Que recevoir de Louis Pasteur?

Imprimer

Deux raisons de nous approcher de cet illustre scientifique. La première en est la parution ce 31 mai d'un article qui lui est dédié dans la série "les Héros du Progrès" et la seconde le retour d'un sujet hautement à l'ordre du jour, la création d'un vaccin contre le covid 19.

 
 

En tant que héros du jour, Louis Pasteur est décrit comme scientifique français du XIXe siècle, surnommé « le père de la microbiologie ». Le site de l'Institut Pasteur poursuit: "L. P. , chimiste de formation, sera à l’origine des plus formidables révolutions scientifiques du XIXème siècle, dans les domaines de la biologie, l’agriculture, la médecine ou encore l’hygiène."

Il subit le choc énorme de voir mourir trois de ses enfants sur cinq de la typhoïde, ce qui l'aurait stimulé à développer ses recherches dans les microbes et la vaccination.

Il est écrit aussi : "En prouvant la théorie de l’origine microbienne des maladies, il a révolutionné notre façon de penser la santé humaine." Il est clair qu'il a apporté une révolution dans la pratique médicale de l'époque, révolution qui s'est poursuivie jusqu'à nos jours. Ainsi, par la microbiologie, c'est un chimiste qui a donné le ton à la manière de concevoir les maladies. De ce fait, la recherche des molécules antibiotiques et des vaccins a pris un essor prodigieux qui a séduit les industries pharmaceutiques. Et actuellement, même les pouvoirs politiques se sont appuyés sur la doctrine microbiologiste pour imposer le principe du confinement qui, comme les vaccins, ont des conséquences plus ou moins limitées, ou préjudiciables, à plus ou moins long terme.

Qu'est donc alors devenu l'art médical  "Or, le fait qu’on pose un art médi­cal, et non seule­ment une science de la méde­cine, implique qu’on ne se can­tonne pas à un seul tra­vail de recon­nais­sance dans le cadre de la méde­cine mais qu’on y affronte l’indéterminé, l’indétermination de toute patho­lo­gie quand elle vient mena­cer le vivant."

Ainsi, les expériences de Pasteur sont devenus un dogme de la médecine scientifique et, de ce fait, une restriction de l'art de soigner. Déjà à son époque, une vision plus nuancée et plus large avait été donnée par Antoine Béchamp qui détenait une expérience dans d'autres disciplines car il était médecin, chimiste et pharmacien. Par ses observations, il découvrit par exemple les microzymas qui ouvraient des voies vers d'autres dimensions.

L'article du "héros du jour" décrète que sans Pasteur "il est probable que des centaines de millions, voire des milliards de personnes ne seraient pas en vie aujourd’hui". Voilà comment, pour tenter d'imposer la microbiologie dans tous les domaines de la médecine, le système a besoin d'utiliser des probabilités et le conditionnel, ce qui lui fait évacuer toutes les autres causes qui ont participé au mieux-être des humains. A quoi s'ajoute l'illusion de pouvoir éradiquer les maladies, sans tenir compte de tous les contextes influant les réactions des êtres vivants.

A cela s'ajoutent les problèmes liés à la confection des produits vaccinaux, leurs administrations - la plupart par injection qui viole la barrière de la peau - et la gestion par les organismes humains de ces produits artificiels, dont l'observation est plutôt escamotée.

L'étude de diverses implications des vaccins dans la population par une journaliste d'investigation très consciencieuse a été reprise maintenant afin de situer les conséquences des vaccins dans un large contexte.

La division entre la politique, la science et l'art médical est spectaculairement mise en évidence dans la polémique actuelle autour de l'usage de l'hydroxychloroquine pour traiter le virus couronné (dont l'apparence est transfigurée par la technique informatique!). Il est intéressant de constater comment un article de journal a pu faire basculer des services sanitaires dans leurs pratiques alors qu'ils sont en pleine action et les mieux placés pour apporter des nuances à un traitement médical. On constate ainsi la subordination de la médecine à des mouvements externes, à l'inverse de l'art médical.
 
Il faut noter toutefois que le système prioritaire arrive à ses limites. De plus en plus de mouvements dénoncent les aberrations qui ont conduit à une gestion très maladroite de cette pandémie : "Non, le confinement ne sauve pas, il aggrave la mortalité du Covid19, l’économie et la santé des Français", déclare un médecin actif sur le terrain. On peut dire aussi que cette mesure aggrave les situations précaires, que ce soit des entreprises fragiles, des familles modestes, autant que dans les institutions psychiatriques ou pour personnes âgées où les gens fragiles sont privés de relations affectives, ce qui les précipitent vers l'issue fatale. Ces décès qu'on va mettre sur le compte des statistiques du covid pour encore plus attiser la peur du peuple.

 

Il est temps que ce système prioritaire reconnaisse un vieil adage : "il ne faut pas mettre tous les oeufs dans le même panier". Ainsi, les industries pharmaceutiques doivent reconnaître leurs limites et redistribuer l'espace qu'ils ont confisqué depuis tant d'années, en admettant les autres moyens dont, parmi ceux-ci,  la valeur de l'herboristerie. Un exemple d'alternative nous est donné avec une plante connue depuis deux millénaires en Chine: l'artemisia annua.
 
De nombreux médecins cessent de se confiner (!) au dogme : microbe = maladie et développe le troisième pilier : l'immunité. Ainsi, ils remettent le patient dans son environnement intérieur et extérieur au lieu d'en examiner une toute petite partie au microscope.
 
D'autres médecins intègrent des pratiques thérapeutiques très diversifiées comme au Centre de Médecine Intégrative d'Aubonne.
 
Même des prêtres (vidéo) fustigent l'idôlatrie du Conseil Scientifique et  exhortent leurs fidèles à se méfier des vérités officielles assénées dans le cadre de la lutte contre le covid-19!
 
