09 novembre 2013

Nier le voile musulman, c'est donner de la place à l'islamisme

Cette assertion peut sembler étrange. Toutefois, en focalisant notre attention sur un simple foulard qui n'envahit pas l'école publique, n'est pas agressif en soi, n'empêche pas les jeunes de bien s'entendre et les élèves de bien travailler, on gaspille beaucoup de temps et d'énergie qu'il vaudrait mieux utiliser autrement.


 Il est naîf de croire qu'on va faire barrière à l'silamisation de la population en ajoutant un article de plus dans la Constitution. Nous nous sommes déjà ridiculisés avec l'interdiction des minarets qui n'a rien changé à la ferveur des musulmans et qui l'attise plutôt.

Il y a de quoi avoir peur face à la montée de l'islamisme mais il ne faut pas confondre cette montée de l'intégrisme avec les musulmans dont beaucoup sont très discrets et respectueux d'autrui.

Alors, regardons en face ce qui nous impressionne plutôt que de tergiverser sur un « signe » que nous pourrions donner alors qu'il ne changera rien au problème de fond. Il aura le seul avantage de faire croire au pouvoir de certains avec un article de loi et un succès de votation!

Il vaudrait mieux rester humble face à ce qui nous impressionne et essayer de percevoir les forces sous-jacentes globales que nous ne considérons pas lorsque nous nous fixons sur un élément.

 L'être humain a toujours ressenti qu'il est plongé dans un monde invisible et infini. En voulant prôner la laîcité, on le restreint à un monde fini et matériel. Même si les astrophysiciens découvrent des espaces toujours nouveau, la mode laîque demeure restreinte au «je pense donc je suis ». Par conséquent, l'espace non perceptible que nous n'utilisons plus reste disponible à ceux qui le désirent.

Ainsi, les islamistes utilisent les forces laissées vacantes et nous ne savons pas les rencontrer sur un terrain que nous dénions.

Lors d’une interview diffusée sur Boulevard Voltaire. ».Christine Boutin déclare : « J’affirme aujourd’hui avec force que nous sommes face à un combat spirituel qui va se traduire politiquement. Le positionnement qui nous est demandé n’est plus un positionnement droite/gauche. Il s’agit de savoir si nous voulons une société avec une transcendance ou sans transcendance"

Qu'est-ce à dire : Nous sommes placés devant le choix de rester connectés au monde de la transcendance ou non. Les islamistes ne se posent pas la question, ce qui leur permet de se connecter à des forces intérieures très puissantes qui submergent ceux qui sont absents de cette dimension de l'univers. Evidemment, si l'intention de fond est immature, leurs actions le seront aussi et ont de quoi faire peur.

Alors que ceux qui se connectent à ces forces avec une intention bienfaisante, pourront faire de grandes choses et n'auront plus à avoir peur du voile des jeunes filles à l'école publique de Genève!

Commentaires

Barrer la route au voile musulman, c'est au contraire préserver les valeurs de notre culture. Il ne s'agit évidemment pas, ici, de répression de la pratique religieuse, mais pour les musulmans, immigrés ou convertis, de reconnaître qu'ils vivent immergés dans une culture différente de la leur.

Le port du voile n'est pas spirituel, en ce sens qu'il ne correspond qu'à des normes sociales, certes inspirées du coran, mais qui ne sont en rien liées ni aux valeurs de notre société, ni au souhait d'intégration de la majorité d'entre nous des musulmans dans le monde moderne.

Quant aux "forces intérieures" auxquelles se connecteraient les musulans, permettez-moi d'en douter fortement, compte tenu des aspects répressifs et normatifs des préceptes de cette religion, qui impose infiniment plus qu'elle ne compose avec ses fidèles.

Écrit par : Frontal Bard | 09 novembre 2013

J apprécie beaucoup votre phrase très exact: beaucoup (de musulmans) sont très discrets et respectueux d autrui. C est très vrai, j en connais beaucoup et en fait partie.
Je m étonne que la société occidentale, laïque.....n en parle pas plus et surtout ne s'appuie pas plus sur cette tranche de musulmans là qui selon moi ont su pour eux mêmes tirer le meilleur de l Islam pour leur bonheur spirituel personnel et trier entre ce qui concorde avec nos temps actuels et ce qui ne va pas du tout. Forcément l Islam comme les autres religions, philosophies........d antan est forcée de se dépoussiérer pour continuer à nous servir de guide dans un monde révolutionné par les progres techniques et en tout genre!
Je m étonne aussi que des analyses plus scientifiques des écrits religieux en général, pas uniquement des versets du Coran, ne soient pas plus vulgarisés et replacés dans leur contexte historique. On comprendrait mieux ce qui se passe dans les esprits restés traditionnels!
Le côté invisible dont vous parlez et dont les musulmans n ont pas peur comme vous dites, je souhaite que le monde laïque s y intéresse et le prenne plus en considération tant il est intéressant!
Pour le foulard, personnellement, je le trouve triste et souvent peu joli à voir. En plus une musulmane dans nos pays occidentaux ne réussit qu à se faire remarquer! Mais en démocratie, l habillement est +ou- libre! Donc acceptation obligatoire de cette liberté là! Mais en aucun cas je trouve que le foulard est une marque islamique; un musulman porte généralement une sourate du Coran ou le mot Allah comme signe religieux. Sur soi, ce serait gravé sur une médaille à son cou!
Marika Bouaoudia Jacquemart

Écrit par : Bouaoudia | 09 novembre 2013

Frontal Bard,
Vous parlez des valeurs de notre culture. Quelles valeurs évoquez-vous?
- Le système économique qui veut qu'on gagne toujours plus au détriment du peuple et de l'écologie?
- De ce système de concurrence qui fait que beaucoup n'arrivent pas à suivre?
- De ce système qui développe l'intellect au détriment du coeur?
- De ce dogme de laïcité qu'on veut imposer et qui fait que Noêl se prépare par des cadeaux dès début novembre?
- De cette suprématie que l'occident impose au restant de la planète?
- De cette intolérance grandissante à tout ce qui n'est pas dans le courant?
Cela fait longtemps que des jeunes filles mettent un foulard qui n'entrave pas la bonne marche de l'école. Alors pourquoi devenir si dictatorial dans leur façon de se couvrir la tête alors qu'on laisse d'autres vêtements devenir de plus en plus impudiques?

En parlant d'intégration et en stigmatisant le voile, on oubie déjà toutes les autres démarches d'intégration que ces émigrants doivent assumer. Leur laisser un signe de leurs appartenances ne fait pas de mal, sauf pour ceux qui leur en prête.

Quant aux "aspects répressifs et normatifs des préceptes de cette religion", vous mettez en avant ce qui nous frappe mais sans connaître l'entièreté de cette religion qui présente plusieurs facettes comme toutes les religions au monde. En effet, toutes les religions ont des communautés voire des sectes avec leurs côtés répressifs et normatifs, ce qui n'empêchent pas à d'autres pratiquants de développer des forces morales et spirituelles dignes de respect.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 10 novembre 2013

Les commentaires sont fermés.