Et si nous découvrions le pouvoir de la transmutation ? (11 juillet 2021)

Voici un vocable peu usité dans notre quotidien. Il relève plutôt du monde chimique (transformation d'une substance en une autre) ou du domaine nucléaire (modification du noyau atomique d'un  élément). En fait, la transmutation génère une mutation en profondeur, ce qui est davantage qu'une transformation qui apporte un changement de forme.

Lorsque quelqu’un nous donne une gifle, nous avons le libre-arbitre de répondre par réflexe ou alors par la liberté de créer un geste inspiré par une énergie, un élan et une intention autres pour apporter quelque chose de plus élaboré, de plus constructif, de plus utile là où nous nous trouvons et envers ceux que nous rencontrons.

Lorsqu’une chenille entre en état de chrysalide, ce n’est pas en râlant d’être enfermée ou en ruminant sa situation, ni en cherchant des astuces qu'elle s'en sortira mais bien en accompagnant de plein gré la transmutation qui s’opère en elle afin d’en ressortir en papillon et, par là, de découvrir une nouvelle dimension de la vie : voler et se déplacer librement.

Revenons à la situation actuelle :  Avec le développement du sars-cov 2, certains ont fait le choix de le couronner et de créer une nouvelle stratégie mondiale.

Ainsi, pour la population, il s'est agi de créer un nouveau mode de vie avec des masques, des confinements et des traçages, l'effondrement de petites entreprises et une rupture des élans de vie artistiques, sportifs et autres. Prenons l'exemple les JO de Tokyo qui se feront à huis clos, décision qui casse la réjouissance des innombrables spectateurs qui les attendaient intensément. De leurs côtés, les joueurs ne pourront plus ressentir la puissance d’un public dynamisé et devront découvrir d’autres vécus intérieurs.

Dans chaque étape dynamique de l'existence, nous pouvons prendre conscience si nous vivons un état de chenille, si nous traversons ou stagnons dans une chrysalide, ou alors si nous percevons de nouvelles aptitudes pour découvrir de nouvelles dimensions, de nouveaux états d'être.

Quand nous stagnons dans certaines situations, nous avons tendance à nous projeter en pensées ou réflexions dans le futur, ce qui donne l'illusion de nous mouvoir alors que l'ici et maintenant ne bouge pas, même s'il fait quelques sursauts !

Dans la pandémie actuelle où nous pataugeons depuis plus d'un an, tout en étant en fait coincés dans des conditions imposées, certains décrètent  : Il faut accroître les investissements et muscler la gouvernance mondiale pour mieux lutter contre de futures pandémies. C’est le conseil donné par le groupe indépendant de haut niveau mandaté par le G20 pour réfléchir à la manière de préparer la planète à l’avenir. Ils évoquent déjà des actes à mettre en oeuvre alors qu'il serait fort probablement utile ici et maintenant d'opérer une transmutation des modes de considérer les différents paramètres mis en évidence par les faits déplorables qu'une grande partie d'entre nous traverse douloureusement.

Il serait judicieux de transmuter les prises en charge préconisées afin de fortifier les états de santé et de soigner précocement les malades.  Une telle disposition d'esprit nécessiterait aussi d'élargir son regard au lieu de le focaliser sur le virus et ses variants sans fin (en voilà un qui sait ce que c'est que de muter!). Au lieu de cela, l'UE continue à inquiéter la population - ce qui la stresse et par conséquent abaisse son immunité - en brandissant le variant élu du jour Delta progresse - inquiétudes pour la finale de l'Euro 2020 et annonce disposer d'assez de doses pour vacciner 70% de sa population adulte contre le coronavirus....  Ainsi, le processus de la chenille rampant dans le monde de l'industrie pharmaceutique vaccinal ne voit pas l'urgence de s'investir dans une autre conception thérapeutique pour renforcer l'état de santé global de la population. Et cela, malgré le fait que de nombreuses entités sont entrées dans un processus de modification de ce mode de prendre en compte la santé publique, en se basant sur les expériences vécues,  analysées par des médecins : Un jour viendra où les négationnistes des traitements précoces devront rendre des comptes. En Inde, une représentante de l’OMS est mise en accusation.

Quant à l'extension du domaine sanitaire, on ne peut guère parler de transmutation mais bien d'une mutation progressive guidée non pas par des pulsions inhérentes à l'être humain  mais par des forces très déterminées à vouloir mettre en place ce monde d’à-peu-près dans lequel la population sera soigneusement contrôlée, hygiéniquement et intellectuellement nettoyée. Au lieu de permettre à la population de s'épanouir, d'élargir son périmètre d'activités, elle se retrouve plutôt au chômage et à une récession qui nous pendent au nez.  On est en train de construire ce mondaprès où on pourra enfin traquer, poursuivre, enfermer, brimer et punir ceux qui ne répondent pas aux contraintes des collectivistes.

Dans un autre secteur, la métamorphose peut sembler apporter une transmutation mais l'impulsion fondamentale demeure, même si elle change d'apparence : Philip Morris achète deux groupes pharmas pour préparer l’après-tabac . C'est donc la même dynamique qui sous-tend l'activité : le processus d'investissement financier alors que pour les fumeurs, cela n'apportera pas une réelle guérison mais plutôt une dépendance à d'autres produits. Ils font en effet miroiter que «ce rachat ramène quelque 200 scientifiques qui nous aideront à développer des produits de santé et de bien-être».

Aujourd'hui, c'est dimanche, le jour du Soleil comme nommé en anglais et en allemand. Puissions-nous nous connecter à cet astre autour duquel nous gravitons pour en capter les énergies avec notre élan vital et notre pouvoir créatif, afin de transmuter chaque étape que nous traversons, au niveau de notre corps, de notre âme et de notre esprit!

 

 

08:46 | Lien permanent | Commentaires (108)