Quelle médecine face au coronavirus chinois?

Imprimer

Qui sommes-nous face au coronavirus chinois? On pourrait du reste se poser la même question face à chaque virus pathogène ou non! Sans un travail de conscience de soi, nous sommes plus ou moins façonnés selon ce que les médias, le système médical et les organismes gouvernementaux et politiques proposent voire disposent!

 

 

Divers médias nous présentent l'épidémie actuelle chinoise à Wuhan. Pour attirer notre attention, on nous met en avant d'abord le nombre de morts. Le vocabulaire à la mode est de stigmatiser en disant : "Le virus a tué". Certains sites  ont la rigueur de mentionner dans quel état de santé les malades se trouvaient pour que le virus leur donne l'état de grâce. Par conséquent, nous ne sommes pas tous concernés (selon une affirmation trop souvent utilisée dans maintes situations)  et nous pouvons chacun-e profiter d'un tel événement pour faire notre bilan immunitaire.

Evidemment, dans notre civilisation actuelle, trop souvent le réflexe est de limiter son bilan immunitaire au fait d'être vacciné ou non. Nous sommes éduqués voire dressés à confier notre système immunitaire à des décisions politiques et scientifiques académiques qui et que soutiennent des laboratoires pharmaceutiques. Et pourtant, les expériences sur les vaccins sont loin d'être évidentes : il n'y a qu'à voir que le vaccin contre le sida tarde à être mis au point, le sujet s'avérant bien plus complexe que la simple équation virus = vaccin. Idem contre le paludisme. De même, chaque année revient le sujet de la vaccination anti-grippale qui est loin d'être un franc succès.

Ce qui est pesant, c'est que cette focalisation sur les vaccins exigent des sommes énormes et un immense investissement de temps et de forces humaines qui ne tiennent pas compte de la complexité des paramètres invalidant le système immunitaire. Par exemple, on dirige sur quelques maladies des campagnes de vaccination alors que des conditions de vie comme la famine, le manque d'eau ou d'autres causes occasionnent de nombreuses failles de santé et de décès.

Ainsi, l'apparition d'un nouveau virus qui n'est en fait qu'une mutation inévitable dans l'évolution de la nature, devient un énorme drapeau à agiter au niveau international. Un article nous explique "Qu'est-ce qu'un coronavirus?" Il définit cet agent infectieux, ses relations à d'autres virus de la même "famille" et ses facultés de transmission. En revanche, il serait beaucoup plus constructif de définir la nature des humains - entités très complexes - confrontés à ces virus. L'article décrit les symptômes possibles de l'infection mais il serait judicieux de se demander quels sont les paramètres qui déterminent les individus à réagir d'une façon ou d'une autre. Autrement dit, quels sont les différents éléments du système immunitaire qui s'activent, ce qui permettrait des thérapies ciblées par groupe d'individus réagissant selon des failles similaires.

Le même article nous relate : " Quant aux traitements, il faut savoir qu’il n’existe pas de médicament spécifique contre ces virus. « La prise en charge repose sur des traitements symptomatiques et des soins de support. » Autrement dit, il s'agit de soins touchant la périphérie, les symptômes perceptibles et non pas les causes profondes qui ont suscité ces divers signes extérieurs. Ces causes qui correspondent à des faiblesses ou des carences qui sont juste équilibrées quand il n'y a pas de nouveaux vecteurs pour faire basculer l'état général.

Au lieu d'investir des recherches pour toucher ces causes inhérentes à l'être humain, le système scientifico-politico-économique investit des sommes énormes pour s'attaquer au virus: Le Journal International de Médecine relève que "les actions de certaines sociétés de biotechnologie ont bondi cette semaine à Wall Street..... Idem pour Nano Viricides (+ 36,91% jeudi !), qui a indiqué travailler « sur une potentielle réponse vaccinale à l'actuelle urgence sanitaire ». Enfin, Inovio voyait son titre s’apprécier de près de 7 % après avoir reçu une subvention de 9 millions de dollars pour travailler sur le virus…"

A ces investissements fort coûteux, s'ajoutent les mesures prises dans l'urgence : « La ville a besoin de masques chirurgicaux de norme N95, de lunettes de protection, de vêtements de protection », explique au journal Le Monde un employé du centre de la Croix-Rouge.  En effet, dans les hôpitaux, bondés de patients inquiets, le personnel ne dispose que d’un masque par jour, alors que ces derniers perdent leur efficacité après deux heures.

On peut aussi imaginer le commerce des masques à Wuhan qui a une douzaine de millions d'habitants!

Des esprits encore plus cyniques seraient capables d'utiliser des virus comme bioarmes. Face à de telles armes, il s'agit d'élaborer d'autres stratégies de défense que nous n'allons pas développer ici.

Sous le même article, un commentateur, Gérard Manvussa pose la question de la contamination éventuelle entre les animaux et les hommes : "Le problème des Chinois est la variété de bestioles qu’ils considèrent comme comestibles, et le fait qu’elles soient élevées par de tout petits producteurs: je ne sais pas si le contrôle vétérinaire peut être en l’occurrence valable à 100%…" Il serait toutefois erroné de pointer du doigt les animaux comme responsables alors qu'ils ne sont que la résultante du commerce des humains et de l'ambiance géopolitique.

Mais la présence des animaux dans un marché fort fréquenté peut aussi évoquer d'autres possibilités étiologiques : "Plus inquiétant encore, des services spécialisés étrangers ont-ils pu utiliser la proximité immédiate d’un tel labo p4 pour diffuser sur un marchés surfréquenté de Wuhan, 11 millions d’habitants au centre de la Chine effervescente et au coeur de l’Asie, poumon économique mondial, une souche mortelle d’un Coronavirus modifié génétiquement, et faire ainsi accroire que le gouvernement chinois aurait lourdement fauté en ne contrôlant pas sa recherche et en n’assurant pas une sécurité suffisante à ses administrés, et au-delà au monde entier ?

De quoi alors porter un coup sévère à l’industrie chinoise, en pleine guerre économique et alors même que l’Empire du Milieu s’apprête à prendre la Pouvoir économique et potentiellement financier mondial…"

Une autre réflexion pertinente pose le problème de savoir pourquoi l'épidémie s'est déclenchée à Wuhan? Le hasard n'existerait pas... Il faut quand même des facteurs très précis pour qu'un cataclysme de cette ampleur se développe alors qu'il s'agit de fêter le Nouvel An chinois pour des millions de personnes, avec tout ce que cela représente en déplacements, retrouvailles et en joie. "Le très sérieux magazine live-science, relayant lui-même une information du Hindustan Times, nous rappelle que le seul laboratoire chinois capable d’étudier et de manipuler des coronavirus se trouve au coeur de la ville de Wuhan, avec une certification maximale de niveau 4." On pourrait retrouver ici la naïveté des scientifiques qui croient qu'ils détiennent un pouvoir sans limite. Comme on le sait : "Qui veut faire l'ange fait la bête" (dixit Blaise Pascal).

Un événement qui a de pareilles résonances dans le monde entier soulève encore des réflexions sur d'autres plans  : "CORONAVIRUS ET NEOLIBERALISME": "C'est comme pour les méga-incendies – absence d'anticipation et appauvrissement des moyens par mesure d'économie – face à l'événement on se trouve fort dépourvu et c'est la catastrophe..... La santé n'est pas une marchandise, elle est faite de chair et de sang et il nous faut comme pour les temples en chasser marchands et comptables....Nos élus pétris d'une pseudoscience économique au service d'une ultra-minorité possédante, nous ont conduits dans le mur...."

Face à ces multiples constats, il est temps que nous reprenions  chacun-e notre responsabilité individuelle pour renforcer notre système immunitaire. Si le système public ne peut que proposer des masques et des vaccins, il est temps de se tourner vers des solutions qui sont à notre disposition depuis des décennies si ce n'est des siècles. Un exemple en sont les Huiles Essentielles dont des études très sérieuses montrent leurs pouvoirs sur le système immunitaire, les virus et la désinfection des lieux. A chacun d'aller à la recherche de ce qui est à sa disposition près de chez lui pour dynamiser son cadre ambiant et renforcer son énergie vitale.

 

Commentaires

  • Voici un clin d'oeil du cosmos à travers le coronavirus :
    http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/2020/01/coronavirus-l-oms-admet-une-erreur-les-bourses-mondiales-plongent.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail
    Les bourses, c'est une chose mais, ce qui est intéressant dans cette période où Greta Thunberg a fort à faire, c'est de prendre conscience des activités très dispendieuses en énergie et discutables écologiquement qui sont fortement concernées.

  • Quelle place occupe le coronavirus dans le monde actuel ou plutôt comment son existence et sa présence sont-elles utilisées dans la gouvernance mondiale?
    Evidemment, ce qu'on peut lire ou entendre semble démesuré et pourtant, s'il y avait une certaine vérité? Parmi ceux qui donnent leurs opinions, voici une vidéo d'une trentaine de minutes d'Eric Fiorile :
    CNT – coronavirus, une autre hypothèse —-> https://www.youtube.com/watch?v=5YT5N65giEg

  • Voici un article exposant les causes et les conséquences économiques d'une pandémie qui serait une occasion de créer "une autorité économique mondiale centralisée"
    https://www.crashdebug.fr/international/16902-comment-une-pandemie-virale-beneficie-a-l-agenda-mondialiste-activistpost

  • Merci aux commentateurs d'apporter une réelle réflexion et de ne pas se contenter de quelques mots, de plus derrière un pseudo.

  • Voici une suite du feuilleton avec une réflexion assez poussée sur différents plans : "La Chine des masqués : le coronavirus, problème sanitaire ou psycho-politique ? "
    https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/la-chine-des-masques-le-221070?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+agoravox%2FgEOF+%28AgoraVox+-+le+journal+citoyen%29

  • Madame de Meuron,
    Je regrette qu'il n'y ait pas de commentaires autres que les vôtres.
    Pour votre information:
    https://www.unz.com/article/coronavirus-the-dark-side/

    Si vous êtes ouverte à ces commentaires, je reviendrai.

  • Merci, Daniel, pour votre intervention fort à propos sur les deux points que vous mentionnez.
    Le lien que vous citez est très fouillé et intéressant. Il soulève beaucoup de points dignes d'être développés et pris en compte.
    Vous soulignez le manque de commentaires. Effectivement, cela surprend pour un sujet aussi vaste, complexe et international. Une fois de plus, on peut constater que les lecteurs préfèrent d'exprimer de façon ponctuelle plutôt que d'affronter un sujet ample et à plusieurs facettes non maîtrisées.
    Pourtant, tout dans l'actualité, que ce soit au niveau politique, financier ou médical, incite à reconnaître que le monde prépare une énorme bascule. Mieux nous y serons préparés, mieux nous saurons la vivre avec le moins de dégâts possibles.

  • "Pourtant, tout dans l'actualité, que ce soit au niveau politique, financier ou médical, incite à reconnaître que le monde prépare une énorme bascule."
    Effectivement. Je suis cependant assez optimiste pour penser que le pire n'est jamais sûr non plus. Mais le formatage de l'opinion par la propagande et les mensonges est inquiétant.

    Ce qui m'a interpellé au sujet du conflit sur le projet des retraites en France, c'est ce député qui a évoqué ce virus pour résoudre le "problème" du nombre de retraités, alors que nous avons appris PAR LA SUITE que ce virus tuait prioritairement les personnes âgées. Il est clair que seul un système immunitaire en parfait état peut faire face à ce genre de maladies infectieuses. Question: comment préserver son système immunitiaire alors que tout est fait dans l'organisation de la société pour le mettre à mal: stress, alimentation, pollution, etc.

    Un autre article qui n'est pas dans la "bonne" ligne:
    https://www.unz.com/wwebb/bats-gene-editing-and-bioweapons-recent-darpa-experiments-raise-concerns-amid-coronavirus-outbreak/

    La Chine subit trois épidémie en même temps: porc, volailles et coronavirus. Je ne crois pas aux coincidences. Surtout quand on apprend que le coronavirus a été manipulé.

    Vous connaissez le ciseau à ADN, je suppose.
    https://duckduckgo.com/?q=ciseau+%C3%A0+ADN&t=ffsb&ia=web

    La boîte de Pandore est grande ouverte.

  • Un vif merci, Daniel, pour le sérieux et l'intérêt de vos apports.
    L'article du site unz.com est effectivement très consciencieux. Entre autres informations, il est bien illustré pour comprendre ce que sont les ciseaux à ADN.
    Malheureusement, Google n'a pas su me livrer le second lien.

    Il n'est pas nécessaire d'avoir un système immunitaire "en parfait état" pour traverser une affection à coronavirus. L'arrivée de l'hiver devrait inciter chacun-e à faire un bilan de son immunité, comme nous le faisons pour notre voiture! En cas de fatigue persistante, il vaut mieux aller chez un médecin pour faire une analyse sanguine ou ce qu'il jugera bon. Pour ceux qui veulent se renforcer, des nutrithérapeutes peuvent les aider à effectuer quelques corrections de leur alimentation. Pour les plus autonomes, un site nous offre un bon panorama de ce qui est faisable :
    https://www.directe-sante.com/les-sous-doues-passent-lhiver-cours-de-rattrapage-pour-ceux-qui-sont-toujours-malades/
    Bien sûr qu'il y a le stress, la pollution ou le manque d'exercice qui ont leurs rôles mais en étant attentifs à notre mode de vie, nous pouvons quand-même en limiter franchement les dégâts. Par exemple, se promener dans la nature recharge bien nos "batteries"!

  • Une autre dimension encore de l'épidémie du nouveau coronavirus se déploie maintenant, en France pour le moins. Il s'agit d'une épidémie "psychique" dans le sens où on passe de la contagion virale à une contagion des esprits. Ainsi, on en vient à faire allusion de façon très concrète au péril jaune, transformé en "alerte jaune" dans un quotidien qui relate des réactions de personnes face à des asiatiques qui les servent ou se promènent.
    https://www.20minutes.fr/arts-stars/medias/2704775-20200127-coronavirus-reference-peril-jaune-joue-fantasmes-peurs-selon-chercheur-vincent-geisser

  • Après plusieurs jours de restrictions des déplacements, voici un bilan:
    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-2019-ncov-les-restrictions-de-voyage-et-les-mesures-de-quarantaine-sont-elles-efficaces-pour-enrayer-l-epidemie_3811945.html#xtor=EPR-51-[coronavirus-2019-ncov-les-restrictions-de-voyage-et-les-mesures-de-quarantaine-sont-elles-efficaces-pour-enrayer-l-epidemie_3811945]-20200207-[bouton]
    Une fois de plus, on constate à quel point le système les médias nous relatent l'organisation pratique et globale et ne s'attardent pas à étudier les différents traitements qui ont accompagné avec bénéfice les personnes qui furent contaminées.

    Une vidéo de Jean-Jacques Crèvecoeur apporte aussi des éléments de réflexion avec un recul certain:
    Coronavirus : entre fausse épidémie et vrai conditionnement ?
    https://www.youtube.com/watch?v=w88arNvFQyY

  • "Par exemple, se promener dans la nature recharge bien nos "batteries"!"
    Sans doute connaissez-vous déjà le livre du japonais Dr. Qing Lin: "Forest bathing". Sinon je vous le recommande.

    Dans la mesure du possible je n'utilise pas google pour mes recherches, mais duckduckgo, qui ne stocke pas nos recherches.

    Voici un lien direct qui explique comment fonctionne le ciseau à ADN. Je trouve cela terrifiant.

    https://www.franceculture.fr/sciences/comment-fonctionnent-les-ciseaux-crispr-cas9-capables-de-couper-ladn-volonte

    Et ce qu'en dit wikipedia (mais je me méfie aussi de wikipedia, qui sur les sujets sensibles prend parti):

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Cas9

    "Une fois de plus, on constate à quel point le système les médias nous relatent l'organisation pratique et globale"
    A mon avis, cela fait partie d'une campagne anti-chinoise où on multiplie les alarmes... et les critiques contres la Chine pleuvent aussi sur les blogs tdg: cf. Cuénod et Longet et les commentaires.

    Juste après que nous ayons appris que la Chine est la première économie mondiale... depuis 5 ans.

    Pour le coronavirus, je doute que la mortalité soit plus forte que celle de la grippe ou qu'une canicule. Reste le problème des masques. Car qui en Suisse mène une vie saine et se préoccupe de ses capacités immunitaires?

  • Un vif merci, Daniel, de toucher plusieurs sujets dignes d'intérêt!
    Je désire reprendre ici votre dernier § : En fait, en Suisse, bien des personnes sont attentives à leur santé. Simplement, ce n'est pas parce qu'elles sont relativement peu démonstratives qu'elles n'en sont pas moins efficaces.
    Le fait aussi que nous soyons une confédération d'états, ce qui conduit aussi à des associations très locales et à un meilleur équilibre que dans les états nation fait que notre gouvernement tient compte des tendances locales et ne viendra pas imposer 11 vaccins à des quasi nouveaux-nés, ce qui est une aberration immunitaire énorme et qui démontre bien que c'est la politique économique et non la politique de la santé qui prévaut dans les pays qui en viennent même à s'ingérer dans le sang de ses nouveaux citoyens.

  • Merci beaucoup, Daniel, pour le lien direct qui explique comment fonctionne le ciseau à ADN. Vous le trouvez terrifiant. Effectivement, tel que nous le montre l'article de France culture, il en émane un esprit de toute puissance. En réalité, notre regard est guidé vers l'infiniment petit. En fait, il serait juste de considérer le cadre global dans lequel se déroule l'expérience : la pratique des opérateurs, la sophistication du laboratoire avec ses appareils, l'organisation de l'institut, le financement de toute le système. C'est à cause de tous ces paramètres que bien des études très productives ont été interrompues, à quoi s'ajoutent aussi des critères politiques.
    Par conséquent, montez dans une montgolfière et, de là-haut, vous serez moins "terrifié"!

  • "L'analyse des données est très distante de l'émotion". Ainsi parle le Pr Didier Raoult très rigoureux dans la description des faits et grand connaisseur du monde épidémiologique.
    https://www.youtube.com/watch?v=4oMnyoTKVx4&feature=youtu.be
    De plus, il a visité le monde médical en Chine donc il a pu observer des modes de fonctionnement scientifique dignes d'intéret.
    Il montre, avec l'aide de graphes, à quel point la presse - les plus grands journaux comme le New york Times ou le Guardian . est nettement moins réaliste que Google en ce qu'elle relate, alors que les réseaux sociaux sont plus proches de la raison. Ainsi les grands médias font peur pour des sujets marginaux (terrorisme) à qui ils donnent un grand espace dans leurs journaux.
    Il vaut la peine de lire ce que disent les Chinois qui sont les plus grands producteurs de science au monde. Avec leurs recherches sur les coronavirus, ils sont en train d'évaluer l'efficacité de la Chloroquine, médicament contre le paludisme qui est très bien toléré et qui ne coûte pas cher.
    En fait, ce qui tue le plus, c'est la PEUR. Par conséquent, la gestion des crises et l'étude scientifique avec son évaluation à un instant T sont de nature très différente.

  • Vu sur les réseaux chinois la réquisition de 208 spécialistes ICU de l'hôpital régional de Nanjing (dont j'ai bénéficié des soins l'automne dernier) et leur transfert par avion à destination de Wuhan, qui se trouve à 450 km. C'est leur 5e engagement depuis le début de la crise du coronavirus. La taille de l'hôpital de Nanjing, qui peut recevoir jusqu'à 10'000 patients en ambulatoire par jour, permet ce prélèvement. D'autant plus que les habitants de Nanjing et de la région (80 millions d'hab.) sont invités à rester chez eux.

  • Voici un bilan intéressant de l'arnaque au coronavirus:
    https://fr.sott.net/article/34888-L-arnaque-du-coronavirus-qui-va-payer

  • En effet, c'est consternant de vivre une situation donnée en Chine, tout en connaissant les événements qui lui sont liés et qui l'ont précédée, puis de voir l'interprétation qui en est faite dans les médias occidentaux. Cette façon de traiter l'actualité donne un aperçu de la façon dont on a, jusqu'ici, pu maltraiter l'histoire.

  • Merci, Rabbit, pour votre réflexion fort judicieuse.
    Voici un article qui illustre bien à quel point la bêtise fait plus de morts que le virus:
    https://www.santenatureinnovation.com/coronavirus-moins-mortel-grippe/#sources

  • Certes, mais l'auteur de ce texte a le discours enflammé d'un prédicateur et l'imagination délirante qui l'alimente. La Chine, aujourd'hui, n'a rien du pandémonium que certains se plaisent à inventer pour faire de l'audience. Pour savoir réellement comment les Chinois font face aux conditions actuelles, il suffit de voir l'abondance de vidéos diffusées, pour passer le temps, sur les réseaux sociaux ; l'humour y tient une grande place et la débrouillardise règne. Pour le reste, la robotique et l'Intelligence Artificielle font des prodiges.

  • Merci, Rabbit, de nous faire part de l'humour et de la débrouillardise des Chinois!
    Je ne perçois pas d'imagination délirante chez l'auteur de Santé Nature Innovation. Comme le sujet est très vaste, il est dans l'ordre des choses qu'il développe ce qui le concerne sur son site, tout particulièrement la comparaison avec la façon de prendre en charge l'épidémie d'Ebola, en focalisant sur un mode de procéder alors que bien d'autres facteurs sont à considérer dans la santé globale.

  • Juger la Chine en fonction de nos "valeurs" individualistes n'a aucun sens. D'où les termes de dictature constamment assénés par la presse corrompue qui ne cherche pas à comprendre mais déverse sa propagande.

    Pour un autre éclairage:
    https://www.unz.com/article/was-the-2020-wuhan-coronavirus-an-engineered-biological-attack-on-china-by-america-for-geopolitical-advantage/

    Prière de noter la position de la Chine ici:
    https://metallicman.com/wp-content/uploads/2020/02/trust-index-0.png

  • Merci beaucoup, Daniel, pour ces deux références qui approfondissent le sujet bien plus profondément que ce que nous trouvons actuellement sur les médias qui se contentent de donner le nombre de morts et de contaminés, à quoi s'ajoutent quelques détails souvent sortis de leurs contextes.

