Nous sommes tous des Bédouins

Imprimer

J'ai été vivement percutée par l'article de Jonathan Cook au  sujet des expulsions massives de dizaines de milliers de Bédouins de leur territoire ancestral.

 

 

 
 

Je m'inspire du slogan "nous sommes tous Charlie" pour percevoir en quoi nous avons tous en nous quelque chose des Bédouins. Sans nous attendre à qu'ils soient assassinés comme le personnel de Charlie Hebdo, nous pouvons prendre conscience des intentions du gouvernement d'Israël sur cette population de 250 000 Bédouins qui ont officiellement la citoyenneté.

Evidemment, Israël étant un peuple civilisé, il utilise des moyens moins brutaux et directs que les assassins de Charlie Hebdo. Ainsi, ils détruisent les villages sous le nez des habitants pour pouvoir s'en approprier le terrain. Ceux parmi nous qui ont dû vendre leurs maisons ou leurs terrains parce que l'Etat en convoitait la place pour une de ses constructions peuvent ressentir ce qu'il est possible d'éprouver. Dans le Neguev, il ne s'agit pas seulement d'habitations mais aussi de terres qui sont le lieu de leurs subsistances puisqu'ils y conduisent leurs animaux et y pratiquent l'agriculture.

La politique est bien du "ôte-toi là que je m'y mette", y compris pour y construire une autoroute donc envahir aussi leur espace environnemental.

Et encore, dans le même article :  Myssena Morany a mentionné plusieurs grands projets d’infrastructure qui chasseront les résidents bédouins, y compris une ligne de chemin de fer qui « engloutira de vastes étendues de terres et causera de graves dommages à la communauté bédouine de Rahma, forte de 1400 personnes ».

De plus, même le sous-sol est envahi par l'Etat sioniste : "Une nouvelle mine de phosphate entraînera également le déplacement forcé d’au moins 10 000 citoyens bédouins."

A cela s'ajoute aussi l'obligation de détruire un village, imposée aux Bédouins eux-mêmes, pour pouvoir couper la Cisjordanie en deux. Que pouvons-nous ressentir quand l'autorité nous impose de détruire nos propres créations, nos propres lieux de vie? De plus en voulant casser l'unité du lieu, en voulant y placer une séparation. Une telle injonction nous atteint dans notre être profond et brise un certain sentiment d'unité intérieure.

Il est étrange que l'Etat d'Israël qui se réfère tellement à sa terre d'origine, qui serait celle des Hébreux, ne soit pas plus concerné par l'âme de ce lieu. Ainsi : "De plus, le géant israélien de l’armement IMI (récemment acheté à l’État par Elbit Systems), relocalise d’énormes installations de tests dans le Néguev « ce qui menace les occupants d’environ 1 200 maisons et autres structures bédouines de transfert forcé », sans compter la relocalisation massive d’infrastructures militaires israéliennes dans la région.

Le sol est aussi agressé : " De 1998 à 2004, il y a eu épandage de pesticide sur nos terres pour que nous partions. Nous ne partirons jamais. Ces terres nous appartiennent. Nous préférons y mourir que les quitter. »

Même la travail de la nature a été saccagé : "En juillet 2010, le 27, 1 700 policiers accompagnés de chiens et épaulés par des hélicoptères ont rasé complètement le village, ont arraché près de 4 500 arbres dont des oliviers et des figuiers". Je rajouterais même que la nature humaine est saccagée car que vivent au fond d'eux les policiers mandatés pour une telle mission?

Jonathan Cook écrit aussi :"La logique du sionisme, même si ses partisans les plus naïfs ne le comprennent pas, est de remplacer les Palestiniens par des Juifs – ce qu’Israël appelle officiellement la judaïsation." Ainsi, le gouvernement veut rendre la vie des nomades inhumaine, les relogeant dans des villes dotées de services publics crées ex nihilo dans des zones qui ne ressemblent en rien à leur terre natale et où ils ne créent pas leurs propres installations, selon leurs propres sensibilités. Les paysans de chez nous privés de leurs terres peuvent ressentir ce que tous les délogés peuvent vivre en se retrouvant en milieu urbain, sans l'âme du lieu naturel.

De plus, ces lieux imposés qui représentent plus des zones d’attente confinées sont devenus les communautés les plus défavorisées d’Israël.

Quelle est la place du Droit et de la Justice dans cet Etat qui se dit la seule démocratie de la région? Médiapart évoque une démocratie dégradée.

Démocratie dénoncée aussi à Al-Araqib, "Docteur Awad" secoue la tête quand le cheikh parle des élections. "Je ne vote pas. Jamais", proteste le professeur d'université, lunettes de soleil dissimulant son regard. "Où sont les députés arabes?", dit-il, pointant l'emplacement du village désormais vide.

"Ils n'ont pas pu empêcher ne serait-ce qu'une démolition". "C'est une démocratie bidon", lâche-t-il avec mépris. "Je ne vais pas donner ma voix pour les légitimer".

Une autre façon de freiner la démocratie : "Les associations dénoncent une volonté de limiter la participation des Bédouins. Dimanche, le Comité central pour les élections a interdit à l'organisation israélienne Zazim ("on bouge"), d'affréter des bus pour acheminer les habitants arabes les plus éloignés jusqu'aux urnes."

Si l'Etat d'Israël revendique pareillement sa judéité, pourquoi ne respecte-t-il pas les dix Commandements et plus précisément celui qui ordonne de ne pas convoiter le bien de son prochain? Par conséquent, selon la loi cosmique, il verra bien un jour ou l'autre le boomerang lui revenir en retour et ses terres lui être reprises.

NB : une vidéo très explicite illustre l'évolution de la convoitise de l'Etat sioniste sur la Palestine et sa façon de s'implanter au vu et au su des institutions internationales qui n'ont pas encore trouvé les moyens de lui imposer les lois pourtant édictées en bonne et due forme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 
 

 

Lien permanent 15 commentaires

Commentaires

  • Je voudrais bien avoir quelque chose d'intéressant à écrire... mais je suis tellement attristée lorsque je lis cet article, l'original puis l'article de Marie-France. En 1990, j'ai fait un voyage de 15 jours en Israël, j'ai été dûment fouillée lors de chaque passage en douane (y compris lors du vol de Eilat à Haïfa, ce qui m'avait fait manquer mon vol et j'avais fait le voyage en bus). Quand on est touriste on voit surtout la beauté du pays. J'ai connu à Jérusalem des personnes (juives) qui militaient pour la reconnaissance des droits des Palestiniens. Je suis en train de lire le livre de Jean Ziegler L'Empire de la Honte. Je me demande si la vie sur les autres planètes est aussi terrible que sur notre magnifique Terre... Je me sens vraiment démunie devant toutes les injustices.

  • Les bédouins ont toujours et resteront toujours les alliés d'Israël, allez voir à Gaza comment ils sont traités, envoyés de force le long de la frontière, et pourquoi l'Egypte ferme t'elle sa frontière à sa propre population ?

  • Cet article tombe mal, l'armée israélienne vient de nommé, hier, 25 nouveaux bédouins au sein de ses rangs.

  • Un grand merci, Noëlle, de nous signaler l'ouvrage de Jean Ziegler : l'Empire de la Honte. Il a paru en 2007 mais reste pleinement d'actualité et applicable à ce qu'Israël pratique avec les Bédouins.
    Une vidéo d'une interview sur TV5 https://www.dailymotion.com/video/x3y1f permet à Jean Ziegler, alors rapporteur à l'ONU, d'exprimer très fermement son analyse évidente : Il y a une captation des richesses, un formidable mouvement de reféodalisation du monde, avec deux armes de destruction massive : la dette et la faim. Ainsi, l'Etat d'Israël s'empare des terres et affame les Bédouins.
    Comme dit J.Z. c'est le "régime de la violence structurelle et permanente", dans la mesure où les agressions se répètent depuis plusieurs années.

  • Et si nous parlions un peu de la corruption au sein de l'ONU et du HCR et plus particulièrement à l'UNRAW ?

  • Myriam, Vous êtes grandement sur la défensive en focalisant sur trois affirmations vite dites sur trois concepts bien limités.
    L'article du 15 octobre : https://fr.timesofisrael.com/larmee-tente-dattirer-un-plus-grand-nombre-de-bedouins-dans-ses-rangs/
    "L’armée tente d’attirer un plus grand nombre de Bédouins dans ses rangs
    Le ministère de la Défense compte proposer des formations professionnelles et universitaires pré-armée à la communauté pour l'encourager à servir."
    Cette stratégie de formation professionnelle couplée à une préparation à devenir des soldats n'apporte nullement de solution pour les familles entières que l'Etat déloge après avoir détruit leurs lieux de vie.
    Du reste, comment comparer 25 Bédouins sur les 250 000 qu'ils sont?!
    Par ailleurs, vous voulez responsabiliser l'Egypte de ne pas recevoir les Bédouins mais le problème n'est pas de faire de ces populations nomades des réfugiés dans les pays voisins.
    Vous affirmez très brièvement que "Les bédouins ont toujours et resteront toujours les alliés d'Israël". C'est une généralisation un peu hâtive dans la mesure où je ne crois pas que des populations sommées de quitter leurs terres soient des alliées.
    J'en ai trouvé une confirmation dans l'étude très approfondie :
    "Le sort des Bédouins du Néguev : quels enseignements pour la construction politique et idéologique de l’État d’Israël ?"
    https://journals.openedition.org/eac/528
    "Alors que le pays a largement évolué depuis 1948, l’attitude des autorités israéliennes à l’égard des Bédouins du Néguev semble se figer dans un refus total de prendre en considération leurs revendications. Cette posture trouve en partie ses origines dans les principes fondateurs de l’idéologie sioniste, qui justifie encore aux yeux du gouvernement et de certains universitaires, la politique très ferme, voire fermée, qui leur est appliquée."
    Il n'y a pas de fumée sans feu et ce n'est pas avec quelques affirmations que vous nous persuaderez que les Bédouins sont des alliés indéfectibles.

