Que nous révèle le virus couronné?

Imprimer

S'il est très actuel, c'est qu'il est une émanation de notre monde d'aujourd'hui. En quoi  ce petit organisme microscopique est-il miroir de nous, êtres humains macroscopiques? Ou encore, en quoi sommes-nous enclins à nous projeter sur lui?

 

Différents médias nous montrent l'organisme dans son apparence externe, ce qui est en relation avec notre tendance à considérer les choses de l'extérieur, à faire très attention à l'apparence, à soigner les symptômes visibles plutôt qu'à rechercher la source de la pathologie dans les zones internes.

Une image bien claire nous montre les strates du coronavirus, tant externes qu'internes. Il est intéressant de noter que son apparence périphérique est bien décorée et que son centre est apparemment vide. Sur photo prise au microscope, on voit un centre flou et sombre - qui contraste avec la couronne - et dont les chercheurs ne nous ont apparemment encore rien livré.  Nous pouvons en dire autant de nous quand nous sommes absorbés par l'extérieur et absents de notre noyau de vie, force et joie.

Dans notre monde passablement matérialiste, nous investissons beaucoup dans l'aspect concret de cet organisme, sa multiplication, sa transmission, ses déplacements multiples,  etc. On lui octroie une grande puissance d'action et de mouvement et un grand pouvoir sur nos existences. Il est frappant de lire tous les articles qui soulignent les pouvoirs que nous laissons à ce virus.

- Il est le sujet principal des préoccupations de nos concitoyens. Il nous révèle combien le système politico-médiatique dirige notre regard dans une direction très précise.  

Le coronavirus montre la fragilité de notre système sanitaire, économique et social

- Il met en évidence que la médecine doit évoluer.

- Il nous permet de déceler une certaine censure exercée sur les praticiens qui apportent des éléments dans une situation où la médecine est pourtant terriblement limitée :"Cette vidéo a été supprimée, car elle ne respectait pas le règlement de la communauté YouTube".

- Il dévoile les dommages économiques que le nouveau coronavirus causera.

- Il indique combien des mouvements politiques peuvent se freiner sous l'influence d'un facteur extérieur : "Le Parti socialiste reporte son congrès au 17 octobre. La faute au coronavirus. Les candidats font la trêve jusqu’au 10 août"

- Il révèle qu'on peut créer d'autres formes d'éducation à la maison.

La couronne nous enseigne aussi que : "Comparaison n'est pas raison". Comparer avec des chiffres l'épidémie actuelle avec la peste de 1918 ne met pas en évidence le fait que "le microbe n'est rien, le terrain est tout". Un envahisseur est de plus en plus virulent si le terrain est faible, ce qui fut le cas à la fin de la guerre où la nourriture manquait mais aussi où les ravages causés par le stress des chocs répétés alliés au manque de soins des malades et la mort des aînés ont entamé l'immunologie des individus. Il est temps de revenir à cette notion de terrain, tant en ce qui concerne l'immunité en soi que tous les facteurs qui la maintiennent. On constate que les aînés sont les premiers victimes du coronavirus, eux qui ont différents signes de fragilité, de même ceux qui  sont déjà bien atteints dans leurs santés.

Or, les réactions de notre monde scientifique et économique continuent à se focaliser sur le microbe depuis Pasteur, toujours avec le même schéma : un vaccin et la molécule médicamenteuse. Si le protocole de recherche est bien rodé, il n'est pas tenu compte que les vaccins contre la grippe sont loin d'être efficaces pour tous - toutes - et sans effets secondaires. A quoi s'ajoute le fait très patent qu'ils ne seront disponibles que dans quelques mois alors que le système immunitaire de la population doit être renforcé ici et maintenant. En parallèle, la politique mise sur le vaccin porteur de grands espoirs (dixit Macron); il serait intéressant à l'heure des statistiques de calculer à quel % ce type d'espoir soutient l'immunité...

De plus, ce qui laisse songeur, ce sont les sommes énormes investies alors que les hôpitaux dans beaucoup de lieux manquent depuis longtemps de moyens pour assurer un service adéquat que l'infection met en évidence. En outre, l'argent fait défaut dans plusieurs secteurs nécessaires à une bonne immunité indispensable pour la santé en général et pas seulement contre un virus précis. On peut dire que l'économie se soigne par des investissements de ce genre, alors qu'il serait temps d'investir dans des moyens très distincts qui modifieraient le terrain favorable à l'expansion du coronavirus.

Le coronavirus nous renvoie curieusement à une autre dimension de l'être humain : il n'est pas défini sexuellement et présente un stade antérieur où le genre ne se précise pas encore. A l'heure où certains veulent jouer avec le genre défini par leurs gènes et le font avec l'aide de la science actuelle (peut-on encore parler de médecine?), il est intéressant de se confronter à une entité pas encore définie, issue aussi de manipulations de laboratoire!

Mais sa survenue déclenche aussi une alerte : "Une fois passée la crise du Covid-19, d’autres épidémies virales se produiront. La catastrophe climatique va se poursuivre, et avec elle, son lot de désastres : canicules meurtrières, cyclones dévastateurs, sécheresses ravageuses, méga feux, inondations chroniques. S’y préparer, c’est entendre l’alerte de l’expérience du coronavirus : elle n’est pas uniquement sanitaire."

