16 janvier 2015

Le Djihad mode israélien

Je viens partager avec vous le fait très concret que depuis hier soir j’ai reçu 600 fois le même message sur mon adresse e-mail (mentionnée par TdG sur mon blog) dont le titre est « pour antisémite pathologique".


Le texte en est :

"Ecoute, israël,
Ne te lasseras-tu pas de répéter dans tes prières :
 "Sois loué, Éternel qui venges mes injures, 
 Qui soutiens mes querelles, qui protèges mes droits, 
 Qui broies mes ennemis, qui tues mes oppresseurs ;
 Soit loué, Eternel qui ceins mes reins de force." 
Ecoute, Israël, 
 As-tu vu tes ennemis rougir, être atterrés?
 Tes yeux se sont-ils abaissés sur leur ruine?
 Ton Dieu a-t-il frappé les os de leur mâchoire ?
 Brisa-t-il les dents du méchant ?

 Ton oreille joyeuse a-t-elle appris la perte 
 De ceux qui se sont ligués contre toi ?
 L'Éternel a-t-il fait resplendir ta vieillesse 
 Comme celle de l'olivier en fleurs?

Écoute, Israël, 
 Tu gravas ta Loi dans ton cœoeur.
 Tu l'enroulas matin et soir sur ton bras gauche.
 Tu la nouas comme un fronteau entre tes yeux.
 Tu la fixas sur les poteaux de ta maison et sur tes portes.
 Et tu es le mépris de toutes les nations;
 Les gentils t'ont souillé comme une femme impure.

Écoute, Israël, 
 Espéreras-tu longtemps en ton Dieu fort ?
 N'oseras-tu pas un jour dévisager sa face ?
 Regarde donc sa main qui traîne sous les nues.
 Est.ce une main pour l'action ?
 Est.ce une main d'ouvrier ?
 Est-ce une main de justice ?
 Pas une ampoule, pas une ride, pas une écorchure, pas un cal.

Écoute, Israël, 
 Les torrents roulent encore des pierres rondes 
 Pour les frondes des Davids futurs ;
 Les carrières sont pleines de meules de grès fin 
 Pour retailler les pointes de tes vieilles épées ;
 Tu trouveras des fours, des marteaux, des enclumes 
 Pour reforger les socs de tes vieilles charrues 
 En brownings élégants qui claquent d'un bruit sec.

Écoute, Israël, 
 Aux armes! "

Evidemment, le terme de jihad est d’origine arabe mais les forces de résistance et de lutte qu’il signifie appartiennent à la race humaine.

Dans ce texte reproduit de façon compulsive, Il y a un appel aux armes et à une haine féroce pour les « ennemis ». On y trouve une intensité glaciale et absolue similaire aux messages des djihadistes musulmans.

Dans le fait de le répéter 600 fois (oui, six cents fois !), il y a bien un autoritarisme de la pensée, l’imposition d’une compréhension d’un texte. On est bien loin d’une démocratie…

Je glisse en passant que cette imposition m’évoque celle du Premier Ministre israélien qui non seulement s’est invité au cortège de Je suis Charlie mais s’est aussi imposé au premier rang, très près du Président de la France.

Au niveau spirituel, peut-on vraiment prêter des actes à Dieu ? Lui qui est Eternel n’entre pas dans l’action. Il EST. Les paroles qu’on lui prête sont déjà des « traductions » de ceux qui se connectent à une énergie qu’ils qualifient de divine. Traduction aussi dans le sens que ces textes anciens ont été revus et remodelés selon les dogmes des religions du Livre.

 

 

11:31 Publié dans Religions | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Ne cherchez pas, c'est tout simplement parce que vous êtes dans le collimateur des trolleurs professionnels!

Écrit par : Noam Bareket | 16 janvier 2015

Merci,Noam Bareket, pour vos propos.
Je reste pantoise qu'on puisse perdre autant de temps à envoyer un message répété (finalement il y en avait 800) alors que tant d'actions fécondes restent à créer dans le monde d'aujourd'hui. L'auteur de ces messages pourrait se rappeler l'adage : "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme".

Écrit par : Marie-France de Meuron | 17 janvier 2015

Incroyable. Mais ça va commencer à chauffer pour Israël à La Haye, et j'invite tout le monde à chercher ce qu'a dit le Premier ministre turc à propos de ce pays.

Et d'ailleurs, en grande démocratie, Israël va lécher les bottes de ses "amis", le monde anglo-saxon bien entendu -il ne pourrait en être autrement-, pour qu'ils arrêtent de financer la CPI !!

Un jour il n'y aura juste plus personne pour lui, je vous le dis.

Écrit par : JDJ | 19 janvier 2015

Quand on affirme que ces êtres violents qui insistent pour guerroyer au nom d'idées obsessionnelles sont des psychopathes, y a pas d'erreur...

La psyhopathie est notre plus grande ennemie n'étant pas enfermé dans des asiles comme on le suppose mais circulant en toute liberté sur terre, imposant des lois, des modes, des révolutions aux masses trop molles et faibles pour se défendre contre de telles perversions sadiques qu'elles ne peuvent même pas imaginer dans leurs pires cauchemars...

Elle n'a pas commencé pendant notre siècle la psychopathie, la bible est remplie de ses exploits. La psychopathie n'aime pas l'humour sauf celui du sadique. Il n'y en a pas du tout dans la bible ou le sadisme est roi. Elle tue toujours pour se venger d'avoir été offensée la psychopathie. Le pardon, l'empathie, la pitié, la charité, la convivialité comme la gratuité sont tous les ennemis jurés de la psychopathie.

C'est juste une opinion mais je me demande si la psychopathie n'aurait pas commencé avec la civilisation sédentaire qui se mit à bâtir des clôtures pour protéger un territoire qu'elle s'est approprié et empêcher les nomades et les animaux sauvages d'y circuler...

Les peuples nomades et libres dans la nature qu'on a "découverts" ne présentaient pas de symptômes psychopatiques. Ils étaient sains... trop, pour la violence maladive qui les a découverts et exterminés jusqu'au dernier parfois, en Tasmanie par exemple. Bonne journée quand même..!

Écrit par : dcembre | 03 février 2015

Bonjour,

J'espère que vous allez bien et je vous souhaite une bonne année malgré qu'on ait dépasser les convenances du 31 janvier. Au diable ces moutonneries.

Dans le même temps il y a une action très belle à souligner c'est la lettre ouverte à Israel par 300 personnes victimes de près ou de loin du génocide de la deuxieme guerre mondiale afin de demander l'arret des combats sur les territoires Palestinien. Je l'ai traité également ce jour.

Bien à vous!

Écrit par : plumenoire | 03 février 2015

Les commentaires sont fermés.