29 janvier 2013

Le cancer de notre époque

Dans l'éditorial de Le Temps du 28 janvier, Pierre Veya nous décrit avec une acuité et une pertinence rares de quoi est fait le cancer de notre époque.


 Nous croyons être dans une démocratie, jouissant de beaucoup de liberté. En fait, nous nous heurtons constamment à « de nouvelles lois, d’innombrables décrets, des directives sur tout, des normes pour tout et une inflation de labels. » Ainsi, chaque élan est coupé, dévié, manipulé ou recyclé et la spontanéité entravée.

Pierre Veya nous en donne des exemples, en passant par la paperasseries qui handicapent aussi bien le milieu médical que l'ambiance entre employés dans une entreprise.

Nous croyons vivre en démocratie mais : « Les faiseurs de normes n’ont aucune limite. Ils prennent peu à peu le pouvoir et transforment tout art de vivre en séquences procédurales, déshumanisées et souvent tout simplement absurdes. »

En quoi est-ce similaire à un cancer? Le cancer envahit un individu et en utilise ses mécanismes et son énergie vitale pour se développer. Les lois physiologiques sont détournées au profit d'un système qui ne tient plus compte du tout et se développe en grignotant, compressant ou écrasant tout sur son passage; il s'infiltre progressivement dans tous les organes jusqu'à anéantir l'organisme.

C'est ainsi que beaucoup de personnes étaient intéressées voire enthousiasmées par leurs professions et finissent pas en être lassées, voire dégoûtées.

 

Commentaires

la machine a pris le pouvoir,trop de technologie finira par tuer même l'emvie de vivre.Vous allez tous dans le mur,etc Depuis 2002 on lance des SOS pour ralentir le rythme de plus en plus effrené et cancérigène à lui tout seul.Peut-être aurait-il fallu pour être entendues qu'à nouveau un groupe de scoutes monte sur la tour de Gourze pour lancer les messages avec drapeaux et signaux morse,qui sait
IL est temps que la médecine réagisse,mieux vaut tard que jamais.Paceque soigner les gens en leur donnant des tranquillisants ou en leur apprenant à mieux gérer le stress,le cerveau malheureusement n'est pas un ordinateur sa mémoire ne peut être effacée d'un simple clic ,un jour ou l'autre le disque dur conduit à alzheimer ou explose en décompression totale avec le risque de l'implosion qui peut mener à une tuerie ou suicide
toute belle journée pour vous Madame de Meuron

Écrit par : lovsmeralda | 30 janvier 2013

Un vif merci, Lovsemeralda, pour votre visite.
c'est vrai que les technologies nécessitent un formatage précis, ce qui place l'être humain dans un circuit fermé et étouffant, plutôt que le stimuler à faire l'ascention d'une spirale, avec tout son dynamisme et sa spontanéité, le menant de façon progressive vers la lumière et la liberté d'être.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 30 janvier 2013

Avis à un commentateur anonyme : veuillez rester dans le sujet de la note.
C'est vrai que j'aurais dû dire "un DES cancers de notre époque".
En réalité, il me semble qu'il existe un principe cancéreux qui s'exprime dans différents domaines, donc sous différentes formes, que ce soit dans le corps, dans la société ou dans la nature.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 30 janvier 2013

Au commentateur anonyme (suite!): Il ne s'agit pas de faire la liste des cancers mais bien de dépister les mécanismes qui les favorisent. Il ne s'agit pas tant de constuire un monde à partir de résultats concrets mais plutôt de désamorcer les facteurs à la source des résultats.
Ainsi, en médecine, il vaut mieux soigner le terrain qui favorise une maladie plutôt que d'attendre la maladie avérée et de se contenter d'en supprimer les symptômes, ce qui fait le lit(!) des conditions aboutissant aux maladies chroniques.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 30 janvier 2013

@Marie-France de Meuron,est-ce la pluie qui me fait revenir ou simplement l'écoeurement qui doit être palpable chez de nombreuses patientes pour qui la phrase ,vous avez un cancer du sein a été un drame épouvantable avec des schémas mentaux qui ont dû associer leur vie à justement une prothèse ,et ce pour survivre et non plus plaire.
Aussi en voyant les nombreuses plaignantes qui étaient en bonne santé et qui ont joué avec le feu pour se plaire ou plaire à d'autres,on comprend les assurances de plus en plus difficiles à convaincre pour des remboursements
A t'on idée en bonne santé de se laisser ouvrir un sein? c'est un non sens un de plus de la part d'un monde qui ne rêve que vedettes de TV ayant reçu
peut-être une parole du Saint Esprit,rends toi malade pour parler à l'Emission* Toute une histoire* émission proche de la débilité mentale et qui semble faire de plus en plus d'adeptes ,encore une fois TF1 a su se jouer de la crédulité du public laquelle est sa force première avouée même par un de ses responsables.
Aussi n'accusons pas trop vite celui qui a vendu en toute bonne foi ces prothèses,ce sont les femmes elles-mêmes qui sont responsables en premier de leur corps et il n'appartient pas à vous comme à d'autres de payer des assurances plus élevées pour rembourser des frais inutiles
Il serait temps de former des adultes responsables et de leur corps et de leur esprit,apprendre à ne plus les couver du regard comme si leur enseigner le mot NON était un péché pour les empécher de devenir des citoyens capables de discernement autre que celui de beaux parleurs
malgré tout très bon week'end ensoleillé pour vous Madame

Écrit par : lovsmeralda | 19 avril 2013

le GPS pourra sans doute dans quelques décennies être mis à l'index car les nouveautés dans de nombreux domaines vont apparaître privant de plus en plus de leur propre mémorisation et ressenti les humains.Tous reliés à une mchine infernale qui prendra le relai de vos propres pensées afin de télécommander à distance tout ce qui vous relie à votre organisation ménagère.Pauvre monde qui se prépare a des maux de plus en plus incurables
Car cette robotisation a tout crin sera aussi cancérigène que le tabac n'en doutons point

Écrit par : lovsmeralda | 17 janvier 2014

Les commentaires sont fermés.