Pour le retour du bon sens

Imprimer

Il est aisé pour le mental de capter un concept, lequel est défini et délimité par divers éléments concrets. Dans le cadre du coronavirus, les concepts de masque et de confinement sont apparemment faciles à transmettre et beaucoup de personnes s'y sont accrochés, comme si comprendre un concept apportait une bouée de sauvetage. Malheureusement, on ne navigue pas loin avec une bouée et elle ne résout pas le fait qu'on se trouve au milieu d'une étendue d'eau, qu'elle soit pure ou marécageuse, douce ou salée,  même si on se sent momentanément en sécurité.

Seulement voilà, il est temps de revenir sur la terre ferme, dans notre existence bien plus diversifiée, plutôt que de barboter dans l'eau. Une fois que nous devons expérimenter ces concepts avec nos facultés humaines, d'autres dimensions apparaissent. L'existence retrouve sa complexité, sa mouvance, ses aspects variés et variables. 

Ainsi donc, le bon sens s'applique par exemple à l'étude de la virulence du Covid 19.

Actuellement, beaucoup d'articles et de témoignages de diverses sources relatent la réalité vivante autour des masques. Pour commencer, il ne suffit pas de penser à l'efficacité des masques, il faut encore les fabriquer et les financer. Cela complique déjà pas mal les données, d'autant plus dans un monde où des investissements économiques se font au détriment des individus et où des entreprises ont été déplacées à l'étranger.

Ensuite, il faut expérimenter l'usage de ces masques. Dans quelles situations est-il opportun de les utiliser? Avec une telle question, on s'introduit dans les différents milieux concernés mais on récolte aussi des avis divergents. Dans un condensé très clair, par une vidéo d'une minute un médecin dit d'éviter l'usage de masques à des fins préventives.

Et puis, nous considérons la relation entre les personnes et voyons comment ce dispositif modifie les relations humaines : gêne de la parole handicapant les échanges, gêne de la lecture des lèvres pour les sourds, limitation du sourire et du bisou pour les relations affectives. D'autre part, cette objet de séparation entre les humains, présenté rationnellement comme respectant autrui, suscitent aussi des attitudes de rejet ou d'agressivité envers ceux qui ne le portent pas. Il confère une autorité  facile à endosser pour ceux qui se sentent du côté des dirigeants, ce qui réduit la relation à un dialogue de pingpong.

Différents auteurs ont approfondi le sujet au niveau très concret et pratique. Ils permettent des voies d'accès au bon sens ! Ici, un article expliquant la structure du masque.

Une étude globale et très consciencieuse présente le masque dans l'ensemble de la situation sanitaire et en relativise son pouvoir.

La question de son usage au niveau de la vie en société se pose : Obligation du masque, est-ce médical ou politique ? Et  quel usage politico-économique ?

Les décisions politiques sont fluctuantes et il est juste de les placer dans le contexte en phase avec les étapes évolutives de l'épidémie. Actuellement, certains gouvernements relancent l'obligation de porter un masque. Evidemment, comme on teste beaucoup plus, il est possible de détecter de nouveaux cas, et encore, selon les régions. En réalité la virulence a beaucoup diminué et la mortalité ne fait plus la une des journaux. En fait, le bon sens voudrait qu'on libère les populations comme le coronavirus nous libère de sa virulence!

Dernières nouvelles : Les 27 pays membres de l'UE ont signé un accord historique fondé sur ....la fondation d'une dette commune et un concept magistral : relancer l'économie. Ce sont des dirigeants bien nantis qui prennent une telle décision mais qui ne demandent pas l'avis de leurs peuples qu'ils engagent pour une dette énorme à rembourser sur des décennies, par conséquent on hypothèque en plus l'avenir des descendants. N'est-ce pas un nouveau type de muselière qu'on leur destine....?  Que devient le bon sens qui veut qu'on s'adapte aux conditions existentielles réelles?        

En même temps (selon l'expression chère à Macron), la cathédrale de Nantes présente un incendie impressionnant. Quelle relation ? la foi des anciens qui bâtirent cette cathédrale ne semble plus habiter les lieux : on sait bien qu'actuellement, les cathédrales ne sont plus animées par l'animation fervente des croyants. En outre, dans l'événement de Nantes, ce sont les grandes orgues qui ont brûlé, donc la musique puissante qui permettait à tout l'environnement de vibrer d'énergies harmonieuses. Evidemment, l'accord des 27 calcule la relance de l'économie, en principe,  alors que certains émettent des doutes quant aux catégories de destinataires concernés. Ainsi la croyance des 27, basée sur des mécanismes calculateurs où le bon sens ne semble pas primer, ne va-t-elle pas partir en fumée un jour ou l'autre?

Nous arrivons à la relation de l'individu porteur d'un masque, en relation avec lui-même et tout ce qu'il vit, ce qu'il ressent sensoriellement et affectivement du fait de respirer dans ce dispositif à visée sanitaire.

Revenir au bon sens, c'est revenir à nos sens! Tous ceux qui prennent des décisions le font trop souvent en se basant sur des calculs, des statistiques, des modélisations. Tous ceux qui détiennent une autorité politico-juridique devraient connaître ce que vivent réellement les organismes à qui ils imposent le masque. Ils pourraient faire l'expérience que ce père - s'inquiétant des effets du masque sur son fils de 11 ans - présente dans une vidéo riche de bon sens : Test: niveau de C02 dans les masques

Ce qui relève de l'odorat n'est pas seulement le sens activé par la respiration mais un sens plus subtil : le flair. En nous muselant, les masques, en plus de nous limiter la respiration, nous privent de notre flair. N'est-ce pas un Droit de l'Homme de pouvoir jouir de toutes ses facultés humaines?

 

Commentaires

  • Mais en fait chère Madame vous critiquez ceci, vous critiquez cela, mais que proposez-vous de manière concrète pour venir à bout de cette pandémie alors qu'elle continue de s’aggraver (voir https://www.i24news.tv/fr/actu/coronavirus/1595305264-liveblog-coronavirus-la-pandemie-continue-de-s-aggraver-dans-le-monde) ? Je vous signale aussi que si la mortalité due covid19 diminue, les effets que provoquent l'infection peuvent s'avérer graves (voir https://www.bbc.com/afrique/monde-52515049)

  • Monsieur Frenkel, vous préférez venir me bastonner avec des "vous critiquez ceci, vous critiquez cela" plutôt que d'étudier sérieusement le sujet dans le maximum de dimensions possible, ce qui vous permettrait de détecter où le manque de bon sens nous écarte d'une vue d'ensemble.
    Laquelle vue d'ensemble paraît fort limitée pour vous à des chiffres ou à des flashes que vous gobez tels quels. sans tenir compte de la réalité sous-jacente et concomitante, d'autant plus que la maladie, la santé et la mort sont des phénomènes très complexes qu'on ne peut pas se contenter de museler.

  • Cher Frenkel, cette pandémie ( si pandémie il y a eu ) ne s’aggrave pas. Renseignez vous à de vraies sources, n’écoutez pas les mensonges dont on nous étouffe chaque jour...Vous vous sentirez beaucoup mieux !

  • Intéressant : le masque nous prive de notre flair...un sens archaïque qu'il est temps de redécouvrir. En prenant conscience de ce dont on veut nous priver, c'est l'occasion de redécouvrir ce sens si important que nos amis les chiens savent si bien utiliser. A bas les masques, à tous points de vue... qui sommes-nous ? qui suis-je ? Une occasion aussi de mieux se connaître. A condition d'en prendre conscience. Avec ou sans masque. Pour l'anecdote : face au port obligatoire du masque pour aller acheter des boissons à la Migros, j'ai préféré les acheter 2 x plus cher au "bar" de la Migros où on peut aller sans masque.

