30 mai 2009

SCHIZOPHRENIE AU GOUVERNEMENT

Un mouvement important se focalise sur la taxe proposée par le service dirigé par notre ministre de la santé.

Ce qui est lourd, c'est que des pages et des pages de journaux lui sont consacré, sans compter toutes les réactions par-ci, par-là.

Lire la suite

30 avril 2009

ECONOMIE ET PAIX, ECONOMIE ET SANTE

 

Une profonde mutation est indispensable pour l'avenir de la planète, tant des peuples que de l'environnement : passer de la priorité de jeux économiques à la qualité de vie.

Lire la suite

27 avril 2009

SORTONS DE L'ORNIERE

Nous nous enfonçons toujours plus dans l'ornière des coûts de la maladie.

Les médias parlent de la taxe de 30 francs ou de l'augmentation des primes, sans tenir compte de l'atout que peuvent apporter les médecines alternatives pour lesquelles nous voterons le 17 mai.

Lire la suite

16 avril 2009

L'OLIGARCHIE DANS LA DEMOCRATIE

 

 

« Nous défendons nos convictions, qu’elles soient populaires ou non, mais nous sommes prêts à suivre toute décision de la majorité des actionnaires », Daniel Vasella,  Le Temps, 4.4.2009.

 

Lire la suite

14 avril 2009

LE COUT DE LA MEDECINE CONVENTIONNELLE

 

Nouvelle idée de notre système: taxer les consultations!!!

 

 

 

 

Lire la suite

13 avril 2009

LES COUTS DES MEDECINES

La médecine intégrative permet des coûts réduits.

Lire la suite

08 avril 2009

LETTRE OUVERTE A XAVIER ALONSO

pour son article TdG du 8 avril 2009:

« Les médecines alternatives devront faire leurs preuves »

Lire la suite

24 mars 2009

LES EXTREMES DE P. COUCHEPIN

Article TdG du 17 mars 2009: Couchepin ne tiendra pas compte de l'avis du peuple

Lire la suite

21 février 2009

DE L'USAGE DES MEDICAMENTS

Un récent communiqué de l'ATS nous fait part de l'augmentation de la consommation des médicaments des Suisses.

Lire la suite

14 novembre 2008

MEDECINES ALTERNATIVES : CONTRE-PROJET APPROPRIE

 

Le communiqué de l'ATS, publié le 29.10.2008 dans « le Temps » et qui concerne le retrait de l'initiative « OUI aux médecines complémentaires » est réducteur. Il est important de savoir que l'initiative a été lancée non seulement après le retrait de 5 médecines complémentaires du catalogue de l'assurance de base mais aussi à la suite de l'interruption du Programme d'Evaluation des Médecines Complémentaires dit PEK. Cette interruption survint peu avant que les résultats ne soient rendus et que des experts mandatés par le Fonds Suisse de la Recherche Scientifique n'aient pu délibérer. Des millions de francs des contribuables sont ainsi partis en fumée, d'autant plus que des documents importants ont dû être détruits.

D'autre part, le but de l'initiative propose une reconnaissance constitutionnelle des médecines complémentaires et pas seulement la récupération dans le catalogue de l'assurance de base des 5 médecines exclues par notre ministre de la santé en 2005. Il est temps que les thérapeutes possédant des diplômes sérieux aient un statut national et que les méthodes alternatives soient aussi l'objet de recherches scientifiques.

Une loi de ce genre a déjà été votée à Genève par le Grand Conseil en 1992 afin qu'un groupe multidisciplinaire, créé par la Faculté de Médecine, permette de reconnaître la valeur de ces autres médecines de manière qu'elles puissent participer à la santé de notre population et à l'économicité des coûts.