24 mars 2013

Vaccins et Naïveté

Un article très bien élaboré nous explique à quel point la population se laisse prendre au jeu des politiques, eux-mêmes s'appuyant sur des études très focalisées, souvent détachées de la situation complexe résultant de notre existence et de notre environnement.


 Il s'agit d'une étude finlandaise, suivie par des Suédois, qui a établi que l'inoculation du vaccin Pandemrix contre la grippe H1N1 était associée à une fréquence élevée de narcolepsie. La cause en serait un adjuvant, le squalène. En focalisant les vaccins sur une maladie, on ne fait pas cas des adjuvants. A l'ère où l'on doit tout indiquer sur les produits alimentaires, il est regrettable que les personnes qui se font vacciner ne cherchent pas davantage à connaître les adjuvants qu'on leur inocule. N'étant pas capables de ressentir dans le corps les effets de ces substances, comme on sait le faire en gastronomie par exemple, on préfère ignorer les produits en se persuadant qu'un vaccin est toujours profitable.

Or, le vaccin ne peut pas jouer le jeu d'un coup de baguette magique. Tout le système immunitaire d'un être humain est bien plus complexe que cela. De plus, il n'est pas un puzzle puisque tout est interrelié. Par conséquent, l'effet dans une zone se répercute ailleurs.

Forts de beaucoup d'observations et d'études, les chercheurs s'obstinent toutefois à étudier un vaccin contre le sida. Déjà le 7 juin 2004, Swissinfo titrait : « Les tests du vaccin anti-sida sont prometteurs ». La naïveté de miser autant sur un produit tel qu'un vaccin pour résoudre le problème énorme du Syndrome d'Immuno-Déficience Acquise relève plus d'une croyance dans les pouvoirs de la biologie que d'une certitude. On réduit ainsi un syndrome à une infection virale, ce qui empêche d'étudier avec autant de rigueur et de finances les différentes causes de ce Syndrome.

 Cette même naîveté se voit dans des projets tels que « éradiquer la poliomyélite ». Evidemment, la forme de maladie (la paralysie n'intervient que dans une minorité des cas alors qu'on fait croire que c'est un risque majoritaire) va être modifiée mais les facteurs pathogéniques ne vont pas disparaître pour autant. Ils vont simplement s'exprimer différemment. Nous avons crié victoire à la disparition de la variole mais elle a été remplacée par le SIDA, ce qui ne vaut guère mieux. Un organisme en déséquilibre va forcément exprimer sa dysharmonie, simplement elle prendra d'autres formes.

On prétend que les maladies chroniques dont souffre notre population provient de l'avancée de l'âge. Toutefois, les maladies camouflées par des anti toutes sortes de symptômes vont pouvoir s'ancrer dans les profondeurs de l'organisme et grignoter l'état de santé à bas bruit, ce qui finit par donner des défaillances chroniques. A quoi s'ajoutent les perturbations du système immunitaire à la suite des vaccins prescrits beaucoup trop facilement et de l'ingestion de métaux lourds à répétition dans notre alimentation.

Non, la santé ne s'acquiert pas en payant des médicaments ou des vaccins mais en comprenant les lois de l'organisme et en les respectant.

 

Commentaires

C'est vous sur la photo ?
Je craque total !

dommage le raccourci du sida qui remplace la variole. Jusqu'ici j'ai toujours trouvé que votre discours, contrairement à d'autres, était toujours modéré et contribuait à diffuser plus largement la voix de ceux qui considèrent que la vie ne se résume pas à des équations mentales.

Je ne suis pas sûr non plus que nous maîtrisions un jour les lois de l'organisme car ça impliquerait une compréhension de la vie, la résolution des questions existentielles et donc l'absence d'un moteur, d'une direction qui justifie la vie.

L'imperfection fait partie de la perfection de la création à laquelle elle donne le mouvement.

Écrit par : Pierre Jenni | 24 mars 2013

Merci, Pierre Jenni, pour votre visite fort vivante.
Oui, c'est moi sur la photo, quand je ne fréquentais pas encore l'école....
Vous me semblez surpris par le raccourci entre la variole et le sida.
C'est vrai que dans mon texte, je ne suis pas loquace mais allez sur google cliquer "vaccin de la variole et sida". Vous serez étonné de toutes les observations faites à ce sujet. Personnellement, je me souviens d'un scientifique qui nous avait démontré certaines similitudes génétiques entre la variole et le sida mais c'est déjà lointain et je ne peux rien en dire de plus, d'où le fait que je suis allée sur Google pour allonger le raccourci!
Bonnes découvertes et surtout excellente semaine!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 24 mars 2013

"l'ingestion de métaux lourds à répétition dans notre alimentation."

