12 avril 2014

Démocratie et représailles

Je lis aujourd’hui deux déclarations très péremptoires de représailles suite à des décisions du peuple, dans des pays qui prônent la démocratie.


L’une, très médiatisée, est celle de Patrick Bruel qui refuse de se produire dans des villes dont le maire est membre du FN. Evidemment, la décision ne vient pas du gouvernement mais elle montre que l’esprit démocratique n’est pas aussi évident que cela pourrait sembler depuis le temps que la Révolution française s’est produite.

L’autre déclaration n’occupe qu’un entrefilet dans la TdG : « Israël sanctionne l’Autorité palestinienne ». Quelle agression a donc commise cette Autorité pour mériter de perdre les deux tiers de ses recettes budgétaires propres ? Elle a eu l’audace de demander l’adhésion de la Palestine à 15 traités internationaux, textes fondamentaux du droit humanitaire auxquels la Palestine est devenue officiellement partie.

Ces deux déclarations de représailles relèvent du même esprit de toute-puissance que l’on s’octroie d’un geste facile alors qu’il n’est pas en concordance avec la réalité profonde de ce que l’on prône et sans conscience de toute l'étendue qu'il implique y compris l'effet boomerang.

Commentaires

Tantôt démocratie, tantôt théocratie, les critiques sur Israël pleuvent.
Il n'y a pas que les critiques, mais aussi les missiles en provenance de gaza qui pleuvent sur Israël.

Pauvres juifs ... jamais ils n'auront la Paix !

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 12 avril 2014

Eh oui, Victor, ils n'auront pas la Paix tant qu'ils se comporteront comme des colonisateurs de la terre, de la mer, du ciel et de l'eau d'une autre population.
Mettre en avant les missiles de Gaza, c'est aussi rendre hommage aux Palestiniens qui se défendent comme ils peuvent alors qu'ils sont enfermés dans un territoire très limité et délimité et qu'ils sont à bout de ressources.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 12 avril 2014

MF,

Je comprends que le conflit est délicat et que personne n'a totalement tort ou raison.

Mais qualifier le peuple du judaïsme de colon lorsqu'il veut vivre en Judée me semble un peu grossier. Oui, il y a une dispute et des concessions seront nécessaires mais utiliser des mots pervertis revient à mettre de l'huile sur le feu.

Écrit par : archi-bald | 12 avril 2014

Archi-bald,
Vous avez une certaine façon de retourner les arguments afin de ne pas reconnaître ce qui est flagrant et très actuel puisque Israël continue de grignoter de l'eau et des terres partout où elle veut. Evidemment, cet Etat ne le fait pas aussi bruyamment que son voisin syrien.
En même temps, vous considérez de haut mes propos avec des mots comme "grossier" et "perverti"
vous préférez m'accuser de mettre de l'huile sur le feu alors qu'il s'agit d'une simple note sur mon blog tandis que la politique d'Israël maintient avec une dynamique stratégique très méthodique un feu continu, pas seulement sur blog! , ce dont ils ne sont évidemment pas responsables à vos yeux.
Quand l'ONU leur a attribué une terre, par un vote passablement discutable, la communauté sioniste était bien d'accord puisque ça l'arrangeait mais quand l'ONU décide autre chose, alors Israël ne respecte plus les décrets. Ainsi, non seulement au Proche-Orient mais aussi dans le monde entier, Israël montre son non respect de la démocratie, sujet de ma note.
D'autre part, à qui faites-vous allusion en parlant du peuple juif? du peuple hébreu? des Sionistes? ou du peuple juif qui est une construction idéologique comme l'analyse Shlomo Sand?
http://www.bvoltaire.fr/jeanclaudelauret/livre-comment-la-terre-disrael-fut-inventee-de-shlomo-sand,52790?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=47738c391a-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-47738c391a-30422710

Écrit par : Marie-France de Meuron | 12 avril 2014

Marie-France, vous déclarez,

"Quand l'ONU leur a attribué une terre, par un vote passablement discutable, la communauté sioniste était bien d'accord puisque ça l'arrangeait mais quand l'ONU décide autre chose, alors Israël ne respecte plus les décrets"

Quels décrets ?

Ce n'est pas un peu toujours les mêmes discours ?

Ensuite,

"D'autre part, à qui faites-vous allusion en parlant du peuple juif? du peuple hébreu? des Sionistes? ou du peuple juif qui est une construction idéologique comme l'analyse Shlomo Sand?"

Je ne comprend pas, Shlomo Sand ne serait-il pas juif-israélien ?

Écrit par : Byron | 12 avril 2014

Byron,
c'est peut-être le même discours mais pas les mêmes objets. Dans ma note, il s'agit d'un nouveau sujet avec des représailles immédiates. Cette fois-ci sans même attendre la réponse de l'ONU qui semblerait évidente puisqu'elle découlerait d'un état de fait.
C'est aussi toujours pareil quand il s'agit de nouveaux logements dans les territoires occupés. Le thème reste le même mais il s'agit toujours de nouvelles prises de terre sur les Palestiniens.

Effectivement, Shlomo Sand est un historien professeur à l'université de Tel-Aviv. Comme réponse à votre question, je vous propose d'en apprendre davantage en cliquant sur :
http://www.monde-diplomatique.fr/2008/08/SAND/16205
Déconstruction d’une histoire mythique

Écrit par : Marie-France de Meuron | 13 avril 2014

@Marie-France de Meuron après avoir regardé en partie l'émission diffusée hier sur Arte *24 h sur Jérusalem * et bien écouté les vœux des colons Juifs ,la paix en Israel n'est pas pour demain et tant que ce pays sera dominé par des haines ancestrales la paix dans le monde sera aussi menacée
Les alliés dont les Britanniques savaient très bien ce qu'ils faisaient ,ils savaient d'ores et déjà que deux memtalités diamétralement opposées seraient sources de nombreux conflits et on peut aussi comprendre la colère de deux peuples harponnés par les baleiniers de l'OTAN qui pour se donner bonne conscience organise des simulacres de traités de paix pour meubler les médias et continuer leur rôle de gentilles colombes
Israel me fait penser à une belle sœur débarquant à l'improviste ,sa famille ne désirant plus l'avoir sous ses pieds et s'incrustant chez le 17e frère qui vient de se marier pour y rester plus de 25 ans,imaginez les dégâts psychologiques autant chez la nouvelle épouse que pour le frère maudissant sans doute intérieurement tous les autres
Aussi qu'ils soient Israélites ou Arabes les deux parties sont à plaindre car elles sont le jeu des grandes puissances
Et comme j'aime bien les comparaisons ,les sermons sur la Montagne ont laissé des traces l'histoire d'Israel me fait penser au Parti Socialiste semblable à l'OTAN qui veut se mêler de tout mais qui ne fait qu'embrouiller la situation
A force de vivre entourée de religieux ça déteint,rire
Joyeuses fêtes de Pàques pour Vous Madame

Écrit par : lovsmeralda | 13 avril 2014

En 1947, les anglais et l'onu avait donné les mêmes chances aux arabes musulmans et chrétiens qu'aux juifs, Israël en 1948 a fait le choix de créer un état, ce que les arabes auraient aussi pu créer, mais les arabes musulmans et plusieurs pays ont parié sur la guerre et attaqués Israël en lieu et place de créer aussi un état.

Il suffit de lire cela sur wikipedia, on peut y voir nu'Israël s'est battu contre les attaques provenant des pays suivants,

Royaume d'Égypte
Irak Royaume d'Irak
Jordanie Jordanie
Drapeau de la Syrie (1932-1958) Syrie
Flag of Palestine.svg Jihad al-Muqadas

Volontaires étrangers :

Armée de libération arabe
Frères musulmans
Drapeau du Liban Liban
Drapeau de l'Arabie saoudite Arabie saoudite,

Que justement la plupart de ces pays avait été armés par les anglais.

