19 juin 2017

Affronter le tabagisme sans agresser le fumeur !

Se mettre ensemble pour améliorer la situation sanitaire du fumeur, c’est aussi diminuer les coûts des primes d’assurance maladie suite au tabagisme. Par conséquent, gain individuel et gain communautaire.


Trop de groupes tirent la couverture à eux :

Que ce soit les fabricants de cigarettes

ou les fabricants de médicaments pour lutter contre le désir de fumer.

Que ce soit les produits pharmaceutiques pour lutter contre les effets de la fumée,

ou les campagnes pour cesser de fumer.

Chacun s’engage avec ses éléments accrocheurs avec un succès quantifiable, que ce soit en nombre ou en résultats financiers.

En suivant l’adage : éveiller le médecin qui sommeille en chacun, différentes pistes peuvent aider l’individu à quitter un mode de fonctionner dont on connaît le tort. C’est à ces personnes-là que s’adresse ma note. Ceux qui ne peuvent pas ou ne veulent pas reconnaître le tort ont à passer par d’autres circuits.

Il y a plusieurs modes d’éveil : les brutaux et les progressifs.

Transmuter un mode de procéder comme celui d'arrêter de fumer révèle plutôt qu’il est préférable de passer par un mode progressif.

Chacun ayant développé dans son existence des capacités diverses, il est évident que le mode de procéder passera aussi par des circuits distincts. La nature humaine étant riche et complexe, les outils pour ce faire sont aussi multiples.

- Il ne s’agit pas de s’imposer l’un ou l’autre chemin parce qu’il séduit intellectuellement mais bien de percevoir lequel nous semble praticable ici et maintenant, lequel attire notre curiosité, notre mode poétique ou artistique de procéder.

Partons de la matière même de la plante : Le langage courant simplifie en parlant de tabac, de cigarettes et de fumée alors qu’il y a différentes addictions, différents tabac et différents modes de fumer.

Pour le tabac, il y a le tabac bio, puis tous les tabacs traités. Un article bien documenté nous l’expose.

Il est évident qu’il faut tenir compte qu’aux effets nocifs du tabac participent aussi les effets toxiques des traitements de la plante.

A ces traitements de la plante il est ajouté au tabac des cigarettes divers additifs (j’avais lu il y a quelques temps qu’ils étaient 850 ! Je ne vérifie pas, me contentant du terme enfantin « très beaucoup ».

En cherchant des liens pour cette note, je découvre que le papier de la cigarette également peut apporter son taux de nocivité.

Par conséquent, il est déjà énormément profitable de fumer des cigarettes bio.

Les rouler soi-même permet en fait d’avoir un moment de pause dans son activité principale et ce moment peut même permettre de surseoir au besoin immédiat de fumer!


J’ai reçu le témoignage de différentes personnes qui ont beaucoup amélioré leurs consommations de cigarettes uniquement de cette façon. En outre, les symptômes physiques comme la toux se sont bien améliorés. Tout cela en créant leurs propres gestes d’artisans en manufacture de cigarettes !

J'espère avoir la disponibilité pour vous apporter d'autres pistes possibles dans une autre note et espère que des commentaires viendront étoffer le sujet!

Commentaires

Avis aux commentateurs : je ne publie pas un commentaire qui se contente de renvoyer à un lien qui n'est qu'une erreur.
D'autre part, merci de faire part de vos propres expériences et non de relater les avis d'autrui.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 21 juin 2017

Très bonne idée ! car effectivement il est très mauvais de culpabiliser une personne qui désire arrêter une quelconque compulsion. Il faut comprendre les raisons qui poussent le fumeur à fumer et l'aider à les résoudre.

merci pour votre post.
Lilyane Clémente

Écrit par : Lilyane Clémente | 22 juin 2017

Merci, Lilyane, pour votre apport.
Il y a effectivement les raisons qui poussent à fumer et qui sont diverses, d'où la difficulté de les capter dans leur ensemble.
Il est utile aussi de découvrir - au verso - les raisons qui empêchent le fumeur de réaliser son rêve de se détacher de son habitude.
Belle journée à vous!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 22 juin 2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.