  • Myriam, vous ajoutez : "Et si nous parlions un peu de la corruption au sein de l'ONU et du HCR et plus particulièrement à l'UNRAW ?"
    Voulez-vous à nouveau nous distraire avec un gros argument ou estimez-vous que c'est à cause de cette corruption que les Sionistes s'emparent des territoires des Bédouins?

  • myriam = corto
    Un national sioniste (en abrégé: nasi).
    Un menteur pathologique.

  • Premièrement dans le cas des bédouins il ne s'agit pas à vraiment parler de territoires, j'étais dans les services de renseignements de Tsahal et je peux vous affirmer que sans la participation des bédouins qu'Israël n'aurait jamais remporté aussi facilement les guerres de 67 et de 73.

    Deuxièmement, savez-vous combien de bédouins ont été attirés dans l'enclave de Gaza uniquement afin de bénéficier de la manne onusienne et comment sont-ils traités par le hamas ?

    Concernant les bédouins israéliens, je vais au minimum 1 fois par semaine au marché couvert de Beer-Sheva, marché quasiment exclusivement tenu par des bédouins, je peux vous garantir que sans les bédouins, le Likoud n'aurait jamais gagné les élections depuis 2010 et que dans ce marché couvert, les posters de Netanyahu sont omniprésents.

    Donc arrêtons la propagande anti-israélienne de goooche maoïste, les bédouins israéliens ne voudraient pour rien au monde changer de nationalité.

    Les 25 bédouins engagés dans Tsahal, c'est juste pour la dernière incorporation de la région sud, en tout plusieurs milliers de bédouins sont incorporés dans Tsahal, vous ne savez pas de quoi vous parlez.

  • J'apprécie, Myriam, que vous vous soyez engagée davantage dans vos commentaires.
    On peut jouer avec les mots mais pour moi, le territoire est là où on vit en communauté. Donc les Bédouins occupent des terres depuis très longtemps.
    C'est vrai que les Bédouins sont de très bons pisteurs dans Tsahal mais de là à ce qu'ils aient été aussi importants dans les guerres que vous citez, j'en suis étonnée et demande des preuves.
    Vous lancez le sujet des Bédouins à Gaza, sans le présenter et en les accusant de profiter. Tout ce que je sais, c'est que les Bédouins peuvent se sentir très concernés par le vécu des Palestiniens.
    Je suis surprise que vous assuriez que les Bédouins votent pour le Likoud, Beaucoup n'ont pas la possibilité de se rendre aux lieux de vote. D'autre part, le vote n'est-il pas secret?
    Il y a différentes tribus de Bédouins. Comment pouvez-vous affirmez de façon si catégorique qu'ils ne changeraient pas de citoyenneté?
    Et vous, que savez-vous des Bédouins qui s'engagent dans l'armée? Ont-ils vraiment le choix quand on leur fait miroiter une profession et qu'on leur a pris leurs terres?

  • C'est bien que vous posiez autant de questions, cela prouve que comme moi vous vous intéressez au sort des bédouins, mais je vous conseille une seule chose, venez visiter les très nombreux villages bédouins en Israel avant de répéter les propagandes diffusées par des ennemis d'Israel.

    Concernant les tribus bédouines en Israel, effectivement les bédouins obéissent à des hiérarchies tribales et obéissent à des cheikhs, il y a sauf erreur 3 principaux cheikhs dans le Negev et l'un d'eux est supérieur aux autres, donc, les bédouins font allégeance à 1 cheikhs principalement. Il faut également savoir que l'une des plus importante négociation lors de la rétrocession du Sinaï à l'Egypte en 1979, concernait justement l'attitude du pouvoir égyptien envers les tribus bédouines, accorder aux bédouins du Sinaï une autonomie, avant 67 les bédouins étaient très mal traités par les égyptiens, comme une population de seconde, voir de troisième classe et c'est grace à ces négociations avec l'Egypte que les bédouins du Sinaï ont retrouvés leur respectabilité.

