09 juin 2009

UNE MANIERE D'ABORDER LA DEPRESSION DITE NERVEUSE

Quels sont les mécanismes sous-jacents à une dépression?

Lire la suite

20 avril 2009

de la Suprématie

"Vous n'avez pas d'empathie pour les Palestiniens, vous haïssez les Juifs"

Lire la suite

10 avril 2009

VENDREDI SAINT

LE CHEMIN DE CROIX, EN QUOI NOUS CONCERNE-T-IL?

Lire la suite

01 mars 2009

1er mars: JOURNEE DES MALADES et....

de l'INDEPENDANCE  NEUCHATELOISE!

Lire la suite

06 février 2009

Février

 

Animé par les vacances de neige, propulsé par la votation du 8, quelle dimension cosmique nous offre le mois de février? Son climat nous permet de passer du gel à la pluie et les premières pousses sont toutes vigoureuses pour percer la couche de terre.

Qu'en est-il de nous? Captons-nous les prémisses du printemps qui suscitent nos propres créations pour 2009? Sentons-nous le dégel de quelques attitudes rigides, de quelques concepts périmés, de quelques illusions collées à notre coeur? Vidons-nous la maison pour laisser de la place au nouveau, non seulement à un objet mais aussi à une ouverture à davantage de lumière, à davantage d'air, à davantage d'éléments vivants?

Et avec la société qui nous entoure, quels liens se profilent? Est-ce que mes rameaux vont rencontrer mes voisins, est-ce que mes intentions vont s'aérer pour apporter des idées rafraîchies dans les groupes que je fréquente? Mes antennes réouvertes après hibernation vont-elles capter les désirs et les élans d'autrui afin de communier avec eux?

Dans ma famille, saurais-je me préparer à offrir la fleur qui s'ouvre et qui libère son coeur?

 

15 janvier 2009

LA GRIPPE EST ARRIVEE, PROFITONS-EN !

 

Eh oui! Pourquoi ne pas profiter de cet état de corps, en parallèle avec l'état d'âme et l'état d'esprit!

Etant donné les symptômes indéniables et nets, nous sommes obligés d'être présents à lui, notre véhicule tous terrains et toutes situations!.

Il est temps de le réintégrer alors que nous fonctionnons, dans notre culture du moins, beaucoup avec la tête. C'est justement cette tête qui peut faire bien mal lors d'une grippe comme si elle tentait d'assommer notre pouvoir de penser.

Ainsi donc, contraints de donner la priorité aux besoins physiques, nous pouvons faire un bilan des causes qui l'ont obligé à se révolter. Evidemment, on peut toujours dire que c'est la faute des virus mais qui nous dit que ce n'est pas notre état qui a accueilli généreusement le virus? Il est donc temps de prendre conscience de notre façon de considérer le fonctionnement de nos organes et de leurs besoins à côté desquels nous avons passé.

Si nous avons un travail exigeant, il est normal que notre véhicule soit à la hauteur des nécessités des tâches requises. Il s'agit donc de veiller à l'équilibre de notre alimentation et aux rythmes des repas comme à la qualité de ce que vous ingurgitons. C'est déjà tout un programme.

Le mélange d'air que nous respirons est fondamental. Quelle attention lui portons-nous? Est-il renouvellé suffisamment, est-il correctement humidifié, est-il parfumé pour nous donner envie de remplir nos poumons?

Pour que tous les fluides circulent en nous, quelles positions adoptons-nous? Quels mouvements effectuons-nous dans l'amplitude, la fréquence ou la diversité? Profitons-nous des moindres situations de l'existence pour activer toutes les parties de notre corps? Cette circulation des fluides est fondamentales pour éliminer des tas de déchets, lesquels modifient notre terrain et ralentissent les efforts immunitaires.

Alors que les neurosciences ont démontré la relation entre nos émotions et notre système immunitaire, nos longues heures au lit sont à notre disposition pour découvrir comment nous utilisons notre dimension affective. Reconnaissons-nous nos sentiments profonds? Taisons-nous nos émotions surtout à nous-mêmes? Avons-nous suffisamment d'activité ou de moments pous nourrir notre corps affectif?

Il nous reste encore à aller visiter notre état d'esprit. Quels sont les concepts qui le président? Ne sont-ils pas devenus désuets avec l'évolution si rapide de notre société? N'ai-je pas à me tourner vers d'autres fréquentations pour découvrir d'autres dimensions du sens de la vie?

 

En faisant ainsi le nettoyage non seulement du corps mais aussi de l'âme et de l'esprit, nous découvrons ainsi pourquoi notre inconscient nous a offert un espace de pause forcée.

 

07 janvier 2009

LA FETE DES ROIS

 

D'accord, j'arrive en retard d'un jour! Toutefois, comme il s'agit d'archétypes, ils sont valables éternellement!

Et puis, comme par un hasard dont le cosmos seul connaît le secret, ils viennent du Proche-Orient, lieu tellement actif actuellement.

Que peuvent-ils apporter?

Ils font partie du mouvement vibratoire intense de la naissance de l'Enfant Divin, mouvement qui ne peut pas retomber sec une fois les bougies du sapin éteintes. On peut sentir ce mouvement qui naît comme une étincelle dans la nuit avec toute l'humilité de la crèche et des bergers puis qui prend progressivement de l'ampleur jusqu'à l'arrivée  des Rois Mages qui ont longuement cheminé, en signe de maturation de leurs êtres allant à la rencontre de l'Enfant-Roi.

Ils ont déjà la sagesse d'avoir su apercevoir l'Etoile et de comprendre son message. Leurs esprits étaient déjà façonnés par des connaissances subtiles de l'univers. En parallèle ou en miroir de cette richesse intérieure, ils viennent offrir des présents d'une grande puissance vibratoire: l'encens, la myrrhe et l'or: un parfum puissant, un fluide d'un grand pouvoir guérisseur et l'or, un solide de haute valeur.

En symbole, on peut donc percevoir qu'en partant d'un état de dénuement quasi entier, l'être humain peut développer, grâce à des pratiques et des études appropriées, son corps, son âme et son esprit afin d'acquérir les richesses que la vie tient à notre disposition.

C'est ce que je vous souhaite de tout coeur pour 2009.

 

01 janvier 2009

L'AN NEUF ou L'AN 09

 

La nouvelle année appelle à un renouveau, de pensée, de comportement, d'ouverture, de créations.

Que nous sachions repérer tous nos programmes désuets au vu des programmes que la société mouvante et le climat changeant nous procurent! Apprendre à se détacher de tous ces programmes auxquels nous tenons car ils ont bien fonctionnés. Toutefois, y rester collés c'est leur donner une survie qui n'est plus d'actualité et nous empêcher de croître selon la loi d'évolution inhérente à notre genre humain.

Mettre à la place des programmes nouveaux en flairant les éléments qui nous guident à les créer et à les structurer. Avec un zeste d'audace, bien sûr, sinon l'aventure humaine n'a plus sa place.

L'An 09? C'est celui qui nous conduit vers le 10, vers la bascule dans une nouvelle dimension.

Combien de fois maturons-nous et affinons-nous nos qualités sans repérer qu'il est temps de changer d'orbite? Changer franchement, comme nous passons de secondaire au collège, également comme nous passons de fonctionnaire à indépendant, ou d'une langue à une autre. C'est apprendre à franchir des étapes comme de voir nos enfants quitter notre foyer et profiter de ce nouvel espace pour entreprendre des activités qui sortent de nos habitudes.

Ainsi donc, à vous tous qui me lisez aujourd'hui ou depuis plusieurs mois – un merci tout spécial à ceux qui laissent un commentaire – je vous souhaite une année neuve avec une mutation en profondeur qui vous permette de réaliser ce à quoi vous aspirez dans votre intimité la plus subtile, ou encore que ce qui mûrit depuis longtemps en sourdine au fond de votre être trouve sa franche éclosion.

25 décembre 2008

NOEL, NATIVITE, NATAL, NATIVIDADE, NATALE

 

L'Enfant- Lumière est déposé dans la paille d'une crèche.

Il est reçu dans le Nid de l'Humanité.

 

Dans le respect du libre-arbitre propre à l'homme, nous avons reçu les potentialités de

l'acclamer, de chanter ses louanges, de le contempler, de l'accueillir dans notre coeur.

Nous avons aussi reçu les potentialités de le minimiser, de le dénier, de chercher à le tuer

(comme Hérode le fit).

 

De même que cette Histoire est fixée dans l'Eternité, c'est à chaque instant qu'il nous est

proposé et offert de Le contempler, de nous en réjouir, de respirer et de sourire avec Lui.

11 décembre 2008

"MOBILISER LE GUERISSEUR INTERIEUR"

 

Je fais référence au titre d'un article lu dans Le Temps du 6.12.08 où le psycho-oncologue et jésuite allemand Eckhard Frick est interrogé au sujet de la place de la spiritualité au cours des maladies graves.

Dans ma note précédente, je fais allusion au fait que l'Avent invite à s'approcher de l'amorce d'une lumière intérieure que d'aucuns appellent le soi. A première vue, ce soi paraît si petit qu'il est plausible de se demander s'il est capable d'expansion. En fait, lorsque nous posons notre conscience sur lui, des forces potentielles de croissance se mettent en action et la clarté comme la densité de cette zone si intime croît à notre perception.

Suivant les principes de tout processus de croissance, cette entité passe par des étapes bien distinctes, similaires à celles de l'embryon dont les cellules se différencient de plus en plus précisément au cours de son évolution. De ce fait, apparaissent différents attributs de l'être humain qui deviennent de plus en plus nôtres.

Ainsi, le Temps de l'Avent nous invite à ressentir le renouveau de cette croissance qui peut se poursuivre tout au long de l'année et nous permettre de rencontrer, après diverses étapes progressives, notre maître intérieur, notre guide intérieur ou...notre guérisseur intérieur.

De ce lieu intime nous proviennent les intuitions les plus magistrales. Avec nos sens affinés par divers processus de croissance et de pratiques, nous pouvons capter ces intuitions dont l'originalité et la créativité prouveront qu'elles nous sont propres et dignes de confiance.