30 octobre 2016

La nocivité du cannabis

L'usage du cannabis est tellement répandu que l'on en vient à croire qu'il est inoffensif.
Des études médicales en prouvent la gravité.


J'ai pu effectivement observé que les fumeurs de cannabis - même ceux qui n'en avaient plus fumé depuis longtemps - bloquaient dans leurs processus du travail cognitif que je propose, comme si des connexions perceptives ou d'intégration cérébrale ne fonctionnaient plus.

De plus, ne voulant ou ne pouvant pas en prendre conscience, comme satisfaits d'eux-mêmes, ils ne demandaient pas de traitement, ce qui est possible en médecine alternative, pour améliorer leur état.

Commentaires

@Marie France de Meuron on ne peut que donner raison à l'article mais il serait bien de souligner aussi les images funestes et nocives qui conduisent de nombreux jeunes à fumer du cannabis
Dans le temps on avait le suicide ,le cannabis est une autre forme de non acceptation par nombre de fumeurs jeunes et pourquoi pas moins jeunes se retrouvant piégés comme leurs parents ou grands parents face à des images de guerre dont beaucoup d'entre eux ont déjà porté le poids de la culpabilité et ce malgré eux avec de nombreux maux à la clé
Vous aurez beau expliquer l'image a imprégné le cerveau et le mal sera beaucoup plus important si l'humain ne se nourri pas correctement
On vit dans un monde qui a besoin de banaliser la mort mais qui le sera tellement que les enfants Rois d'aujourd'hui entendez par là ceux trop couvés ou trop maternés tueront leur père et mère sans se soucier du regard des autres
D'ailleurs haschich signifie aussi Assassins et quand on sait l'abondance d'émissions Tv axées sur les crimes restés impunis et autres, tuer sera sans doute un jour l'ultime recours pour affirmer sa vraie personnalité d'humain refusant sa complète soumission aux nombreux gadgets virtulaisés
Très bon dimanche pour Vous Madame

Écrit par : lovejoie | 30 octobre 2016

Les commentaires sont fermés.