20 octobre 2012

Des médicaments contaminés provoquent la méningite

Un tel état de fait mérite réflexion. Comment peut-on en arriver là? Sans doute, une enquête va chercher un coupable mais on peut se demander si un état d'esprit n'est pas responsable aussi d'un pareil drame.


Par ses progrès sur certains plans, la médecine occidentale comme on dit en Afrique, fait miroiter des effets miracles. Effectivement, certaines personnes doivent la prolongation de leurs vies à des produits ou à des actes très ciblés. Mais à force de cibler un élément, on risque de se détacher de l'ensemble. Cela n'est pas visible tout de suite mais le temps finit par mettre en évidence de grosses failles qui étaient camouflées par une apparente maîtrise des gestes de fabrication, du contrôle des produits ou des applications aux malades.

Responsabilité du patient aussi qui fait confiance à une injection ou un comprimé au lieu de devenir souverain de sa santé. « La santé, ça s'apprend » disent les Editions Soleil. Eh oui, il ne suffit pas de payer des médicaments issus de nos laboratoires les plus sophistiqués pour corriger le cours de notre santé. Oui, on peut faire recours à des « béquilles » pour se soulager mais pas pour contourner le message que nous donne notre corps quant à notre façon de l'utiliser.

Responsabilité des pouvoirs publiques dont l'objectif est d'abord la « santé » économique au lieu de la santé de chaque individu. En outre, les démarches de prévention ne font que se focaliser sur quelques facteurs de maladie. Or, seule une démarche de médecine précoce modifiera vraiment le cours de la santé, démarche qui apprend à corriger des dysharmonies avant qu'elles ne se fixent dans les organes jusqu'à faire disfonctionner les cellules.

Tant qu'il y aura un pareil hiatus entre la conscience de l'être humain et le fonctionnement de son corps tant physique que sensible, rationnel ou spirituel, les médicaments – comme les vaccins- pourront toujours nous réserver des effets opposés à ceux que l'on nous fait miroiter et être ainsi des témoins de nos erreurs sur différents plans.

Commentaires

La liste des médicaments néfastes est très très longue, surtout en ce qui concerne les vaccins. N'allez surtout PAS vous faire vacciner, svp !! Le vaccin est une des pires choses pour l'organisme. Il n'aide pas réellement l'organisme à long terme mais contribue à détruire la structure initiale de la molécule ciblée par le produit du vaccin. Le vaccin est un piège destiné à remplir les poches des entreprises pharmaceutiques qui ne se sont pas encore fait assez d'argent sur le dos des consommateurs.

Écrit par : Anna Maria | 21 octobre 2012

Si vous dites que "les médicaments – comme les vaccins- pourront toujours nous réserver des effets opposés à ceux que l'on nous fait miroiter", comment alors lutter contre certaines maladies? il y a de plus en plus des gens qui refusent catégoriquement de se faire vacciner pourtant, les médecins les recommandent en t'obligeant indirectement.

Écrit par : mutuelle famille | 21 décembre 2012

Mutuelle famille,
Actuellement la recherche veut trouver des vaccins pour n'importe quelle maladie. Cela n'a pas toujours été le cas et les gens ont survécu. Il y a donc de nombreux moyens. Par conséquent, il s'agit d'être ouvert à beaucoup de produits et de techniques qui existent depuis bien plus longtemps que notre médecine occidentale moderne.
Seulement, nous sommes dans un monde où on veut tout assurer donc les traitements actuels sont protocolés et sont appliqués selon le diagnostic quand on l'a trouvé. Si on ne le trouve pas, on ne sait pas à quoi se raccrocher, d'où le fait qu'on cherche des vaccins pour éviter de se confronter aux pathologies.
L'autre voie, c'est de percevoir les différentes fragilités du malade qui font qu'il a de la peine à se défendre. Il s'agit là d'un diagnostic beaucoup plus complexe, ce qui ne correspond pas à notre ère où tout doit être simplifié et rapide. Et pourtant, l'être humain est un univers, avec différentes dimensions, et il est normal d'essayer de soigner les dimensions qui présentent des signaux d'appel.

Écrit par : Marie-France de Meuorn | 23 décembre 2012

Les commentaires sont fermés.