  • Avis aux commentateurs :
    Je désire publier uniquement les commentaires qui argumentent sur les thèmes traités.
    En revanche, il est normal que chaque humain aient des caractéristiques, des limitations ou des défauts. De ce fait, je ne publie pas les étiquetages qui s'adressent à un site ou à un auteur personnellement.

  • Voici un autre site qui nous apporte son point de vue bien étayé sur les causes inhérentes aux Chinois pour développer leur "corps-on-a-virus"!
    https://mailchi.mp/neosante/en-corps-on-a-virus?e=6b43ea09c5

  • Madame de Meuron,
    J'ai bien lu le contenu de votre lien. Croire ou ne pas croire?! Il me semble que la preuve a été apportée que ce virus avait été trafiqué. Dans un des liens je j'ai fourni, il est aussi question de prélèvements par les Yankees de matériel génétique sur les Russes. On sait que les Yankees travaillent sur des armes biologiques qui pourront être transmises par des insectes: maladies animales ou végétale. Ou humaine. Wuhan n'a pas été choisie par hasard. De même le HIV est sorti - par accident - d'un labo yankee.

    "La grippe espagnole de 1918 ? Je vous rappelle également que cette hécatombe s’est produite dans un contexte très particulier et que les chercheurs ayant effectué des prélèvements sur cadavre ont disculpé l’agent viral."
    Voilà une contre-vérité. Le virus était un H1N1 qui a été entièrement analysé. Quel contexte particulier? L'épidémie a d'abord frappé la côte Est des USA, pays qui n'a pas connu la guerre sur son territoire. L'Espagne non plus.
    Faire croire que les gens ne sont pas morts à cause du virus est un scandale.

  • Consternant ! Les studios Walt Disney ont une approche bien plus crédible de la réalité chinoise...

  • Rabbit, pouvez-vous être plus explicite?
    Pour ma part, j'ai trouvé que les parcs Disney ont dû fermer, de même que de nombreux cinémas :
    https://bourse.fortuneo.fr/actualites/walt-disney-les-comptes-trimestriels-sous-la-menace-du-coronavirus-2206205

  • Merci, Daniel, pour votre apport d'éléments de réflexion.
    L'être humain étant un tout, je ne dirais pas qu'il meurt à cause ou non d'un virus mais d'un ensemble de facteurs qui font que le virus profite du terrain immunitaire pour se répandre plus ou moins selon les capacités de l'organisme à gérer l'agression.

  • Dans votre commentaire de hier mercredi à 21h01 vous avez indiqué un lien (https://mailchi.mp/neosante/en-corps-on-a-virus?e=6b43ea09c5) qui mène à un site dont vous dites qu'il “apporte son point de vue bien étayé sur les causes inhérentes aux Chinois pour développer leur «corps-on-a-virus»".
    Je reprends du texte auquel vous référez les passages suivants:

    1) "La grippe espagnole de 1918 ? Je vous rappelle (...) que les chercheurs ayant effectué des prélèvements sur cadavre ont disculpé l’agent viral."
    Je partage entièrement la réaction indignée de Daniel:
    “Voilà une contre-vérité. Le virus était un H1N1 qui a été entièrement analysé."

    2) “les maladies, même infectieuses, découlent de conflits psycho-émotionnels. (...) cette crise est le reflet d’un mal-être collectif exclusivement chinois. (...) les Occidentaux ne sont nullement concernés par la problématique [du Covid-19]”.
    Ah bon? Et les 621 personnes de toutes nationalités contaminés par le virus sur le navire de croisière américain Diamond Princess immobilisé au large de Yokohama (JAP), ils ne sont pas concernés par la problématique?

    3°) “A fortiori, il conviendrait de fermer le laboratoire de Wuhan où des apprentis-sorciers jouent à fabriquer, pour se préparer à l’affronter, un virus mutant à la fois très contagieux et très dangereux.”
    D'abord, ce ne sont pas des apprentis-sorciers, ce sont des scientifiques. Ensuite, ils ne jouent pas à fabriquer un virus mutant potentiellement très dangereux, ils cherchent à prévenir une pandémie de grande envergure. Les Chinois (et pas seulement eux) essayent de mettre au point une parade, nous leur en sommes reconnaissants. Car le risque est bien réel: que le virus mute pour devenir beaucoup plus dévastateur. C'est ce qui s'était passé en 1918 au Kansas avec le virus de la grippe espagnole (lire https://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_de_1918).

    L'article que vous nous avez recommandé conclut:
    “Laissez faire naturellement les choses”.
    Autrement dit: restons les bras croisés, laissons la maladie se développer - advienne que pourra.
    L'auteur aurait pu ajouter: et vive le génocide viral !

    Essayez de nous proposer des liens un peu plus sérieux, Mme de Meuron.

  • Chacun retient ce qu'il peut de cet article.
    Pour moi, je ne vais pas relever ce qui s'est passé en 1918 car je n'y étais pas - comme je ne suis pas non plus en Chine - mais que, de plus, je n'ai strictement rien expérimenté du contexte de l'époque ni de la façon dont ont été analysées les différentes causes.
    "“les maladies, même infectieuses, découlent de conflits psycho-émotionnels." Il vaut la peine d'approfondir le sujet alors qu'actuellement, on a tendance à focaliser sur un élément sans tenir compte du contexte dans lequel il se développe. La vie est complexe et il vaut mieux soigner une être humain dans son ensemble que vouloir se fixer sur une entité pathologique. Cet article a l'intérêt d'attirer notre attention sur l'importance des conflits psycho-émotionnels ce qui peut raccourcir la durée des maladies dans bien des cas, situations que j'ai pu observer moi-même dans ma pratique médicale. Il nous décrit l'ambiance environnementale de Wuhan pour nous illustrer des corrélations possibles.
    Quant à l'ambiance sur le navire de croisière, on peut imaginer l'état de tension des gens emprisonnés alors qu'ils n'étaient montés à bord que pour se faire plaisir. Il y a là de quoi affaiblir leurs pouvoirs immunitaires.
    L'auteur cite Lao Tseu dans un cadre bien précis. On sait très bien que de vouloir à tout prix contrecarrer le courant d'une maladie peut affaiblir le patient ou apporter des effets secondaires. Si la fièvre existe, c'est qu'elle a un rôle à jouer; la supprimer peut être plus confortable mais moins bénéfique dans le cours de la maladie. A ce que je lis, vous en déduisez ce que vous pouvez selon votre culture.
    Vous jugez les liens que je propose alors que je les transmets pour un apport d'éléments distincts de la liste quotidienne des morts survenus et des efforts matériels de lutte contre le virus.

  • Bien ! Quittons le monde de la magie et des esprits, cher à notre hôtesse, pour rejoindre celui du complot dont le public raffole.
    Du 18 au 27 octobre 2109, ont eu lieu à Wuhan les 7e Jeux militaires mondiaux d’été. J’étais à Nanjing à ce moment et j’ai suivi ces compétitions sportives à la télévision : ce sont les seules émissions intellectuellement accessibles lorsqu’on ne maîtrise pas le mandarin.
    Il faut savoir que Wuhan et Nanjing, tout comme Chongqing à ce qu’on dit, on en commun ce climat humide de la vallée du Yangzi, où il ne fait jamais vraiment beau ni mauvais et où ce n’est ni tout à fait l’été, ni tout à fait l’hiver. Des conditions propices à la propagation d’un virus, par les militaires d’une nation aux intentions hostiles envers la Chine ? Je laisse chacun faire son cinéma, les blogs sont faits pour ça.
    En ce qui me concerne, j’ai quitté la Chine un jour avant la découverte du premier cas de contamination humaine à Wuhan. Je ne pense pas être porteur du Covid-19, mais c’est à vous d’évaluer le risque éventuel de l’attraper en lisant ces lignes.

