La modification de nos aliments (11 avril 2016)

Les OGM font bien parler d’eux mais que savons-nous vraiment d’une autre forme de manipulation des aliments : leur ionisation? Le site notre-planète.info nous en offre une très bonne étude. Elle démontre à quel point l’humain cherche à modifier le cours de la vie pour imposer ses objectifs économiques.

Les aliments tout comme les êtres humains sont faits d’une part de matériaux bien tangibles et d’autre part d’énergie vitale qui anime cette matière. Il est intéressant de constater à quel point un cadavre – corps devenu inutile - est écarté de notre existence en étant enterré ou incinéré tandis que l’énergie qui l’anime est considérée comme corvéable à merci.

Or, cette énergie vitale mériterait d’être beaucoup plus étudiée afin d’être respectée et soutenue plutôt que déviée ou stérilisée. Seulement, elle fait peur par son amplitude et ses pouvoirs. Par conséquent, on veut la contenir, ce qui est possible à court terme. Toutefois, maints exemples nous montrent que la force de la nature reprend sa prépondérance en temps voulu par elle et malheureusement de façon souvent peu ou prou dramatique pour les êtres vivants qui s'en étaient éloignés.

Un exemple très intéressant et bien étudié depuis plus de deux siècles est l’homéopathie. Beaucoup de personnes s’arrêtent à l’aspect des petits globules de sucre - corps bien tangibles - sans être conscientes qu’ils détiennent des énergies de l’ordre du quantique, lesquelles vont soutenir les efforts de l’énergie vitale de l’individu pour retrouver son équilibre. Ainsi donc, tant qu’on veut soigner la matière - en se basant sur des diagnostics organiques - au lieu de l’énergie vitale qui l’anime, on ne peut pas accéder aux résultats étonnants de l’homéopathie.

 

11:31 | Lien permanent | Commentaires (21)