12 décembre 2013

Cancer du sein : le piège du dépistage

Voilà un sujet qui remet en cause tout un système qui se veut rassurant parce que contrôlant.

Un article très bien structuré et développé est à lire ici



 

 

Par les études citées, nous entrons dans une nouvelle orbite de la rigueur scientifique. Il est donc temps de dépoussiérer des habitudes qui datent de décennies en arrière. La population a été dressée à suivre certaines consignes alors que la réalité est beaucoup plus subtile et que la vie se manifeste de façon beaucoup plus complexe.

Le sujet économique est aussi traité dans cet article. Je rajouterais que tout l'argent inutilement placé dans des dépistages systématiques pourrait être utilisé à une meilleure compréhension des mécanismes humains qui permettraient de meilleurs équilibres sur divers plans de l'être humain.

Commentaires

@Marie -France de Meuron vous êtes entrain d'étinceller dans le ciel des révélations.Que j'aime le terme dresser et on peut sans coup férir ajouter le mot peur.Dresser par la peur leurs patients voilà ce à quoi se sont amusé certains médecins .Reconnaissons tout de même que les médias TV Romande en tête s'en sont aussi donné à cœur joie
Et qui et c'est authentique avaient le culot de dire après une intervention,fallait pas vous presser autant ,ben non voyons avec un cancer généralisé mais déclaré tout de go sans prise de sang .Comme quoi certains jours en fonction des énergies lunaires sans doute nous ne devrions pas les consulter
Souvenez vous de la votation au sujet des expérience sur les animaux par les laboratoire c'est à partir de là que la médecine changea du tout au tout,aux humains de tester ,esprit de vengeance indirecte? on peut se poser la question
Encore merci pour la réponse de votre part dans l'article du médecin intérieur ou guérisseur
toute belle journée pour vous

Écrit par : lovsmeralda | 12 décembre 2013

Cette volonté de vouloir -mourir en bonne santé- a conditionné la masse depuis des décennies et de fait elle se soumet à tout.....pour ne pas mourir....trop vite! (toujours cette peur, si mauvaise conseillère)
C'est incompréhensible, c'est manquer d'humilité et donc tout bonus pour les acteurs-producteurs de ces méthodes.
L'état en est le premier complice et à la porte grande ouverte pour injecter -très prochainement- des puces détectrices à tous les "pékins" que nous sommes devenus. (J'ai choisi précisément le nom de pékin, car nous voulons donner des ordres aux chinois pour commercer avec eux, mais nos autorités ne font pas mieux, bien pire car plus vicieusement.)

Écrit par : Corélande | 13 décembre 2013

@Corélande vous écrivez une phrase qui a fait éclater de rire un médecin,c'est vrai pourquoi mourir beau et bien portant.Ce serait inconvenant et dépourvu de toutes les bonnes manières.Celles-là même qui dès 1984 se sont abattues sur notre pays et qui l'ont fait sombrer dans une médecine issue du New Age,
Les pauvres je les plains de tout cœur même un singe n'aurait pas retrouvé sa liane préférée .Eux mêmes voyant les leurs mourir car atteints d'un cancer en avait fait des projections sur leurs patients
C'est qu'ils sont humains avant tout et eux aussi ne savent pas prendre le temps de s'arrêter pour pleurer leurs disparus
La médecine Suisse a pris un sérieux coup dans l'aile dès ces années là et personne ne peut reprocher aux médecins d'avoir dû se plier aux nouvelles exigences de groupes ,inconnus du grand public il va de soi
Rendons à César ce qui appartient à César

Écrit par : lovsmeralda | 13 décembre 2013

Les commentaires sont fermés.