04 janvier 2013

Stop Electrosmog

Avec les bonnes intentions 2013, nous pouvons ajouter la plus grande réduction possible de toutes nos activités avec les appareils sans fil, Wifi. Les effets sur la santé ont été prouvés.

 


 Différences instances nationales ou européennes ont émis des directives à ce sujet. Il est particulièrement important de protéger les enfants dont tout l'organisme est une vraie éponge – pas seulement pour les Wifi! - et qui, de plus, ont besoin d'un maximum d'équilibre pour une croissance harmonieuse.

 L'association ARA – Association Romande Alerte aux Ondes Electromagnétiques – vous en dira bien plus si vous lui écrivez à : BP 87, 1110 Morges

ou consultez son site : http://www.alerte.ch/

Elle a aussi édité un fascicule très clair et bien explicite.

 Une autre association s'est créée dans le canton de Neuchâtel pour lutter contre l'installation d'une antenne : http://www.stop-antennes.ch/

 Il est donc possible de réagir avec vigueur et efficacité contre une pollution non visible mais pas pour autant non perceptible.

Commentaires

Merci d’avoir donné plus de visibilité à une association - l’ARA (www.alerte.ch) qui défend la santé de la population en faisant connaître au public les principes de précaution pour l’utilisation des technologies sans fil. De telles associations ne sont pas contre le progrès technologique, cependant les ondes pulsées de la téléphonie mobile sont nocives. Un rapport du groupe de travail BioInitiative 2012 (www.bioinitiative.org), qui vient d’être publié en anglais, passe en revue 1800 études scientifiques qui montrent que les utilisateurs de téléphones portables, les jeunes enfants and et les femmes enceintes sont exposés à un risque particulier. Une douzaine de nouvelles études lient les radiations du téléphone mobile aux dommages causés au sperme. Il y a de fortes preuves que les ondes augmentent le développement de l’autisme et ses symptômes. Les appareils sans fil utilisés par les femmes enceintes peuvent altérer le développement cérébral de leurs feotus. Les études montrent aussi qu’il existe un risque accru avéré de développer une tumeur cérébrale maligne, selon Dr Lennart Hardell de l’Université d’Orebro en Suède, surtout chez les personnes âgées de moins de 20 ans. Dr Hardell sera un des présentateurs au 9e Congrès national de l’électrosmog qui aura lieu à Berne le 20 avril prochain. Un scientifique suisse, Dr Daniel Favre, parlera des effets de l’électrosmog sur les abeilles, car ces ondes pourraient aussi nuire à d’autres organismes vivants : animaux, oiseaux, insectes, plantes... (Meris Michaels, Membre de l'ARA)"

Écrit par : Meris | 09 janvier 2013

Les commentaires sont fermés.