  • Bonjour Madame

    Vous avez, il est quelque temps déjà, "sucré" mon commentaire, celui-ci vous conviendrait-il ?

    https://www.youtube.com/watch?v=N7R4yefh0ms

    https://swprs.org/coronavirus-un-medecin-suisse-parle/

  • Bingo Marie France , contre le bon sens les crypto-chiourmes de la destruction planifiée veillent et sont légions, cela saute aux yeux :

    Comme vous l'exprimez si bien , les cathédrales peuvent brûler pendant que dans la continuité de zones de non droits prolifèrent dans cette Europe et ce monde moribondé délibérément sans que cela soit un souci que de faire avancer les plans funestes d'un désordre des démocrasseux qui n'est pas sans rappeler la dystopie de l'Age de cristal , et toutes ces séries de préparations des esprits à leur réduction drastique de durée sélective ...

    Hier ceux qui affirmaient l'inutilité du masque ou des mesures de précautions élémentaires les imposent désormais avec amendes et incarcération à la clé mais pas des mesures de civisme dans les zones de non droit ?

    Le comble, après avoir aidé la propagation par négligence ou pire , pour prendre si tardivement des mesures liberticides et conduire à plus de mortalité et de faillite, donc plus de suicides ...plus de crises , plus de misère Ca c'est les faits qui parlent et ont conduit à des plaintes collectives au pénal contre des anciens ministres ...et ce que le plus grand nombre pensent sans être écouté puisque la plupart ne blogguent pas ou ont peur de le faire .

    Des vraies mesures contre une infection comme celle du sars cov 19 ? Bonne question si ce n'est pas orienté ?
    Etant donné qu'on trouve selon les plus grands experts mondiaux comme le prix Nobel Luc Montagnier, dans l'ARN de cette chimère une séquence du plasmodium de la malaria on conçoit facilement l'activité avérée des antipaludéens & il faut rappeler aussi qu'on n'a jamais vu une séquence d'un protozoaire + une séquence d'un retro virus HIV et bien d'autres séquence dans cette compile meurtrière de bricolage d'horloger de la faucheuse , ça n'interpelle personne de BON SENS et de bonne foi ?

    Heureusement que cet assemblage manifestement connu des initiés (il y eu des foules de publications depuis plus de 10 ans) et ceci AVANT le tout début. leur permettait de disposer d'un traitement interdit aux plus nombreux avec cette back door de la séquence de protozoaire connu également au moins pour ceux qui l'ont assemblé puisque il y a des telles publications !
    et se réservant les médicaments pour eux seuls, c'est ce que' le bon sens de la foule semble penser et les faits s'ajoutent sans cesse !

    Les mesures appropriées seraient donc de disposer de ces médicaments bon marché ou mieux de leurs équivalents naturels ! Ils sont connus depuis au moins 100 ans voire 1000 et aussi réputés sans danger comme les dérivés de la Quinine et d'autre part l'Artémisine de la classe de plante "artemisia"
    qu'on peut cultiver chez soi :
    https://blog.kokopelli-semences.fr/etapes-culturales-de-lartemisia/
    avec d'autres plantes connues depuis des éons mais presque oubliées à rappeler :
    https://blog.kokopelli-semences.fr/2020/03/protocoles-de-plantes-medicinales-pour-les-grippes-coronavirus-et-autres-sars/

    Le BON SENS - C'est aussi une éducation du masque qu'on porte quand on se sent fiévreux ou qu'on a d'autres symptômes; d'ailleurs et à tout prendre le mieux c'est de rester chez soi  et loin de tout contact durant quelques semaines ...

    On oublie aussi que ce masque le plus souvent inefficace ou pour quelques heures pour un FFP2 , n'est NULLEMENT conçu pour préserver le porteur de l'infection mais à fin seulement de limiter la propagation par ceux qui en sont atteints comme dans le cas de la grippe qui a tué sans cesse sans qu'on daigne suggérer d'en porter comme dans les pays d'Asie. Ceci par précaution élémentaire et respect de l'autre , et on ose bavasser et confondre sans cesse pour faire PIRE que le mal ?

    Quel cumul d'hypocrisie crasse , pour ceux qui prêchent ces masques hors de ce BON SENS ( pour nuire ? ) ! car chaque jour le même pendant qu'il ou elle va consommer quoique ce soit même un café au distributeur ou à l'estaminet du coin – il sera bien obligé de baisser son groin de façade pour déglutir  ? Alors on devrait lui faire remarquer qu'il aura le temps de recracher son infection asymptomatique donc qu'il est alors triplement coupable ! Il sera à la fois source de la propagation de ses miasmes et donc en infraction au moins trois fois par jour et à chaque repas mais où est la légalité ou la létalité sociale admise , celle du rivotril pour les anciens qui coutent trop cher ?
    Et quand à ce porteur désormais présume suspect au mépris du principe d'innocence. s'il es est atteint sans le savoir vu que le PCR n'est pas fiable ni concu pour ce dépistage , l'odorat d'un chien fait mieux  ...Alors autant demander son avis aux chiens et à ces créatures traquées de la nature qui pour certaines sont 10000 fois plus sensibles que ces nez bouchés par cette muselière ?

    S'il s'inquiète autant pour les mesure de coercition à faire appliquer aux autres, ne devrait-on pas lui octroyer ses voeux c'est-à-dire sa malbouffe OGM et ses boissons aux pesticides à la tête de mort dans son air pollué au syndrome de la caravane  - désormais qu'en perfusion et ceci dans une salle de haute sécurité en pression négative jusqu'à la piqure de rivotril  ultime?

    Pendant qu'un tas d'autre virus à l''étude , s'échapperont des mêmes nombreux labos tant qu'il aura des fabriques d'armes bactériologiques pour les répandre, avec de nouvelles versions plus mortellement lucratives  de pompiers pyromanes avec une corruption extrême à l'oeuvre pour établir leur NOM , leur mondialisme criminel mafieux avec telle ou telle dystopie orwellienne selon les héritiers de Staline ou du moustachu ?

    C'est "en marche" ou bien dans peu de temps venue la séparation de deux groupes dans un combat final mortel de l'eschatologie autoréalisatrice des mêmes planificateurs?

  • Merci infiniment, Absolum, pour la transmission de ces deux liens qui illustrent merveilleusement bien le pouvoir du bon sens, de façon très bien documentée sur plusieurs plans qui invitent à développer une vue d'ensemble.
    Tous ceux qui se permettent de donner leurs avis à la va-vite, en brandissant des slogans ou des statistiques, devraient être instruits par les différents intervenants - qui ont une riche expériences du terrain - avant de se prononcer.

    Ceux qui veulent mieux connaître la réalité et les faits le plus largement possible peuvent se rendre sur l'article de Swiss Policy Research que vous citez : https://swprs.org/coronavirus-un-medecin-suisse-parle/

    Pour ceux qui veulent découvrir qu'un masque est un concept qui ne correspond pas à toutes les nécessité de la situation coronavirale , l'écoute d'une conférence leur ouvrira des fenêtres à défaut de portes vers un panorama certain. Toute ma gratitude, Absolum de nous signaler cette vidéo :
    "Masque & Covid : Les explications d'un vrai scientifique et chercheur indépendant" . https://www.youtube.com/watch?v=N7R4yefh0ms

    Quant à votre mention du début de votre commentaire, Absolum, je ne vois sincèrement pas à quoi vous faites allusion. Il serait du reste plus juste de dire "qui n'a pas été publié " car la cause peut venir de moi, effectivement, si cela ne correspond pas à certains de mes critères mais il faut tenir compte aussi que parfois je ne reçois pas le courriel qui me l'indique et que, d'autre part, je ne pense pas à consulter régulièrement mon poste de commande du blog où je peux les retrouver. Donc si votre commentaire est aussi intéressant et utile que celui-ci, merci de me le signaler soit en faisant un coucou ici, soit en m'envoyant un e-mail personnel.

  • Merci à vous Madame :-)

    Concernant mon commentaire "sucré", j'admets avec le recul qu'il était un peu "salé", voir "amer"...pour ceux qui ne possèdent pas ma mentalité.

    Il disait: "Rien ne vaut les cellules tueuses". Il est vrai que jeté comme ça, un froid peut se créer :-)

    Mais ces fameuses "tueuses" peuvent se travailler. J'en ai fait l'expérience au long de ma vie. Et c'est ce que je reproche au monde "médical"...De sciemment taire cet état de fait !

    Un peu le "Knock" vous voyez ?

  • ps:

    Je parle bien évidement de celles-ci, pour éviter tout malentendu:

    http://www.reflexions.uliege.be/cms/c_44910/fr/des-cellules-tueuses?portal=j_55&printView=true

  • Vous avez bien fait de préciser car l'article que vous citez explique tout le processus des "cellules tueuses" de façon très consciencieuse et intéressante.
    Vous écrivez dans le commentaire précédent que vous reprochez au monde "médical" de sciemment taire cet état de fait.
    Effectivement, face au décrété nouveau coronavirus, on peut se demander pourquoi les investissements financiers énormes sont placés dans la création d'un vaccin, de plus par plusieurs équipes, en outre pour un produit qui est loin d'être sûr dans sa conception et dans son impact, alors qu'il y aurait d'autres pistes à suivre qui, de plus, pourraient servir à plusieurs pathologies, comme elles sont abordées dans l'article que vous citez.

  • Bah...

    Je pourrais répondre par quelques classiques faciles, genre l'histoire a toujours crée ses esclaves, la simplicité n'est pas rentable, l'homme a ce besoin de se croire supérieur à la création etc..., mais je pense surtout que l'humain (dont le chercheur) a oublié différentes notions de base qui peuvent se pratiquer gratuitement et destinées à endurcir le corps, ce véhicule presque parfait :-)

    Parfois et malheureusement, la nature produit de graves handicaps soit à la naissance, soit pendant le développement...Et en cela je remercie la chirurgie, car là est l'une de ses forces.

    La cerise sur le gâteau restant l'anesthésie, sans quoi beaucoup de bricolages ne seraient guère possibles, ou alors dans de bien piètres conditions... :-)

  • Marie France , merci car il faut du courage et de l'énergie pour à la fois se documenter et surtout résister à la critique sans cesse quand on n'est pas dans le courant dominant écrasant par sa mauvaise foi .

    Je vais donc fatiguer ceux des critichiens qui de toute façon ne liront pas le plus souvent, préférant gloser et dé-gloser sur tout sans chercher à voir par eux-mêmes trop souvent quand ils se sont contentés d'attendre l'avancement dans la cage à hamster par plus de conformisme et d’obéissance dans l'art de virtualiser le mot polit-buro-korrect qui signifie en fait mettre les gens au trou ...

    Merci Absolom pour les liens !

    Notamment un intéressant document de bon sens , mais il faut tout de même ajouter que l'analyse de l' ARN du sarscov 19 comprend une séquence d'un virus d'encéphalite ...Votre document mentionne la faible mortalité relative de cette chimère comparativement a d'autres OK! , le nombre de témoignage OK, c'est incontestable et cela mérite d’être diffusé et lu avec attention par tous, notamment les donneurs de leçons surfeur sur la bien-ponçance ( faute lyrique volontaire pour les grammairiens !) totalitaires en marche pour crever plus vite ... .

    Par contre , le sarscov 19 ne semble pas qu'il soit conçu pour tuer vite mais au contraire pour rester relativement discret au début, minant peu à peu l'immunité par la séquence du HIV . Ainsi il attaque les plus nombreux asymptomatiques comme vous l'avez remarqué , ceci assez doucement le système nerveux rendant le "cheptel " docile et assez inconscient du danger évolutif de l'infection discrète pour ces "bien portants. Si c'était pensé ainsi de ce travail d'horloger de la faucheuse ? Pour assurer une prophylaxie maximale vers l'évolution en phase chronique . Il y a eu des précédents dans le régime Nazi avec une fragilisation voulue et comparable à l'usage du Fluor sur le comportement comme d'autres éléments l'ont été par le passé dans des tels régimes totalitaires . Ce que d'autres observations peuvent confirmer, je laisse ces nombreux praticiens ajouter à leurs observations sur le terrain de leurs expériences indéniables et selon les préceptes de leur serment d’Hippocrate ...

    N'ont-ils pas observé des effets secondaires sur le système nerveux ? Ce sera assez difficile de faire la part des choses vis-à-vis des autres effets cumulés de la peur et du confinement ou de l'usage répressif du masque ou de ces méthodes totalitaires sans faire tomber dans la bassine inverse de la psychosomatique compulsive .

    La vraie pratique au sens des grands fondateurs est un Art majeur … et suppose une nombre de qualités qui peuvent faire des vrais médecins des êtres d'exception ou bien le contraire avec aussi ses monstres , même ceux dont on parle bien moins :
    L'expérimentation sur cobayes témoigne de cette horreur - ma maman m'a relaté un séjour avant ma naissance, dans tel établissement. dans un service ou des cobayes femmes sans ressources payaient en quelque sorte leurs traitements et soins contre ces essais douteux ...

    Le contraire du bon sens par ailleurs consiste à nier des agents physiques, chimiques, ou biologique sur la santé dans l'incapacité de les caractériser ou de faire porter des causalités fausses ou douteuses – quand ce n'est pas nier les faits et les observations .

    Il y a eu des progrès qu’hélas le temps imparti par consultation ont peu a peu paralysés, ou la sélection par les moyens financiers ?

    Vous avez une mutuelle ?

    Si vous ne l'avez pas untel prati-chien déclare qu'il ne peut pas vous soigner....

    Que font les autres ces praticiens pressés 5 minute par patient rhabillez vous dehors ? Mais Ils demandent des analyses , des radios tout comme le garagiste- autologue branche sa valisette de tests ...plus d'observation mais des tests, sont-ils fiables au moins quand le PCR ne l'est pas plus que les autres si fréquents …

    Quand on fait de la chimie , c'est assez fréquent d'avoir à recalibrer des instruments délicats et où un mauvais paramètre rend toute approche fausse, le tournemain fait la différence , l'expérience pratique , autrement dit le bon sens.

    Qui est de vérifier et corréler des observations visibles avec celles de données instrumentales et de ne pas se focaliser sur des stats uniquement, surtout si le degré de pertinence de telle corrélation n'est pas établi, problème ardu qui relève des NP complets et de l'heuristique .

    C'est ainsi qu'après avoir visité par moins de 7 de ces techniciens de la médecine, un beau jour l'un eu l'idée de mesurer ma tension artérielle source de troubles nombreux affirmés au début comme d'origine psychosomatique - et avec les communications internes et non divulguées -secret oblige ? - paralysant toute observations autres plus faciles quand on n'a pas du tout de couverture sociale durant des périodes entières où les malheurs des « libéraux « et autres artistes essayant de survivre de leurs activités ...

    Le syndrome de la chauve souris dont on déplace l'entrée de sa caverne , la pauvre créature se cogne contre le mur selon l'information de sa mémoire et non de ses sens pourtant de cette fabuleuse écholocation, est elle paresseuse ?
    Elle a des habitudes et c'est comme le fait de lire et faire confiance à l'aveuglement volontaire de ses sens ?

    On m'as appris l'usage et les méfaits des biais de l'outil statistique par une boutade :
    Durant les années de l'extension de la TV on voyait donc fleurir des antennes TV analogiques . Et dans le même temps, on pouvait observer l'augmentation du nombre de telles ou telles maladies , le cancer évidemment ... Et d'une manière malhonnête et contre le bon sens quelques manipulateurs ont donc lié ces deux facteurs avec Antenne TV en abscisse et Maladie en ordonnée ... Ce qui signifie tenter de faire parler les chiffres en les instrumentalisant pour tel crypto-intérêt ce qui est contraire au bon sens .

    Mais aussi refusant par bêtise ou incompétence de rechercher des corrélations effectives qui ne sont indiquées que par des expériences d'observations préliminaires hors des statistiques de préférence .

    Le contraire de la mode qui fait vendre et publier les thèses de 3eme cycle; sans maths donc stats, point de publication! La science a bien progressé sans ces tableaux à part pour concevoir la dynamique de mélanges , ceci durant deux cents ans sans stats et avec assez peu des théorisation encombrante, la physique accommodant à sa sauce la formulation matheuse et l'outil lui-même incertain .

    Comme de faire réchauffer ou cuire sa malbouffe au micro onde et affirmer dans le même temps que ces ondes ultra courtes sont sans danger pour la vie organique ... On amorce même nombreuses réactions chimiques par des ondes lumineuses ou de nos jours avec des micro ondes mais dans d'autres domaines hautement répandus; ce serait sans effet (pour faire accepter la 5G ...)

    Comme l'amiante tant que les mines étaient rentables , les interdictions sont venues après la fermetures des carrières de pays concernés .

    C'est ce genre de procéduraux malhonnêtes trop souvent !

    Dans tant d'épineux problèmes posés par certaines techniques quand d'autre part certains vantent tant le mérite de telles ou telles avancées mercantiles plus que de ces Sciences d'observation au départ et d'art de soigner qui relèvent d'autres talents assez rares. semble-t-il ?

    On peut examiner et cela mérite d'être porté à l'attention du plus grand nombre et bien entendu en priorité des praticiens de l'art médical qu'un patient peut/doit observer aussi ?

    En creusant dans le domaine des techniques censés être non intrusives comme l'IRM. j'ai découvert l'usage du Gadolinium hautement toxique comme marqueur , c'est un fait connu qui a nécessité une chélatation de ce métal rare pour en diminuer sa toxicité extrême :
    http://culturesciences.chimie.ens.fr/content/principe-de-lirm-les-agents-de-contraste-759#d0e69

    Les effets à long terme sont mal connus ou pas assez étudiés , nombre de progrès majeurs peuvent /doivent s'imposer comme du principe de précaution -selon le BON sens toujours !

    Sur un retour d'expérience de ce genre :
    Durant des années il y a encore peu de temps , un grand nombre de cabinets médicaux avait fait installer des installations de radioscopie , c'est-à-dire un émetteur à rayonx X et un simple écran fluorescent exposant autant le malade et surtout le praticien à une haute dose de rayonnement ionisant ...

    Ceci avant qu'on finisse par prendre conscience de la haute nocivité d'une telle pratique si répandue et d'une qualité discutable dans sa mise en application systématique .

    On retrouve les dangers de rayonnements ionisants ...quand tant de personnes mal informées se grillaient littéralement au UV avec des lampes bronzantes durant des années ou maintenant encore ?

    Ou quand c'est dans la pommade que l'agent mutagène est en additif , un jour interdit quand le brevet tombe dans le domaine public ou qu'on signale sa nocivité pour des raison marketing ?

    Ces faits nombreux ne sont pas relatés le plus souvent hors de milieux très fermés puisque manifestement le bon sens n'est pas rentable pour les VRP de ces techniques faramineuses en coût à tous les niveaux . Quand au bénéfice, c'est aux praticiens d'en juger selon l'équation incertaine bénéfice/risque ?
    Laquelle équation dans le monde actuel marqué par une corruption palpable est bien difficile à apprécier selon le bon sens élémentaire .

    Un autre exemple générique montre par exemple la concentration monstrueuse de plastiques qui finit dans les océans , alors que dans le même temps on remarque le danger des plastifiants carcinogènes (entre autre bisphénols...) pour les organismes qui diffusent dans le contenu alimentaire lentement mais sûrement ... Dans le même temps ceux qui peuvent s'en émouvoir. les d'écoleaux de la forêt des claviers , je leur demande: ne vont ils pas acheter des dosettes pour leur café thé ? ou acheter plus de produits comme des fruits blistérisés en conditionnement individuel qui signifie plus de plastiques donc plus de micro particules et le 6ème continent à la dérive ?

    Acheter la moindre quincaillerie ou objets made in "grand ailleurs bon marché " sous le même blister, leurs boissons de confort en fioles plastique toujours plus petites mais plus chères ? De l'obsolescence programmée en plus grand nombre pour en ajouter un 7ème ?

    En matière légale on fait une sorte d'abcès de fixation sur tel toxique déclaré tel, mais dès qu'un lobby y trouve son compte, comme pour l'amiante ( la laine de roche/verre voire la sciure de bois et la farine déclenche aussi la silicose mais chut ! Autrement c'est la dépolymérisation de la mousse de polymères dans la liste infernale des grands toxiques pires que le plomb des peintures ...)

    Un exemple flagrant concerne ce si terrible plomb dans l'habitat sous forme de peintures par la formule classique de la céruse carbonate de Pb, ceci pour dévaluer l'ancien et abattre tout ce qui n'est neu-neu avec 100 fois plus de produits toxiques – question de mode ?

    Pour le détecter l'expert utilise un détecteur à rayons gamma et donc s'en prend plein …irradiant en plus l'habitat pour quelques temps ...

    Dans le même temps. à part de lécher les peinture ou de très antiques papiers peints ( expérience indiquée par ma sœur aînée dans ma petite enfance et je n'en suis pas mort !!!) la concentration nocive n'est pas très vite atteinte alors que durant des années on se servait de Plomb tétraéthyle comme antidétonant pour les carburants aliphatiques .

    On a donc observé un saturnisme de toutes les populations et pour faire accuser la peinture alors que l'air était hautement contaminé et cela permettait de « valoriser « un sous produit - rien de plus .

    C'était assez clairement indiqué dans une antique revue de chimie à la belle époque où tout était publié en clair au moins entre gens capable de lire ..( et ou ces revues et autres livres n'étaiemt pas passés délibérément au pilon d'une pseudo vulgarisation jivaros, quand dans le même temps où la plupart des publications scientifiques sont devenues inaccessibles par le prix prohibitif des abonnements sans qu'on puisse leur faire confiance comme l'affaire de la Quinine de la revue Lancet ..le climat gate au gaz de vichy … Beau teint pour les taxes nouvelles mais où passe le pognon de dingue ?

    Donc dans la suite on a préconisé l'aromatisation des carburants comme moyen antidétonant de carburation . Pour des questions de rendements, un certain pourcentage est imbrûlé et donc diffusé dans l'air .

    Des produits dérivés dont nombre de très dangereux bien entendu avec le même facteur d'accumulation ou des lésions graves induites en interne .

    Alors on a inventé les pots catalytiques avec des métaux de la mine du Platine palladium d'abord sur amiante qui hélas restent en suspension dans l'air se déposent dans les poumons ... Avec une nocivité certaine mais évidemment omise concernant ces métaux lourds et indestructibles dans le temps d'une vie humaine .

    Quel est le pire des poisons ? certainement pas celui des peintures en comparaison ! et cet examen mériterait aussi quelques milliers de pages bien denses et documentées avec un esprit critique de chaque tableau , chaque donnée .

    Ce qu'on constate pour l'affaire du glyphosate qui sera remplacé par d'autres produits pires que le précédent avec de nos jours des additifs secrets pour cause prétendue de confidentialité industrielle , rendant ces « soupes » encore plus toxiques et le comble des prétendues expertises jamais validées que par le fabricant ou ses sous traitants de bureau mercenaires du non-droit pour le faire accepter , principe d'une falsification permanente et d'une incapacité de compagnies de faux experts également mercenaires des pires pollueurs et empoisonneurs .

    On en revient aux composés secrets des vaccins qu'on veut présenter comme panacées , en oubliant tous les innombrables scandales et la mise au point qui ne saurait ètre réalisée en moins de 10 ans avec le minimum de principe de précaution .

    Qui peut payer pour faire gober n'importe quoi? A quand la validation des recherches indépendantes des fabricants, cause qu'on retrouve concernant la téléphonie mobile et bien d'autres sujets qui dérangent les plus gros empoisonneurs ici ou ailleurs et le compteur linky en installation forcée ...

    Dans le même temps pour des raisons fiscales et des autres lobbies , on a interdit l'ajout de vapeur d'eau dans la carburation, procédé inventé vers 1850 pour les premiers diesels, ce qui élimine du coup les microparticules , les imbrûlés et optimise autant le rendement que la combustion jusqu'au moins 30 % sans modification profonde des moteurs à combustion interne …Hélas pour certains de la forêt des valeurs ajoutée façon faucheuse , et de ponctions toujours plus écrasantes - moins de carburant , c'est moins de recette. Ensuite on accuse et on instrumentalise l'anti-droit - pour le tiroir caisse et contre la santé elle même qui doit aussi et surtout source de profit ( les apothicaires et carabins même des soins à la crotte de rat sangsue et saignée du « phlogistique » ... n'ont jamais été pauvres nulle part que des plus rares et intègres de leur élite durant des siècles ou les humbles « rebouteux « et cueilleuses de tisane, celles qu'on brûlait vives , sauvaient bien des vies ... )

    Le bon sens est l'affaire de tous et impossible tant qu'on ne reviendra pas à certaines règles interdisant de fait ces « pratiques « douteuses qui n'ont pas épargné d'autres civilisations .

    Connait-on parmi les 10000 spécialités classiques Chinoises quelques produits douteux comme la graisse de tigre hélas et bien d'autres et quelques pratiques également …

    Toute espèce féline sauvage est presque éteinte de toutes ces aberrations alors que seules les essences naturelles sont actives, le support lipidique ne requiert pas forcément l'usage de gras animal frais ...

    Sans comprendre le sens crypté bien souvent , de telle recette, par ici on a cru devoir utiliser la graisse de blaireau dans ces fausses vraies recettes d'éluctaire infernalement médicinal ! Mais c'est une autre histoire - de bon sens de ne pas prendre telle recette à la lettre ...

    Sous l'ancien régime, le fait de simplement utiliser des sels de fer en teinture qui rendait les textiles auto destructibles faisait finir les resquilleurs aux galères ou au bagne , car un habit ou un drap devait durer une vie voire plusieurs comme les charpentes des cathédrales, comme le plus simple outil …

    Ce qu'on préfère laisser brûler si souvent (une par mois !) , ceci à coup de mégots « perdus de vue » sur des bois aussi difficiles à allumer ...

    Comme l'eau pure et des meilleures conditions de vie ont prolongé la vie et des bonnes connaissances bien acquises bien comprises et bien pratiquées - maintenant semble-t-il que cela devienne l'inverse ?

    Avec la perte du bon sens incompatible non avec la notion de profit mais sa disproportion que ces appétits engendrent .

    Alors comme l'exprime si bien et courageusement Marie France et quelques autres trop peu nombreux , il serait temps de revenir au bon sens ?

  • Merci beaucoup, Médéric, pour l'intensité de votre apport très riche de vos réflexions et expériences professionnelles.
    Je désire revenir sur un constat que vous évoquez très clairement : "Que font les autres ces praticiens pressés 5 minutes par patient rhabillez vous dehors ? Mais Ils demandent des analyses , des radios tout comme le garagiste- autologue branche sa valisette de tests ...plus d'observation mais des tests." Effectivement, très souvent maintenant, les praticiens se contentent d'un signal ou d'un autre, abrègent l'examen et ne développent plus leurs sens pour capter des messages du patient et de son corps. Malheureusement, les tests et analyses demandées sont souvent limitées et ne touchent pas forcément le domaine concerné, ou encore n'existent pas encore dans la pratique techno-scientifique dont le système décrétera : "Il n'y a rien" au lieu de dire "dans l'état de nos connaissances, nous ne captons rien."

  • Merci Marie France ,
    Cela revient a votre analyse plus haut qui relate des années d'expériences sur le terrain comme nombre de ceux de vos confrères intègres et guidés par ce "flair" affiné peu à peu par la contact permanent avec tant de variations qui rendent cet Art difficile comme dans d'autres domaines de recherche. Les plus grands médecins ont fondé leurs approches d'abord sur l'observation. Ils remarquaient qu'il y d'abord des malades et un terrain et des symptômes caractéristiques mais dans une observation de l'ensemble tenant compte du mode de vie et du terrain .

    Plus tard seulement, avec le complément d'autres moyens d' investigations mais non l'inverse focalisant sur des agents infectieux qui n'ont jamais tant fait de ravages que durant des périodes de guerre, de famine, de révolutions ou des perversités de certains et de leurs abus .

    A considérer comme vous tentez de l'exprimer dans la suite des grands maîtres de cet Art médical , que la santé est un tout qui fait apparaître ce qui est nommé des symptômes qui résultent d'un cumul plus profond de déséquilibres à cette harmonie .

    Tout comme dans la nature en général .
    Abîmer l'une c'est détraquer l'autre et ajouter des traitements inappropriés ou dangereux sert a détraquer davantage l'un ou l'autre . Alors qu'un être sain dans un milieu qui l'est également résistera à bien de ces maladies modernes de ces faux acquis - et non comme ce qui parait désormais un luxe ou la plus grande des richesses : la santé .
    Et celle des citoyens responsables et éveillés , c'est la santé des familles et celles des États . Et en ce qui concerne le plan visible manifeste qui exprime aussi l'harmonie indispensable de ce qui est non manifesté ou non visible et attendu, que les instruments les plus sophistiqués ne sont pas à la lointaine mesure de sens bien plus subtils et atrophiés de plus en plus .

    Je songe à ces papillons capables de détecter l'autre sexe à plus de 10 km par l’équivalent de l'odorat dans d'autres types d'organes comme ceux de ces abeilles dressées pour découvrir des mines enfouies sous 10 cm de terre à distance en mieux que font les meilleurs chiens policiers surpassés par des rats dressés …
    https://www.youtube.com/watch?v=izgYyoKE8XM
    https://www.youtube.com/watch?v=HJX_hMtEh4g

    Alors qui nous dit que le « flair » que vous évoquez n'est pas une sorte de réponse qu'on déclare intuitive qui résulte en réalité de cette sensibilité particulière émoussée par le port de la la muselière obligatoire ou tous les toxiques de la fausse modernité et qui atrophient ces sens oubliés par le plus grand nombre ?

    D'autre part, à force de regarder l’écran et non le monde réel , la vue et d'autres sens plus subtils encore sont atrophiés également , sens de l'orientation remplacé par le GPS . Et en ce qui concerne la vue en elle même, il faudrait se souvenir que les planètes ont été découvertes bien avant les instruments optiques; les êtres d'antan étaient habitués surtout à la campagne à observer attentivement et n'avaient pas d'autres moyens a leur disposition avec ce bon sens qui sert de guide dans toutes les situations . Ce bon sens légué comme initialement bien de talents et des facultés en voie d'extinction si elles ne sont pas préservées et entretenues .
    Car tout sens requiert l'usage ...
    Ce qui faisait le grand respect offert aux grands anciens garants à la fois du savoir et du bon sens des choix nécessaires qui doivent en découler pour la survie des moins sensibles a cet égard .
    Je pense que si j'avais pu faire le choix de l'art Médical cela aurait été comme vous mon guide malgré le très vif intérêt pour les technologies les plus avancées car tout ce que la nature a créé est incomparable et la connaissance et compréhension de tout cela est vraiment très très lointaine , faut t'il dire heureusement ? Ceci de nos jours , vu le comportement de bien de ces créatures pour des raisons plus facile de déterminer que la source de tel dysfonctionnements nommés maladies pour simplifier dangereusement .

    C'est par le bon sens que d'autres immenses progrès dans tous les domaines pourraient être accomplis et je pense qu'il n'y a pas d'autre possibilité pour garantir la survie de cette espèce et de la vie organique en entier sur ce monde. Sans cela dans moins de quelques décennies elles ont de grandes chances de disparaître sans que cela ne change l'immensité des mondes lointains comme ces myriades qui échappent encore à notre approche directe dans le monde microscopique. Sans eux nous ne pourrions pas survivre comme ces abeilles ou ces rats , ou le plus petit voire le plus décrié aide le plus grand à survivre …

    La crainte des micro organismes ou leur manipulations sont les deux pires dangers avec les effets ionisants comme le montrent tant de mondes inhospitaliers ou en devenir ...
    Cette si belle planète et le niveau formidablement varié de sa vie organique étaient la garantie de la survie et de la santé de chaque espèce, et donc la notre , de la santé comme le développement de facultés évoluées un immense privilège.

    Marie France nous sommes d'accord pour œuvrer autant que nous pouvons pour tenter sans cesse de préserver ce merveilleux héritage que nous devons à la postérité même s i ce n'est pas la nôtre . Un comportement de bon sens dans des actes de foi vis-à-vis de ce qui est sacré : la Vie tout simplement avec cette faculté supérieure du bon sens pour la faire durer dans cette si fragile harmonie ...

  • Voici une illustration supplémentaire du retour du bon sens par quelqu'un qui éprouve pleinement ce qu'il affirme et ne se contente pas de se réfugier derrière les explications officielles:
    http://www.profession-gendarme.com/pourquoi-je-ne-porterai-pas-de-masque-belen-garcia/

  • Pour les commentateurs qui auraient forcé sur le protoxyde d'azote, voici la composition du "baume du tigre" : https://fr.wikipedia.org/wiki/Baume_du_tigre

  • Bonjour

    Merci à vous Médéric, pour vos commentaires originaux et souvent bien drôles. J'en ai lu pas mal :-)

    Le Bon Sens reviendra... Mais avant, il faudra aller au bout du Non Sens. Nous sommes trop engagés maintenant, faire demi-tour est impossible. Nous ne pouvons plus faire un pas sans nous enliser d'avantage. Vous remarquerez qu'au fil des jours, même respirer devient compliqué...

    Nos "rois" d'aujourd'hui le savent. Ils vont simplement serrer la laisse, de mal en pis, afin de prolonger leurs derniers jours de règne, luxure et volupté.

    Puis la laisse cassera, l'image se brisera, le monde s'entretuera...

    Tout cela est écrit. Hélas...

  • Absolom merci "le bout du non sens " je partage votre ressenti hélas . Cela fait apparaitre la necessité d'une bifurcation indispensable car il semble que les points de vue de deux parties de cette espèce soient devenus incompatibles ...

    Des telles bifurcations ont laissé quelques traces avec les combats qui ont opposé ces deux choix opposés comme dans l'un des plus anciens récit épique
    http://mahabharata.fr qui ont pu en inspirer d'autres comme l'Enéide ou l'Iliade et bien d'autres moins connus .

    Est-ce le dernier combat prélude de l'Armageddon ou bien le Ragnakok ?

    Ces récits ont tout de même exalté ces tendances dans des sortes d'eschalogie autoréalisatrices . pour ma part la bouteille lancée à la mer , je voudrais alors devenir comme Merlin ou bien des sages et m'échapper vers Avallon ou les iles Pong Laï sans plus ferrailler même avec ce clavier, loin de cet ermitage !

  • Absolum, vous affirmez : "Mais avant, il faudra aller au bout du Non Sens. Nous sommes trop engagés maintenant, faire demi-tour est impossible. Nous ne pouvons plus faire un pas sans nous enliser d'avantage." Pour ma part, je constate que nous considérons trop les directions qu'on veut nous imposer. Mais l'univers est bien plus multidirectionnel et en développant nos sens et notre conscience, nous pouvons découvrir des pistes pour désarçonner certains systèmes mis en place de façon assez grossière (= non dégrossie).
    Marc Halévy qui a l'énorme avantage de posséder à la fois un bagage de dr en physique et de prof de philosophie, permet d'analyser les voies qui sont en train de se développer :
    le webinaire est passé mais sur cette page, il en propose cinq :
    https://bebooda.fr/webinaires/anticiper-la-grande-bifurcation/

    Vous écrivez aussi : "Nos "rois" d'aujourd'hui le savent. Ils vont simplement serrer la laisse, de mal en pis, afin de prolonger leurs derniers jours de règne" Cela se passe ainsi tant que nous maintenons une vision limitée de la situation. Mais en fait, ceux que vous appelez les "rois" ne sont que des humains immatures avec leurs fragilités affectives qui doivent aussi apprendre de la vie donc commettre des bêtises sur leur chemin, ce qui nous ouvre des voies possibles de libération.

  • Le bon sens est une belle chose, le bon sens fait du bien dans tous les sens. Mais point trop n'en faut, car trop de bon sens ne tu-t'il pas le bon sens ?

  • Sur ce blog et en ce moment, nous sommes entre gens de bon sens...à savoir que nous réussissons à tenir une discussion où chacun est à l'écoute de l'autre, en ayant réalisé les paroles des différents commentaires...

    L'Idéal serait de pouvoir faire pareil, avec l'entier de l'humanité...en temps réel...du direct en somme...

    Je me suis souvent demandé ce qu'était le "bon sens", pour reprendre un peu les écrits de Conscience sans patience...Et n'étant pas le "Créateur", n'ayant pas la "Science infuse", je me suis tourné vers une sorte de logique, après observation de moultes "modus vivendi" à travers les siècles et ses peuplades diverses. J'en suis arrivé à la conclusion qu'il n'aurait jamais fallu déterrer ce qui était enfoui.

    Fer, pierres "précieuses", pétrole etc...bref, tout ce qui était caché.

    Je sais pour l'avoir vu dans un reportage ou l'autre que certaines personnes vivent encore comme ça. Jamais elle ne couperont un arbre pour le feu, mais prendront toujours le bois mort du sol. La terre leur sert de produit vaisselle et si vous leur parlez d'une voiture, ils s'en vont en se bouchant les oreilles...Ils montent avec leurs buffles femelles dans la forêt un peu plus haut, en été, afin de faire du beurre avec le lait de ces animaux pour ensuite le vendre dans quelque village plus loin. Afin de se faire aimer de leurs bêtes, ils prennent un peu de ce lait dans leur bouche pour le mettre dans la gueule des bufflettes, elles adorent...Un baiser d'amour quasi :-)

    Mais voilà, on en est plus tellement là...On a tellement massacré l'Originel qu'on sait même plus trop à quoi ça pouvait ressembler. Et puis, il y a ces livres "sacrés", qui nous promettent tous un peu la même chose...Qu'il y aurait une sorte de "Temps donné"...Le Temps des Nations...

    Moi-même, à tenir discours, je faute. Voiture, ordinateur, plastique etc...Il semble que l'électricité a cette particularité de nous permettre de Voir, de nous rendre compte de toutes nos "bêtises". Il semble également qu'elle nous permet(te) cette sorte de "grande réunion finale", Armageddon peut-être ?

    Remettre les choses d'aplomb demanderait une telle énergie que franchement, je ne sais pas...Vous imaginez le renoncement ?

    Alors connaissant un peu le petit d'homme...:-))

    Je m'en vais maintenant lire les différents que Médéric et vous Madame avez eu la gentillesse de poser. Celui de Belen Garcia est vraiment bien. Mais pour un individu comme ça, combien d'ignares ?

    Quel est notre petit pouvoir ?

  • J'apprécie beaucoup cet état d'esprit que vous évoquez , l'état d'apprivoisement de l'être vis-à-vis de la nature entrevu par des êtres plus avancés que la plupart.
    Je songe à St Francois d'Assise
    https://www.franciscain.org/le-coin-des-jeunes/francois-dassise-saint-ami-betes

    Dans d'autres peuples tous les animaux sont sacrés et quelques-uns en particulier . C'est l'un des visage de l Inde tellement vaste ...
    http://pinklotusinindia.over-blog.com/2019/05/les-animaux-sacres-dans-l-hindouisme.html

    Conception qui perdure dans le bouddhisme autour d'une notion de métempsychose
    http://www.buddhachannel.tv/portail/spip.php?article596

    Au sens des Amérindiens comme d'autres traditions de sensibilité qu"on dit " chamaniques" la Terre est sacrée comme toutes les créatures y compris du règne minéral et les autres éléments, l'air, l'eau, le tonnerre ...les derniers sages survivants de leur monde en train de s'éteindre, eux aussi envoient ces messages
    https://sain-et-naturel.ouest-france.fr/message-indiens-d-amerique.html
    Le même repris aux antipodes par d'autres peuples comme en Mongolie avec ce chant dédié a la terre
    https://youtu.be/hcSLeXh4pgs et bien d'autres partout qui partagent le même amour avec notre Terre et la nature toute entière...
    https://youtu.be/-kWkfN0HPUo

  • Bonjour Absolum, J'espère que la nuit vous a porté conseil ou du moins une ébauche de réponse!
    Je lis plusieurs dimensions suggérées par la réflexion que vous venez partager ici avec une grande acuité. En fait, j'y perçois différents fils conducteurs.
    Notre culture est tellement rationnelle qu'elle nous réduit souvent à des concepts qui en perdent leurs substantifiques moelles !
    Trop souvent, on met sur le même plan le faire, l'avoir et l'être. De ce fait, notre présence consciente se déplace beaucoup.
    Par cette attitude, nous ne vivons pas l'instant présent dans notre entièreté, autrement dit avec le maximum de notre être, ce qui fait que nous propulsons nos pensées dans le futur ou le passé, sans ouvrir nos perceptions à tout ce qui se passe ici et maintenant. Pour illustrer le pouvoir de l'instant présent, Eckhart Tolle nous offre un exposé sur "La conscience de l'être"
    https://www.youtube.com/watch?v=1FC1_Sg4Nyo
    Vous le connaissez sans doute déjà mais à chaque écoute nous pouvons être ramenés plus proches de notre centre. "Cent fois sur l'établi, remets ton ouvrage".

  • Bonjour Madame de Meuron

    Je me disais qu'au fond, l'énorme "Machin" qui permet la laisse ainsi que ce rassemblement mondial aujourd'hui ne tient qu'à un fil...électrique.

    Il suffirait que la Vie, à un moment donné, change les lois physiques permettant la maîtrise de cette énergie. Coupure de courant générale...définitive.

    Et à Dieu va :-)

  • Je suis heureuse que vous laissiez une ouverture vers une opportunité : "Il suffirait que la Vie ...." En fait, on peut aussi dire que la Vie met toujours tout à notre disposition et que c'est à nous de développer nos potentiels et nos instruments personnels pour nous y connecter.
    On le voit bien avec cette crise coronale à quel point certaines personnes savent créer des situations nouvelles et profitables. Une telle opportunité est proposée à chacun selon son état d'esprit. Malheureusement la population est tellement formatée de plusieurs façons que chacun-e ne s'éveillent pas malgré les incitations flagrantes de l'existence, surtout en période aiguë.

  • Bonjour Mme Dre Marie-France de Meuron.

    Avoir du bon sens est une chose fabuleuse et très jolie à dire, à faire et à entendre. Même Winston Churchill l avait dit: "Il n y a aucun mal à changer d avis pourvu qu il va dans le bon sens et il n y a que les fanatiques qui ne changent jamais ni d avis ni de sujet" . Fanatiques qui répètent toujours la même chose chaque fois qu on leur appuie sur le nez en caotchouc comme appuyer sur un buzz...et à force de répéter un mensonge, ce dernier ne deviendra-t-il du « bon sens »..

    Nous avons tous entendu depuis une vingtaine d année des termes dits « du bon sens »: " Le camp du Bien Absolu est contre le camp du Mal Absolu" et alors on a massacré 20 (ou 30?) millions de personnes et on n a jamais compris le pourquoi et quel était le résultat sauf des morts, des ventes d armes à l infini et un fiasco total....etc... Trump nous dit depuis 2 ans qu il fera tout pour le "Regain de la Démocratie aux States" et Pourquoi donc ce « bon sens »? Est ce que la démocratie avait-elle vraiment été perdue là bas et qu elle a disparu ? Et qui oserait et se le permettrait de le dire ainsi avec son "bon sens" sauf lui tout en voyant aujourd hui même, entre autres, le Corona ravager les USA et que George Floyd ne respire plus depuis sa 8ème min 46 sec d étouffement?

    Au fond, le bon sens est une bonne chose si on se base sur nos préjugés et notre état d esprit que nous avions eu avant d atteindre l âge de 18 ans(Einstein). Après, le bon sens ne risque-t-il pas d être corrompu à jamais par les Médias, les Penseurs, les Philosophes, les Politiciens, La Finance, les Vendeurs d Armes et les auto-daffés ...jusqu au stade où un chat ne trouvera plus ni ses chattons ni son bon sens....

    Bien à Vous et Bon Dimanche.
    Charles 05

  • Vous apportez une question très importante, Charles O5, merci de participer au débat !
    " le bon sens ne risque-t-il pas d être corrompu à jamais....."
    Il est vrai que si l'être humain n'est pas vigilant, il peut se laisser figer son bon sens par tout ce qui le formate, que ce soit par les éducateurs, la société ou les médias. En revanche, quand son être sensible lui signale que quelque chose ne résonne pas bien, alors il peut se mettre à l'écoute de son bon sens, percevoir ce qui l'anime et écouter l'intuition qui surgit du fond de lui.

  • Merci Mme de Meuron pour votre réplique .

    Je n apprends à personne que le terme SENS est synonyme de Raison et qui vient du latin "sentire". Autrement dit que le « bon sens « est synonyme de « raison" puisque la raison est une chose naturelle qui se trouve d une manière identique en chaque Homme ce qui lui fait juger et distinguer entre le faux et le vrai.

    Où le bât blesse est que des gens connus scientifiquement, littérallement, politiquement , philosophiquement, financièrement, religieusement et médiatiquement parlant sont ceux qui définissent ce qu est le Bon Sens alors qu ils n ont pas plus de raison que moi qui n arrive pas à transmettre autant qu eux mon bon sens, Non?

    Ceci est la raison, une fois de plus, de dire que ce terme du Bon Sens n est plus d actualité, hélas et qu il est devenu corrompu donc à être considéré comme désuet puisqu il est un fourre-tout et un dangereux du moment où il donne l OK aux idio-logies qui traînent comme des chacals sur la planète-terre et qui étaient bien moins dangereuses à l époque des anciens grecs, d Einstein, de Descartes, de Voltaire...etc...Ces derniers sommités sont remplacés aujourd hui par le Capitale à outrance, l Impérialisme hégémonique, les vendeurs d armes et les fanatiques religieux (barbus de toute couleur de poil) voire même que la société civile de consommation à outrance se considère moderne, civilisée et qu elle va dans le bon sens et qu elle booste même l économie...pauvre société...

    Bien à Vous. Bonne soirée et Bon Dimanche, Mme de Meuron.
    Charles 05

  • J'ai eu beaucoup d'intérêt et de joie à regarder la vidéo proposée par Médéric que je remercie vivement :
    https://www.youtube.com/watch?v=HJX_hMtEh4g
    Elle montre tout le bon sens et la sensibilité des Cambodgiens inspirés à élever des rats pour détecter les mines anti-personnelles. Voilà un superbe exemple qu'il faut savoir garder son flair et l'entretenir!

  • Une brèche peut-être ?

    https://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/07/25/covid-lettre-ouverte-du-dr-christian-zurcher-aux-parlementai-307769.html

  • Vous tombez à pic, Absolum, en nous signalant la "lettre du Dr Zûrcher" qui est bien plus qu'une lettre dans la mesure où il s'agit d'une démarche au Parlement suisse, divulguée au public.
    Je suis très heureuse de lire que le corps médical se recompose en un corps de bon sens capable d'analyser les différents paramètres d'une situation qui est trop souvent aller à l'encontre de la santé des citoyens. Ainsi, des médecins se mettent à soigner bien plus large que les diagnostics habituels et abordent fortement les symptômes "en violation de nombre de ses droits fondamentaux et constitutionnels"!

  • Je désire revenir, Médéric, sur votre message publié plus haut où vous exprimez :

    "J'apprécie beaucoup cet état d'esprit que vous évoquez , l'état d'apprivoisement de l'être vis-à-vis de la nature entrevu par des êtres plus avancés "

    Je suis très touchée par la puissance, la beauté et la sensibilité que j'ai rencontrées grâce aux liens que vous nous transmettez. Ils montrent à quel point nous sommes reliés à tant d'éléments dans la nature et que si nous acceptons leurs invitations à entrer en contact avec eux, nous pouvons en retirer de grands bienfaits.
    Dans ce cas aussi, le bon sens veut que nous sachions percevoir ce qui nous entoure et ne pas considérer les entités végétales ou animales de façon restrictive, comme de simples objets à disposition.

  • Bonjour Charles 05,
    Nous n'avons sans doute pas le même dictionnaire étymologique!
    Pour ma part, quand les mots s'écrivent très différemment comme raison et sens, je vais rechercher leur "corps-énergie" et l'étymologie m'y aide.
    Ainsi, effectivement "sens" vient du latin "sentire",
    alors que "raison", selon Wikipédia, vient aussi du latin « ratio », qui désigne, en premier lieu, une « mesure », un « calcul », la « faculté de compter ou de raisonner .
    Il me semble que c'est toute la différence entre une faculté sensorielle et une faculté rationnelle.
    Par conséquence, le bon sens peut garder sa signification de "sentir juste" et ne dépend pas des courants médiatiques et autres.

  • Merci Mme de Meuron pour votre texte et votre explication entre "Sens et Raison".

    J aimerais juste signaler que je ne suis pas contre le "bon sens" bien au contraire. Là où j ai mis le bon sens en questionnement est qu il est en mauvaise position quand deux avis différents voire à l oposé total s affichent. Lequel des deux va dans le bon sens et/ou de la raison ou pas du moment où chacun des deux accuserait l autre d être dans le mauvais sens et lui dans le bon et vice versa?

    ---Là où la liberté d expression publique ou sur le net est menacée est d affronter deux avis opposés bien que les deux s affichent comme étant du côté du bon sens. Faudrait-il avoir des gardiens du temple ou des lois qui disent qu est ce que c est et qui est le bon et qui est le mauvais ? "Sinon et au lieu d une loi", il existe actuellement et comme le savez certainement ce qui s appelle la fameuse fenêtre d Overton qui se pratique depuis bonne ou mauvaise lurette. Fenêtre d après laquelle et à force de brasser entre deux idées majeures opposées pro-ou contra- sur un sujet important de la société, une idée même très incongrue et de très mauvais sens serait sujet à une loi ou à une directive qui l impose comme étant autorisée sous réserve de ...etc...et ceci par gain de paix sociale autant pour les ménages que pour la cohésion sociétale, sic!! Aussi qu à force de répéter un gros mensonge, ce dernier deviendra LA VéRITé, hélas...

    In fine, un DIALOGUE serein entre deux opposés majeurs, adultes, vaccinés, éduqués, polis et prônant le bon sens (mais j en demande trop peut être :)) est UNE des solutions afin d arriver à dire peut être que chacun des deux est fautif un peu...etc.... En passant, j admire et comme un(e) des collègues-contributeurs l a dit ici qu un débat et un dialogue serein se noue sur votre blog et Bravo!

    Bien à Vous Mme de Meuron. Bon Dimanche.
    Charles 05

  • Merci, Charles 05, de venir contribuer au "débat et dialogue serein qui se noue ici". Oui, je pense qu'il est nécessaire actuellement de chercher des voies pour s'élever au-dessus de la situation chaotique que nous traversons sur différents plans et ne pas se "contenter" de se désoler en restant sur des bilans déplorables. Pour ce faire, les expériences en cours de chacun-e peut participer à un renouveau.
    Vous souhaitez un dialogue entre les opposés. Ce qui manque beaucoup, c'est de découvrir une troisième dimension au lieu de s'arc-bouter sur oui ou non. Chacun-e a intérêt à découvrir des éléments qu'il n'a pas encore expérimentés.

    Vous revenez sur la notion du bon sens et je perçois une différence selon qu'on utilise le sens dans la signification de la direction à prendre ou le sens dans sa valeur d'instrument de perception. Autant, les directions possibles sont multiples, autant le bon sens, comme nos autres sens (tactile, olfactif etc) n'ont pas d'alternative : ils sont là ou non! On peut nuancer cette affirmation en disant que les informations de nature vibratoire (quantiques!) peuvent passer de l'un à l'autre (je vois la vie en rose) mais l'organe sensoriel ne va pas muter pour autant.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel