07 janvier 2014

L'homme n'est pas un animal comme les autres

Autrement dit, il n'est pas un lapin de 70 kilos!

Ainsi, de plus en plus de citoyens comprennent que la vivisection n'est pas le meilleur moyen pour étudier l'être humain, son fonctionnement et ses pathologies.


Les scientifiques en débattent aussi.

En Europe, un vaste courant « Stop vivisection » a réuni plus d'un million de signatures afin que les gouvernements soutiennent des méthodes plus modernes, plus efficaces, plus éthiques et plus économiques pour étudier de façon plus pertinente l'être humain.

En Suisse, nous sommes aussi concernés et même à Genève!

La Ligue Suisse contre la Vivisection  a lancé une pétition pour demander au Conseil d'Etat genevois d'engager les fonds publics consacrés au Campus Biotech pour la création d'un centre d'excellence visant le développement de nouvelles méthodes de recherche.

Peuvent signer toute personne domiciliée en Suisse. Délai: avril 2014.

Cette pétition peut être signée en ligne 

 

 

Commentaires

Laissez-les animaux vivre tranquillement et stop de jouer les cobayes !

Écrit par : Kneuss Chantal | 08 janvier 2014

Contre la vivisection

Écrit par : Hurni Philippe | 08 janvier 2014

Il est surtout question de remplacer la vivisection par des méthodes plus sûres, plus efficaces, passage qui permettra aux scientifiques de se détacher de l'expérimentation grossière, même si la technique est sophistiquée - sur les animaux.
A souligner que les déductions faites sur les animaux ont conduit à des erreurs de conception de médicaments. Ces erreurs ont été décelées bien tardivement, à la suite de graves problèmes manifestés chez les humains.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 09 janvier 2014

Bravo et merci de diffuser ces informations ! L'utilisation d'animaux considérés comme modèles biologiques de l'homme a des conséquences directes sur notre santé. Ces "modèles animaux" sont utilisés pour tester les substances chimiques... alors qu'ils n'ont jamais été validés ! Il ne faut donc pas s'étonner si l'on découvre peu à peu et à nos dépens les effets toxiques de nombreuses substances chimiques ayant reçu toutes les autorisations nécessaires pour être sur le marché.

Écrit par : Antidote Europe | 10 janvier 2014

Les commentaires sont fermés.