De plus, des juifs vivaient en Palestine tout au long de la diaspora juive imposée par les armées romaines. Il y avait au 19ème siècle plus de juifs que de musulmans dans la région.

Je ne vois pas vraiment comment vous répondriez à ces faits, auriez-vous préféré que les juifs, israéliens ou sionistes soient massacrés déjà en 1948, 3 ans après la Shoa ?

Écrit par : Byron | 13 avril 2014

Byron,
J'apprécie votre engagement en faveur d'Israël.
Toutefois, vous employez un mode très courant de la part des Sionistes qui consiste à revenir sur l'histoire et, de plus, en appuyant sur les éléments ou les faits en votre faveur.
Toutefois, ce qui anime les humains actuellement ne sont plus les mêmes forces tant psychiques que concrètes qu'il y a plus de 60 ans, ne fût-ce que parce que Israël a établi maintenant son Etat et que les Palestiniens sont "parqués" dans des lieux qu'Israël réduit toujours plus, que ce soit par terre ou par mer, ce qui n'était pas leur situation à l'époque.
D'autre part, brandir la Shoah est un argument certes fort pour vous mais vous n'êtes pas les seuls à avoir vécu des drames horribles et cette période ne vous donne pas un justificatif passe-partout.
Puisque vous voulez rappeler cette période, je peux aussi vous avancer que les Nazis aimaient utiliser la stratégie des représailles mais que ce n'est pas une raison pour que la politique d'Israël l'utilise aussi actuellement, surtout quand il s'agit de démarches auprès de l'ONU.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 13 avril 2014

Le sionisme n'est que du patriotisme, tout comme le pan-arabisme et puis la guerre de 1967 fût gagnée par Israël.
C'est comme ça.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 14 avril 2014

En tous cas, Victor, sionisme rime avec patriotisme, j'en conviens!
C'est un vaste thème, trop grand pour le traiter ici!
En revanche, vous nous parachutez le fait qu'Israël a gagné en 1967.
Les pro-Israël aiment à relever un fait précis historique pour s'appuyer dessus. Toutefois, il s'est passé bien des événements et des évolutions depuis 1967. Si Israël a fait souvent montre de sa suprématie par sa capacité belligérante, ce n'est pas parce qu'elle a gagné des batailles qu'elle a gagné la guerre d'une façon générale. En effet, elle se met de plus en plus à dos l'opinion internationale avec sa poursuite de ses colonisations et le non respect de lois internationales du droit humain par exemple.
Les armées ultra-modernes sont un exemple de technicité - d'où le fait que des pays préfèrent investir dans d'autres domaines - mais pas forcément d'humanité. Elles ne pourront jamais vaincre sur les plans les plus essentiels.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 16 avril 2014

Il faut bien survivre, entouré de pays arabes tout autour, comme des vautours (pour la rime).
Qui cherche la Paix, prépare la Guerre, n'est-ce pas ?

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 16 avril 2014

Marie-France, j'ai toujours été arabisant et je ne vois pas autant de divergences entre Israël et le monde arabe que vous.

Voyageant passablement et particulièrement dans les pays arabes, je peux vous assurer qu'Israël y est bien représenté et apprécié, ce n'est qu'un exemple, mais des centaines ou plus de syriens sont actuellement soignés en Israël et plusieurs femmes syriennes ont prénommés leurs enfants avec des prénoms hébreux, tant en Israël que dans des camps jordaniens où des médecins israéliens viennent porter secours aux victimes, certes clandestinement mais présents quoi qu'en en dise.

Je suis ingénieurs en télécommunication et je peux vous assurer que tous les centraux téléphoniques des pays du golfe sont de conception ou de fabrication israélienne et cela se répète dans quantité de secteurs.

Donc je ne vois pas vraiment où vous voulez en venir en opposant Israël au monde arabe, auriez-vous loupé des épisodes ?