S'il n'y avait que les métaux lourds... pesticides, perturbateurs endocriniens, additifs, etc.

Écrit par : Johann | 25 mars 2013

Bonjour Lovsmeralda, Merci pour vos fidèles visites.
Je constate que vous avez tant de choses à dire qu'il vaudrait mieux ouvrir votre propre blog!
De votre dernier commentaire dont certains thèmes s'éloignent un peu trop du sujet à mon goût, je garde :
"Un jour ou l'autre tout se retourne contre les jusqu'auboutistes qui s'imaginent qu'en réglementant tout et controlant tout l'humanité se portera mieux et c'est exactement le contraire"

Écrit par : Marie-France de Meuron | 25 mars 2013

@Madame de Meuron,entendons nous bien sur le terme jusqu'auboutiste.Celui du jour est utilisé à bon escient pour tous ces théoriciens new âge,qui n'ont que des diplomes et aucune expérience de la vie autre que celle de vouloir mener par le bout du nez des anciens et qui grâce au vituel arrivent à empoisonner le cerveau de nombreux détraqués ou même dépressifs.
Quand aux vaccins c'est dommage que Novartis ne trouve pas la formule pour inventer celui du rire et comment aider les citoyens à retrouver confiance en eux plutot qu'avaler n'importe quels propos comme paroles d'évangiles.Celles-là mêmes qui mal enseignées en ont conduit plus d'un au suicide !

Écrit par : lovsmeralda | 25 mars 2013

Mouais, je suis plutôt de ton avis. Ça fait toujours du bien de lire et de voir des choses comme celles-ci. Au moins je me dis que j'ai pas mal fait de passer sur cet article. Merci beaucoup!

Écrit par : habillages de vitrines | 26 mars 2013

je me sens obligée de faire mon méa culpa face à la médecine actuelle qui ne ressemble en rien à celle de grand papa.Je pense aux vaccins sous forme de scarification qui avaient très souvent pour effets secondaires des septicémies à soigner de toute urgence mais avec les méthodes archaiques de l'époque.A force de lire le mot vaccin il faut se remettre en question aussi et ne pas focaliser sur le négatif inscrit dans les cerveaux d'humains qui encore après plus de 60 ans conservent les marques du grattoir inscrits dans leur peau.
Les humains d'alors étaient à soigner comme le bétail heureusement la médecine a tout de même évolué.Quand aux citoyens refusant de faire vacciner leur enfant ,il faudrait leur faire signer une décharge car accuser les médecins de tous les maux ,on le sait après un décès,les premier visés sont les toubibs , c'est un peu trop facile.Certes ils en ont l'habitude mais ce sont eux aussi des êtres humains
Et à force d'analyser le comportement des humains qui de toutes manières n'écoutent jamais les anciens qu'ils continuent de courir,de s'épuiser pour rien en croyant qu'en obéissant aux médias ils en sortiront gagnants,c'est tout le contraire.Il faudra inventer un vaccin pour les contraindre à ralentir mais encore car vaccinés en novembre -décembre les organisme commencent à sérieusement fléchir et ces injections semblent les redynamiser ,ils deviennent comme enragés ! on dirait que commercialement parlant surtout de nos jours,ces vaccins anti grippette n'existent que pour faire dépenser plus d'argent juste avant les Fêtes! je pense aux biens portants beaucoup n'ont pas besoin d'être vaccinés mais c'est comme pour les lunettes cela fait kitch d'en porter même pour rien.Pas évident d'être médecin de nos jours!
Et le très grand paradoxe du vaccin c'est quand on sait les nombreux touristes partis sans être vaccinés dans des pays pourtant qui recommandent de l'être avant et savoir qu'à leur retour ils seront des vecteurs en puissance pour les habitants de notre pays ou du moins pour leur entourage immédiat.

Écrit par : lovsmeralda | 14 avril 2013

Les commentaires sont fermés.