26 mars 2013

Israël, une démocratie?

 J'ai lu avec attention l'article TdG du 25 mars de l'interview de l'ambassadeur d'Israël à Genève . J'ai été surprise de le retrouver dans le site des blogs. « Si les choses changent, Israël reviendra au Conseil des droits de l'homme ».


 On peut ainsi souligner que TdG lui donne une audience particulière. Pourquoi?

Sur la plage d'accueil des blogs, il est pourtant dit: 

« Petit rappel, un blog est un carnet de notes interactif personnel. Soyez courtois, originaux. Evitez de copier coller des communiqués de presse. »

Comment se fait-il que les journalistes eux-mêmes se permettent un copier-coller?

Est-ce pour mieux analyser les propos de l'ambassadeur? Que nenni, non seulement nous ne trouvons aucune analyse mais « les commentaires sont fermés ». Ainsi, il n'y a même pas d'interactivité possible.

Or, les propos de l'ambassadeur amènent plusieurs commentaires dont voici quelques-uns:

Alors que très souvent Israël se targue d'être non seulement une démocratie mais LA seule démocratie de la région, les propos de Eviatar Manor montre bien que l'Etat d'Israël veut amener sa propre loi. C'est lui qui décide ce que devrait faire le Conseil des droits de l'homme. Cela s'appelle une dictature et un dicatateur, quand il n'est pas d'accord, part en claquant la porte.

Et puis, l'ambassadeur amène différents arguments qu'ils seraient bon de décortiquer un peu alors que la TdG publie et republie sans commentaires ni analyses toutes les manoeuvres politiques qui cherchent à imposer les points de vue de la politique d'Israël. Toute l'attitude de son gouvernement montre bien qu'il veut gagner du temps pour lui permettre d'envahir toujours plus les territoires occupés. Là encore, ils se comportent en dictateur sur le terrain d'autrui.

Se taire, c'est être complice. Il est bien connu que « Qui ne dit mot, consent! ». Alors, je continue!

Eviatar Manor revendique aussi la normalité de traitement avec les autres pays. De quelle(s) norme(s) parle-t-il? Est-ce la norme que de laisser l'ONU lui octroyer un droit d'état? Est-ce la norme d'utiliser des armes non conventionnelles? Est-ce la norme d'attaquer des bateaux dans le territoire international? Est-ce la norme de parquer les Palestiniens dans des ghettos? Cet argument de norme montre bien à quel point ce n'est qu'une revendication pour camoufler leur dictature.

E.M veut aussi légiférer sur qui a droit à l'armement atomique et qui n'y a pas droit. Est-ce démocratique?

E.M déplore la façon dont « les Palestiniens continuent à agir multilatéralement ».Est-il vraiment conscient de ce qu'il avance? Les Palestiniens n'ont-ils pas le droit d'agir au mieux de leurs intérêts?

Et quand les Israéliens osent parler de négociation, est-ce qu'ils négocient leurs colonisations progressives par terre et par mer? On voit bien quel leur norme est élastique en relation avec leurs manoeuvres politiques.

Leur notion de l'équilibre est aussi très cocace. Comment E.M peut-il parler d'équilibre alors qu'il possède l'appui des USA « indéfectible »

Utiliser les implantations pour forcer les Palestiniens à quoi que ce soit, est-ce vraiment « normal »?

Cet envahissement agressif et progressif peut-il être considéré comme une preuve de bonne volonté alors qu'E.M prétend que « la liberté, l'égalité et la fraternité sont des principes universels auxquels nous croyons ». Evidemment, dans les conditions qu'ils imposent.

 Alors que tant d'Israéliens sont heureux d'avoir trouvé une patrie, leur gouvernement se met toujours plus à dos l'opinion mondiale qui mord de moins en moins dans des arguments qui ne sont que pure rhétorique. Toutes ces pirouettes verbales ne sont pas dignes d'une nation qui se veut à la pointe du progrès.

Petite curiosité : J'ai voulu plusieurs fois copier cet article mais mon ordinateur s'est chaque fois planté. Serait-ce un gag de Tsahal informatique? D'autres lecteurs ont-ils observé le même phénomène?

Commentaires

Tsahal informatique n'existe pas, c'est le Mossad qui travaille dans ce domaine.

