05 février 2016

Le Droit du féminin, Syngenta, LA Valeur ou LE Profit

Voilà un bel exemple où les valeurs féminines sont escamotées par les valeurs masculines. 

L’argent (nm) domine le choix, avec les espoirs (nm), et l’intuition (nf), avec les craintes (nf), reste subordonnée.


Les calculs (nm) prennent le dessus et foncent dans l’acte (nm). Une vue (nf) plus large, prenant en compte des dimensions (nf) plus complexes aurait permis le recul pour ne pas vendre son âme (nf) suisse à un dragon (nm) chinois. L’effet aveuglant de 43 milliards mis sur la table (selon l’article) n’est-il pas que l'effet réfléchissant une somme avancée mais non sonnante et trébuchante ?

Prend-on conscience de l’énormité des énergies et du travail nécessaire à réunir 43 milliards ? Représentent-ils encore une réalité (nf) concrète ? Le concept (nm) d’une pareille somme est séduisant mais sa réalité (nf) n’est pas compatible avec la nature (nf) vivante et l’humanité (nf).

En outre, une vision panoramique de la situation de l’économie actuelle et de la croissance qui s’essouffle nous montre la régression même en Chine comme nous l’expose la revue Bilan

Paris-Match aussi nous dit que «  la Chine fait trembler le monde »

Ainsi donc, des indices importants montrent que les Chinois ne sont pas si crédibles alors pourquoi les actionnaires bâlois ne fonctionnent-ils pas davantage avec leurs intuitions?

 Une autre dimension féminine nous est apportée dans le blog de R. Longet

La notion de responsabilité. En effet, qu’en est-il du respect des employés et de leurs conditions de vie dans ces multinationales qui se jouent des frontières ? Les employés suisses le pressentent bien.

La gouvernance de Syngenta qui manque de confiance (nf) en elle et qui démissionne de ses responsabilités de continuer à mener le paquebot suisse à travers les difficultés de plus en plus évidentes de notre ère actuelle ne peut que se diriger vers des rochers (nm) menaçants.

Commentaires

Un génocide mondial !

Made in Switzerland !!

Écrit par : Lucien | 06 février 2016

""La Chine fait trembler le monde selon Paris Match.""
""La Chine est une dictature selon le journal français l (i)Monde ou l autre, le le Figaro...etc..""

Savez vous que durant seule l année 2014, la population chinoise a augmenté de 7 millions d habitants ce qui est l équivalent du nombre des Citoyens de la Suisse entière?!

Aujourd hui, la chine compte 1.4 milliards d habitants ou 20% des 7.3 milliards de "Terriens" et l Inde n est pas moins par ses 1.3 milliards, les EUA de 320 millions, l UE de 700 millions....etc..

C est indéniablement que la force démographique et jeune de la Chine qui est sa "puissance qui fait trembler le monde" et c est ceci qui nous fait peur. Pensez vous que si la Suisse depuis belle lurette ou l Allemagne ces derniers temps, par exemple, n avaient pas "facilité" l arrivée et la naturalisation des "Etrangers" que leurs pentes de démographie n auraient pas été très descendantes et en chute?

C est Mao Tsi Tung qui disait à juste titre: "Si on a une bouche pour manger, on a aussi deux mains et un cerveau pour travailler..."".
C n est que cela qui fait peur aux autres surtout que ces "petits chinois aux yeux bridés" et LEUR Chine puisqu ils n ont pas l air de vouloir accepter d être ni une arrière basse-cour de l "Occident" ni d être vassalisés ( comme l Union Européenne entre autres le "bel exemple" de La France qui est en déclin procédés bien "normaux" et répandus dans l Histoire...C est ainsi ...

Écrit par : Charles 05 | 06 février 2016

Le plus déroutant dans cette affaire provient du fait que le financement de ce rachat d'une société suisse par des chinois (et pas n'importe lesquels), est assuré par 2 banques helvétique.

C'est beau le socialisme, il n'y a pas plus capitaliste qu'un dirigeant socialiste financé par des banques suisses.

Écrit par : Lucien | 06 février 2016

Syngenta, Dow, Bayer, Dupont produisent 1'200 tonnes par an de poisons largement répandus sur l'alimentation mondiale.

1'200 tonnes de poisons si puissant que si un humain en absorbe un microgramme, une mort est quasi instantanée.

1'200 tonnes = 1'200'000'000'000'000 microgrammes

Un million deux cents milles milliards (par an)

De quoi empoisonner mortellement 170'000 la population mondiale chaque année, sans parler des OGM.

Écrit par : Lucien | 06 février 2016

Grand merci, Lucien, pour vos infos très précises qui montrent à quel point les calculs peuvent éloigner de la réalité vivante avec ses lois biologiques et ses équilibres harmonieux.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 06 février 2016

"De quoi empoisonner mortellement 170'000 la population mondiale"

Pardon :

"De quoi empoisonner mortellement 170'000 FOIS la population mondiale"

Écrit par : Lucien | 06 février 2016

Je ne vous suis pas trop sur ces déclinaisons de genres.
La vie est un tout. Les pôles sont complémentaires. Retrancher l'un c'est amputer la vie. Fustiger un comportement c'est donner du corps au problème.
Vouloir se libérer c'est construire le mur de sa prison.

Écrit par : Pierre Jenni | 06 février 2016

Grand merci, Pierre Jenni, de venir m'inciter à préciser mes propos.
Disons que le cosmos met à notre disposition des énergies réceptives et émissives, qu'en langage chinois on dit Yin et Yang, ou en langage psychanalytique on appelle anima et animus.
Le libre-arbitre d'un être humain est d'en disposer selon ses choix ou volontés du moment. De ce fait, selon les cultures ou les formatages des personnes, des courants vont donner la prédilection à l'une ou l'autre de ces énergies, au détriment de l'équilibre entre les deux. Or, c'est l'harmonie entre ces deux pôles qui mène à la vraie liberté source d'épanouissement.
Notre monde actuel est très souvent géré par des énergies yang, d'où mes récentes notes pour y redonner du yin!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 07 février 2016

Si vous y ajoutez la notion de "libre arbitre", le reste ne veut plus rien dire.

Écrit par : Lucien | 07 février 2016

Lucien, Veuillez être plus explicite!
Le pronom "y" représente quoi pour vous?

Écrit par : Marie-France de Meuron | 07 février 2016

Les commentaires sont fermés.