Écrit par : Byron | 16 avril 2014

Victor : "Qui vis pacem, para bellum". Il s'agit donc d'un précepte nous venant du temps des Romains donc d'une population qui n'avait pas de religion monothéiste ni reçu les 10 commandements où nous pouvons lire : "Tu ne tueras pas" et "tu ne convoiteras pas le bien de ton prochain".
De plus, quand l'Etat d'Israël décide d'aller implanter des logements en Cis-Jordanie, bien protégée par son armée, on ne peut pas dire qu'il cherche la Paix mais bien qu'il est offensif, tant au niveau concret sur le terrain, tant au niveau international où beaucoup de nations dénoncent cette colonisation.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 16 avril 2014

des hébreux à Hebron, des juifs en Judée ou un temple juif sous une mosquée, je veux bien que ce soit un conflit mais pas une colonisation.

On ne peut regarder cette région avec une lorgnette filtrant les dates selon ce qui nous arrange...

Écrit par : archi-bald | 16 avril 2014

Byron, Merci pour votre témoignage vivant et instructif.
Oui, vous avez affaire à des êtres actifs et professionnels, des individus qui fonctionnent aussi avec leur affectivité.
Pour la technicité, on peut faire confiance aux Israéliens qui développent puissamment leur intelligence mentale. Le problème est lorsque la technicité est utilisée en la coupant du cœur.
Plomb durci en est un exemple flagrant ou encore les stratégies pour grignoter toujours plus les terres, l'eau et la mer où se trouvent les Palestiniens.
Je fais une nette différence entre les individus et leur Etat. Bien des Israéliens ne sont pas d'accord avec la politique de leur gouvernement.
Ce que je dénonce dans ma note, c'est l'usage des représailles quand la Palestine obtient ou ne fait même que demander un droit au niveau international. C'est vraiment glacial de décréter "nous vous supprimons deux tiers de vos recettes budgétaires". C'est sans commune mesure avec tout ce que cela représente pour une communauté, c'est sans conscience que c'est un boomerang qui va leur revenir. Mais c'est vrai que les gouvernants se moquent des boomerangs car ils en profitent pour effectuer d'autres représailles.
Et puis, il y a ce côté perfide de ne retirer "que" les deux tiers plutôt que le tout. Cette dynamique fait partie de leur politique de grignotage qui montre bien qu'ils veulent toute la Palestine.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 17 avril 2014

Marie-France, je voyage aussi de temps à autre en Israël, vous avez une image fausse de ce pays, d'ailleurs la seule référence à laquelle vous faites allusion est celle d'un israélien, qui plus est qui enseigne à l'université de Tel-Aviv, Shlomo sand, cela explique le contraire de ce que vous essayez de démontrer.

Vous accusez Israël de manque de cœur, sachez que ce pays accueille un million et demi de musulmans et de chrétiens, qu'ils y vivent comme des citoyens à part entière et ne souhaiteraient en aucun cas abandonner leur patrie, j'ai un partenaire israélien en matière de briefin technique, la personne de contact est un chrétien arabe du nord de Haïfa, il n'y a pas plus pro-Israël, je dirais bien au contraire que je n'ai jamais vu nul part ailleurs d'arabes aimer autant leur gouvernement qu'en Israël.

Je réagi sur votre blog, car tout ce que vous dites contredit ce que j'ai pu voir de mes yeux et entendre de mes oreilles, mais ce que je peux vous dire, c'est que ma femme d'origine algérienne, ayant de la famille en Algérie ne remettra jamais les pied dans son pays d'origine alors que nous avons visités Israël à deux reprises, elle me demande d'y retourner lors d'un éventuel futur voyage professionnel, ce qui illustre un coté des choses souvent mal expliqué.

Quant aux palestiniens de Cisjordanie, j'ai aussi eu la chance de m'y rendre, les personnes avec qui je me suis entretenu à ce sujet, sont révoltés par l'attitude corrompue de leurs représentants politiques et cherchent tous un rapprochement avec Israël, je vous parle de ce qu'ils disent en privé, en public, ils évitent le sujet.

Personnellement je ne vois pas non-plus pourquoi des personnes ne pourraient pas vivre en Palestine du simple fait qu'elles soient juives, vous parliez de cœur, alors je vous répond.

