15 août 2015

L’information sans concession

Telle est la devise de Médias-Presse-Info.(MPI) Actuellement où tant de médias dépendent de lobbies ou sont mal ou peu informés, il est agréable d’entendre des personnalités riches d’une large culture et d’une grande conscience de ce qu’ils nous transmettent.


 

 

Le site MPI nous offre en date du 14 août deux vidéos remarquables tant par la richesse des informations que par la rigueur des références, sur des sujets où les médias nous présentent plutôt des « prêts à penser et à croire ».

« Aux sources de la russophobie occidentale » Un journaliste très chevronné que nous connaissons tous, Monsieur Guy Mettan, nous entretient des éléments qui ont construit la russophobie d’autrefois, par quels moyens elle est transmise actuellement et comment une certaine politique géostratégique et expansionniste l’utilise actuellement.

« L’histoire secrète des oligarchies anglo-américaine », de Carroll Quigley, nous est présentée par Monsieur Pierre Hillard, docteur en science politique et professeur de relations internationales. Ce professeur très engagé nous enseigne quelles sont les dynamiques humaines qui ont conduit à la notion de gouvernance mondiale, comment elle a évolué et évolue encore maintenant.

 

Ces deux auteurs ont le grand mérite de nous conduire dans le dédale des causes complexes de ce qui nous est souvent présenté de façon très simplifiée et partielle.

 

Commentaires

Avouez quand même que TAMEDIA, nous permet de tenir des blogs bien orientés ... islamophobes, antisémites, etc.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 15 août 2015

Je ne mets pas sur le même plan l'orientation de certains blogs et la qualité de l'information.

En revenant aux deux vidéos proposées, ce qui ressort aussi c'est que les informations que les auteurs nous transmettent sont inscrites dans l'histoire et tiennent compte de l'évolution de l'application des intentions sous-jacentes. Celles-ci sont souvent escamotées quand on nous livre des informations d'un fait présent avec des commentaires rapides sans tenir compte de tout ce qui se trame en profondeur.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 16 août 2015

Les commentaires sont fermés.