Écrit par : Victor Winteregg | 27 mars 2013

@Madame de Meuron,israel une démocratie et notre pays ou en est-il démocratiquement parlant?On veut des universitaires dès le berceau.On interdit aux gens de se regrouper pour dialoguer sans jugement aucun d'ailleurs il y a encore peu de temps ,fumeurs ,réfugiés et autres citoyens du monde pouvaient sans être regardés de coin par uen certaine élite suisse ,discuter ,rire et faire des projets sur le long terme.
Critiquer Israel c'est bien mais se souvenir aussi qu'en interdisant les natels et autres gadgets virtuels les responsables Orthodoxes Juifs avaient trouvé la parade pour empécher leurs membre d'accéder à l'occidentalisation ,qui elle n'est très souvent que pieux mensonges cachés sous de saintes écritures et fausses mais très belles apparences

Écrit par : lovsmeralda | 27 mars 2013

Tout le monde ou presque connait l'Histoire des nombreux Amis des Juifs pendant la guerre,mais de nombreux citoyens dès les années 60 ont repris le flambeau et notre pays en compte beaucoup!Il est bon de le souligner aussi

Écrit par : lovsmeralda | 27 mars 2013

Merci pour votre commentaire très dynamique, Lovsmeralda.
c'est vrai que je suis partie dans des considérations générales.
En fait, j'aurais dû plus focaliser ma note sur le fait qu'on donne une page de journal et de blog à l'ambassadeur mais que les journalistes n'apportent aucune analyse des propos et que les lecteurs se retrouvent face à "commentaires fermés".
Belle journée à vous!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 27 mars 2013


Votre blog est passionnant et je vais du coup le partager à une consoeur qui est du même avis que vous. Moi, je suis toujours du côté d'Israël, j'aime pas les térroriste

Écrit par : habillages de vitrines | 27 mars 2013

Merci, habillages de vitrines, pour votre hommage.
Personne n'aime ceux qui sèment la terreur. Toutefois, on ne nomme terroristes qu'une certaine catégorie de combattants. Or, dans la guerre, il y a différentes façons de semer la terreur. Malheureusement, certains croient qu'il y a des raisons licites de le faire tout en montrant du doigt ceux qui le font de façon apparemment anarchiques.
Ne croyez-vous pas que les résistants français lors de la dernière guerre n'ont pas eu d'actions terroristes à l'égard des Allemands qui les envahissaient? Actuellement, on n'aurait pas l'idée de traiter ces Français de "terroristes".

Écrit par : Marie-France de Meuron | 27 mars 2013

Définition proposée par le secrétaire général de l'ONU: toute action […] qui a pour intention de causer la mort ou de graves blessures corporelles à des civils ou à des non-combattants, lorsque le but d'un tel acte est, de par sa nature ou son contexte, d'intimider une population, ou de forcer un gouvernement ou une organisation internationale à prendre une quelconque mesure ou à s'en abstenir.

Je vous laisse passer au crible les déclarations/revendications/actions des divers protagonistes du Moyen-Orient.

Par ailleurs, les résistants français ne s'en prenaient jamais délibérément aux civils. Ils combattaient les militaires allemands et l'appareil de guerre nazi, y compris les industries étrangères réquisitionnées pour fournir l'armée allemande. Il n'y a aucune confusion possible.

Écrit par : archi-bald | 27 mars 2013

Merci, Absolom, de m'avoir recopié l'entièreté du texte!
Je reconnais humblement que, cette fois, mon ordi l'a accepté!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 27 mars 2013

Merci beaucoup, archi-bald, pour votre apport réfléchi!
Je ne serais pas si catégorique en disant que "il n'y a aucune confusion possible". En temps de guerre, il y a justement beaucoup de confusion. Il est souvent difficle de bien distinguer les civils des militaires (cf les bombardemnts de Gaza!) En outre, les résistants savaient très bien qu'il y aurait des représailles sur les civils, donc par ricochet, ils les sacrifiaient aussi.
Le terrorisme prend des formes diverses selon les tempéraments, les ethnies et le niveau culturel. De ce fait, il ne faut pas faire croire que c'est l'apanage d'une seule race ou ethnie ou religion.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 27 mars 2013

Merci pour cet excellent billet.
Cordialement
Hani Ramadan

Écrit par : Hani Ramadan | 27 mars 2013

Bibi, je ne publierai pas votre commentaire. Une fois de plus, je précise que je ne vais pas laisser une espace d'écriture à des anonymes qui n'entrent pas dans le thème du sujet traité mais se contentent de vomir sur ma personne.
Je répète que le sujet de cette note est qu'il n'y a eu aucune analyse des propos de l'ambassadeur d'Israël (et je le dénoncerais pour n'importe qui d'autre) et que les commentaires sont fermés, ce qui empêche un débat que j'ai jugé bon d'ouvrir.

Écrit par : Marie-Fance de Meuron | 28 mars 2013

Vu la qualité de cet article et la discussion qu'elle provoque, il mérite une mention sur la page "Courrier" de La Tribune, il me semble, sous "Tous les blogs sont sur http://blog.tdg.ch. Cela fut-il le cas ?

Écrit par : Carol Scheller | 28 mars 2013

Merci, Carol, pour votre appréciation et votre suggestion.
A ce que j'ai regardé, je ne l'ai pas trouvé sous la rubrique que vous mentionnez.
Il est vrai que TdG doit être prudente quand il s'agit d'Israël.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 28 mars 2013

De rien Madame :-)

Bien à vous

Écrit par : absolom | 28 mars 2013

Chère Madame une simple question êtes vous en famille avec ce Monsieur?

Merci de me répondre.

http://www.crif.org/fr/revuedepresse/un-haut-fonctionnaire-suisse-condamn%C3%A9-pour-antis%C3%A9mitisme/36036

Je ne viens pas sur votre blog par manque de temps, il est très instructif. Merci.

Écrit par : Mérou | 28 mars 2013

Merci, Mérou, de venir animer mon blog et m'inciter à préciser davantage ma pensée.
Je ne fais pas partie de la famille de ce Monsieur, ni généalogiquement, ni en pensée. Je ne m'attaque pas à des personnes mais à des modes de penser et de fonctionner. Dans la note actuelle, je dénonce le fait qu'il n'y a aucune discussion des propos de l'ambassadeur et que les commentaires fermés montrent bien à quel point "on" (puisque je ne sais pas d'où provient l'ordre de fermeture) empêche les citoyens de s'exprimer, tout comme Israël impose ses colonies sous le regard des Palestiniens qui n'ont pas la possibilité de se défendre directement et juridiquement. Et lorsque l'un d'entre eux commet un acte réprehensible par la loi on le nomme terroriste alors que l'envahissement de leur territoire est aussi une forme d'acte terroriste, simplement il s'agit de l'étouffement progressif d'un peuple au lieu d'une bombe instantanée. Le gouvernement Israélien veut alors nous faire croire que c'est un acte "politiquement correct".

Écrit par : Marie-France de Meuron | 29 mars 2013

Merci Madame pour votre lucidité et votre courage.

Écrit par : Daniel | 29 mars 2013

Mérou, Je ne publierai pas votre commentaire qui ne fait que répéter des arguments béton et qu'on entend très souvent. Vous dites vous-même que vous êtes plutôt hors sujet puisque vous ne connaissez pas l'article en cause. Les références que vous citez sont certainement correctes mais on fait dire à l'histoire ce qui nous arrange. En outre, ce qu'on en extrait ne sera toujours qu'une parcelle de la vérité puisque la plupart des éléments en jeu n'ont pas été transcrits et que ce qui nous parvient à été déjà métabolisé par son auteur et vu par sa lorgnette.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 29 mars 2013

Mérou, je comprends que vous soyez contrarié que je ne publie pas vos deux commentaires car vous vous êtes engagé de toute votre personne. Toutefois, il ne s'agit pas ici dans ma note d'établir les " faits qui empêchent la création d'un état Palestinien" mais de souligner des manipulations politiques du gouvernement d'Israël que les journalistes ont publié sans commentaire, qu'ils ont remis dans leur blog sans analyse et en fermant les commentaires. Il ne s'agit donc pas de discuter entre vous et moi sur l'établissement d'un état de Palestine.
Je vous souhaite une belle fête de Pâques.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 30 mars 2013

Les commentaires sont fermés.