Restons bien conscients que l'être humain est composé de plusieurs dimensions,
chacune pluridimensionnelle : corps, coeur, raison, esprit, et qu'on ne peut pas le résumer à l'hôte malheureux d'un virus ou d'une bactérie. Cette perception permet de développer un ensemble d'approches de la santé qui ne sont pas limitées aux découvertes de la microbiologie. De plus, le patient retrouve par là sa souveraineté pour gérer de mieux en mieux sa santé et pas seulement une maladie.
 

 

 
 
 
 
 
 

 

 

Commentaires

  • ""En prouvant la théorie de l’origine microbienne des maladies, il a révolutionné notre façon de penser la santé humaine.""

    Marie France d'abord la decouverte des micro organismes est lié a l'apport du microscope et notamment de l'optique meso americaine ( comme l'aspirine et la quinine et bien d'autres...)

    Pasteur ne decouvre pas les microorganismes, il reprend le theme ...

    https://royalsocietypublishing.org/doi/10.1098/rsnr.2004.0055#:~:text=The%20existence%20of%20microscopic%20organisms,a%20microrganism%2C%20the%20microfungus%20Mucor.

    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15646862/

    https://www.photoniques.com/articles/photon/pdf/2016/03/photon201682p17.pdf

    L'origine de l'optique l'apport indiscutable est fait après la colonisation des amériques qui rapporteront une énorme contribution dans ce domaine de l'optique comme sur la phytothérapie
    https://light2015blogdotorg.wordpress.com/2016/01/05/optics-in-ancient-america/

    Les développement du microscope pourront être faits plus tard des travaux de Kepler basés également largement inspirés des travaux d'Al Hazen qui se trouve le precurseur et pionnier de la méthode expérimentale ou pour ce qui est de la transmission de cette méthode en Europe puisque l'histoire de la technologie chinoise reste très mal connue et surtout pas diffusée même de nos jours...
    https://www.persee.fr/doc/rhs_0048-7996_1968_num_21_3_2560

    A partir de l'existence de ces miroirs et ces lentilles importées au départ de meso amérique , ce sera le début des corrections de la vue et on peut penser d'après la connaissance des astres que les méso américains ont pu observer aussi les micro organismes et bien d'autres domaines dans la mesure de l'acharnement à détruire leurs codex par l'inquisition pour faire disparaitre ce qui allait contre les dogmes inculqués par la coercition et le mensonge et la répression et surtout des connaissances plus étendues que certains vont s'emparer et en révèler une partie mais sélectivement & selon leurs projets .

    En ceci les choses n'ont pas changé pas plus que la détestable influence sur la recherche pure .

    Quant à attribuer autant de mérites à Pasteur c'est une approche de causalité simpliste et on veut oublier le contexte :
    Certes on peut constater sa remarquable capacité de s'accaparer tout ce qui pouvait faire sa promotion, une attitude très moderne en effet avec le mercantilisme et l'arrivisme forcené. Il est d'abord chimiste et découvre la chiralité de l'acide tartrique ...
    Cette publication le fait treès vite et assez étrangement connaître pour un si jeune homme , du reste la science sort à peine du salon et des cabinets de curiosité ...

    - il passe ensuite à la biologie reprenant des controverses sur l'origine du vivant - sujet très politique puisque il s'agit de démolir l'influence de l'Eglise sur les dogmes à remplacer ...

    Pasteur comme d'autres dans les domaines qu'il faut surtout circonscrire à ce que la république attend d'elle malgré les déclaration tranchantes «  la république n'a pas besoin de savant «
    mais de bon élèves dociles ...Donc cette mission de confiance va établir contre le dogme dominant alors en Europe de l'ouest , une relation de causalité qui convient à l'esprit étriqué en réaction contre les reliquats d'occultisme qui sévissent au XVIe et bien plus tard tout en perpétuant un déni savant désormais de l'autre cause inhérentes aux trois découvertes de Galvani.
    La plus gênante est oubliée dans ce qu'il considère comme "magnétisme animal " Cette partie connue en Orient est désormais remise au tiroir tout en faisant le principe de qu'on se réserve en loge comme hier dans les temples et dérivés mais pas pour tous !

    Pour faire place à un pur matérialisme bon ton pour le plus grand profit des marchands et d'un certain nombre de dogmes qui ne doivent rien à l'observation mais bien plus a l'idéologie qui doit déjà tout à la sacro sainte rentabilité . Pas plus hier on n'ose parler de ce crypto dieu a peine a s'en cacher ...

    Paradoxe car certains anciens marchands, curieux et observateurs comme ces négociants flamands , héritiers des vénitiens et de voyageurs comme Marco Polo dont on niera longtemps le relaté de ses chroniques qui ne doivent pas grand chose à l'imagination mais déchainent l'envie .
    Ils observent et apprennent et partagent leurs découvertes

    Pasteur est d'une toute autre école inspirée par les reliquats de l'esprit jacobin , le fait de nier l'abiogenèse sous la forme popularisée par les dogmes postérieurs suit la logique d'une causalité qui reste approximative mais réfute une partie du dogme lié au catholicisme dans ce qui en reste, Cela tombe a point puisque la république se veut fille de la Franc maconnerie et non plus la fille ainée de l'Eglise qui n'est déjà plus elle même qu'une adaptation romaine d'une organisation pyramidale et administrative et fiscale à grande échelle en échange d'une éducation aussi restreinte que possible .

    Finalement on peut changer de crèmerie le tout est de changer le blabla , les tôliers ou leurs froc ou leur frac de cérémonie .

    Par contre on fait l'impasse sur les questions qui dérangent ces idéaux égalitaires relookés .

    Les questions à ne pas poser à propos de la doctrine de Pasteur :
    Comment peut-on expliquer que dans une population d'hérédité commune ( présumée ) certains individus tombent malades et sont donc atteints par des proliférations de micro organismes qui deviennent pathogènes pour eux et ceci sélectivement ?

    Et certains ne sont pas atteints , d'autres un peu et survivent et d'autres succombent.

    Enfin à un certain seuil de confinement, c'est la totalité
    qui succombe de n'importe quelle maladie ou infection même avec des précautions de milieu stérile .

    L'expérience la plus stupide qui consiste à désinfecter des graines de plantes et d'essayer de les mettre en culture dans un espace réduit un kilo de blé ou n'importe quelle graine , voire germes de champignons …. mis a germer dans un bocal à haut confinement :
    Aucune graine ne parviendra a maturité …
    C'est si stupide que je ne ferais même pas ce genre d'expérience …

    Ce premier élément de réponse vient du fait qu'en milieu artificiel , et donc confiné de même que tout éleveur de n'importe quel animal ou végétal, un certain seuil de population la rend extrêmement fragilisé comme toute limitation de son espace vital .

    Un imbécile y aurait pensé en souvenir des tonnes de graines perdues tous les ans par le fait du simple stockage à grande échelle

    N'est-ce pas applicable à l'homme ? La question est si brûlante que combien osent la poser puisque les plus puissanst ont préconisé le contraire et de cette doctrine d''une croissance illimitée dans un monde limité ...

    D'autre éléments de réponse ne sont pas considérés comme les expériences de transfert par voie purement énergétique de facteurs de maladie et de mortalité à courte distance ... Certains chercheurs se sont donc penchés sur cet aspect mais n'ont fait l'objet que de l'inquisition et de la répression moderne pour toute question de cette nature et qui dure de fait en Europe de l'ouest et probablement ailleurs .

    C'est donc Pasteur et les autres de la nomenclature reconnue de la prècherie officielle et de leurs suppôts presse citron

    ... et on doit plier le genou et se taire : la censure veille , si ce n'est pas l'inquisition , c'est les uns ou les autres , puisqu'il faut faire plier même les observations avec les ambitions des puissants de l'heure .

    Par contre concernant la chiralité dont on prête la découverte à Pasteur , trou de mémoire ?
    Des nouveaux médicaments de synthèse on ne va pas vérifier la chiralité du contenu des boites des expériences en double aveugle ? On atteint l'épaisseur triple aveugles dans ce cas ?

    Alors peut-être que je poursuivrai ce commentaire plus tard puisqu'il entre & fait l'objet d'un objectif plus général de mes investigations totalement indépendantes et privées mais par contre dénuées de tout aspect politique. Celle qui n'a pas lieu d'être liée à aucune recherche ni finalement de la vie de qui que soit de sensé, pas plus que de la religion du reste ou de toute autre considération mercantile qui sont comme cul et chemise ou le point de rencontres des uns et des autres pour la fosse d'aisance ou commune qui guette une telle accumulation amnésique.

    Et la science comme la vertu s'enfuient à tire d'aile à moins de finir rattrapées par tous les fagotins nouilles & âgés de l'ordre nouveau, éternel avatar de tous les ratages précédents
    Et quant à , ceux qu'on appelle « modérateurs » dignes descendants de tous les inquisiteurs quel que soit le régime ou les crédos de façade … ou bien ont peur de perdre leur ticket ?

    Marie France c'est difficile de survivre alors merci de m'avoir laissé y proposer quelques plumes qui seront peut-être un peu roussies mais pas de vaine crainte, recherche en soi fait accepter parfois que la bassine saute avec violence sur les terras incognitas mais peu de risques pour les disciples de CRTL C /V qui ont suivi et c'est le plus souvent ceux que veut retenir l'histoire et les wikipédias de chaque époque à récrire a leur convenance et même comment et quoi regarder et quoi oublier ...

  • Un grand merci, Médéric, pour cette leçon magistrale pluridimensionnelle.
    Je reconnais qu'il faut s'accrocher à la lecture mais j'y ai découvert des perles!

  • Rendre à César... Pasteur et Microbiologie.
    Pasteur, l'homme, à profité des découvertes de Koch.
    Se référer à l'historique -

    Koch, médecin, n'avait pas les moyens ni l'envergure de Pasteur, mais c'est Koch qui a fait les analyses conduisant à déceler le rôle des bactéries sur les maladies infectueuses et la contamination de bactérie sur animaux (son domaine était restreint, pour vivre, à celui d'un véto confronté aux maladies auxquelles les agriculteurs éleveurs ne savaient faire face)

    - recherches et analyses de Koch, issues de ses observations et travaux, sur le terrain, ouvrant le domaine du rôle des bactéries sur les maladies infectueuses, transmissibles, hygiène eau terres, que Pasteur à exploité en nom propre.

    Pasteur n'a jamais été médecin.

    - XXe "Pasteur France*. Autre chapitre. Dont celui du labo P4 de Wuhan.

  • @Divergente merci pour ce post , @Marie France désolé pour cette lourdeur , car c'est encore très léger comme approche et ça ne tente de résumer qu'un minimum de points dans des domaines connexes mais inséparables .

    Koch a obtenu tout de même prix Nobel de médecine pour ses travaux , des apports décisifs à l'orientation actuelle des recherches en microbiologie :

    Cette orientation délibérée d'une relation causale  incertaine , ceci pour les grands profits d'une industrie manufacturière qui s'installe en Europe du XIX au profit du mercantilisme et d'une structure hiérarchique privilégiant des nouveaux décideurs qui ignorent tout du monde qui les entourent, la nature comme ceux qu'ils exploitent comme leurs devanciers des civilisations éteintes avant eux . Ce n'est même pas nouveau c'est la perpétuation d'un état antique et de toutes ses pratiques surtout les pires ...

    Pour le cumul des mêmes raisons en tout état de cause .

    On délaisse désormais le terrain pour mettre uniquement en relation une infection avec un microorganisme depuis quelques observations in vitro . Pour arranger cette nouvelle secte , le mal ne peut venir que de la Nature et pas des modes de vies innommables découlant de la grande industrie, pas plus que des excès ou injustices flagrantes qu'elle engendre . Qui se souvient de la crasse engendrée par la misère en Europe de cette époque et qui revient si elle n'a jamais cessé au nom de ce productivisme sans foi ni loi ?
    Les facteurs qui sont portant le terrain propice à toutes les maladies qu'elles soient humaines, animales ou végétales .

    Quant aux médecins de cette époque c'est une première pour cette corporation d'utiliser un microscope .
    Quant à cette époque encore proche on ignore l'utilité de se laver les mains pour un grand nombre et les doctrines fleurissent . En Allemagne la reforme a un peu ouvert les esprits ...

    Pour accoucher à cette époque dans nos contrée il est relaté qu' il est préférable de prendre une sage-femme plutôt qu'un médecin sortant de salle de dissection, la triste réalité !

    Avec les travaux de Koch et sa mise en évidence du bacille tuberculeux d'observation pas trop difficile comme sa culture et son inoculation sur des cobayes, qui sont ils ou elles ? Pasteur fera pire avec la vaccination mais ceci est oublié également .. Et on est loin désormais des équipements sommaires des premiers observateurs et l'optique microscopique n'a que peu à voir avec le premier instrument d'Antoni van Leeuwenhoek qui n'est que drapier mais créatif et observateur,  qui relate et n'inocule pas …

    Anton met donc au point son premier microscope monoculaire , d'une loupe seule à partir d'une goutte de verre fondue qui est au départ conçue pour observer la trame des tissus ...Mais lui observe le monde autour et finit par publier quelques dessins, pratiquement cent ans auparavant avant les autres - et qui vont mettre du temps à être suivis par toute la cohorte qui finit par entrevoir ce qu'on pouvait en faire.

    Il faut dire que la fermentation pas seulement alcoolique offre un foule de débouchés industriels en chimie .

    Koch par contre va bénéficier des premières optiques modernes avec les optiques de Karl Zeiss qui règlent des problèmes d'aberration chromatique notamment et améliore le champ de vision ( on a peine à faire mieux ...ou on ne veut pas comme avec le microscope détruit délibérément de Royal Rife puisque il voit ce qui ne doit pas être vu et ce qui ressemble à ce qu'a vu Béchamps ...ou des alchimistes du XVI qu'on a oublié de relire comme les travaux de bien d'autres et même Pasteur ou Koch …), Avec l'optique de karl Zeiss les visées sont plus précises aussi sur les champs de bataille ...

    Ce qui est intéressant, c'est précisément le fait que les plus grandes découvertes ne sont quasiment jamais faites par les tenants d'une discipline aux horizons étriqués par leurs formations .

    Koch sort des sentiers battus en se servant d'un microscope et en établissant une corrélation avec ce qu'il observe mais lui non plus sans se gêner d'écarter d'autres facteurs ... Comme à toutes les époques Quidam publie dans une revue prestigieuse , il faut faire mieux il faut faire vite , déposer à l'institut de protection industrielle et c'est peut-être la richesse , voire le prix Nobel ?
    Ceux qui sont au cœur non du problème posé mais de la causalité forcenée qui se poursuit de nos jours comme une rengaine.

    Pour cacher des crises plus graves ?

    Selon ce crédo si rentable et de cette nouvelle secte, c'est la nouvelle croisade d'un nouveau tombeau tombé de l'arbre de Noël dans un pays à piller pour lui apporter la «bonne parole" ?

    Il faut donc pour cette nouvelle église scientiste (sans la science - comme la religion sans suivre les fondateurs .. ? ) un germe. un virus, un parasite venu bien entendu de la nature et qui est supposé par force ne pas exister dans la créature infectée ensuite ou du moins les cofacteurs de déclenchement d'une maladie sur la corrélation entre la gélose stérile dans une boite de pétri et le terrain vivant d'un être organique avec une complexité qui n'est qu'entrevue par ces nouveaux jivaros.

    On décrète ainsi que maladie = germes pathogènes et le malade ne peut le devenir que par cette addition simpliste Corps sain + germe = malade et qu’ensuite tel médicament de préférence très rares , exotiques ….de synthèse laborieuse , et donc à haute valeur ajoutée. peut le traiter ( le malade ou le micro organisme ). Mieux encore. on veut lui imposer un dérivé de la mithridatisation, voire modifier de son génome ce qui peut causer cette relation coupable avec des micro organismes coupables de tout, et de l'exotisme plutôt que l'eau qui ne coûte rien ?

    Sauf que rien n'est plus éloigné de l'observation où l'on prétend appliquer les règles balbutiantes et procédurales, à peine appliquées et applicables bien souvent de la chimie de la physique pour étudiant en 3eme cycle ceci avant d’espérer décrocher la « thèse qui va bien » car elle peut mériter l'intérêt et donc le financement puisque elle possède des débouchés industriels ou idéologiques ?

    On devrait reconsidérer les cols de cygnes des expériences de Pasteur , qui les a refaites avec un peu de réflexion ?
    Il est plus qu'improbable de pouvoir arrêter des particules de quelques micromètres à la première ou à la deuxième courbure d'un tube de verre , sans faire état des connaissances en aérodynamique pour arriver dans une dépressurisation rapide vis-à-vis de particules fines ? Je peux même trouver une explication crédible pour le blabla moins certain du résultat que seule refaire pourrait infirmer ou confirmer et encore de quel verre s'agissait'il ?

    Quelle courbure, quelles dimension pour parvenir à ce résultat improbable mais tant souhaité, avec la certitude que personne ne le tentera plus tard ….

    Avec les moyens de modélisation on peut même faire une telle simulation sur ordinateur et qui indique que les particules de petites tailles ne peuvent pas se fixer sur le tube en totalité et sélectivement selon leur tailles c'est un crible très imparfait : un grand nombre vont fatalement parvenir au contenu du ballon d'une manière imprévisible
    Ce protocole n'est donc pas significatif ou à prouver le contraire.

    Quid d'un un chef-d'oeuvre? En effet, on peut par la suite même couronner tel virus OGM  et le montrer dans la Fabuloserie de l'imagier du nouvel âge noir déclaré moderne et nouvel ordre mondial: «  esprit – couronné.  es tu là sorti de mon labo ou de mon lobby pour que tout le monde se cache et prenne son cash et le reste ?

    C'est d'une grande étrangeté, donc qui veut essayer de refaire ces expériences et oser affronter ensuite les groupies pastorales et bâtir ainsi autant de visions rétrécissantes d'avoir entendu parler du microscope et de quelques autres instruments ? La lune pourrait bien tomber par mégarde sur les petites plaques avec un peu de colorants tombé par mégarde ..

    Autrement un certain Dyson inventeur de l'aspirateur à double vortex n'aurait pas eu le mérite d'inventer sa machine sans aucune connaissance ni a priori mais d'une petite allergie et du soutien de ses prochess comme chercheur inventeur sans connaissances préalables ...

    Comme bien d'autres trouveurs ne sont pas spécialisés , patentés  sortis d'école ? Car «  des chercheurs on en trouve , des trouveurs on en cherche « 
    Ce n'est pas les mêmes qui font avancer les connaissances puisque les uns observent et cherchent, les autres essayent de trouver ce qui justifie un postulat ou un résultat pour des tas de raisons sauf la science elle-même : des médiqueux ou des savants sous perfusion et qui ne devraient pas s'appeler docteurs ès « protocoles ». Pour le compte de quel système et de la notoriété de qui écoute-t-on telle organisation et ses prescriptions plutôt que de s'occuper du malade et de mettre en évidence les cofacteurs déclenchant les symptômes qu'on nomme maladies et établir une politique de répression des droits les plus parlementaires au mépris de tout et même des crises que leurs prescriptions vont aggraver ?

    C'est évidemment plus rentable pour leur officines et ces « praticiens d'officine selon face de bouc  du reste comme toute sorte de « robins » ou de mèmes que les pisseurs de lignes ne sont pas tenus au résultat de leurs bafouilles de propagande pour la bonne cause de ceux qui les payent comme mercenaires .

    Cela ne saurait durer car l'opinion collective semble vraiment apercevoir ce qui se dégage avec le même doute que celui qui faisait qu'on préférait faire appel à une sage-femme plutôt qu'à ces spécialistes pour conserver une jeune vie,  au moins avant d'affronter l'enfer et même tous les privilèges comme le pain blanc à la céruse mortelle comme menu de choix pour les petits bourgeois privilégiés du XIXème, comme l'était l'orpiment pour maquillage des dames de qualité de bien des époques à la si précaire existence dans ces conditions ?

    On pouvait chercher le grand méchant microbe ou pire virus ... , ou celui qui a été le traficoter  devant leurs tombes avec les couronnes  pour les pleurer et la seringue dans la poche ?

    Et également pour éviter la même façon mortelle de telle décision arbitraire de qui doit vivre ou mourir selon des critères de rentabilité ou de compte en banque ou notoriété ?
    Comme le fait d'oublier un jour les dangers de l'amiante mais les retrouver seulement quand les mines les plus rentables sont épuisées ...

    Avec de tels spécialistes peut-être qu'il n'y a pas tant d’inconvénient de n’être que l’équivalent d'un simple drapier ou inventeur d'aspirateurs car on n’achète leurs produits ou les résultats que s'ils marchent correctement et assez durablement, contrairement à ces classes drapées dans leur crédos rentables mais n'ont ni devoir élémentaire de résultat et ne sont pas poursuivis non plus pour leurs échecs .

    Comme ces substances éprouvées la plupart sinon toutes venues uniquement du règne vivant à l'origine et qu'on prétend oublier à cause d'un coût réduit avec forces études pour essayer de prouver le contraire ou que tous les maux proviennent de la nature et non de cette dés-organisation, elle même  de ses excès, ses travers , et surtout une telle sur-couche de non sens  organisé pour placer la chaos , la peur et les crises comme une nouvelle norme de la peur de tout ?

    La peur de la nature puis la peur de sortir, puis la peur de l'autre, les micro organismes ont désormais une couronne sur leur royauté , en oubliant leur Necker..., de tous temps, les faiseurs de rois et de guerre sont devenus celle de cette nouvelle promotion ?

  • Merci beaucoup, Médéric, pour toute votre ardeur à nous apporter autant d'illustrations et d'événements concernant l'épopée de la mise en évidence des microbes, lesquels n'auraient pas pu être amenés à notre savoir sans l'apport magistral des microscopes.
    A noter aussi qu'actuellement, quand on nous présente un coronavirus, l'image, fichtrement agrandie, colorée et lumineuse grâce à l'électronique ne nous permet pas d'avoir une réelle perception de cet organisme, à nous en faire scotomiser le micro-univers que nous sommes avec nos énormes potentialités.

  • Marie France merci ,
    ce que je tente d'exprimer possède milles facettes Il en est de ce domaine de la microbiologie comme des autres .
    L'idée directrice que nous devons partager est d'élargir les horizons
    et rappeler que la Nature en elle même est le plus grand des médecins .

    Si on veut croire encore que la recherche actuelle héritière d'un anthropocentrisme issu des premiers textes du livre ou de ce qui reste de traductions incertaines ....
    Si on examine le tout et surtout qu'on prétend avoir la réponse parfaite on se trompe encore et encore .
    C'est cette attitude qui est le seul moteur profond de toute recherche sincère et donc qui puisse donner les quelques apports de notre compréhension en réalité très précaire et incertaine à part pour ceux qui sont restés au stade de ceux qui répètent leurs leçons apprises par coeur pour obtenir la meilleure note et donc place par la suite ...
    Il y tout un pan de la microbiologie qui étudie les sols cela en corrélation avec l'observation de l'humus . Depuis presque 50 ans ou plus cette approche d'observation s'est faite laminée et oubliée voire mise au fagot par l'approche des élèments prétendus seuls indispensables à la vie.
    En biologie végétale on en a retenu Le "KNOP" potassium azote oxygène , phosphore , dans l'approche réductrice , qui se veut parfaite du point de vues de marchands d'engrais . On ajoute du KNOP au milieu de culture et ça pousse. Un bon exemple simpliste mais rentable et puis peu a peu on ajoute un peu de cendres industrielles de fonderie qui fait l'apport des oligoéléments ... On les solvate, ça marche assez bien .... Et s'il y a trop de baryum ou de strontium c'est pas un problème pas plus qu'un certain pourcentage admissible d'huile de vidange dans la friture mondialisation oblige ...Qui a réfléchi au transport en tankers géants quand on parle de traçabilité - de ce qu'on veut tracer mais pas de ce qui dérange ?
    Les tomates fraises du commerce n'ont pas grand chose du goût ou même de la conservation de leur équivalents cultivés en pleine terre ...Les carottes c'est pire, elles pourrissent très vite dans le garde-manger ou le frigo deux ou trois jours et une purée noirâtre se déverse des verrues de cette tige souterraine..
    On ne veut pas manifestement lier la fragilité des consommateurs de ces végétaux fragilisés ? Puisque c'est menacer la survie de ce mode consumériste ou des chaines de productivisme intensif et hautement spéculatif . Combien coute cette carotte à le production ? Quelques centimes le kilo et combien dans la barquette blistérisée au conservateur à haute dose ?

    Le lien de causalité n'est pas envisagé puisqu'il gêne tant les spéculateurs et si on tombe malade c'est BIEN puisque il faut faire comme avec les légumes , traiter avec des substances de synthèse et les plus couteuses possibles de préférence ?

    Concernant la micro biologie des sols, il est arrivé bien mieux à savoir il y a une vingtaine d'années une épidémie d'accidents mortels affectant les déjà nombreux chercheurs dans cette discipline qui gêne manifestement le négoce et l'utilisation d'intrants non seulement du sol mais de toute la chaine depuis le sol jusqu'à la créature bipède et des quadrupèdes qu'elle ajoute à son ordinaire d'hominidé omnivore.
    Démarche rentable, s' il faut payer des engrais pour faire pousser des plantes sélectionnées pour leur plus haut rendement , hélas elles sont plus fragiles et donc double profit puisque il faut désormais les traiter pour arriver a cette production de masse à conserver peu de temps ...Et la santé des consommateurs ? cela nécessite des médicaments ou des vaccins très nombreux, l'industrie s'en porte à merveille d'autant plus qu'on en a ajouté.

    Les quidam bétail, plantes ou même sols, c'est le contraire !

    Autrefois je me souviens des fruits et légumes de saison , de ces pommes qu'on pouvait conserver 6 mois dans un cellier frais avec une perte relativement faible et ceci sans aucun traitement .

    On raconte aussi l'histoire de ces hommes ( et femmes ! ) capables de tailler presque un vaisseau " draco" à eux tout seuls avec des outils relativement simples mais une résistance au travail et aux aléas du temps incomparables avec celles des citadins de nos époques . Que consommaient-ils pour ces performances oubliées de nos jours ?
    Ce genre de produits de la terre est donc liés également à un sol sain rempli de millions d'espèces de microorganismes - sans intrants que ce qu'on rend a la terre de fumure issue de fermentation donc encore du travail de ces micro organismes qu'on veut faire craindre de nos jours depuis Pasteur notamment.

    Qu'en est t'il de la vaccination qu'on lui prête également par erreur ?
    C'est un autre chercheur qui fait connaître l'une de ces techniques qui viennent d'extrême orient en réalité et non de ces prélats du système médical d'occident :
    http://www.medarus.org/Medecins/MedecinsTextes/jenner.html

    Et évidemment on veut faire croire que tout s'est si bien passé pour ces mythes si rentables-

    Qui veut se souvenir des accident innombrables lors des campagnes forcenées
    des le XIX eme comme ce que relate cet article
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC402274/?pageindex=1#page

    Et il y en a une foule d'autres mais le pilon et l'effacement des sites sur le WWW comme l'éradication des microbiologistes l'ont fait oublier puisque le projet est désormais de vacciner tout le monde le plus souvent possible en ajoutant aussi quelques nanocomposants de traçage comme on le fait avec le bétail.

    Pasteur est un génie économique car grâce à ses collectes de travaux, il a participé à populariser une autre technique ou pasteurisation : chauffer doucement un produit pour le conserver quelques jours de plus dans une apparence de "frais" et avec les dogmes conserver la bestiole en apparence de santé avec autant de substances ou de pratique pour ne pas montrer cette morbidité qui s'ignore et doit donc de préférence être confinés à l'abri de la lumière et de l'air pur labellisé et tracé pour ne pas se perdre ...

  • @Mederick "Autrefois je me souviens des fruits et légumes de saison , de ces pommes qu'on pouvait conserver 6 mois dans un cellier frais avec une perte relativement faible et ceci sans aucun traitement ."

    Vous ciblez un nouveau chapitre - celui de la préservation agroalimentaire - autre domaine inexploité, qui questionne les raisons de la dégénérescence de la qualité intrinsèque des productions agricoles alimentaires, qui bien qu'aujourd'hui même produits/vendus sous label "bio" ont perdu leurs qualités d'origine, tel leur pouvoir de conservation.

    Vous dites "autrefois". En fait, ce n'est que récemment que nous découvrons que ces carottes bio & autres pommes de terres, qui se conservaient des mois et passaient l'hiver en caves, dans du sable, ne sont plus conservables ni résistantes à leur dégradation au-delà de 2 semaines, sans pourrir (carottes) ou noircir (pommes de terres) avant de devenir impropres à la consommation.

    Les questions de monocultures, d'uniformisation des variétés cultivées, de stockage en chambres froides par intermédiaires, n'étant que quelques paramètres isolés.
    Le gaspillage alimentaire de masse induit par ces méthodes, à côté de la pauvreté alimentaire en termes de qualité des légumes produits, vendus à haute valeur ajoutée (filière bio), en est un autre.
    Autre chapitre donc, ces conséquences des politiques agricoles trans-nationales.

