Le marketing du « sans » : le prix qui cache l’arnaque (09 avril 2016)

 

Tel est le titre d’un article fort intéressant. Le marketing du « sans » incite le consommateur à acheter selon l’évitement d’un ingrédient alimentaire plutôt que selon la recherche de ce qu’il désire vraiment.

 

 

Ainsi, on choisit selon des principes enseignés très fragmentaires, plutôt que selon des connaissances globales et nuancées, basées sur ses propres expériences ou ses observations du vécu d’autres personnes. Les connaissances (de con-naître = naître avec) sont alors limitées à un sa-voir (voir avec ses yeux, c’est-à-dire à distance de la réalité saisie avec tous ses sens). Or, rien n’est plus sensoriel que l’alimentation, que l’on ingère en sollicitant ses différents sens. La référence devrait venir en premier de notre expérience concrète, de notre intuition, de nos besoins du moment et non de ce qui se véhicule avec peu de mots ou avec des mots-clefs, accompagnés d’images flashes qui imprègnent notre cerveau plus ou moins à notre insu et nous séparent ainsi de nos sens, y compris de notre bon sens.

11:30 | Lien permanent | Commentaires (5)