Par conséquent, se concentrer sur le déconfinement, c'est aussi une invitation forte à ouvrir son attention sur l'ensemble des facteurs importants qui surgissent dans notre existence actuelle. Le virus couronné, va-t-il nous stimuler à développer des potentiels insoupçonnés pour ne pas lui laisser d'espace où se développer?

 

Commentaires

  • Immunité ou pas, médicaments ou pas, il est fort probable, qu’une véritable pandémie beaucoup plus dévastatrice que celle du virus chinois, ramène un jour prochain la population mondiale à un niveau naturellement supportable, disons équilibré. Car c’est surtout la surpopulation qui est la cause de ce qui nous arrive: évolution trop brutale du climat, lutte pour les ressources, pillage du non-renouvelable, pollution, etc.

    C’est la Nature, profondément maîtresse des équilibres subtils, qui commande en ces choses, et pas l’homme, singe parvenu qui, depuis qu’il a réussi à appréhender deux ou trois concepts, est devenu beaucoup trop présomptueux, alors qu’il ne maîtrise toujours à peu près rien.

  • Gaulois- GE, vos propos sont d'une grande sagesse.
    Effectivement, l'être humain en développant la technologie scientifique a l'illusion qu'il détient les pouvoirs de gérer bien des domaines.
    En fait, je perçois que la science peut nous aider à comprendre les mécanismes de la Nature pour mieux faire corps avec elle afin d'acquérir un meilleur équilibre corps - âme -- esprit.

  • Il y a ce que montrent les scanners thoraciques

    http://www.thema-radiologie.fr/actualites/2612/covid-19-le-scanner-3d-d-une-patiente-infectee.html

    https://www.paperblog.fr/9071856/covid-19-le-meilleur-mode-diagnostique-c-est-le-scanner-thoracique/

    Il y a les analyses de cadavres: Le CoVid-19 attaque le tronc cérébral

    https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/coronavirus-covid-19-affecterait-systeme-nerveux-central-80195/

  • Merci, divergente, de nous mentionner ces sites qui nous instruisent quant aux résultats perçus de certaines lésions. Ce qui n'est pas explicité, c'est quels sont les mécanismes déficitaires qui permettent à ces lésions de s'installer alors que la majorité des malades se défendent très bien.
    On sait que les obèses ou les gens âgés sont plus vulnérables. En fait, l'immunité est construite par différents processus et il serait intéressant de détecter ceux qui ne remplissent plus leurs fonctions. On mise actuellement beaucoup sur les vaccins mais ils ne vont jamais renforcer les organes affaiblis, par conséquent un autre processus pathologique pourra s'installer. De même, une molécule issue de la meilleure pharma ne pourra pas non plus corriger le déficit de fond.

  • Que nous disent ces virus, VIH, SRAS

    Pour lesquels les promesses de vaccins ont surgit par milliers, tous fonds mondiaux investis en recherches : GAVI, OMS, tous labos privés, en course.

    De quoi faire friser les spécialistes du VIH et du SRAS qui en ont perdu leur derniers cheveux, depuis le temps (2003 pour le moins) qu'ils se penchent pour trouver un vaccin à cette famille de virus mutés et mutants


    2002
    https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/medecine-origine-virus-sras-probablement-identifiee-maj-2092/

    2003 l'origine du virus du SRAS peut-être indentifiée?
    https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/medecine-origine-virus-sras-probablement-identifiee-maj-2092/

    Depuis 2003, AUCUN VACCIN contre le SRAS
    https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/fiches-maladies/sras

    Avr. 2020: les tables de travail autour du Cov-2 voient se rassembler Tous politiques alliés en promesses de vaccin à leurs citoyens, promus à un avenir des plus sombres, d'ici 2021

    Sachant que les promesses n'engagent que ceux qui y croient.

  • Merci, divergente, de pointer la focalisation très laborieuse sur ces virus et les vaccins prévus. Une telle situation montre à quel point de grands organismes puissants, du moins financièrement, s'acharnent dans une direction, ce qui évite de répondre à des détresses bien plus répandues comme la famine ou des destructions de lieux de vie.

  • Divergente,

    Un pote à moi, trentenaire m a dit que son système nerveux a été attaqué car il a eu une perte de l odorat et du gôut (anossmie sauf erreur) au début et un petit peu plus tard il s est inquiété avec la toux., le souffle court et la température. Il a été diagnostiqué positif mais il s en est bien sorti après repos et confinement strict de quelques jours à domicile comme conseillé par les super personnels soignants des HUG qui l ont contacté via son médecin de Famille.

    Qu en penses Mme Dre de Meuron, notre Hôte?

    Bien à Vous.
    Charles 05

  • Merci, Charles 05, de nous relater le cas de votre pote. Il démontre bien qu'on peut présenter des symptômes de la grippe Covid 19 tout en les assumant. Les médecins ont donc su estimer que l'état général de cet homme étai suffisant pour traverser l'épisode avec succès.
    Une telle histoire dénote bien qu'il s'agit de tenir compte d'un ensemble d'éléments, ce qui devrait toujours être considéré en médecine alors que la tendance des diagnostics rapides simplifient trop souvent la prise en charge des malades.

  • Charles 05, bien que votre question ne s'adresse qu'à MF de Meuron, j'ai une réponse directe: je fus clouée, fin dec. contaminée par mon fils, lui-même contaminé par son job à l'aéroport de Gve. Mon fils m'a également informée début janvier, non seulement des vols venus de Chine et de ses conditions de travail sans masque,
    mais de vidéos 'de Taiwan' "alarmantes quant au nombre de morts en Chine" .
    C'était mi-janvier.

  • La signature sonore électronique de la toux du Corona virus va être exploitée comme un diagnostique top et infaillible ce qui va rapporter un pognon dingue aux créateurs.

    ---Allo, je tousse et j ai peur du Corona.
    ---La voix électronique lui ordonne: toussez SVP, .....,
    ---Il exécute.
    ---Ah non, vous avez la coquelouche qui touche las jeunes ados ou les ados attardés jusqu à 30 ans et vous n avez pas le corna. Quel âge avez-vous jeune homme?
    ---93 ans
    ---Alors ça va vous coûter 87 FS.- non pris en charge par votre assurance-maladie . BVR dans votre boîte aux lettres demain matin, en avez une de boîte aux lettres jeune homme?
    ---Alors qu est ce que je dois faire Madame?
    ---Casses-toi puisque t as la coque louche ,il y a 5 personnes en attente (5X87= 435.-FS par 10 min) , au suivant..
    ---Bonjour Madame, Allo, je tousse et j ai peur du Corona.
    ---La voix électronique lui ordonne, toussez SVP, .....,Il exécute.
    ---Vous avez une pneumonie banale donc pas le Corona et pas besoin donc de vous injecter dans les bronches de l eau du Javel selon Dr Trump, Professeur Honoris Causa .
    ----Youppi, je suis heureux.
    ----Je vous envoie demain dans votre boîte aux lettres le BVR à 87 FS.- non pris en charge par votre assurance maladie en avez une de boîte...
    ---Aie je tousse pire qu avant , c est grave docteur
    ---Bip bip, suivant

    Bien à Vous.
    Charles 05

  • Merci, Charles 05, d'attirer notre attention sur la signature sonore de la toux. Même si l'info semble farfelue, elle est bien réelle selon l'article :
    https://www.franceinter.fr/societe/la-toux-due-au-covid-19-a-t-elle-un-signature-sonore-qui-permettrait-de-la-reconnaitre.
    Je préfère en capter la dimension concrète et pratique plutôt que de fantasmer sur le sujet économique!
    En fait la signature d'une toux dépendra toujours en grande partie de toutes les données personnelles du patient. En outre, en se focalisant sur cette émission vocale - comme vous le démontrez nettement avec le gag - le système place un intermédiaire entre deux êtres humains et en limite beaucoup la relation humaine.
    C'est ainsi que les malades relâchés dans la nature peuvent se sentir encore plus perdus et développer une aggravation de la maladie qui forcera alors la société à s'en occuper entièrement aux urgences et autres services hospitaliers!

  • J'écoute souvent la radio suisse romande et il y a beaucoup d'émissions fort intéressantes que j'apprécie... mais là tout de suite je suis en colère suite à ce que j'entends et j'avais ouvert l'ordinateur pour envoyer un mail à la radio... puis je relis le dernier message de Marie-France et je suis toute "chaude", si l'on peut dire, pour envoyer mon commentaire. Je dis et redis Bravo à Marie-France pour dire tout haut ce que de plus en plus de personnes pensent tout bas.
    Lorsque j'ai allume la radio, je tombe sur l'émission où les enfants posent des questions au "gentil" docteur - en fait j'ai déjà envoyé un mail il y a une dizaine de jours à la radio concernant cette émission et le journaliste m'avait répondu, étonné par ma réaction - la 1ère fois je trouvais discriminatoire de toujours mettre la responsabilité du corona virus sur l'Italie - et cette fois c'est mon ras-le-bol d'entendre ce médecin qui se veut une autorité en la matière conditionner les jeunes enfants par ce discours mensonger du "méchant virus" qui ne pense qu'à nous attaquer si on ne se lave pas les mains. Y en a marre !!! Pendant combien de temps encore va-t-on perpétuer la phobie des microbes issue d'un cerveau malade, celui de Pasteur, je crois que je vais fonder un nouveau parti "Les Mains Sales"... tiens ça me rappelle quelque chose, c'est pas une oeuvre célèbre de Jean-Paul Sartre ?

  • Merci beaucoup, Noëlle, de souligner à quel point on peut influencer les opinions, à plus forte raison chez les enfants. Alors qu'ils sont à l'âge d'apprendre qui ils sont et à développer leurs propres capacités, on focalise leurs attentions sur "le méchant virus" alors que le virus n'est que le révélateur d'un terrain.
    Il vaudrait mieux enseigner aux enfants à développer un meilleur terrain, à commencer par supprimer les sucreries inutiles à un régime alimentaire équilibré.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel