A quoi servent les blogs ? (22 octobre 2017)

A la TdG, pour donner la parole à la population, sans passer par moult filtres. Aux commentateurs, pour de nombreux motifs souvent très personnels. Et aux responsables des blogs ?

Cette note m’a été insufflée à la suite de la lecture du billet de Norbert Maendly « L’islamisme a tout pour réussir ». Il s’agit d’une définition grossière (= non dégrossie) soutenue par un apparent coup de gueule. Il est normal que nous en ayons suite aux attentats rapportés par les médias. Mais de là à se défouler dans un site qui nous offre des possibilités de participer à la vie de notre société, c’est un peu élémentaire et facile. Est-ce que N. M. a vécu dans les pays concernés pour réduire tout un courant politique et religieux à une barbe et une burqa ? Que sait-il de tout ce que ressentent les habitants de ces pays pour les traiter de « n’importe qui »? Que connaît-il du terreau dans lequel l’islamisme s’est installé ? A quoi réagit-il ?

Cela me désole et me fait peur quand je vois un représentant de notre canton, un député, porter un jugement aussi lapidaire sur une politique religieuse de diverses populations. Que cherche-t-il vraiment?

« Si chacun balayait devant sa porte, comme la ville de Moscou serait propre » dit un proverbe russe. Ainsi, en quoi ici à Genève voire en Suisse, sommes-nous concernés par la charia qui est un fondement important de l’islamisme ? Un blog est un instrument digne de respect qui mérite d’apporter des éléments d’évolution en relation aux problèmes qui sont bien assez nombreux et préoccupants chez nous sans avoir besoin de lancer un caillou sur des peuples qui ne participent pas à la vie d’ici.

D’accord, nous voyons des burqas dans nos rues. Qui se cachent derrière ? Mais ce n’est pas avec une définition elle-même « low cost » que nous appréhenderons intelligemment le sujet.

10:34 | Lien permanent | Commentaires (9)