  • Merci, Rabbit, pour votre commentaire si vivant.
    Je voudrais d'abord signaler que outre ou en deçà de la magie et des esprits, il y a le coeur et la dimension affective d'une être humain, qui sont en son centre....
    J'apprécie beaucoup le témoignage de votre séjour en Chine.
    Quant aux gens qui n'osent pas faire la bise de crainte de transmettre un virus, je les ai toujours embrassés en leur disant que leur virus ne me faisait pas peur et que je choisissais de leur transmettre des énergies de santé!

  • Une grippe porcine est une maladie respiratoire provoquée par un virus grippal infectant les cochons. Courante chez les porcs, avec une estimation de 25 % des animaux atteints à l'échelle mondiale, son taux de morbidité est élevé mais son taux de mortalité est faible.
    Si le taux de mortalité est faible, c'est sans doute parce qu'au centre des cochons il y a leur coeur et une dimension affective qui leur permet de l'emporter sur le virus, dont la dimension affective laisse à désirer.

  • Bravo, Mario Jelmini, je ne vous savais pas si poète!

  • Le Coronavirus permets de passer sous silence le banquerun au Liban...

  • Très pertinente remarque, Laurent Lefort! Merci!
    Il est vraiment étrange que Google comme Duckduckgo s'arrêtent au 22 janvier pour nous donner des nouvelles des banques libanaises.

  • Monsieur Jelmini est un poète doublé d'un gastronome: il souligne avec art et raison que dans le cochon, tout est bon. S'il en a l'occasion, je lui recommande vivement de choisir ce plat : 红烧肉. L'un des préférés des expats en Chine.
    Et le 红烧肉, c'est ça : https://player.youku.com/embed/XNTkwNTc3NDQw

  • Je vous remercie de vos suggestions culinaires, M. Rabbit. Mais comme je vis cloîtré chez moi depuis le début de l'épidémie, vous comprendrez que si d'aventure j'étais obligé de sortir, ce ne serait pas pour me rendre dans un restaurant chinois! D'autant plus qu'il y a pénurie de masques anti-virus en ce moment (impossible de s'en procurer un en pharmacie, stocks épuisés au niveau national).

    Cela dit, j'espère bien passer entre le gouttelettes grâce aux “Huiles Essentielles dont des études très sérieuses montrent leurs pouvoirs sur le système immunitaire, les virus et la désinfection des lieux”, comme l'a expliqué Mme de Meuron dans le dernier paragraphe de son billet. En suivant ses recommandations, je suis parvenu à “dynamiser [m]on cadre ambiant et renforcer [m]on énergie vitale". Mes contributions sur ce blog ne sont-elles pas la meilleure preuve du renforcement de mon énergie vitale par les Huiles Essentielles, un commerce en plein développement et qui rapporte gros?

    Par les temps qui courent, la seule personne à laquelle j'ouvrirais la porte de mon appartement, c'est Mme de Meuron - pour autant que celle-ci soit disposée à m'embrasser. N'a-t-elle pas déclaré, dans son commentaire de hier jeudi à 14h23:
    “Quant aux gens qui n'osent pas faire la bise de crainte de transmettre un virus, je les ai toujours embrassés en leur disant que leur virus ne me faisait pas peur et que je choisissais de leur transmettre des énergies de santé!”.

  • Dernier développement : le coronavirus est utilisé comme instrument politique :
    https://lesakerfrancophone.fr/le-new-york-times-pratique-la-guerre-de-linformation-en-politisant-le-coronavirus
    C'est impressionnant de voir comment on donne à un tout petit agent une propension gigantesque!

  • Ah ! M. Jelmini, le délit de faciès fait autant de victimes dans nos régions tempérées, que le virus couronné au Hubei (*). Pour prendre un exemple au hasard, si Mme Rabbit est originaire d’une commune du Canton de Vaud, selon notre belle tradition suisse, elle a la physionomie des gens nés du côté de Shanghai. Du fait de la conjoncture internationale actuelle, il suffit qu’elle éternue dans un trolleybus pour que celui-ci se vide instantanément. Ce qu’elle a fait deux fois pour rigoler, mais je crains maintenant que les membres de la direction des TPG finissent par désapprouver sa présence à bord de leur flotte. Je vous laisse analyser le contexte juridique : ça pourrait créer un cas intéressant de jurisprudence, ainsi qu’une bonne crise politique (juste pour rigoler, bien sûr…). Sur ce, je vous laisse, en présentant mes hommages à Mme de Meuron et en la rassurant sur le fait que la population de la Chine fait plus de trois fois celle des USA ou de l’UE, et que sa civilisation remonte à l’aube de l’humanité des deux précitées. Ce qui amortit les chocs les plus sévères, tout en lui garantissant un détachement bouddhique de luxe.

    (*) Quand vous serez moins occupé, je vous expliquerai comment situer rapidement le Hunan, le Hubei, le Henan et le Hebei sur une carte de la Chine (à moi, ça m’a pris dix ans). Le stade ultime de la connaissance consiste à différencier le Shaanxi du Shanxi…

  • Mario Jelmini, J'apprécie que vous reteniez si bien mes infos!
    Je désire revenir sur votre propos : " les Huiles Essentielles, un commerce en plein développement et qui rapporte gros? " Je ne dirais pas que c'est un commerce en plein développement mais qu'il est plus visible dans la mesure où il est de mieux en mieux organisé. D'autre part, il s'agit plutôt de petites coopératives qui produisent les HE donc c'est l'inverse des grandes industries pharmaceutiques. De plus, elles distillent un grand nombre de plantes aromatiques, ce qui permet un choix très intéressants de mélanges thérapeutiques, ce qui est aussi tout l'inverse des pharmas qui pointent leurs investissements sur quelques principes actifs.

  • Un lecteur, dont j'avais refusé la publication d'un de ses commentaires en expliquant qu'il était hors du sujet traité, s'étonne que j'aie publié la remarque de Laurent Lefort "Le Coronavirus permets de passer sous silence le banquerun au Liban...".
    Pour moi, le coronavirus a un impact dans diverses dimensions qui sont très différemment traitées selon les intérêts médicaux, scientifiques, politiques, économiques ou journalistiques.
    Tout d'abord, au niveau immunitaire des êtres humains: les journaux ne mentionnent nullement les effets des médecines alternatives. Il faut vraiment chercher pour trouver un article se penchant sur ce thème.
    https://niklasedelstam.com/blog/actualites/les-patients-atteints-par-le-coronavirus-sont-traites-avec-la-medecine-traditionnelle-chinoise/
    Au niveau de la médecine conventionnelle, il est dit qu'il n'existe pas de traitement mais que certaines études sont en cours sur différents médicaments connus pour d'autres maladies.
    Et l'on se presse, investissements financiers à l'appui, pour découvrir un vaccin, ce qui ne résoud rien à la crise actuelle puisqu'il faut un minimum de 6 mois pour qu'il soit mis en service.
    Et puis, surtout, les gouvernements s'appliquent à des confinements et des quarantaines qui prennent des propensions qui font de loin plus de mal que de bien.
    Il y a certains systèmes non seulement financiers mais aussi politiques qui utilisent cette épidémie pour dénigrer les Chinois.
    Dans une autre dimension, et là je reviens au sujet de mon commentaire, cette focalisation démesurée sur le coronavirus est utilisée pour camoufler d'autres sujets qui ont un impact bien plus conséquent sur les communautés concernées, comme l'est la banque-run du Liban. Qu'en est-il de toute la population qui peut tomber bien plus malade du drame qu'elle traverse que d'un virus qui n'est pas pire que celui d'une grippe habituelle?

  • Vous écrivez (troisième paragraphe) qu' “au niveau immunitaire des êtres humains“, “les journaux ne mentionnent nullement les effets des médecines alternatives."
    Pourriez-vous indiquer quelques études scientifiques dignes de ce nom ayant démontré que les Huiles Essentielles avaient des effets bénéfiques sur le système immunitaire des êtres humains (protection contre les virus) ?

  • Mario Jelmini, les meilleures études sont celles que nous effectuons sur nous-mêmes et constatons dans notre environnement. C'est ce que vous avez commencé et déclaré ci-dessus : "En suivant ses recommandations, je suis parvenu à “dynamiser [m]on cadre ambiant et renforcer [m]on énergie vitale". Mes contributions sur ce blog ne sont-elles pas la meilleure preuve du renforcement de mon énergie vitale par les Huiles Essentielles,..."
    Si vous voulez uniquement vous instruire, vous pouvez consulter Google.

  • Selon un aviateur célèbre : « L'essentiel est invisible pour les yeux ».
    Pourquoi n'en serait-il pas de même pour les huiles ?

  • Justement, chère Madame de Meuron, j'ai consulté Google en long et en large et n'ai pas trouvé la moindre référence à une étude scientifique homologuée démontrant que certaines Huiles Essentielles avaient pour effet de protéger les êtres humains contre les virus en renforçant leur système immunitaire. Mais il est connu que Google est contrôlé par l'industrie pharmaceutique, aussi je m'adresse à vous car en l'absence d'arguments, je ne peux pas convaincre mon entourage de l'efficacité des Huiles Essentielles, ce d'autant plus que ces produits coûtent cher.

  • @ rabbit

    1) «L'essentiel est invisible pour les yeux»: cet aphorisme n'est pas dû à un aviateur en panne mais à un renard. Ne dit-on pas «rusé comme un renard»? Dans l'Antiquité, les auteurs grecs comme Aristophane décrivaient le renard comme un animal à la fois intelligent et sournois. Cette idée que le renard est un animal très malin a traversé les âges pour donner l'expression «rusé comme un renard» ou «fourbe comme un renard».
    Bien naïf celui qui se fie à un renard!
    En l'occurence, je constate que le lièvre se montre solidaire avec le renard...

    2) “Pourquoi n'en serait-il pas de même pour les huiles ?”.
    Cher rabbit, je ne suis pas une huile mais un simple pékin qui cherche à se protéger contre un tueur nommé covid-19.

  • “les meilleures études sont celles que nous effectuons sur nous-mêmes”

    Permettez-moi de trouver audacieuse votre proposition d'effectuer sur soi-même une étude sur la résistance de l'organisme humain au covid-19 par l'emploi d'Huiles Essentielles.

  • Jolie réflexion, rabbit!
    En fait, on peut résumer que les huiles essentielles (HE) ont trois voies d'accès bien distinctes : par l'olfaction qui reçoit les effluves qui touchent directement le système nerveux, par la peau qui reçoit les HE diluées dans des huiles végétales et par la voie digestive où elles sont la plupart du temps également diluées.
    L'art de la distillation permet à cette essence invisible dans la plante de devenir quantifiable au niveau de ses différents composés avec les techniques modernes. D'excellentes études sont faites dans des facultés de pharmacie ou de sciences, comme au Maroc:
    https://www.researchgate.net/publication/283246334_Evaluation_du_pouvoir_antimicrobien_des_huiles_essentielles_de_sept_plantes_medicinales_recoltees_au_Maroc
    Comme ce sont des remèdes expérimentés depuis des décennies si ce n'est des siècles les études randomisées en double aveugle priveraient bien des malades de produits très connus par les études observationnelles.
    Pour l'effet des effluves sur le cerveau, il faut les mesurer avec des appareils d'un autre ordre ou par des voies psycho-cognitives,

  • “Pour l'effet des effluves sur le cerveau, il faut les mesurer avec des appareils d'un autre ordre ou par des voies psycho-cognitives”.

    Aïe! Voilà une phrase qui permet de mesurer l'ampleur des dégâts causés par les effluves des HE sur le cerveau humain.

  • Mario Jelmini, vous jouez avec les mots, ce qui vous fait confondre les effets des HE sur le cerveau avec l'ampleur de dégâts causés (avez-vous déjà eu connaissance de pareils dégâts?)
    Pour vous permettre de réalimenter vos neurones, voici quelques conseils:
    https://www.plantes-et-sante.fr/articles/alzheimer/1475-preservez-vos-neurones

  • M. Jelmini, vous cherchez à soigner votre entourage ou à vous instruire selon des critères académiques purs et durs?
    Si on parle de médecines alternatives, c'est toute la conception du malade, de la maladie et des thérapies qui sont considérées d'une autre façon, mais combien plus globale! Par conséquent, il appartient aux individus de s'instruire et ne pas se contenter des dogmes scientifiques homologués.
    Les HE ne coûtent pas, pour les plus pratiquées, si cher mais elles ne sont pas prises dans l'assurance de base. Il faut savoir s'offrir des produits efficaces plutôt que se contenter de ceux qui sont sur la liste de Swissmedic, donc pas forcément les plus appropriés à une maladie émergente.

  • M. Jelmini est cartésien : il aime les vérités, il chérit les preuves, il idolâtre les évidences. Si les propos de Mme de Meuron ne suffisent à le convaincre de l'efficacité des huiles essentielles, je propose de sortir carrément des angles droits par un kôan Zen .

    « Maître Chü Chih, un maître célèbre du IXe siècle, avait l'habitude de lever un doigt pour toute réponse, chaque fois qu'on lui posait une question sur le Zen. Il avait aussi un jeune disciple, un apprenti, qui suivait le maître et le servait en permanence. Ayant observé ce comportement du maître, le garçon commença lui-même à lever un doigt chaque fois qu'en l'absence du maître, on lui posait des questions sur le Zen. Au début, le maître ne s'en aperçut pas et les choses allèrent leur train. Mais le moment fatal arriva où il apprit ce que le garçon faisait derrière son dos.
    Un jour, ayant dissimulé un couteau dans sa manche, il convoqua le garçon et lui dit:
    - J'apprends que tu as compris l'essence du bouddhisme. Est-ce vrai ?
    - C'est exact, répondit le garçon.
    Le maître lui demanda alors:
    - Qu'est-ce que le Bouddha ?
    En guise de réponse, le garçon leva un doigt. Chü Chih l'attrapa et lui trancha le doigt. Comme l'enfant s'enfuyait en hurlant de douleur, le maître le rappela et sa question fusa tel un éclair:
    - Qu'est-ce que le Bouddha ?
    ...obéissant à une sorte de réflexe, le garçon voulut lever le doigt absent et...
    Il atteignit sur le champ l'illumination ! »

    J'espère que le lien avec les huiles essentielles est aussi lumineux...

  • @ rabbit

    Dans votre commentaire d'avant-hier vendredi à 11h25, après nous avoir appris que Mme Rabbit avait “la physionomie des gens nés du côté de Shanghai”, vous avez ajouté: “ Du fait de la conjoncture internationale actuelle, il suffit qu’elle éternue dans un trolleybus pour que celui-ci se vide instantanément. Ce qu’elle a fait deux fois pour rigoler”.

