12 mai 2013

Le Médecin en nous

Tout être humain détient un médecin qui sommeille en lui? Qu'est-ce à dire? On peut en approcher la réalité en percevant une dimension thérapeutique qui se manifeste par une intuition physique, affective, rationnelle ou spirituelle.


La vraie question est de découvrir comment s'y connecter. Pour pouvoir l'entendre, il faut l'écouter.

Cela paraît une évidence mais l'écoute s'avère bien plus subtile que ce qui nous vient à la raison de prime abord. Notre écoute peut être comparée à un récepteur de radio qui peut capter différentes longueurs d'onde et différentes fréquences. Plus notre conscience est éveillée, plus nous entendrons des intuitions fines ou des suggestions fondamentales (qui viennent du fondement de notre être).

Ainsi, l'écoute se développe au fur et à mesure de notre désir de mieux entendre et de notre façon à utiliser les signaux que nous donnent notre corps ou notre environnement, signaux qui peuvent être perçus comme des invitations à détecter la cause profonde de notre mal-être.

Cette écoute nous permet de mieux diagnostiquer le dérèglement en cause, dans des dimensions de plus en plus profondes, comme si on remontait l'arbre généalogique de la création du problème de santé.

De ce fait, un acte thérapeutique peut agir sur différentes strates de l'être humain:

Il peut gommer le signal d'alerte

ou améliorer le fonctionnement de l'organe concerné

ou corriger les systèmes qui régulent l'organisme

ou rééquilibrer la cause énergétique du déséquilibre

ou permettre à la structure psychique immature qui correspond à ce type de pathologie de croître vers davantage de maturité, par conséquent d'harmonie.

 Mais l'acte thérapeutique procède d'un praticien et de l'intention de ce praticien. Que cherche-t-il en premier?

Soulager le malade au risque d'éteindre le signal d'alarme ce qui peut faire revenir le symptôme, l'amplifier voire le conduire dans la chronicité?

Renforcer l'organe concerné afin qu'il soit plus fort et moins sensible aux déséquilibres inhérents à l'existence?

Réguler les systèmes généraux (nerveux, circulatoires, etc)

Aider le malade à prendre conscience de la cause à laquelle il a répondu par son ou ses symptômes?

Inciter le malade à découvrir des forces cachées en lui pour mieux s'épanouir?

 En fait, la thérapie ne dépend pas uniquement du thérapeute mais aussi du patient, selon son désir du moment et son choix de vie en général.

Un patient qui veut seulement être soulagé ne suivra pas le même traitement qu'un patient qui veut améliorer ses forces, qu'un autre qui veut comprendre ce qui le dysrégule pour mieux y faire front ou encore celui qui veut connaître quel enseignement spirituel lui est proposé à partir de l'événement qui se manifeste ici et maintenant dans son corps.

 Evidemment, à chaque moment, nos priorités peuvent différer. Il est important voire primordial de pouvoir d'abord nous situer et être clairs avec nous-même dans notre aspiration profonde afin de choisir le thérapeute ou la dimension thérapeutique qui nous correspond le mieux.

Commentaires

Marie -France de Meuron je me permets de revenir sur cet article.En effet un médecin sommeille en nous.A condition de ne pas avoir été trop conditionné non plus que ce soit par la religion ou la médecine trop exigeante comme c'est malheureusement très souvent le cas
Très curieuse surtout concernant la nature humaine je demandai à une astrologue ce qui bloquait en moi .Elle me dit ,vous avez en vous tout le passé de votre naissance à balayer.Lorsque vous étiez encore fœtus.J'ai mis 40 ans pour trouver la solution à des problèmes collatéraux liés aux coups enregistré avant de naitre ,raison pour laquelle je me permets de revenir sur le sujet
Mais encore faut-il pouvoir connaitre son propre passé à condition que la religion ne fasse pas obstacle ce qui encore de nos jours existe dans certaines sectes
Alors merci à ce médecin intérieur qui lui permet de trouver toutes les pistes mêmes endormies pour aider à se comprendre et c'est important car aucune thérapie avec un ou une psychologue n'arrivera à terme si l'humain ignore tout de sa période pré-natale d'où l'importance aussi de ne pas interdire l'avortement
Non je n'entends pas de voix je vous rassure mais j'ai enregistré des faits ignorés de beaucoup m'accusant de dérailler du temps des classes primaires .Il s'agissait en faits d'évènement enregistrés *grâce* aux coups reçus et l'écriture en elle-même est un médecin qui à lui seul vaut toutes les médications ou potions *magiques*
Bien à vous Madame et belles fêtes de fin d'année

Écrit par : lovsmeralda | 10 décembre 2013

Merci beaucoup, Lovsmeralda, pour votre témoignage très fort.
En fait, il n'est pas nécessaire de "connaître" son passé mais de ressentir les énergies enkystées dans le corps. En effet, l'embryon, le foetus ou l'enfant en bas âge enregistre les émissions énergétiques de son entourage. Il sait en dissiper ou en transmuter certaines mais en enkyste d'autres qui pourront être perçues par ses sens subtils à la suite d'événements plus tardifs, de séances d'hypnoses ou de stages de respiration holotropique par exemple.
Merci pour vos voeux et que ce Temps de l'AVent vous permette d'approcher les Energies de Noël!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 11 décembre 2013

Les commentaires sont fermés.