Écrit par : Byron | 17 avril 2014

Concernant "Plomb durci", vous ne mentionnez pas la raison pour laquelle Israël a riposté contre le Hamas, c'est un peu facile.

Et vous parlez de cœur, comment expliquez-vous que des "soldats" se cachent parmi des civils pour lancer des attaques militaires ?

Je me suis renseigné sur le net à ce propos, ne parlez pas de cœur lorsque l'on parle de Gaza, il me semble que ce soit absurde.

Écrit par : Byron | 17 avril 2014

Byron, Merci de venir animer le débat.
"Autant d'hommes, autant d'avis!"
Vous fréquentez forcément certains milieux, ceux qui sont bien protégés par leur gouvernement. je ne pense pas que vous soyez allé dans le désert discuter avec les Bédouins ou encore parmi les manœuvres arabes! Visiblement, ceux avec qui vous travaillez sont ceux qui se conforment à l'organisation de l'Etat.
Je ne comprends pas pourquoi vous ne faites pas la différence entre les individus et la stratégie gouvernementale. Ainsi, je conçois très bien qu'il y ait des Israéliens cordiaux ou qui ont une vision plus large que celle de leur gouvernement. D'où l'exemple de Shlomo Sand ou de Yehudi Menuhin qui explique bien dans son film sa vision d'Israél.

vous comparez Israël avec l'Algérie. Je comparerais plutôt l'Algérie avec la Palestine, évidemment, avec un décalage chronologique. Ces arabes-là ont aussi été colonisés, avaient aussi une grande soif d'indépendance et ont de la peine à trouver un consensus entre eux.

En Cisjordanie, vous avez pu discuter avec certaines personnes, cela ne veut pas dire que vous ayez une vision de chaque groupe communautaire. Quand il y a souffrance, il y a toujours des bassesses donc la corruption et d'autres malveillances. Mettre le point sur un élément me semble trop simplifier la situation générale.

Vous travestissez mes paroles quand vous exprimez que vous ne voyez pas pourquoi des juifs ne pourraient pas venir s'installer en Palestine. Si l'implantation dans les territoires occupés posent tellement de problèmes, c'est bien que la façon de procéder n'est pas éthique.

Bonne journée!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 19 avril 2014

Byron,
Concernant Plomb Durci, c'est l'intensité de cette attaque préparée de longue date qui fait mal et qui fait réfléchir.
De plus, vous parlez de riposte mais vous ne mentionnez pas qu'il s'agit d'une suite de ripostes. Le fait qu'Israël n'ait pas accepté les élections démocratiques de Gaza montre bien à quel point cet Etat parle de démocratie quand c'est pour se mettre en avant mais plus quand c'est pour ses manipulations et ses stratégies pour développer toujours plus sa suprématie de la région.
Vous parlez de soldats qui se cachent parmi les civils. Il y a tellement de civils qu'ils sont évidemment partout!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 19 avril 2014

Archi-bald : je réponds un peu tardivement à votre commentaire du 16.4 alors je le répète :
"des hébreux à Hebron, des juifs en Judée ou un temple juif sous une mosquée, je veux bien que ce soit un conflit mais pas une colonisation.
On ne peut regarder cette région avec une lorgnette filtrant les dates selon ce qui nous arrange..."

Vous jonglez avec les mots conflit et colonisation. Non, ce n'est pas qu'une question de terme. Cette colonisation concerne beaucoup d'individus, de lieux de vie et d'ambiances de vie.
Si Google nous fournit :
Colonies juives : 124 000 résultats
Colons juifs : 60 300 résultats
Colonisation israélienne 316 000 résultats
c'est bien qu'il y a une réelle colonisation avec des colons qui profitent de leur suprématie et de la protection de leur gouvernement.
Les faits sont bien là, inutile de les camoufler sous des mots qui cherchent à diminuer l'intensité du processus de colonisation.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 19 avril 2014

Les commentaires sont fermés.