La rupture anthropologique

Imprimer

Ce terme m'a percutée vivement. Il est utilisé par l'Académie Nationale de Médecine au sujet de la PMA sans père. En fait, il concerne bien des sujets où la science va au-delà des lois de la nature. On peut souligner aussi que la science actuelle détourne ce que le cosmos nous offre gratuitement, au détriment de coûts financiers très importants que l'on fait assumer plus ou moins imperceptiblement à la population, laquelle ne prend pas forcément conscience de la portée profonde de ces mouvements techno-scientifiques.

 

Dans une synthèse de presse bioéthique, nous pouvons lire : "Transhumanisme: le vrai danger pour l'avenir de l'homme est la marchandisation de la vie". Et plus loin : "Nous sommes passés du théocentrisme, à l'anthropocentrisme, au bio-centrisme puis aujourd'hui au techno-centrisme". Ainsi donc, l'acte de conception tellement complexe qu'il échappe en partie à la conscience humaine dans la mesure, par exemple, où elle ne perçoit pas quand le spermatozoïde rencontre l'ovule, est devenu un acte technique effectué par des scientifiques en dehors du corps humain. L'unité de la conception est ainsi morcelée.

Nous en arrivons à la notion de rupture anthropologique définie par l'Académie de Médecine : "« La conception délibérée d’un enfant privé de père constitue une rupture anthropologique majeure qui n’est pas sans risques pour le développement psychologique et l’épanouissement de l’enfant ».

Il est étrange que, dans notre époque où des femmes vont hurler dans la rue pour réclamer leurs libertés, elles deviennent pareillement dépendantes de la technique souvent pratiquée par des hommes! Elles en perdent leur autonomie fondamentale.

Que dit la communauté? Prenons l'exemple de la France dont l'Assemblée Nationale vient de voter en faveur de la PMA pour toutes. La vidéo montre de façon magistrale comment le peuple est mené par le gouvernement. La ministre évoque "les partisans rétrogrades d'une société figée". Je m'aventure à faire un parallèle avec la musique classique : Ses lois de l'harmonie n'ont rien de rétrograde mais relève d'un système cosmique qui traverse les âges. De même, la création d'un être humain est la résultante d'une infinité d'éléments et de paramètres qu'on ne peut pas mettre en éprouvette sans en retirer sa substantifique moelle.

La caméra à l'hémicycle nous montre les nombreux sièges vides. La plupart des quotidiens  se gardent bien de mentionner clairement ce fait très éloquent. Il y a tout de même ceux qui montrent le tableau des votants : 75 députés présents sur 577. Mme Buzyn affirme : "Nous avons privilégié l'échange". On ne peut pas dire que ce soit le cas quand il y a autant d'absents...

On dit bien que la parole est d'argent et que le silence est d'or. Mais le silence des absents est-il vraiment de l'or? Il me semble qu'il est plutôt de plomb! Vivement qu'il y ait de alchimistes pour le transmuter en or. Cet exploit reviendra-t-il aux sénateurs qui doivent encore voter la loi?

 

 

 

 

 

Lien permanent 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel