Que savons-nous des corneilles?

Imprimer

Jusqu'à présent, je les tolérais, plus par respect pour la Création que par intérêt!

 

A la suite de la lecture de cet article, j'ai appris à avoir de l'affection pour elles...

 

 

Lien permanent 2 commentaires

Commentaires

  • Bonjour Madame de Meuron en effet on ne peut qu'avoir de l'affection pou ces oiseaux qui savent apprécier l'humain
    Celui qui ne les chasse pas
    Elles sont marrantes à observer quand elles viennent chercher du pain rassis côtoyant des chats ne les regardant même pas
    Il faut admettre qu'ils paraissent petits à leur côté
    Je m'étais prise d'affection pour ces volatiles dés 1948 et aujourd'hui je me dis que leur descendance toujours bien présente malgré les abattages d'arbres résiste aux changements et nous invite à faire de même afin de pouvoir conserver les repères essentiels à notre survie
    Surtout dans un monde ou il faut détruire tout ce qui est ancien pour construire un nouveau monde style New âge
    Ce nouveau monde à venir marche sur la tête on ne peut décemment tuer des corneilles en prétendant vouloir sauver la nature
    C'est le monde du non sens à contresens et dans tous les sens préférant l'obscurantisme à la lumière
    Bonne Pentecôte Madame

  • Bonjour chère Marie-France,
    J'observe ces oiseaux depuis ma fenêtre et j'ai moi aussi un grand respect.
    Merci de m'avoir fait découvrir cet article.
    Bien à vous

Les commentaires sont fermés.