18 janvier 2014

Les conjoints des vaccins

Le contenu des vaccins n'est pas suffisamment explicité pour que la population se rende compte qu'il n'est pas anodin.


Un excellent communiqué de presse sur 24 pages nous en dit long

Il est publié par l'Association EMMM, Entraide aux Malades de la Myofasciite à Macrophages.

Ces malades vivent dans leurs corps les effets de ces adjuvants.

 Déjà en 2004, l'OMS publiait :

« L’innocuité des adjuvants est un domaine important et négligé. Dans la mesure où les adjuvants ont leurs propres propriétés pharmacologiques, susceptibles de modifier l’immunogénicité et la sécurité des vaccins, l’évaluation de leur innocuité est indispensable.

 Qu'en faisons-nous? Les systèmes de santé continuent à miser tous leurs espoirs et à soutenir avec d'énormes sommes une démarche biologique qui est loin de donner tous les avantages avancés.

Ce communiqué de presse souligne avec vigueur que chaque individu a un complexe organique particulier et que les produits injectés y produisent des réactions qui ne peuvent pas être identifiées lors des recherches scientifiques, que ce soit en laboratoire ou sur des animaux.

Il est important aussi de se rappeler que les effets de ces adjuvants peuvent être rapides mais aussi à bas bruit et ne se manifester qu'à la suite d'une autre agression du corps, que ce soit une grippe ou un traumatisme.

Commentaires

@M-F De Meuron article intéressant et soulevant peut-être un lièvre.A savoir de la part de certains milieux scientifiques qui privés de pouvoir ajouter des adjuvents dans l'alimentation essayent de les ajouter aux médicaments.Peut-être est-ce les même qui sont dépités suite à leur prise de conscience pour une fois non numérisée que le social ne peut être considéré comme science
très belle journée pour vous Madame

Écrit par : lovsmeralda | 18 janvier 2014

On parle notamment de l'aluminium dans les vaccins, mais ce ne doit pas être le seul constituant problématique. Quand je constate aussi les marques laissées par les vaccins sur les bras de mes parents, ce n'est pas la réaction normale à une simple piqûre. Le pire étant que la vaccination a lieu à grande échelle et un soucis avec un vaccin peut alors avoir des conséquences désastreuses sur des populations entières.

Écrit par : Des Livres A Lire | 25 janvier 2014

Les commentaires sont fermés.