21 février 2018

Connaissez-vous la médecine coloniale ?

Eh oui ! C’est ainsi qu’est appelée notre médecine conventionnelle par les habitants d’autres continents. Cette médecine qui s’infiltre partout, veut imposer son autorité, sûre de sa science et qui, au passage, permet de développer des avantages économiques très profitables à des actionnaires. Elle influence les systèmes politiques mondiaux comme l’Organisation Mondiale de la Santé et nationaux comme par le TARMED

Lire la suite

19 février 2018

Quand les hommes retrouveront-ils leur pouvoir émissif masculin originel ?

L’être humain actuel est de plus en plus castré de ses forces vives. L’homme n’y échappe pas. Les preuves nous en sont offertes à différents niveaux. Les ventes de viagra et autres médicaments du même type font fleurir l’économie. D’autre part, le nombre des spermatozoïdes a diminué du tiers en moins de 20 ans. A cela s'ajoute que les hommes sont limités dans leurs gestes, voire leurs regards, sous peine d’être traités d’abuseurs.

 

Lire la suite

17 février 2018

Où va l’argent pour les soins médicaux ?

 

TdG nous apprend qu’un espace high-tech de formation en chirurgie a coûté 21 millions.  Une telle annonce laisse songeur quand on a vécu la grève des chirurgiens à Genève suite à une révision drastique de la valeur de leurs actes, que l’on nous impose une hausse des primes maladie et que Catherine Armand nous décrit « La classe qui lutte , celle qui vit constamment sur le fil »

 

Lire la suite

15 février 2018

Le bon marché coûte cher

Voici la suite des réflexions que m’a inspiré la note du blog Voix « C’est grave docteur ? ». Dans le cadre cité, le bon marché pour moi signifie le peu d’engagement personnel ou le manque d’investissement de ses forces vives, de ses initiatives, de ses efforts de compréhension. De ce fait, tous ces élans humains, quand ils sont délégués à autrui sont transmutés en dépenses monétaires et coûtent cher.

Lire la suite

12 février 2018

Pourquoi le Conseil Fédéral ne confédérerait-il pas le monde médical ?

Comme nos cantons, nos langues, nos histoires, nos géographies, nos us et coutumes forment une confédération malgré une réelle complexité, pourquoi notre gouvernement ne pourrait-il pas en faire de même en réunissant l’art médical et la techno-science médicale ?

Lire la suite

10 février 2018

Commentaires sur « Et si nous changions de discours » du Dr Patrick Saudan

L’article de la rubrique l’invité qui, en l’occurrence, est un médecin-cadre hospitalo-universitaire a le grand mérite de nous inviter à changer de discours, de ce discours actuel qui ne parle que d’économie, de coûts et de salaires. Ces paramètres sont bien réels mais ne sont que des résultantes de la perception et de la gestion des malades, des maladies et des thérapies adéquates.

 

Lire la suite

07 février 2018

Commentaires aux huit actions pour juguler les coûts de la santé selon Dr Eric Mégevand

 

Dans la rubrique « Réflexions » de la TDG, le Dr Mégevand se dresse face à l’opprobre contre la profession médicale. Effectivement, il est surprenant que le gouvernement formé par nos chambres fédérales et nos ministres fédéraux secondés par nos ministres cantonaux qui font et appliquent les lois, que la justice qui édicte des jurisprudences, que les économistes de Santésuisse qui gèrent l’argent des assurés avec des mathématiques rigoureuses selon la science actuelle, que toutes ces personnes, bien rémunérées pour leurs participations, rejettent la culpabilité de la situation financière de l’assurance maladie de base sur le corps médical.

 

Lire la suite

06 février 2018

Diabète versus Allaitement

Quel beau programme que la vie offre : Diminuer le diabète en jouissant de l’allaitement ! Des études l’ont démontré : Alors qu’une grossesse provoque un état de résistance à l’insuline et un taux de sucre augmenté après les repas, à quoi s’ajoute une augmentation des triglycérides, la lactation normalise ces taux, même en cas de peu de perte de poids.

Lire la suite

05 février 2018

Diminuer les primes maladie en diminuant les maladies

Plutôt que de limiter les prestations médicales voire d’en diminuer certaines, nos dirigeants pourraient aussi examiner le problème des coûts de l’assurance de base en diminuant les causes de diverses pathologies. Un excellent article « Améliorer la santé publique grâce aux arbres urbains » nous en donne une possibilité très attrayante.

Lire la suite

03 février 2018

A quand une médecine écologique ?

 

Nous connaissons bien l’agriculture écologique. Il serait tant que le monde médical découvre lui aussi franchement cette dimension écologique. Les agriculteurs engagés dans cette voie tiennent compte de l’ensemble des éléments qui produisent des plantes savoureuses. Ils se révèlent être un bon modèle pour que les praticiens en médecine soignent dans sa globalité l’être humain incarné dans un organisme animé par différents organes, en relation avec l’environnement qui le nourrit: l’air, la lumière, les produits de la terre et l’énergie du terrain.

Lire la suite