Israël et les Arbres (07 août 2010)

 

Le Professeur Hayoun déplore des morts pour un arbre déraciné par les Israëliens à la frontière avec le Liban.

Le site alterninfo nous relate la destruction d'un village de bédouins et de ses centaines d'arbres déracinés par des bulldozers.

 

 Je viens de regarder le DVD « Iron Wall »,  film de Mohammed Alatar sorti en 2006, réalisé par diverses communautés tant Palestine-Israël que francophones.

Plusieurs scènes illustrent le saccage d'arbres. On nous montre un mont entier couvert d'arbres devenu chauve pour la construction d'une colonie dans les territoires occupés de Cisjordanie. On y voit aussi la désolation des Palestiniens à qui on déracine en quelques minutes des oliviers qui leur ont été transmis de père en fils et qui sont la source de leur subsistance.

Il faut 7 à 10 ans pour qu'un olivier donne des fruits.

On peut voir aussi le mur de béton s'infiltrer entre les villages et il est facile d'imaginer le nombre d'arbres abattus pour le construire.

On voit aussi les larges routes qui relient les différentes colonies entre elles, routes qui ont aussi imposé le sacrifice d'arbres.

Pour le village de Bédouins qui vient d'être rasé, des centaines d'oliviers ont été déracinés. Or le prétexte de cette destruction massive en était l'illégalité de son établissement. Peut-on en dire autant des arbres? Est-ce que chaque arbre devrait demander la permission au gouvernement d'Israë pour se dresser entre ciel et terrel? Le Professeur Hayoun nous relate quelques cas de brigandage chez les Bédouins. Une fois de plus, c'est une population de civils qui en fait les frais mais, de plus, une population d'arbres aussi. Peut-on accuser des oliviers d'être des brigands, eux qui ne sont que générosité pour la population?

La nature fait partie du patrimoine de l'humanité. Elle est sacrée. Ainsi donc, les Libanais ont réagi lorsque les Israëliens ont déraciné un seul arbre. Toutefois, cet unique arbre était le symbole des milliers et des milliers d'arbres déjà détuits par Israël. Eux qui se disent sur la terre promise, comment peuvent-il concevoir qu'ils peuvent ainsi détruire impunément ce que le Créateur a offert?

Les arbres contemplent le ciel et ne sont pas conçus pour se défendre. Qui va prendre leur défense?

Qui va prendre la défense des sols érodés et bétonnés?

 

 Je suis consciente de soulever un sujet chaud. Je m'abstiens de fermer les commentaires car j'estime qu'un blog est une tribune et pas un monologue. Je demande toutefois aux commentateurs de rester dans les thèmes soulevés ici, dans cette note.

07:40 | Tags : israël et les arbres, oliviers déracinés en israël, défense des arbres en israël, la palestine et ses oliviers | Lien permanent | Commentaires (18)