10 avril 2018

A maladie nouvelle, médecine nouvelle !

Des hommes ont découvert le syndrome du malaise post-éjaculatoire (SMPE), décrit pour la première fois en 2002. Je n’ai effectivement jamais rencontré, ni dans mes études ni dans ma quarantaine d’années de pratique en médecine générale, un patient souffrant de ce syndrome handicapant non seulement sa vie sexuelle mais aussi sa vie affective et son quotidien.

 


Il s’agirait donc d’une allergie à son propre sperme. C’est vraiment étrange de prendre conscience d’un pareil phénomène qui relève d’une dynamique très profonde.

Quel en est ou quels en sont le ou les mécanismes sous-jacents ? Evidemment, on parle d’allergie mais ce syndrome en est la résultante et non la cause intime. Comment en arrive-t-on a être allergique à une part de soi-même, à un liquide si fondamental pour procréer ?

Quand il y a pareil déséquilibre, on peut se douter que le mécanisme en est complexe. Le corps est fait de façon si intelligente que lorsqu’il n’y a qu’une cause, le reste de l’organisme se réorganise pour le gérer.

Partons du niveau le plus chimico-physique : la pollution par des produits chimiques. Il est admis que les problèmes allergiques se sont beaucoup amplifiés depuis quelques décennies, en relation avec des produits de synthèse qui ne sont pas structurés pour se métaboliser dans le corps. C’est ainsi qu’apparaît la « nouvelle médecine » telle que la décrit le Dr Gilles- Éric SÉRALINI et nous la présente dans cette vidéo. Il explique très bien que les polluants agissent comme des « spams », comme des particules de sable étranger à notre organisme vivant. Il indique aussi les moyens pour diminuer voire éliminer ces envahisseurs microscopiques.

Il dénomme cette médecine des polluants "nouvelle médecine" en mettant en évidence que le siècle passé a fait d'énormes progrès en ce qui concerne les bactéries et les virus, avec les antibiotiques pour nous soigner. Maintenant, nous passons à un autre degré, une autre dynamique pathologique, par conséquent à un autre type de diagnostic et de traitement.

J'y ajoute la confédération des médecines dans la mesure où d'autres médecines sont nécessaires pour accompagner le patient vers une guérison plus profonde. Effectivement, comme beaucoup d'hommes sont porteurs de ces polluants, tous ne réagissent pas avec une telle allergie. Il faut donc chercher d'autres dimensions affaiblies pour obtenir une guérison qui tende à être la plus complète possible.

A un niveau plus subtil, l’homme peut se demander pourquoi il réagit si fort à son sperme ? Serait-il impressionné par sa puissance reproductrice ? A l’heure où notre civilisation utilise différents modes castrateurs, il n’est pas impossible que certains garçons aient été suffisamment influencés pour avoir peur de ce pouvoir. Une réaction allergique qui est démesurée montre bien le conflit intérieur entre s’accueillir dans sa puissance et ressentir une angoisse profonde en contactant une introjection.

Dans une autre dimension, l’homme peut réagir aussi au fait qu’il transmette cette puissance et qu’il entre dans le doute, ne sachant pas comment sa partenaire va l’accueillir. Un sujet dont on parle peu est le ressenti profond des hommes face à l’interruption de grossesse qui curette leur propre enfant.

Sur un autre plan, l’homme peut aussi se trouver déstabilisé face à la responsabilité d’être père. Qu’a-t-il reçu comme modèle de ce rôle ? A-t-il une place dans une société qui requiert toute la disponibilité d’un individu dans sa vie professionnelle? Certains l’ont compris en renonçant à faire carrière, à ce contenter d’un job de « back office » afin d’avoir non seulement le temps mais aussi la disponibilité d’esprit pour gérer une famille non seulement financièrement mais aussi affectivement.

Et puis, être père, cela s’apprend. Il faut avoir le temps de prendre quelques bonnes claques et de s’en remettre… !

Ainsi donc, les dimensions d’un être humain sont vastes et il vaut la peine de s’approcher au mieux des différentes thérapies qui en prennent soin.

Commentaires

Voilà un article que tous les hommes devraient lire.
Je l'ai passé à un ami qui fait partie d'un groupe d'hommes, le Réseau Hommes suisse romande. www.rhsr.ch
Merci.

Écrit par : Christiane | 10 avril 2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.