08 août 2013

L'écologie, une science ou une politique?

Un excellent débat entre deux politiciens nous est offert dans la TdG de ce jour sous le titre « La vérité sur les éoliennes commentées par deux écologistes que tout oppose, Mme Isabelle Chevalley et M. Philippe Roch. »


 Il est intéressant de constater comment le fil de la discussion passe d'arguments scientifiques à des arguments politiques (dans le sens d'arguments pour diriger la population et en organiser son existence). La « vérité » émise ici fluctue selon les expériences et les objectifs des deux politiciens alors que la vérité scientifique devrait être universelle.

 Le débat est structuré par 8 questions dont je vais reprendre une partie

  1. Les éoliennes défigurent-elles le paysage? OUI

    Réponse d'I.Ch : L'éolienne reste démontable! Voilà un argument typiquement politique puisque la réalité très concrète veut que l'on construise une éolienne pour faire de l'énergie et non dans l'idée de la démonter une fois!

Autre argument purement mental : « on peut dire qu'on emprunte le paysage »  Ce n'est qu'une tournure d'esprit puisqu'en réalité le paysage est occupé par ces installations et il n'y a pas de contrat « d'emprunt »!

  1. Font-elles trop de bruit? OUI et NON.

    Comparer le son des rotors avec le vent dans les arbres n'est pas du tout scientifique. Effectivement, le vent est fluctuant, ce qui crée des ondes naturelles, alors qu'une éolienne est beaucoup plus figée que les branches d'un arbre.

    Scientifiquement, il y a les sons qu'on entend et les sons qu'on mesure comme les infrasons contre lesquels les individus ne peuvent pas se protéger.

    I. Ch avance : un ronflement la nuit est une nuisance bien plus forte!

    Ce n'est pas bien scientifique de comparer une éolienne avec l'arrière-nez d'un ronfleur pour diverses raisons. Le ronflement est un bruit vivant, c'est-à-dire modulable. De plus, il ne produit pas les mêmes fréquences sonores qu'une éolienne.

    En outre, la source sonore est déplaçable alors que je vois mal une éolienne être sur un socle à roulettes! En outre, une éolienne peut fonctionner jour et nuit, donc sans rythme alors que ce n'est pas le cas du ronflement qui peut être, en soi, très variable.

  2. Obligent-elles à bétonner? OUI

    Comparer avec la Grande Dixence est une gymnastique de l'esprit mais nous savons que comparaison n'est pas raison. En effet, comment, entre autres, comparer une construction de 1950 avec la situation plus de 60 ans après. Notre pays est nettement plus bétonné qu'à l'époque et nous avons bien plus de possibilités techniques à proposer pour créer de l'énergie.

  3. Sont-elles mortelles pour les oiseaux et les chauve-souris? OUI

    Là de nouveau, comparaison n'est pas raison : si on constate que les chats tuent énormément plus d'oiseaux, ce n'est pas une raison pour rajouter une cause de meurtre. En outre, la science nous dira que les oiseaux tués en vol sont sains alors que les chats attrapent surtout les oiseaux malades ou blessés.

  4. Ont-elles trop d'opposants? NON

    Et puis, elles ne seront pas imposées contre la volonté populaire

Conclusion fort politique de Mme I.Ch : « Moi, je veux être conséquente : vivre avec mon temps et ne pas être privée d'électricité à 8h du soir! ». Une telle déclaration semble balayer ainsi tous les paramètres avancés soigneusement dans l'étude des éoliennes...

Commentaires

@Madame de Meuron,ce qui faisait partie intégrante de l'éducation du peuple Suisse tourne carrément à la psychose hallucinogène .Depuis la mise en route du tri anciennement réservé à la rafle du Vel d'Hiv les gens deviennent de plus en plus agressifs et ne voient plus que du sale partout
S'est devenu une manie obsessionnelle qui perturbe même un état d'esprit ordonné ,méticuleux que tout humain possède en lui grâce au signe de la Vierge figurant dans chaque théme astral. Base du système scolaire Suisse
On applique des théories basées sur de simples allégations, aucune science n'étant exacte et ce n'est pas en détruisant un système qui a fait ses preuves plus de 60 ans surtout en voyant les nombreux ballets de camions pour transporter les déchets encombrant de plus en plus les routes, bravo pour l'économie
On cherche à économiser mais plus on essaye plus les couts augmentent et plus les esprits pervers trouvent de moyens pour encore mieux arnaquer les gens seuls ou affaiblis ce qui permet d'économiser oui mais dans le relationnel,les gens ont perdu confiance parfois même envers leurs proches
A trop de perfectionnisme ,l'humain vit en vase clos et se désintéresse peu à peu à tout ce qui l'entoure .Développant par la même des peurs irrationnelles et des maux aussi sournois que ceux dont ont souffert de nombreux anfants à une époque mais pour des raisons autres qu'une soi disant écologie qui n'est en fait qu'une dévalorisation complète d'un système qui pourtant avait fait ses preuves même à l'étranger
On dirait aux écologistes New âge d'aller se jeter au lac,ils iraient car ne voyant même pas qu'ils sont les dindons de la farce de l'UE qui elle n'en fini pas de vouloir ridiculiser les citoyens à n'importe quel moyen
On sait le fantome d'Hitler encore très actif dans certains bastions de l'UE et nul n'est obligé de rentrer dans les rangs de la dictature Merkelienne et surtout presbythérienne et encore moins dans celle de la Stasi Staliniste
Notre pays n'a pas reçu l'aval du peuple pour se plier aux jeux des grandes nations qui elles nous envie grâce justement aux nombreux citoyens n'ayant pas peur de dire haut et clair ce que d'autres ailleurs ont peur même d'imaginer par crainte encore une fois d'être dénoncés
Vous ne pouvez plus muselez le peuple.Trop de seniors tiennent encore la barre pour ne pas se laisser embobiner par des salades pourries par la grêle, même le ciel a montré son désaccord
toute belle journée pour vous Madame
toute belle journée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 09 août 2013

Chère Madame de Meuron,le seul qui ne résiste jamais à son école de recrue revenant fidèlement me servir comme le sieur Scheuermann qui m'accorde un instant de répit , en vitesse j'aimerais parler de nos grands mères vraies éoliennes à fort rendement.
Et très économes.Une grande lessive par mois le plus souvent quand il faisait beau au lavoir en riant ,chantant pestant contre les difficultés de la vie et repartant toujours aussi vite pour remonter tout le village avec leur petit char rempli de linge mouillé pour aller le suspendre au pendage communal, cela c'était de la vraie écologie
Livres et bouquins universitaires sont une chance pour cultiver l'esprit mais entre la théorie et la pratique existe un fossé que seul le quidam aura à franchir et souvent au risque de sa propre existence pour satisfaire à l'égo d'enseignants technocrates n'ayant encore rien compris à la vraie vie
tout bon samedi soleil pour vous Madame

Écrit par : lovsmeralda | 10 août 2013

Les commentaires sont fermés.