    Le même jour, j'ai posté un commentaire faisant suite au vôtre mais il n'a pas été publié. À la fin, j'écrivais à peu près ceci:

    “Mes compliments à Mme Rabbit, qui a trouvé un moyen ingénieux de se procurer une place assise dans les trolleybus aux heures de pointe“.

    Je tenais à rendre cet hommage à Madame votre épouse et à l'assurer de toute ma sympathie. Et cela précisément sur ce blog viral, parfumé aux essences essentielles.

  • Merci infiniment des ces précisions spatio-temporelles, M. Jelmini.
    Je fais suivre vos compliments à Mme Rabbit, mais assortis d'un avertissement nécessaire à propos des libertés qu'elle a prises avec les institutions suisses: «上得山多终遇虎 » (qui va à la montagne trop souvent, risque de rencontrer le tigre).

  • M. Jelmini, je réplique ici à votre commentaire du 22.2 à 18h.
    Il ne faut pas confondre : observations, études, expériences et thérapies.
    Si vous vous basez sur les études scientifiques homologuées d'autrui pour conseiller votre entourage, vous n'aurez pas tous les éléments pour qu'il se soigne vraiment.
    Se renforcer en prévention d'une épidémie ne veut pas dire se soigner en cas d'atteinte, ce qui relève d'un thérapeute expérimenté.
    Et pour chercher à se renforcer, il faut d'abord s'instruire pour acquérir certaines connaissances des H.E.

  • Avis à un commentateur persévérant : Si vous voulez développer un sujet important pour vous, faites-le ailleurs!

  • Avis au commentateur (2). Si les raisons de mes retraits d'une partie ou du tout de vos commentaires vous échappent, c'est sans doute que vous réagissez au 32e de tour. Il vaudrait peut-être mieux faire silence et saisir l'intuition qui peut alors surgir du tréfonds de vous, ce qui vous apportera une profonde compréhension et de la paix.

  • Avis au commentateur (3). Je considère mon blog comme un échange de propos non comme un ring de boxe. Si telle n'est pas votre perception, libre à vous de faire recours à un arbitre - " toute instance judiciaire utile" comme vous le programmez - si cela peut vous réconforter.

  • Je confirme que les huiles essentielles utilisées à bon escient peuvent être très utiles. Ainsi en massage externe pour une tendinite. Bien plus agréable et efficace que les "médicaments" et autres infiltrations.

    Je recommande de Danièle Festy, Ma bible des huiles essentielles.

  • "j'ai consulté Google en long et en large et n'ai pas trouvé la moindre référence à une étude scientifique homologuée démontrant que certaines Huiles Essentielles avaient pour effet de protéger les êtres humains contre les virus en renforçant leur système immunitaire."
    Faut-il attendre la désignation d'un prix Nobel? En attendant:
    https://www.consoglobe.com/5-huiles-essentielles-contre-virus-cg

    https://www.alternativesante.fr/virus/huiles-essentielles-antivirales

    https://www.doctissimo.fr/sante/aromatherapie/proprietes-des-huiles-essentielles/huiles-essentielles-antiseptiques-antivirales

    https://www.reseauborreliose.fr/rblf/public/Traitements/Protocole-Borreliose-Lyme-Aromarc.pdf

    "ces produits coûtent cher."
    Pure désinformation quand le moindre médicament en Suisse coûte minimum 10 Francs. A comparer:
    https://www.aroma-zone.com

  • Sacré Daniel !

    Les quatre articles que vous donnez en lien n'ont aucun caractère scientifique. Il s'agit de textes promotionnels rédigés par des amateurs, non par des professionnels de la santé. Ils ne s'appuient sur aucune recherche conduite scientifiquement et ne contiennent aucune preuve expérimentale de ce qu'ils avancent.

    Dans le dernier lien que vous donnez: on peut lire: “L'efficacité antibactérienne des huiles essentielles n'est plus à prouver.”
    L'ennui, c'est qu'à aucun moment référence est faite à une recherche menée scientifiquement qui aurait prouvé cette efficacité.
    Et puis, les virus ne sont pas des bactéries. Une étude qui aurait prouvé l'efficacité antibactérienne des huiles essentielles n'aurait de loin pas prouvé l'efficacité antivirale de ces huiles.
    Quant à l'auteur de ce “document”, M.Marc Ivo Böhning, ce n'est ni un scientifique, ni même un médecin. Il s'agit d'un physiothérapeute qui tient ce qu'il appelle une “Ecole d'aromathérapie” (voir http://www.aromarc.com/site/en/documentation/-48-ecole-d-aromatherapie/).
    On ne saurait le considérer comme une source fiable.

  • Merci beaucoup, Daniel, d'avoir pris le temps et le soin de rechercher comment se soigner avec les Huiles Essentielles en cas de virus.
    Ceux qui les expérimentent depuis des décennies en connaissent bien le fonctionnement!

  • Euh... Si je sais lire, Daniel n'a pas parlé de “se soigner avec les Huiles Essentielles en cas de virus”. Il a juste dit “que les huiles essentielles utilisées à bon escient peuvent être très utiles. Ainsi en massage externe pour une tendinite.”
    Je ne pense pas que Daniel visait les tendinites infectieuses d'origine virale, qui sont rares. Il voulait certainement parler des tendinopathies à cause mécanique.
    Ne faites pas dire à l'excellent Daniel ce qu'il n'a pas dit. Si je me trompe, il me corrigera.

  • Pour ma part, j'ai construit chez moi une petite serre, dans laquelle je fais pousser des jolies plantes issues de graines pour les oiseaux, en vente libre chez Landi pour trois fois rien. Je compte bien extraire les principes actifs de ces plantes en les laissant mariner quelques semaines dans n'importe quelle huile, comme je l'ai fait pour mon romarin. Je les arrose et arroserai souvent, ayant appris que ces plantes ont la fâcheuse tendance de réagir à la sécheresse en produisant une molécule ayant des effets vaguement psychotropes, que je tiens par-dessus tout à éviter. De toute façon, il ne s'agit pas de fumer ces plantes ou d'ingérer cette huile, mais bien de se masser les articulations douloureuses.
    Si, au niveau de l'extraction du principe essentiel qui s'appelle le CBD, cela marche aussi bien qu'avec le romarin, ce serait parfait...

  • Merci, Géo, de nous transmettre votre expérience très pratique tant au niveau du jardin que de la phytothérapie. Et bravo de vous investir corps et âme, ce que permet le contact avec la nature qui offre des découvertes constamment renouvelées!

  • M. Jelmini, il est normal qu'avec votre formation professionnelle vous cherchiez à argumenter en long et en large, ce qui vous évite de percevoir les différentes dimensions d'un thème.
    Il semblerait que de même que les médecins s'appuient sur les statistiques, les juristes s'appuient sur des articles de loi. Mais une telle démarche ne les éclaire pas forcément, de même que "celui qui regarde le doigt ne verra pas la lune". Libre à vous de regarder le doigt mais vous ne saurez pas vous faire aider par les HE le moment venu.
    Plusieurs chemins mènent à Rome: par conséquent plusieurs chemins mènent aux HE qui peuvent aider un malade à surmonter une attaque virale.

    Vous critiquez Ivo Bôhning sans rien avoir expérimenté de tout son bagage. Faites une étude de tous les soins qu'il a prodigués et nous en reparlerons APRES.

  • @Géo!
    Attention! Je connais quelqu'un qui pourrait déposer plainte contre vous!

    Pour le reste...
    Ah, je vois qu'on a mordu à l'hameçon. Alors voilà:
    https://scholar.google.com/scholar?hl=fr&as_sdt=0%2C5&q=virus+huiles+essentielles&btnG=&oq=virus+huiles+essent

  • Un vif merci, Daniel, de nous aider à tourner le regard dans une direction fructueuse!

  • Si Géo décide de masser ses articulations douloureuses avec les plantes de son jardin au lieu de les fumer, c'est bon pour la planète. Pour le même traitement, j'ai reçu en Chine une préparation buvable à base de fourmis écrasées. Et ça n'a rien de commun avec les propriétés aphrodisiaques de la mouche espagnole.

  • Merci, Rabbit, pour cette expérience qui montre comme quoi la nature peut offrir des remèdes très variés et qu'il n'est pas nécessaire de réduire sa pharmacie à des produits industriels coûteux et fabriqués dans peu de lieux, par conséquent sujets à pénurie

  • Madame de Meuron,
    Pourquoi n'avez-vous pas publié mon commentaire sur les propriétés antivirales de la pisse de chameau? Ne s'agit-il pas, là aussi, d'un produit naturel?
    Quand Géo et rabbit (que j'aime bien tous les deux) vous font part de leurs expériences vous les publiez, quand j'évoque une alternative qui n'est pas plus plus étrange qu'une préparation buvable à base de fourmis écrasées, vous censurez.
    Deux poids, deux mesures. Discrimination? Ostracisme?

  • Effectivement, M. Jelmini, je fais une grande différence entre les commentaires de Géo et rabbit - qui relatent leurs expériences vécues - et le vôtre qui n'apporte qu'une idée purement mentale vite lancée.
    De plus, vous qui vous retranchez derrière l'exigence d'études scientifiques quand il s'agit d'HE, vous n'en apportez aucune pour l'urine de chameau qui, en outre, ne nous sert à rien puisqu'on ne peut pas l'obtenir dans nos contrées!
    Plaisantez si bon vous semble mais sans quitter de vue que le sujet de ma note est le coronavirus, problème pris très au sérieux par la population, et les moyens pratiques que nous pouvons développer dans notre environnement.

  • "les propriétés antivirales de la pisse de chameau? Ne s'agit-il pas, là aussi, d'un produit naturel?"
    Misère!

    Est-il si difficile de comprendre que l'urine est un déchet dont l'organisme DOIT se débarrasser?! Alors que les huiles essentielles, elles, ne sont pas des déchets, mais des moyens de défense. Ainsi les feuilles d'Eucalyptus qui se décomposent au sol vont empêcher pratiquement toute autre plante de pousser, manière de limiter la concurrence. Sous une forêt d'Eucalyptus au moins en climat méditerranéen, c'est le désert.

    Pour en savoir plus sur les "vertus" de l'urine:
    https://www.franceinter.fr/emissions/du-vent-dans-les-synapses/du-vent-dans-les-synapses-22-fevrier-2020-0?xtmc=rein_urine&xtnp=1&xtcr=2

  • Dromadaires ou chameaux ? Parce que le MERS-CoV est un virus transmis aux humains par des dromadaires infectés (Arabie saoudite, Égypte, Oman et Qatar). En Chine, il n'y a que des chameaux.
    Les médicaments à base de fourmis ont la propriété de «sortir le froid du corps», selon un principe de la MTC qui oppose le chaud (yang) et le froid (yin). Concrètement: favoriser la circulation sanguine jusque dans les plus petits vaisseaux.
    J'ai aussi reçu un médicament où la notice d'emballage évoquait le rôle d'une «grande souris» et d'une «petite souris». J'ai arrêté là la traduction, mais je n'ai toutefois pas eu l'impression d'avoir avalé des rongeurs.

  • Un excellent herboriste, Christophe Bernard, nous fait une présentation vidéo sur certaines plantes qui peuvent nous soutenir dans les cas de grippe, coronavirus, SARS, etc :
    https://www.youtube.com/watch?v=l0LyTDMctnw&t=1246s

  • Les études médicales requièrent des phases distinctes : la conception d'une hypothèse, la mise en expérience et l'analyse des résultats.
    Le Prof. Raoult, infectiologue bien placé pour parler de l'épidémie du coronavirus nous livre une vidéo rapide (2') mais pertinente des recherches virologiques effectuées en Chine, lesquelles, au lieu de chercher des molécules nouvelles ou un vaccin pour lutter contre un nouveau virus, vont mettre tout de suite en action les molécules déjà connues. Ainsi, peuvent-ils nous proposer maintenant un remède.
    25.2.2020 : Coronavirus : fin de partie !
    https://www.youtube.com/watch?v=8L6ehRif-v8&feature=youtu.be

    Je reviens à un commentaire ci-dessus au sujet de l'urine de chameau. Je ne publie pas les références d'un texte qui ne mentionne que la suggestion mais ne dit rien quant aux résultats sur ceux qui l'auraient testée.

  • Bonjour Daniel, Je viens répondre ici à une question que vous avez posée le 25.2 sur un autre site dont les commentaires ont été fermés.
    "Le coronavirus s'attaque aussi davantage aux hommes qu'aux femmes. Allez savoir pourquoi?"
    Un article très rigoureux nous présente comment le coronavirus affecte l'organisme. Il souligne combien les gens fragilisés sont susceptibles d'avoir des complications, en particulier au niveau pulmonaire.
    https://www.bbc.com/afrique/monde-51614027
    Un autre site, dont je n'ai plus la référence, explique que les Chinois sont de gros fumeurs et les messieurs plus que les dames, d'où leurs plus grandes vulnérabilités.

  • Mao Zedong et Deng Xiaoping étaient des fumeurs compulsifs. D'autant plus qu'ils recevaient leur poison gratuitement. Le premier était prosélyte de la marque nationale 中华 (Chungwa), alors que le deuxième était adepte de la marque 硬时代版 (Panda). Un très mauvais exemple pour les hommes chinois de leur génération, mais qui n'influence plus du tout la jeunesse, convertie au sport.

  • Merci, rabbit, pour ces compléments d'informations. Les médias nous envahissent du nombre des contaminés ou des morts, sans préciser que le coranovirus a précipité des pathologies déjà bien établies.

  • Pour ceux qui veulent fuir le danger, la Chine est maintenant le pays où le risque d'attraper le coronavirus est moindre.

  • Je serais un peu moins affirmative que vous, rabbit!
    Il y a tellement de facteurs en jeu qu'il est difficile de connaître tous les paramètres en cause.
    Vous dites "est moindre". En médecine actuellement, on mise beaucoup sur les statistiques mais en réalité nous sommes des personnes uniques donc il peut toujours y avoir un individu qui se fait attraper.
    En fait, c'est en connaissant son bilan général et plus particulièrement pulmonaire, tout en s'informant du statut du lieu fréquenté, qu'on peut prendre confiance dans la situation à vivre.

  • Disons plutôt que le nécessaire est déjà en place et testé depuis longtemps pour vous épargner une contamination accidentelle . Mais il est toujours possible de prendre des risques en ne se conformant pas aux directives. C'est qui est aussi un espace de liberté...

  • L'agitation médiatique au sujet de la pandémie du Covid-19, et les commentaires partisans concernant sa gestion par les autorités, ne sont que des anecdotes par rapport aux conséquences économiques sous-jacentes : pire semaine boursière depuis la crise de 2008, 13 à 14% de perte sur les marchés mondiaux. Leur retentissement sur l'économie réelle et la vie quotidienne ne vont pas tarder à se manifester : prix à la consommation, emplois, revenus, production industrielle, commerce de gros et de détail, importations, exportations et dépenses publiques.

Les commentaires sont fermés.