  • @divergente merci d'ouvrir un autre pan que j'ai ici essayé de relier au problème général de santé vis-à-vis du mercantilisme mondialisé dans le sens ou quelques grandes entités se sont organisées (sans le savoir?) puisque c'est des règles de concurrence et de productivisme sous couvert de nourrir correctement les milliards de personnes issues du boom des énergies fossiles.

    Des grands prophètes humanistes et tout le monde gobe ou se met a hurler si on les met devant ce genre d'observations comme la tribu qui a fabriqué Pasteur et quelques autres pour faire des bonnes conserves ?

    D'autre part la croyance que la chimie de synthèse peut remplacer mère Nature alors que maints domaines restent obscurs, sauf quand on reste dans le domaine inculqué.

    Qu'ils sont savants de la formule de l'eau , aqua simplex ou chateau lapompe , sans l'avoir inventé ....

    Il faut demander a Marie France si elle souhaite ouvrir un nouveau sujet en ce qui concerne celui ci.

    En restant dans le sujet , on est dans les apports de ces pontifes de la technocrassie comme Pasteur pour conserver la santé
    comme grand humaniste reconnu comme avec les honneurs comme le père Nobel ...
    Ceci en faisant d'une part la chasse aux micro-organismes si hostiles et qu'on essaie d'éradiquer avec des nouvelles interventions pires que ce qui est déjà, en oubliant ces constats que tout le monde peut faire dans son garde-manger ou en considérant l'impact très probable sur ses propres maladies comme dans le cas du cancer ou des maladies dégénératives . Cela défense d'observer ou de tenter de relier les points , il y a au moins 4 catégories de censeurs acharnés qui vont éructer de rage ...

    Un autre point dans le domaine de cette grande méconnaissance du vivant et notamment le rôle oublié des oligoéléments non répertoriés , des influences négligeables , des champs ou énergies faibles . Du rôle incertain, trop ou trop peu qui change l'action d'un paramètre ...
    Un exemple au passage , dans une cave on peut stocker du vin ou des distillats d'éthanol et les contenants sont supposés assez étanches ...
    Pourtant la quantité d'éthanol vaporisé et à peine détectable , suffit à faire proliférer un champignon microscopique qui donne des taches noires dégoulinantes en très peu de temps et peu à peu cela corrode le ciment, la pierre ou pratiquement tous les matériaux. Telle cave déclenchent des allergies et plus grave ...
    Il s'agit donc de doses infinitésimales qui ne peuvent selon la logique admise concourir au métabolisme fungique . Supprime t'on les quelques fioles et les champignons s'étiolent et se dessèchent ...
    Dans la nature, on croit raisonner en terme de mesure en oubliant l'infinitésimal ou cette homéopathie qui s'ignore .

    Mêmes observations à coté d'une route vis-à-vis de maladies végétales communes, ou près d'une source électromagnétique qui véhicule ce qu'on ne voit pas et ce qu'on comprend et envisage encore moins puisque ce n'est pas tolérable de heurter de front cette grande église nouvelle et ses cohortes des grands humanistes du tiroir caisse .

    A des intensités à peine mesurables pourtant qu'un simple voltmètre de supermarché montre sans aucun doute ces influences mais moins leur action parfois, cumulées sur des années ...font la maladie et ensuite le lieu malade qui entretient pour les générations suivantes aussi bien qu'un prion .

    Quant aux modes et aux craintes avec les points de fixation sur tel produit comme les nitrates cause de tous les maux alors que le moindre orage en arrose largement les sol; par contre on oublie les phosphates et surtout les produits à tête de mort " mais moi je suis honnête et voyons j'arrose mes cultures avec de l'eau c'est sans aucun danger ,& j'ai pu acheter mille hectares mais je meurs du cancer et toutes les générations du progrès avec moi et la vaine promesse qu'on parviendra ainsi à éradiquer la faim dans le monde.
    grâce à moi les gens ne meurent pas de faim ....blabla et je pourrai bientôt partir en vacances en louant mes terres avant qu'elles soient mortes et souillées pour des millénaires , c'est pas grave, les générations futures trouveront des solutions en envahissant d'autres planètes ?

    Et la plupart du monde d'ailleurs de plus en plus proche même gavé , a d'autant plus faim et n'a pas plus d'eau potable. Par contre, on les vaccine ces pauvres êtres en leur offrant même des graines OGM et en leur prescrivant des engrais pour leur culture et des médicaments pour les maux qui viennent les persécuter, leur reste le seul passe-temps des quelques satisfactions physiques que la nature a prévu, ensuite ils peuvent gémir «  mes pauvres enfants meurent de faim ; donc aidez moi ....et aidez les ONG pour la plus grosse part ...

    On défriche et on sème OGM ou sélections déposées - et on laisse des mares croupies et pollluées ou certains moustiques sont très résistants puisque même les batraciens ou autre forme de vie n'y survivent pas et ensuite on va parler de malaria ou d'autres épidémies nouvelles ....Et toute les ONG du monde viennent pour pleurnicher et vacciner avec leurs bonnes intentions et défricher un peu plus, car dans le sous sol c'est rare qu'on ne trouve pas quelques métaux rares à exploiter pour souiller davantage l'environnement ...

    Mais voyons c'est pour le développment ( pas ) durable ,et les grosses caisses et les valisettes en font partie sans cela pourquoi s'investir autant ?

    Là ou les peuples les moins atteints n'ont que les familles qu'ils peuvent nourrir et sont bien moins souvent malades , et ont d'autre part leur plantes pour se soigner …
    Comme les aborigènes ceux-là on en parle si peu ...
    comme des moins bavards et qui fuient quand ils voient le SUV et la seringue ou le VRP , le treillis accompagnant ces grands humanistes ...

