforcer face à différents agresseurs dont la prochaine grippe hivernale!

    J'apprécie beaucoup votre prise en main personnelle, ce qui devrait être enseigné à chaque citoyen.
    Je suis très touchée par le récit de votre tante et j'apprécie votre action si saine qui est un exemple pour tous ceux qui n'osent pas afin qu'ils sachent que c'est possible "Yes, we can!"

  • MArie France Pour avoir utilisé bien bien avant cette farce collective :
    un détail d'usage concernant les FFP2 avec opercule modèles vendus à une époque pour les travaux de très courte durée (un quart d'heure à une heure au maximum &masques jetés après usage, indication du fabricant !
    Quant aux autres modèles , je conseillerai presque aux crétins d'usage d'aller dans un grenier rempli de fibres ou une salle de peinture avec leur machin bidons- pas vendus au pros pour cause ? ils auraient eu combien de procès ?

    L'opercule du FFP2 permet à l'air expiré (avec ses miasmes éventuels) de sortir plus vite sans passer par le filtrage car c'est conçu pour protéger de l'extérieur et non l'inverse !

    En terme pro donc :
    , pour se protéger TOUTES ces muselières sont bidons & après conseil en ce domaine j'avais dû me servir de masques à cartouches ; avec lunettes et combinaison jetable pour ce qui était dans mon job vis-à-vis de simples aérosols et de vulgaires poussières classiques!
    POUR VOTRE INFO pour la protection EFFECTIVE BIO ou chimique dans ce cas, il faut le port d'une combinaison étanche, bottes , gants , pressurisée et NON PAS AUCUNE muselière bidon qui est plus nocive qu'autre chose et ceci sans oublier de passer par un sas de décontamination , douche , le tout en pression négative, atmosphère ultra filtrée et traitée et c'est à peine suffisant dans les faits avec des contrôles ultra rigoureux et réguliers ...

  • Merci, Médéric, pour ces renseignements issus de votre expérience !
    Vous montrez bien ainsi que le sujet des masques n'est pas si simple et qu'il semble plus permettre à la population d'avoir l'impression de faire quelque chose contre le virus couronné qu'à vraiment résoudre le problème....

  • Marie France , rien n'est pire qu'un faux sentiment de sécurité d'une part , et 'une menace surestimée et falsifiée d'autre part. Tout cela pour ne pas affronter les vrais problèmes causés par les bricoleurs de virus ( ou tous ceux qui bossent dans les labos de manip génétique qui sont fatalement au courant et mentent sans cesse . Quand aux effets de fumée de tant de diversion politichienne , ils devraient penser qu'à un moment tous devront rendre des comptes !
    https://youtu.be/c5gI2Ywex-w
    Dans une réponse, un des intervenants (comme dans d'autres pays) prêche pour le port de FFP2 pour les enseignants à leur demande si j'ai bien compris ?
    Donc ils vont recracher leurs infections éventuelles avec le FFP2 c'est bien cela ?
    Quant à l'autre solution, il a essayé lui-même un masque à cartouche qui ne permet pas de parler distinctement à un auditoire ?
    Alors on se moque de qui ? & la santé des enfants ? En tous les cas des suites psychologiques qu'on veut faire oublier pour la sécurité de qui ?
    Alors tous ! quel que soit ce baratin qui relève de la psychose collective. quelles sont les perspectives à court moyen et long terme sur ces sociétes totalitaires dystopiques posées par des gens qui ne semblent plus capables de penser correctement pour tomber dans la propagande et dans quel but la mort des sociétés civilisées ?
    Dans votre cas d'une société helvétique qui avait la tradition de préserver ses valeurs de bon sens d'une manière unique en son genre n'est pas contraire au fondement de vos valeurs fondamentales ?
    Effectivement on est dans une dystopie dès qu'elle mène à l'encagement des enfants comme constaté au mépris de bon sens et du moindre respect de leur avenir :
    https://fr.metrotime.be/2020/08/11/must-read/photos-des-enfants-isoles-dans-des-box-en-plastique-dans-une-ecole-thailandaise/

    Mais quel avenir promu par tant de ces fous furieux, de décideurs et autres conseilleurs qui veulent promouvoir à moins de finir tous dans des tenues de cosmonautes et dans des bunkers individuels ?
    C'est illusoire & qui se croit déjà vivre dans sa série Z et y confiner les autres ?
    Qui ne constate pas cette folie collective menée grand train , avec autant de fous en liberté pour cette dystopie relayée qui ne mérite que la dérision :
    https://youtu.be/oxgW8YNtP_w

  • Un scaphandrier quoi...

    Si j'étais Chef du Monde, je décrèterais ne plus vouloir entendre le mot "coronavirus" et tout ce qui s'y rapporte sur l'entier de la planète.

    Serait frappé de mort immédiate quiconque ne se plierait pas à cette règle !

    Mais comme je ne suis qu'un petit commentateur...Ouf :-)

  • Absolum, Effectivement, on arrive à saturation de ce conglomérat autour du coronavirus fabriqué davantage par la civilisation actuelle que par le microorganisme lui-même.
    On tourne terriblement autour des mêmes concepts de masques et vaccins.
    Soit on se désole, soit on se révolte, soit on devient adulte et créatif comme un judoka qui utilise le mouvement de l'autre pour créer une dynamique en sa faveur.

  • Bonjour Absolom , vous avez le sens de l'humour de répondre à un sujet limité par le souhait de l'auteure, c'est bien ! je connais ses raisons ou quelques-unes au moins pour ses motivations d'espérer améliorer la prise de conscience de décideurs de la CH ...Bon courage Marie France !
    Absolom j'ai bien ri de vos réponses à mes coms, la dérision quelle belle arme !
    Par contre d'un point de vue plus étendu, s'attaquer à l'enfance c'est bien un point clé qui ne devrait jamais être permis dans une société responsable au nom mensonger de la sécurité de qui ? d'agitateurs syndicalistes en mal d'électeurs sur des profs laminés par la propagande - ceci au mépris des élèves ?
    Ces profs sont-ils capables de raisonner selon leur code de déontologie en considérant le premier devoir vis-à-vis de leurs élèves et donc des jeunes générations dans l'intérêt du futur ?
    Surtout quand on voit ce qui se passe outre Atlantique effondrement turbo, est-ce le souhait pour un peuple hier un peu plus sage et en retrait comme les helvètes de copier les pires aberrations qui mènent au commencement de la fin près de chez soi ?
    C'est déjà à moins de 1000 km de l'autre coté du lac et qui commence comme la-bas hélas ! alors qui veut pareil chez vous - vous me direz c'est pas le sujet mais c'est des symptômes concourant de déni comme la muselière pour ne pas voir d'où vient le danger réel ...
    https://www.dedefensa.org/article/rapsit-usa2020-effondrement-turbo

  • Le masque FFP2 est suffisant pour protéger les voies respiratoires du Sars-Cov-2 comme le montre son efficacité en milieu médical. Peut-être, faut-il assez rapidement se protéger les yeux. Pour le reste, les tenues scaphandrières que l'on voit parfois portées par des brancardiers qui transportent un patient couché sous bulle sont ridicules, coûteuses et anxiogènes. Etre convaincus de leur nécessité est délirant.

    Evidemment si l'on est amené à reçoire des fluides corporels, il vaut mieux avoir une tenue jettable adéquate. Rappelons qand même que le Sars-Cov-2 est plus facile à maîtriser que le bacille de la tuberculose qui nécessite du FFP3 et dont les nettoyeurs de l'hôpital ont appris à se méfier du plafond au plancher.

  • "Dans une réponse, un des intervenants (comme dans d'autres pays) prêche pour le port de FFP2 pour les enseignants à leur demande si j'ai bien compris ? Donc ils vont recracher leurs infections éventuelles avec le FFP2 c'est bien cela ?", écrit un intervenant.

    Je ne comprends pas exactement ce que cela veut dire. Est-ce à dire qu'ils vont recracher le masque qu'ils auront modus ? Ou est-ce une critique de la valve envisagée ? Si c'est le cas, ils ne recracheront pas plus l'infection que s'il n'en portent aucun ! S'agissant du masque "caouchouc", en réalité silicone et plastique, il existe des masques comportant une membrane phonique. Au demeurant je ne l'ai pas préconisé.

    Quoiqu'il en soit, on ne peut pas exiger d'un enseignant qui a des facteurs de risque d'aller au casse pipe car c'est violer la loi fédérale sur le travail. Il faudra se passer de certains enseignants et cela arrivera certainement dès qu'il y en aura un gravement malade. Quant à un jeune remplaçant il sera rarement capable d'enseigner puisqu'il lui sera incapable de s'imposer. L'expérience, au niveau du cycle, le démontre. Il incombera alors aux parents d'élève de tirer les conclusions, pour leurs enfants, des carences de l'Etat-employeur.

    Pour répondre à l'interrogation de ce post. Les enseignants ont en tous les cas partiellement raison.

  • En France aussi, des consignes du ministère de l’Éducation ont été données : port du masque pour les professeurs et les élèves au collège et au lycée.
    https://www.bvoltaire.fr/rene-chiche-on-impose-le-port-du-masque-a-lecole-sans-penser-aux-consequences-sur-le-terrain/
    Un professeur de philosophie donne son avis : « On impose le port du masque à l’école sans penser aux conséquences sur le terrain »

  • Bonjour, merci pour votre article qui est très bien fait. Il aborde ce problème en profondeur avec des liens qui mettent bien en évidence vos propos.

    1) Vous nous dites : « Comme l'économie a été pareillement saccagée par les mesures sécuritaires, ces virus sont à l'oeuvre » …
    et
    2) « il est triste que les enseignants s'y soumettent et laissent pareillement s'amenuiser leurs tonus à en perdent leurs missions de transmettre aux élèves des moyens de développer leurs potentiels plutôt que de se limiter de respirer, tant pour expirer leur air chargé que pour aspirer de bons éléments (car l'air ambiant est aussi riche de bonnes énergies) »

    Je vous propose un autre regard sur ces deux affirmations :
    1) Imaginons un grand constructeur qui produit des machines (avions, bus, bateaux, machines à coudre, etc.) Pour cause un virus, on propose à cette grande entreprise de ne rien produire durant un certain temps. Que se passe-t-il ? Est-ce que son carnet de commande va se vider ? Est-ce que les besoins vont changer ? La réponse est non, il va faire ça plus tard. L’état lui propose de renvoyer son personnel à la maison ; il sera payé par les caisses chômages/compensation; donc par les économies des employés et non des employeurs. Ensuite les gouvernement estimant que, vu ce virus, c’est le peuple qui est en faute et devra payer aux entreprises des indemnités. (On a entendu parler de 80 % du chiffre d’affaire en prêts non remboursables.) Une entreprise qui ne paie pas son personnel et qui va produire plus tard ce qu’elle a en commande , mais qui pour son arrêt touche 80 % de son chiffre d’affaire de la part du peuple : à mon avis c’est une bonne affaire pour les grosse entreprises. Et les caisse de l’ETAT seront vides. Qui va les re- remplir ??? Quant aux petits indépendants / artisans, c’est une autre affaire! Un boulanger me disait qu’en temps qu’employé de sa S.A. il payait toutes les cotisations salariales, mais qu’il n’a aucune aide étant donné qu’il est propriétaire de son entreprise. Si faillite il y a, ce sera presque toujours au profit d’un plus gros.

    2) Quant à l’école ; Autrefois, on formait les enseignants à l’ ECOLE NORMALE. C’est à dire une école de normalisation des enseignants. Et ce sont des normaliens qui s’occupent de nos enfants pour les normaliser ; être normal dans une société normée. Dès lors on ne peut compter sur les enseignants pour enseigner la divergence. Il y a quelques années, l’état a estimé qu’il fallait normaliser les enfants encore plus vite ; dès 4 ans. Je vous rassure tout de suite, on a trouvé suffisement d’enseignants normalisateur pour normer ces petits. Donc, lorsque le gouvernement oblige tout le monde à mettre son masque, on ne peut compter pas sur sur les instituteurs (trices) pour qu’il aient un regard critique appliqué sur la question. Quand tout le monde porte un masque, c’est la norme, et ils vont la normaliser ; c’est leur job ! Tant pis pour les mauvaises conditions scolaires et les leçons qui ouvrent l’esprit à la liberté !

    Il se peut que vous trouviez ma première remarque, qui traite d’économie, peu adéquate et à coté du sujet. Pourtant ces deux questions se rejoignent. Pour y répondre je me permets de vous proposer / rappeler une petite vidéo qui parle DU PARADIGME DE L'EDUCATION, et qui n’omet pas de parler d’une autre pandémie imaginaire, qui prend de plus en plus de place dans la vie des enfants et qu’on a presque oublié en ces temps-ci : le TDAH : Trouble Déficitaire de l’Attention avec Hyperactivité.

    https://www.youtube.com/watch?v=e1LRrVYb8IE&feature=youtu.be

    Je vous souhaite un bon visionnement et bonnes salutations. À bientôt
    Daniel Demierre

  • Bonjour Daniel Demierre,
    Un grand merci pour le soin mis à votre commentaire!
    L'analyse économique ouvre sur d'autres dimensions que je ne souhaite pas aborder ici.
    Votre analyse de la normalité est intéressante et le lien que vous nous transmettez est génial et montre bien comment sont forgés actuellement les enfants pour entrer dans le moule de la société économique.

  • Bonjour Médéric

    Merci d'apprécier ma dérision :-)

    J'avoue que si j'étais prof, ce n'est pas d'une grippe que j'aurais peur...Mais plutôt que pourrais-je bien encore enseigner à mes élèves par les temps qui courent ?

    Vous avez amené "www.dedefensa.org", voici un de leurs articles qui date déjà et que j'avais lu il y pas mal d'années...

    https://www.dedefensa.org/article/pourquoi-notre-hyper-titanic-va-couler

    Et si certains de mes élèves avaient lu cette article...?

  • Absolom merci ! par les temps qui viennent vous avez en fait je pense les mêmes difficultés que des praticiens sincères de l'art médical comme Marie France d'où certaines difficultés graves qu'elle a eu à subir du respect de sa déontologie et d'intégrité professionnelle et de son éthique naturelle...
    Effectivement pris entre le fer et l'enclume . Que leur enseigner dans le climat délétère qui les entoure et nous aussi avec un peu de recul et de sagesse ( ou de folie au choix ) pour quelques-uns découlant de l'expérience vécue?
    En ayant beaucoup étudié et cela sans cesse en 45 années... le diagnostic concorde avec celui de bien des analystes comme celles de de defensa (et bien d'autres)
    Hélas pour les bien pensants dans leur confort douillet et le déni qui l'accompagne trop souvent, c'est affreusement réaliste sauf pour ces catégories qui refusent de poser ces questionnements .
    Or J'ai croisé quelques jeunes gens de ceux qui ne sont DUPES et pas derrière leur console ou leur selfies et pour eux c'est pire que 50 ans en arrière pour la plupart des défis immenses et dans un monde qui devient encore plus hostile et incohérent - ce qui mène pour nombre à la violence ou à l'exclusion, au suicide , à la fuite sans but où vous devez bien le savoir n'est ce pas ?.
    Leur ajouter cette muselière et tout le reste est du délire ! pour sauver les enseignants d'une épidémie moins grave que des grippes dans le faits ?
    Alors la question vient : comment ont ils fait en SUEDE ( et dans quelques pays dont Vietnam , Belarus ...)
    http://www.francesoir.fr/societe-sante/en-suede-pas-de-masques-pas-de-fermetures-decoles-et-lepidemie-est-au-plus-bas
    C'est à mon sens un point de vue qui devrait préoccuper des prétendus décideurs à la lumière des faits dont certains de ces jeunes gens sont très au courant comme du contenu des rares interventions du Pr Montagnier .
    &Il dit quoi cet homme sage , ce prix Nobel ce que les vendus ne veulent pas entendre tout à leurs projets totalitaires pour masquer leurs échecs de leurs compromissions depuis 50 ans !!!
    Il dit tout simplement qu'il existe un vieux médicament HCQ pour soigner la covid et qu'on refuse aux populations , que ce virus à été manipulé en labo ... Et que pendant ce temps de vendus aux pig farma veulent vendre des vaccins et que les décideurs imposent la muselière à la place de ces moyens simples :
    Diagnostiquer _ soigner à temps une infection qui n'est pas plus mortelle qu'une grippe et que d'autre part, étant donné les 20 souches de Sras Cov, aucun vaccin ne sera efficace, mais plutôt dangereux combiné avec les vaccins grippaux habituels . Ca c'est des évidences simples qui ne ruinent ni un pays ni l'avenir de ces jeunes !
    On devrait se souvenir du manque de précaution pour ces grippes qui ont plus tué durant des années les personnes fragiles sans aucune précaution alors qu'on veut nous /les bassiner avec cette folie hystérique
    lancée par LOMS et derrière ceux qui financent cette attitude
    Quoi leur dire Monsieur le Professeur d'essentiel ?
    Et bien à tous ces jeunes ( et les autres ) les inciter à chercher la vérité sans cesse par eux-mêmes et vérifier des faits qui forment un jugement sain et surtout refuser la lâcheté et les compromissions pour en faire des hommes et des femmes , des citoyens conscients et respectueux des autres comme de soi-même !
    Le fait de porter un masque en Asie était depuis des décennies une chose normale MAIS cela - quand le porteur soucieux des autres est AVERé malade!! (et donc supposé infectieux)
    c'est pas plus logique au lieu de faire la crypto-promo de la trouille de vilains samaritains de l'angoisse collective de ceux qui devraient montrer l'exemple et non d"hystérie totalitaire dans un pays qui se dit évolué comme la CH et en premier lieu ceux qui devraient être des modèles de bon sens comme de courage?
    On m'a raconté le courage de ceux de votre Nation à comparer avec celles de nombre de peuples de nos contrées comme un grand exemple .
    C'est dans ce respect profond de nos preux ancêtres que quelques-uns de mes meilleurs souvenirs de ces leçons des Maîtres à penser et à se conduire et qui forment un caractère que restera-t'il si on persiste à leur mettre et comme exemple ce signe infamant de la muselière pour un danger aussi relatif ?

  • Que l'on me pardonne "cette" article...J'aurais dû tourner ma langue sept fois :-)

  • Le sujet pour certains est clos, déjà ceci comme une forme d'internement par l'arbitraire, elles sont belles ces pseudo sociétés libérales post modernes !
    Des gens qui n'ont plus de honte ni de fierté et ça prétend enseigner quoi ? La peur et la folie pour leur espoir vain de se préserver eux mêmes et participer à pousser ces jeunes au suicide ( ou eux-mêmes ?)

    Personne ne veut voir les effets bien pires que cette nouvelle petite épidémie par OGM interposé et pour le devenir tous à terme échus ?
    https://www.atlantico.fr/decryptage/3591940/coronavirus--derriere-l-insouciance-apparente-une-epidemie-de-depression-chez-ados-et-jeunes-adultes?

    Et maintenant pour les technocrates VRP des muselières, confinement et fix de rivotril-terminator !
    Qu'ils comparent la mortalité respective de la dépression et du stress avec ces chiffres bidonnés d'une vraie pandémie hystérique des mondialistes et leur projet de Nouvelle URSS nouille âge poussant les jeunes ( et les autres ! ) à la dépression et au suicide !
    https://www.la-depression.org/comprendre-la-depression/la-depression-en-chiffre/

    Alors le masque n'est pas celui qu'on veut faire porter comme muselière
    Quand les survivant demanderont un beau jour & haut et fort
    " bas les masques " les suicideurs publics de cette pandémie bidonnée causée par leurs combines sanitaires instrumentalisées à visée totalitaire ceci quel que soit le pays et l'excuse de la rentrée proche n'aveugle que les presse-bites de forcer à faire perdre la parole et aussi la vie des autres et des jeunes ?

    Un monde comme ça, qui veut y vivre sous tranquillisant aussi ? c'est bien un mauvais remake du GOULAG grandeur monde !

Les commentaires sont fermés.