Le virus couronné, a-t-il vraiment une couronne?

Imprimer

C'est avec cet aspect que nous l'ont transmis les médias, eux qui sont capables de focaliser sur un sujet pour lequel ils se sentent concernés ou mandatés, avec l'aide puissante de la technologie de pointe dont la microscopie électronique. De la sorte, ils ont pu fixer dans notre mental une image très percutante qui va jusqu'à résonner au niveau psycho-affectif.

On nous suggère donc l'idée d'une couronne. Si nous retenons ce qu'en montrent les microscopes, les scientifiques nous décrivent que ces virus présentent des spicules avec lesquels ils s'accrochent aux cellules qui les attirent. Ainsi, ces éminences font partie de l'entité virale alors que nous savons bien qu'une couronne est un objet indépendant qu'on pose sur la tête de quelqu'un (ou d'une dent!). 

L'affubler de ce terme signifie donc qu'on lui octroie délibérément une grande importance, en vue d'attirer l'attention et d'impressionner la population. En fait, sa taille est tellement petite - 60 à 140 nm- qu'on ne la perçoit pas à l'oeil nu; de plus, il n'est pas du tout lumineux! A noter aussi qu'une couronne  est normalement dévolue à des rois ou des empereurs, gouvernants de tout un peuple.

Les médias usent à répétition d'un langage qui prête à ce microorganisme une responsabilité absolue, en faisant croire qu'il est un maître de notre monde et qu'il influence et dirige nos existences. On l'accuse des conséquences des mesures prises par les gouvernements " Le Covid pourrait coûter plus de 30 milliards au tourisme". Il a même un pouvoir impérial : "Le Covid-19 continue à tuer à travers le monde." En réalité, les malades sont décédés de diverses fragilités, comme les aînés en EMS d'autant plus que ceux-ci ont été confinés, brusquement privés des relations affectives fondamentales. Ou encore, " près de deux tiers des morts du covid-19 seraient décédés d’une autre pathologie dans l’année".

De plus,  beaucoup de morts lui ont été attribuées sans vérification rigoureuse des causes létales.

On lui fait aussi endosser la responsabilité de sa contagiosité sans développer des études approfondies sur les terrains organiques dans lesquels il s'installe.

Il est cocasse d'apprendre que des chiens sont dressés pour captés la présence du covid dans la transpiration des malades. Pour leur part, si les coronavirus n'ont pas d'odorat, ils ont des caractéristiques énergétiques capables de se multiplier nettement plus facilement dans certains terrains. Sinon, on ne pourrait pas expliquer pourquoi certaines personnes sont affectées et d'autres pas. La potentialité de l'infection ne s'arrête pas uniquement à des problèmes immunitaires. Dans le corps humain, tout est relié et les liquides vitaux changent de caractéristiques selon l'état pathologique des individus ou à leurs réponses à leur environnement, d'où leur attractivité ou non à différentes bactéries ou virus.

Alors, qui détient les couronnes ? Qui se les octroie? A quoi les attribue-t-on?

Selon l'évolution du mouvement appelé pandémie, on voit qu'on a attribué une importance absolue aux masques alors qu'il y eut beaucoup d'hésitation au début comme le relate très bien cet infirmier dans l'article "To mask or not to mask?". On peut dire que le masque donne une image forte et facile à capter et permet le slogan: pour se protéger et épargner les autres. C'est un outil facile à transmettre à la population - sauf le côté économique que l'on gomme facilement - mais trop simpliste pour être absolu. Un professeur de neurochirurgie nous explique ici très consciencieusement comment les masques peuvent comporter des dangers pour la santé.

Les gouvernements s'appuyant sur des experts (Qui leur attribue les couronnes d'un tel titre?!) ont couronné généreusement voire très généreusement la mesure du confinement. Lequel a reçu l'aide et le soutien de différents "ministres" de diverses catégories. Comme face à un être porteur de couronne, au début, on obéit, puis on prend conscience, puis on manifeste devant les pénibles conséquences. Parfois, on devient adulte, on en fait le bilan - qui est fort dur mais bien expliqué par un médecin aguerri qui cite le professeur Toussaint 13/6 : Le confinement aveugle est la saignée du XXIème siècle". C'est en prenant compte des diverses dimensions de ce bilan    lucide  qu'une société réellement démocratique peut créer quelque chose de plus complexe et efficace.

Qui porte une couronne au niveau des humains? On peut dire que ce sont des empereurs puisque leurs autorités se manifestent au niveau mondial. Je ne sais pas distinguer si l'un est supérieur aux autres dans la mesure où leurs pouvoirs s'imbriquent les uns dans les autres.

Nous pouvons sans nous risquer beaucoup nommer le milliardaire qui est mentionné très souvent : Bill Gates. Avec sa prétention de vouloir vacciner 7 milliards d'habitants, il a bien une envergure d'empereur! On peut même dire qu'il a trois empires qui se superposent : l'empire financier, l'empire philanthropique et l'empire sanitaire.

Un empire contigu est celui de l'étude du marché pour le futur du vaccin.

Un autre empire se distingue, lequel sévit dans une autre dimension : la manipulation de la population. Les stratégies sont développées selon les lois les plus poussées de la psychologie individuelle et sociale,  par exemple, la stratégie de la terreur. Sur le plan économique, nous découvrons la stratégie du choc.

Pour arriver à l'empereur élu au sommet de ce tsunami coviral : le vaccin qu'on couronne comme "le seul moyen pour parvenir à vaincre le virus couronné". Comme cet empereur comporte des limitations voire des menaces pour notre patrimoine génétique, il faut donc une stratégie politique pour l'imposer aux peuples.

Pour aller au-delà ou en deçà de l'empire vaccinal, nous abordons la portée encore plus intrusive du puçage humain pour pouvoir contrôler les individus dans leurs  existences :  "La démocratie est mal barrée."

Un rappel historique qui me semble bien à propos : Au moment où le Pape Pie VII a saisi la couronne pour couronner Napoléon, celui-ci s'en est emparé pour la placer lui-même sur sa tête. ...Il a terminé sa carrière seul sur une île lointaine, en toute humilité.

 

 

Commentaires

  • "Le virus couronné, a-t-il vraiment une couronne?"

    Excellente question Madame de Meuron. vraiment excellente.

    Figurez vous que je me suis posé la même question, exactement la même, il y a quelques décennies à propos d'une autre couronne et d'un autre virus.

    De celui-ci:

    https://images.theconversation.com/files/66887/original/image-20141210-6039-wdj1cc.png


    Si vous voulez mon avis, pour répondre à cette question, il faudrait demander à ceux à qui ce virus fait le plus d'effet.

    Mais comme ce virus est tellement petit, c'est difficile de l'effeuiller, lui enlever un à un ses attributs qui lui confèrent son super pouvoir, pour identifier cet attribut unique, qui permet de reconnaître un couronné d'un non-couronné. Un King d'un Pas-King, ou un King d'un Patoucha.

    Aussi je vous propos une méthode alternative à celle de ... "l'édition" ... (aussi connue sous les noms de "soustraction", ou de "découpage", ou de "censure") ... la méthode par l'absurde, ... celle de ... "l'addition", ... aussi connue sous le nom de ... "l'ajoutage".

    Additionons donc quelque chose à ce sacré virus pour d'abord effectuer le test de l'identité du virus.

    Comme le virus ne peut pas parler, ... ou s'il parle, nous ne le comprenons pas très bien, ... laissons ses fans, ... les fans du virus donc, ceux donc qui ne peuvent pas s'empêcher de parler du virus, ... décider de l'identité du virus pour lui.

    Habillons donc ce virus, et laissons ses fans se manifester pour nous dire pourquoi habillé ainsi, le virus n'est plus un King, le tout déclamé en un joli Haiku :


    Habillons donc ce virus, ...
    ... d'un porte-jarretelle,
    ... de bas résilles,
    ... et de talons hauts.

  • Merci, Chuck Jones, d'apporter un peu de poésie et un esprit de liberté dans ce monde de technosciences si froid et qui cherche à nous imposer ses limites dans tant de domaines!

  • Extrait de https://fr.wikipedia.org/wiki/Coronavirus (voir les illustrations!):
    “Le nom «coronavirus», du latin signifiant «virus à couronne», est dû à l'apparence des virions sous un microscope électronique, avec une frange de grandes projections bulbeuses qui évoquent une couronne solaire.”
    Rien à voir, donc, avec (je vous cite) “un objet indépendant qu'on pose sur la tête de quelqu'un (ou d'une dent!)”.

  • Merci, Mario Jelmini, de souligner qu'il s'agit d'une apparence!
    C'est bien le drame actuellement de construire des royaumes sur des apparences, d'où le fait que nous devons affronter maintenant une période où tant de choses s'effondrent.

  • Exercice d'anti-style Marie-France , j'en suis à 10 pages déjà argumentées donc personne ne lira ,
    sachant que tout com de plus d'une ligne n'est jamais lu ...

    donc synthèse ultime : " qu'a-t'on couronné ainsi " ou plutôt ?
    ceux qui y croient, comme du reste qui justifierait non 10 pages mais 1000 ?

  • Bonjour Médéric, J'ai bien souri en lisant votre commentaire de ce matin.
    J'apprécie beaucoup votre inventivité à trouver une autre forme!

    Je présume qu'entre deux extrêmes, vous créerez une formule où vous ne me laisserez pas sur un point d'interrogation et exprimerez une phrase-clef pour la réponse!

  • Avis à un commentateur : ne lisant pas l'arabe, je ne peux pas publier vos propos, étant responsable de leur contenu.

  • Encore un peu d'humour à propos de cette boule de Noël virtuelle Marie France : Qui connait les pommes d'ambres , des fruits généralement d'agrumes truffés de clous de girofle?
    Les concepteurs de ces images colorisées qu'on montre à tout bout de net par manque de créativité ont donc diabolisé une si parfumée et désinfectante création d'une dame d'un autre âge ?

  • Merci, Médéric, pour votre touche d'humour autour de cette image coronavirale.
    En même temps, en parlant d'images colorisées, vous confirmez à quel point leurs concepteurs peuvent chercher à influencer notre vision.
    Vous évoquez aussi leur manque de créativité. D'une part, ils sont limités dans leurs lieux de travail, d'autre part, ils ne font que suivre les consignes de nous influencer dans une certaine direction.

  • Marie France , c'est des nanocaricatures devant des giga mensonges d'une crypto guerre bactériologique et de désinformation .
    La science est morte avec des images aussi débiles et les sites qui en font la promo se ridiculisent .
    Une flopée de virus sortis de bioingénierie-bricolage ceci après l'échec relatif de la grippe du canard/porc, les concepteurs ont décidé de plancher sur la com pour vendre leur OGM =Organisme Gérontocide Mondialiste avec la belle image colorisée en vue de la pikouse et du puçage . C'est plus facile depuis que les peuples qui ne regardent pas les comètes dans le ciel comme en ce moment que par leur médias , et ne ne voient pas non plus la disparition de vers luisants , mais avec la lucarne des merdias avec ces images pour des décérébrés. Ceci au lieu de constater la liste de poisons dans la nourriture et la nature pour éradiquer le vivant et donc eux-mêmes ceci avec leur consentement . Lequel est fabriqué aussi par ces campagnes d'images aussi inventées que le virus. C'est aussi un élément de plus qu'il s'agirait d'une nouvelle attaque bactériologique consolidé par la guerre de l'image et préparée depuis 10 ans au moins. Vous êtes seule à avoir remarqué ou presque Marie France , ce sale coup vicieux d'un virus couronné par imagerie de synthèse, et pendant que d'autres cherchaient les traces du bricolage infernal dans l'ARN ... très concordant dans le sens criminel plus organisé que la dernière fois . Remarquez ils avaient prévenu et aussi pour le NWO donc prêt au meurtre à grande échelle pour y parvenir , devant des pacifistes en troupeau c'est pire que la mitrailleuse c'est de l'abattage par ces mondialistes complices !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel