22 décembre 2008

LE PERE NOEL

 

Idole du peuple des enfants, bien soutenu par les adultes, on trouve le Père Noël partout, avec ses aspects débonnaires et généreux, à l'aise dans son carrosse, tout-puissant dans ses déplacements, ominiscient pour connaître tous les défauts et qualités des enfants.

C'est un archétype du père parfait que nous entretenons ainsi.

Je me demande pourquoi les bureaux de l'égalité homme-femme n'ont pas encore réagi.

Pourquoi mettre une fois de plus en avant le père, sans sa complémentarité féminine?

Parfois, il est parlé de la Mère Noël mais de façon bien discrète.

Il ne s'agit pas que les femmes se transforment en Père Noël! L'aventure cruciale d'une grand-mère déguisée, peu encline à porter la barbe, l'a conduite à l'hôpital pour de graves brülures à une bougie du sapin.

Le Père Noël est aussi un magnifique archétype du bon consommateur illimité et de la facilité de la consommation. Avec cette idole, on occulte complètement les heures de confection des jouets, l'intelligence de leurs conceptions, la provenance des matériaux et le travail de les emballer avec art.

 

Je ne perçois pas de lien entre la naissance d'un être humain, qui est un départ dans la vie et cet archétype d'homme parvenu à une pleine maturité.