21 avril 2018

Qui détient le coeur de la médecine (3e épisode)

Parmi les différents acteurs de la médecine, je n’ai pas encore mentionné l’Office Fédéral de la Santé Publique (OFSP). Il semble conçu pour  l’organisation et  la gestion de masse. En allant sur son site, on peut y lire les grandes lignes de ses actions : Prévention, contrôle des maladies, statistique des assurances. Rappel des grands slogans dont la solidarité, la santé pour tous, pérenniser un système de santé suisse d’excellente qualité. 

Lire la suite

17 avril 2018

Qui détient le coeur de la médecine ? 2e épisode

Dans mon dernier article, je me suis grandement appliquée à apporter différents éléments qui jouent un rôle dans la pratique de la médecine. Aucun lecteur n’est venu amener un peu de bois au feu allumé ! Que dois-je en déduire ? Pour certains, je sais que le sujet est tellement vaste qu’il nous dépasse et qu’on ne sait pas par quel bout l’aborder, ni si on en a les forces.

Lire la suite

15 avril 2018

Qui détient le coeur de la médecine ?

Qui porte le flambeau de l’art et la science de la médecine ?

Qui lui insuffle l’énergie afin qu’elle anime les forces de guérison chez les malades ?

Qui l’enseigne afin d’en transmettre les thérapies dans toutes leurs subtilités ?

Qui lui donne le cadre approprié pour que chacun reçoive le geste adéquat au moment opportun ?

Lire la suite

08 avril 2018

Médecine intégrative versus Confédération des médecines

Une émission RTS nous illustre comment d’autres pratiques médicales se sont introduites dans des hôpitaux cantonaux principalement à la suite de l'initiative fédérale 2009 et comment elles sont les bienvenues là où la médecine conventionnelle n’a pas ou peu de réponse pour l’instant.

 

Lire la suite

07 avril 2018

La confédération des médecines

Rappelons-nous que la devise de la Suisse est : « Unus pro omnibus, omnes pro uno » locution latine qui signifie « Un pour tous, tous pour un ». Pourquoi n’en serait-il pas de même pour l’art médical ? Pourquoi les différentes médecines ne se réuniraient-elles pas en un ensemble pour soigner au mieux chaque « unus » qui fait la Suisse ?

Lire la suite

05 avril 2018

Le traitement des cystites par la confédération des médecines

Voici une morbidité qu’il vaut la peine de considérer d’une façon globale afin d’en éviter les répétitions voire les complications rénales. Et, tout autant, la gêne handicapante et l’impact dans la vie intime et sociale. D’après l’article du Figaro, cette inflammation peut gâcher la vie d’une femme sur deux...

 

Lire la suite

03 avril 2018

Où la médecine confédérée pourrait être utile, efficace et bienfaisante

Il y a des maladies contre lesquelles la médecine techno-scientifique n’a pas de réelles solutions. Il est temps qu’elle reconnaisse qu’elle peine à établir des diagnostics selon ses critères, qu’elle donne des traitements palliatifs ou que des médicaments ont des effets secondaires importants, qui eux-mêmes créent d’autres morbidités.

Lire la suite

28 mars 2018

A problème médical, réponse financière ...

Et voilà, une fois de plus les dirigeants économiques et politiques prennent une décision financière pour régler la gestion des coûts des prestations médicales. Parmi les décideurs, il n’y a aucun groupe représentant les assurés vivant leurs maladies ou les médecins proposant des modes de soins plus efficaces donc moins dispendieux.

Lire la suite

27 mars 2018

La maladie, le mal a dit, l’âme a dit.

La maladie, c’est ce qui se voit. Le mal a dit, c’est ce qui s’entend. L’âme a dit, c’est ce qui s’éprouve. Présenté ainsi, on peut percevoir qu’une expression morbide surgit d’une impression profonde. De même qu’une émotion – ex-motion – manifeste la présence d’un sentiment – in-motion -.

Lire la suite

24 mars 2018

Endométriose, schisme et confédération médicale

Une semaine de l’endométriose est en cours et nous propose une marche aujourd'hui  à Genève afin de donner une meilleure audience à cette pathologie mal connue, laquelle s’avère très pénible pour les femmes qui en souffrent, que le diagnostic en est tardivement posé et que la médecine techno-scientifique ne fait que parer aux symptômes par des traitements hormonaux, des opérations chirurgicales ou des procréations médicalement assistées.

Lire la suite