Des hommes engagés dans la covidémie (18 mai 2021)

Alors que la notion d'égalité entre femmes et hommes est brandie de divers côtés, je préfère le principe d'équivalence, En effet, il s'avérerait fort ennuyeux que les êtres humains soient tous identiques! Le principe d'équivalence exprime que les valeurs sont similaires. Ainsi, elles peuvent s'épouser comme le yin épouse le yang pour former le tao, l'unité.

Dans cette optique, il en découle que je développe le sujet des hommes pendant la covidémie, comme je l'ai fait pour des femmes engagées dans la covidémie. Tout en étant animés de qualités identiques : bon sens, conviction, engagement personnel, persévérance, courage et d'autres que vous leur reconnaîtrez, il est intéressant de voir que la façon de les exprimer se manifeste avec certaines caractéristiques davantage propres aux hommes.

Un bel exemple de tao se perçoit chez un avocat qui, avec la chaleur de son coeur alliée à la lucidité de son esprit, présente dans de nombreuses vidéos de superbes exemples des possibilités de se dresser comme des êtres humains et non de marcher à 4 pattes comme des moutons, muselés de surcroît.

Un journaliste s'affirme avec puissance et une grande clarté dans 2 révélations fracassantes et lutte contre la désinformation inimaginable. Il dénonce aussi le fait que les traitements préventifs ont été éliminés au profit du vaccin.

De son côté, un officier d’active de la gendarmerie rompt le devoir de réserve et s’expose, Il donne la priorité à sa conscience plutôt qu'aux lourdes menaces qui pèsent sur son avenir et exprime ses inquiétudes pour la France. Il dénonce l'irrespect et le désordre et affirme : " Nous voulons transmettre autre chose."

Dans un cadre qui correspond pleinement à sa vitalité et son enthousiasme pour la médecine confondue actuellement avec la technoscience médicale, un médecin anesthésiste réanimateur nous livre son analyse claire et rigoureuse de la gestion du Covid-19 en France en s’appuyant sur son expérience du terrain et la littérature scientifique disponible.

Un professeur émérite de sociologie dénonce avec vigueur la saturation de cette hygiénisation créant une psychopandémie qui a mené à une forme de tyrannie sanitaire...La peur de la mort est très grave quand elle anesthésie le bien-vivre.  Dans sa vision panoramique de la société il perçoit aussi d'autres dimensions : "Ce vitalisme que l'élite ne veut pas voir me donne espérance...il y a un idéal communautaire en gestation".

 Dans le monde sportif, un sprinter refuse le vaccin anti-Covid même si ça doit le priver de Jeux Olympiques. Il témoigne ainsi pleinement qu'il a plus de respect pour son corps que pour des décisions gouvernementales loin d'être reconnues par divers scientifiques rigoureux.

Du coté de la science, nous recevons les réflexions riches de sagesse d'un docteur ès sciences, professeur émérite d'une école polytechnique, qui pose une question cruciale : Le coronavirus : une déconstruction de la civilisation ? Un virus a réussi à bloquer la machine humaine en mettant la moitié de la planète en confinement. Le nouveau monde que nous devons réinventer doit tenir compte du fait que plus rien ne sera jamais comme avant. Nous devons réinventer une nouvelle façon de notre rapport au monde. Dans nos rapports aux autres.....Dans notre façon de revoir fondamentalement les us et coutumes que nous croyons gravées dans le marbre et qui partent en éclats, nous laissant désemparés....  Nous n’avons pas encore fait le tour de tout ce qui nous attend. Ce sera d’autant plus difficile si on continue à s’accrocher à une vision du passé.

Un expert auprès de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime dénonce de façon ferme les conséquences du pass sanitaire : le chantage à la liberté : "La méthodologie pour contraindre une population à accepter un pass sanitaire se fait avec un chantage qui ne dit pas son nom : chantage à la liberté puisque son usage conditionne l’accès à certains événements."

La liberté est reliée à la vérité. Un sommet mondial a développé le sujet : “La vérité surmonte la peur : le Covid-19, le vaccin et le Great Reset " Un archevêque a pris la parole avec une grande ferveur tout en étant bien ancré dans la réalité : "Je veux saluer chacun des participants et bénir leur engagement au service de la vérité, surtout en ces heures de grande confusion, d’obscurcissement des esprits et des consciences.....Les médias, les politiciens, les dirigeants de grandes entreprises, et même les prêtres et les évêques nous parlent de manière obsessionnelle d’un monde connecté, dans lequel les facultés du corps humain sont amplifiées par une série d’appendices technologiques."

Une vision la plus panoramique possible est indispensable pour aller vers l'essentiel des forces en jeu :  Origine du Coronavirus. Avons-nous ouvert la boite de Pandore à Wuhan ?  Un directeur de recherches , au Centre Méditerranéen de Sociologie, de Science Politique et d'Histoire relie différents secteurs animant le monde et se rend attentif aux fruits du travail des journalistes d'investigation. A lire toutes ses études qui nous donnent le vertige, on peut en tous cas comprendre qu'il y a un réseau d'interactions constamment en activité avec quatre grands acteurs qui construisent la doxa du Covid .

Un médecin, professeur, spécialiste des maladies émergentes,  riche de son expérience comme chef d'un service des maladies infectieuses, s'affirme dès le début de la crise covidémique avec une assurance que lui permettent ses connaissances et ses expériences, sans relâche. Dans l'émission du Samedi Politique" du 1er mai, il a pu livrer en toute liberté, et pendant 53 minutes, son regard sur la situation sanitaire, son diagnostic, ses remèdes... Il revient également sur l’obsession de la vaccination, le fameux passeport santé qui approche à grands pas et répond aux accusations de complotisme...Il a mis des mots sur des maux. Sa parole est, une nouvelle fois, très forte. 

Un de ses collègues, également professeur d'épidémiologie, s'est aussi investi intensément depuis le début, en offrant, entre autres participations, des vidéos très explicatives sur différents domaines au fur et à mesure du déroulement de ce "coronacircus" . Il décortique ici les dessous de la crise covidienne et apporte une conclusion qui mérite une profonde réflexion sur divers plans :

" Plutôt que de se pencher sur la méthodologie, le comité d’éthique devrait se poser des questions sur la morale des essais thérapeutiques. "

 

 

21:48 | Lien permanent | Commentaires (1)