    Concernant les votes en Israël, les bédouins votent autant que les autres israéliens, ce qui n'est pas le cas à Gaza où les bédouins sont interdits d'aller voter. Ce que les bédouins redoutent le plus actuellement, c'est de dépendre de l'autorité palestinienne et c'est l'une des raisons pour laquelle Israël annexe une grande partie de la plaine du Jourdain, du moins la partie sud. Raison pour laquelle Netanyahu a obtenu les votes de nombreux bédouins lors des dernières élections, Netanyahu avait juste avant ces dernières élections annoncé qu'Israël allait annexer la plaine du Jourdain.

    Je n'accuse pas les bédouins d'avoir voulu profiter des mannes de l'ONU, mais mettez-vous à leur place, le fait que les palestiniens obtiennent ces prestations, ça crée des divisions économiques au sein d'une société, comment voulez-vous être compétitif avec un voisin qui reçoit en moyenne 400$ par mois ?

    C'est le même cas au Liban, les palestiniens sont interdit de très nombreuses professions du fait qu'ils obtiennent des aides internationales et provoquent des dumping au niveau des salaires et des prestations, vous ne trouverez par exemple aucun chauffeur de taxi palestinien dans tout le Liban, pareille pour toutes les activités indépendantes.

    Concernant votre première observation sur les territoires, je vous l'accorde, des villages bédouins ont été rasés par Israël, en tout, sauf erreur, une quinzaines de petits villages qui avaient été construits sans autorisation du gouvernement, il faut savoir que la plupart de ces villages gênaient un projet de route, soit que ces villages se trouvaient sur le tracés ou soit qu'ils étaient trop près du tracé, la réaction des bédouins s'est fait entendre, des manifestations, des recours auprès des tribunaux et des revendications politiques soutenues essentiellement par la gauche israélienne, cela devait concerner maximum 2'000 bédouins. Il faut savoir que les autoroutes ne semblent pas déranger les populations bédouines, même si ces populations font de l'élevage, ce qui occasionne dans bien des cas des accidents parfois mortels.

    Les bédouins ont bien assez de terres dans le désert du Negev, ils n'occupent pas le millième de ces terres, simplement, ils ont perdus un peu leur tradition de nomadisme, finit les magnifiques tentes en poils de dromadaires et leur folklore traditionnel et cela partout, dans tous les pays où les bédouins vivent actuellement.

  • Merci, Myriam, pour tous ces compléments d'information.
    Même si des médias montent en épingle ce que vivent certaines communautés bédouines, il doit bien y avoir quelques vérités.
    Ainsi, les Bédouins dans certains de leurs lieux de vie ont été envahis par les Israéliens qui ont fait de leur désert un lieu hi-tech:
    https://fr.timesofisrael.com/neguev-le-desert-de-tous-les-possibles/ ce qui souligne la puissance de cet état qui ne tient pas compte de "la problématique des villages bédouins, régulièrement rasés car non conformes et non reconnus par Israël – selon l’ONG israélienne Negev Coexistence Forum for Civil Equality, 2 500 maisons de Bédouins sont rasées chaque année dans le Néguev."
    A quoi s'ajoute ; "Région désertique du sud d’Israël, le Néguev a une superficie de 13 000 km2. Il fait l’objet de nombreuses campagnes de développement par Israël et abrite notamment les installations de la centrale nucléaire." Je ne pense pas que les Bédouins soient très heureux de vivre dans un environnement pareil.
    Je suis allée rechercher des infos sur les Bédouins du Sinaî. La présence d'Israël pendant l'occupation a certainement apporté des modifications. Apparemment, actuellement, ils ne s'intéressent pas spécialement aux Bédouins mais surtout au lieu touristique que représente pour eux cette zone. https://journals.openedition.org/ema/1465 , article "Le militaire, le bédouin et le nudiste, Patrimoine et tourisme dans le Sinaï" par Olivier Sanmartin.
    Je pense que le sujet des aides internationales découlent d'une situation complexe et n'est pas la source du démantèlement de la terre ancestrale des Bédouins.
    Vous parlez de construction "sans autorisation du gouvernement". C'est un comble, ils sont chez eux et ils devraient se soumettre à un gouvernement à qui les instances internationales ont "offert" tout un territoire, sans tenir compte des populations qui y vivent.
    D'où un problème qui va en se densifiant tant que chacun ne recevra pas la reconnaissance de ses droits du sol. Ils pourraient prendre exemple sur la Confédération Suisse qui tient compte des particularités de chaque région!
    Les Bédouins ont sans doute perdus une partie de leurs traditions mais il reste en eux certainement bien des gènes qui ne demandent qu'à s'exprimer...

  • Vous avez écrit :

    "Ainsi, les Bédouins dans certains de leurs lieux de vie ont été envahis par les Israéliens qui ont fait de leur désert un lieu hi-tech".

    Oui Israël se développe et investi dans le Negev, mais ce n'est pas la raison qui a fait que des bédouins ont été délogés.

    Egalement :

    "selon l’ONG israélienne Negev Coexistence Forum for Civil Equality, 2 500 maisons de Bédouins sont rasées chaque année dans le Néguev."

    C'est un mensonge, suite à la destruction que 200 ou 300 habitations bédouines, on a vu la polémique que ça a fait.

    Quant à la centrale nucléaire de Dimona, elle date de 1958 et elle occupe à peine quelques dizaines d'hectares, c'est vraiment chercher la petite bête.

    "Je pense que le sujet des aides internationales découlent d'une situation complexe et n'est pas la source du démantèlement de la terre ancestrale des Bédouins."

    Il ne concerne aucunement les bédouins israéliens, ne confondez pas tout. Les bédouins israéliens sont des israéliens à part entière, maintenant il faut commencer par regarder la situation en face, la culture bédouine s'enlise partout, lorsque l'on parle de bédouins, on parle aussi de 80% de la population saoudienne d'origine, ils roulent en 4x4 de luxe, habitent des grattes-ciel et mangent du Mc-do, tout comme quantité de Suisses ont quittés leurs pâturages pour s'installer dans des villes.

    Maintenant si ce que vous appelez en fait "israélites" à la place "d'israéliens", oui les israélites se mélangent aux populations bédouines, tout comme les populations bédouines se sédentarisent et se mélangent aux populations "israélites" et ça se passe magnifiquement, les femmes bédouines accouchent dans les grands hôpitaux israéliens et ne s'en plaignent pas, loin de là, tout comme, lors de mes balades en vélo, je m'arrête dans les villages bédouins pour acheter du lait de brebis et d'autres spécialités locales, je fréquentes le monde bédouin certainement plus que vous et je vous assure que les bédouins israéliens ne changeraient pour rien au monde de pays et de nationalité.

    Avez-vous entendu ou vu des "réfugiés" bédouins en Europe ?

    Avez-vous vu ou entendu des bédouins se revendiquer "palestiniens" ?

    Vous écrivez également :

    "Vous parlez de construction "sans autorisation du gouvernement". C'est un comble, ils sont chez eux et ils devraient se soumettre à un gouvernement à qui les instances internationales ont "offert" tout un territoire, sans tenir compte des populations qui y vivent."

    Avez-vous demandé aux populations hachémites si elles étaient contre la partition anglaise qui a offert aux bédouins un pays 5 fois plus grand qu'Israël et qui s'appelle la Jordanie, vous savez certainement que les hachémites sont des bédouins ?

    Si il y a 250'000 bédouins en Israël, dans un pays partageant 250 kilomètre de frontière avec un royaume bédouin, c'est qu'ils ne s'y trouvent pas si mal, non ?

  • Merci pour vos précisions, Myriam.
    Mais vous jouez un peu au ping-pong d'arguments car le sujet de ma note sont les Bédouins en Israël et non les saoudiens ni les hachémites de Jordanie.
    D'autre part, vous dites : " Les bédouins israéliens sont des israéliens à part entière" alors que faites-vous du fait qu'Israël se déclare Etat juif?

  • Premièrement, il ne s'agit pas de dizaines de milliers de personnes déplacées et l'article que vous citez ne parle pratiquement pas des bédouins mais des palestiniens.

    A nouveau les chiffres sont déformés, ça en devient lassant, un peu de rigueur, surtout que pendant ce temps, à quelques centaines de km, des kurdes se font bombarder et que la liste des victimes se comptent en centaines. Concernant les bédouins, à l'origine cette population n'est pas culturellement destinées à être Israélienne, saoudienne ou jordanienne ou encore égyptienne elle est originellement vouée au nomadisme, d'ailleurs les bédouins israéliens se déplacent librement en Jordanie et en Egypte, les deux pays qui ont signés des accords de paix avec Israël et les bédouins étaient l'une des conditions principales de ces traités.

    Tous les jours, près de 20'000 bédouins passent la frontière de Jordanie en Israël pour venir travailler dans la station balnéaire d'Eilat, ils ne demandent qu'une seule chose ; Devenirs israéliens.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel