30 novembre 2013

Des idées dangereuses sur l'arthrose

 

Tel est le titre d'une lettre de Jean-Marc Dupuis sur son site Santé Nature Innovation.

JMD a le mérite de chercher toujours des articles scientifiques pour étayer ses études.


De la sorte, il nous permet de connaître le mécanisme des pathologies afin de pouvoir jouir d'un ensemble de mesures de corrections et de remédier ainsi aux mécanismes erronés du corps et du mental. Du corps si nous l'utilisons mal ou le nourrissons mal, du mental si nous obéissons à de faux concepts.

L'acte thérapeutique qui consiste à faire taire une douleur ou à calmer une inflammation ne revient souvent qu'à faire taire un signal avertisseur, un « feu rouge clignotant » qui indique une erreur.

Dans la voiture, nous n'aurions pas l'idée d'éteindre l'avertisseur lumineux qui indique qu'il manque de l'huile dans le moteur. Ca tombe sous le sens alors que pour le véhicule qu'est notre corps, nous le faisons fréquemment, que ce soit avec des moyens chimiques ou naturels.

 

Sur le site Santé- Nature- Innovation, vous pouvez aussi découvrir bien d'autres vérités concernant des maladies chroniques comme, par exemple, le diabète.

Commentaires

Je reçois et lis régulièrement les chroniques de Jean-Marc Dupuis et je considère les propos souvent empreints de bon sens et de justesse.

Mais comment faire - pour un citoyen lambda - pour séparer le blé de l'ivraie. Les propos de M. Dupuis sont contestés sur nombre de blogs et il n'y a a priori aucune raison de le croire lui plutôt que les autres. Finalement nous sommes otages des querelles entre allopathes et médecine douce.

Peut-on raisonnablement demander à son praticien formé à l'art médical traditionnel d'avoir un regard objectif sur les thèses formulées par M. Dupuis et pourquoi pas les adopter.

En l'état je ne condamne personne. J'ai des questionnements et personne n'a la "bonne" réponse. Que faire ?

Écrit par : Michel Sommer | 01 décembre 2013

Merci beaucoup, Michel Sommer, pour votre visite et vos questions.
Effectivement, avec quelle(s) dimension(s) de nous-mêmes lisons-nous des articles?
Avec la raison, nos diverses perceptions ou les deux à la fois?
Vous parlez aussi d'art médical traditionnel. Actuellement, la pratique médicale est plus une technique qui se base sur la biologie et la statistique qu'un art à proprement parlé. En outre, vous la qualifiez de traditionnelle. En fait, elle ne suit justement pas une tradition puisque de nouvelles études apportent constamment des paramètres nouveaux et ce qui fut considéré comme vrai un jour ne l'est plus forcément par la suite.
Les thérapies à tradition sont justement celles qui ont traversé les siècles et sont toujours valables, comme la médecine traditionnelle chinoise et l'homéopathie. Au contraire, elles peuvent trouver des confirmations grace aux développements de nouvelles sciences. Ainsi, l'homéopathie peut être confirmée par des études de physique quantique.
Il est regrettable qu'à l'heure où la science développe autant les différents types d'énergie que l'académie de médecine n'étudie pas davantage l'effet des thérapies énergétiques sur l'organisme vivant. C'est d'autant plus désolant que des guérisons étonnantes peuvent survenir, avec beaucoup moins d'effets secondaires que les thérapies basées sur des molécules bien matérielles.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 01 décembre 2013

Des livres comme celui de Maria Treben " la pharmacie du bon Dieu" (j'ai un exemplaire de 1982 qui est ma bible-santé) démontre parfaitement les bons effets des "simples" pour se soigner et est un bon complément pour toutes les médecines naturelles.
Chaque jour nous entendons parler des méfaits des médicaments, et ce n'est que la pointe de l'iceberg, par contre nous n'entendons pas dire que quelqu'un est mort en raison d'une absorption trop importante de tisane ou autres plantes médicinales.
Nous savons maintenant que toute la chaine alimentaire est contaminée par les interventions intermédiaires et cela a des effets néfastes qui ne vont que s'amplifier. Alors ajouter là-dessus de la chimie pour soi-disant se soigner, il me semble que le bon sens est d'une évidence éloquente.
Que votre santé soit bonne, comme les rayons du soleil si simples, qui nous arrosent ce matin.

Écrit par : Corélande | 02 décembre 2013

Nous voulons souvent ne plus avoir mal. Mais la douleur nous informe qu'il faut changer l'huile par exemple. Nous écoutons bien tardivement ce que notre corps nous signale. Soyons plus a l'écoute ce avec quoi nous vivons bien 80 ans en moyenne.

Écrit par : Kägi | 05 décembre 2013

Corélande@ "nous n'entendons pas dire que quelqu'un est mort en raison d'une absorption trop importante de tisane ou autres plantes médicinales."
Juste à tout hasard, savez-vous qu'il y a plus de morts en Suisse pour confusion entre les plantes (colchique - ail des ours, cigüe - persil, etc...) que par les champignons ?
Point 2 : Tout est question de quantités. Même l'eau peut tuer : personne ne résiste à l'absorption de 6 litres d'eau...
Point 3 : Belladone, cigüe, colchique...le nombre de plantes très vénéneuses est très élevé

Écrit par : Géo | 05 décembre 2013

Merci, Monsieur Kägi, d'attirer notre attention sur le fait qu'il faille écouter le message de la douleur. Actuellement, nous nous comportons trop souvent comme des "riches" qui ont un moyen pour la faire taire alors qu'il serait bien plus judicieux d'en écouter la signification pour modifier notre façon de gérer notre corps, notre coeur ou notre esprit.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 08 décembre 2013

Géo, vous avez juste oublié dans ce petit nombre de mort annuelle, qu'il doit y avoir une part de suicide volontaire.
Quand à la pharma qui met de la mort au rat dans ces vaccins et que les médecins injectent ce genre de chose, tout comme le mercure et j'en passe, je crois qu'on est dans une tout autre dimension.
Je préfère être dans le camp de m'informer et me soigner que dans celui qui donne à beaucoup d'autres les moyens de m'empoisonner.
Et je ne vous parle pas des moyens actuels de dépistage et leurs effets plus que pervers.....Qui posent une grande question? Qu'est ce que les autorités suprêmes veulent atteindre comme but!?!?!?!

Écrit par : Corélande | 08 décembre 2013

Les commentaires sont fermés.