    C'est parfait tout ça puisque ça rapporte et les humains comme les autres espèces peuvent souffrir puis faire place à d'autres moins exigeants pour un temps et pour faire bonne figure et qui ne dureront pas plus et quant aux machines sans pétrole et énergie bon marché c'est fini cette profusion d'apparence dans peu de temps .
    Qu-a-t'on pour remplacer ?
    juste pour ponctionner un peu plus un panneau solaire coûte plus cher que 10 fois l'énergie de sa fabrication et sera en panne en bien moins de temps , les moulins à vent idem , c'est des solutions durables pour les mêmes grands humanistes .

    La vie reprendra ses droits mais pas forcément comme on se l'imagine ,parce que toutes les piscines de déchets usés d'Uranium usagé , des centrales atomiques deviendrons autant de Tchernobyl à la puissance 100 ou mille , pour 100 000 années de pollution au plutonium et autres donc plus d'Europe du coup !

    Et pas comme oligoéléments ...et quant au plastique, il faudra aussi quelques centaines voire millénaires et sous toute probabilité les formes de vie qui y survivent des extrêmophiles et des mutants de celles ci .

    Donc la vie après n'aura plus rien de comparable dans la plupart des lieux s'il il en reste même et pas sous la forme d'un verger de pommier et de fruits naturels ...
    Le monde actuel cela signifie que même l'eau de pluie est chargée de produits divers ...le sol pollué à 300 mètres , les argiles ont fixé les intrants pour des millénaires changeant la micro chimie des sous sols et des cycles hydriques.

    Et donc des courants faibles également et donc les climats aussi …

    dérèglements , on voulait cibler le gaz de vichy pour taxer uniquement ...

    Tout ça en moins de 100 ans ou pire en moins de 50 et on continue grâce a cette mouvance protéiforme d'inconscients patentés et qui a mis les naturalistes au placard et la nature naturelle au pilori; et ils sont puissants gras et joufflus même dans les pays les plus pauvres .

    J'ai vu les berlines des « lamas » tibetains aussi ….

    Ah quant aux pleureuses , qu'elles aiment leurs espèces de pommes fadasses qui font comme les carottes pourrissantes garanties élevée en serres désinfectées et sous blister en chambre froide , c'est aussi un formatage du "sang gout" ou plus c'est proche des produits pour parfumer les rouleaux de papier toilette, premiere crainte en cas de crise annoncée .. Pure synthétique ,plus ça plait et ça rend malade, comme dans un estaminet c'est le dernier debout qui s'est arrangé pour enterrer les autres ....

    Imaginez maintenant qu'il existe des solutions ? Surtout INTERDIT d'en parler puisque déjà il faut observer les raisons de la déraison mais ça n'a plus de place pour les berlines pour toutes les espèces de lamas même en costards ou tailleurs ...

    Et c'est impossible , pas sans cette très très douloureuse prise de conscience ,et je laisse les prieurs à leurs cérémonies ou leurs messes noires , car pour la plupart la misère et la maladie sont leur terrain de prédilection .... Comme les ecolieux de bas étage, les marchands de bio ( billot ?) hors de prix ....et les thérapeutes au massage d'arfeuille véganistes cannibales ( oui ça existe aussi !)

  • Il y a dans la logique de cet article un autre constat particulièrement préoccupant vis-à-vis de recherches et de l'utilisation des primates , dont le singe vert le chimpanzé et d'autres espèces sans laquelle AUCUNE recherche virale ne peut s'effectuer !

    C'est plus facile de se voiler la face derrière des nomenclatures aussi ésotérique que vero C1008 pour des cellules de singes verts et de dire que c'est pour sauver des vies ou celles des entreprises lucratives ?
    https://www.sigmaaldrich.com/catalog/product/sigma/cb_85020206?lang=fr®ion=FR&gclid=EAIaIQobChMI0pPqyYft6QIVgrLVCh1JlwBnEAAYASAAEgI3avD_BwE

    & qui a pris la peine de vérifier qu'il s'agit bien de ces créatures nos proches parents , puisque il s'agit de recherches appliquées au genre humain , avec une compatibilité qui laisse tout de même un doute ?

    La barrière des espèces a donc cessé d'exister ? Comme celle de l'éthique, comment croire qu'elle ait jamais existé quand les enjeux sont colossaux et les buts réels plus qu'incertains selon ce que tout le monde a pu observer dans les faits qui se déroulent en ce moment pour ces acteurs d'un drame au ralenti.

    Enfin il y a des pans entiers qui restent dans l'ombre , les singes verts sont la base de la recherche sur Ebola le sida et évidemment la série des sars COV dont le dernier sorti de la paillasse COVID 19 ....

    Il y a déjà 30 variations, c'est en examinant ces variations observées par culture ( dont d'une forme très pathogène ou rendue telle mais d'un succès mitigé !!! ) que j'ai réentrouvert cette boite infernale s'il en est .
    Les documents sont en langue anglaise parfois en chinois mais seulement pour les recherches en Phyto qui ne demandent pas de sacrifier des singes ou ce qu'on regroupe sous cette appellation ...

    Et l'un des pères de tout ça est donc en premier lieu ce monsieur Pasteur considéré comme un bienfaiteur de l'humanité, la suite dont on voit l'aspect récent montre tout le contraire ne serait-ce que pour un seul aspect , on a pris des cobayes humains au départ, on nous affirme que c'est des singes ensuite ...

    Beaucoup de gens disparaissent dans le monde alors que les singes sont des espèces en voie d'extinction et quant aux tortures qu'ils subissnt au nom de ces "recherches " , on est plus dans l'enfer sur terre qui s'aggrave sans cesse puisque trop de sujets sont des horreurs innommables dont on ne doit pas évoquer toute la perversion et surtout les fabuleux intérets et la corruption extrême à tous niveau.

    Poser ces question il en va de la survie de l'humanité voire de la vie elle même telle qu'on la conçoit !

    Marie France (et les autres), merci de votre patience à lire des textes aussi touffus mais qui sont encore un condensé très restreint devant des milliers de références et de textes qu'il serait trop lourd d'ajouter à chaque com .
    Les enjeux sont trop grands pour se taire .

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel