21 août 2012

Le bricolage sanitaire

Un article du 21 août dans TdG (rubrique Economie) nous indique « Comment trouver les primes les moins chères ». Un article du 8 juin dans Tribune Médicale nous informe qu'on traite la sclérose en plaques avec « Un traitement par des oeufs de vers parasites ».

 


 Ainsi, l'abord assécurologique comme l'abord scientifique focalise sur un élément tout en le prenant pour un tout. Outre le fait que cette démarche est très réductrice, elle utilise beaucoup d'énergie, de temps et d'argent pour des résultats qui ne tiennent pas compte de l'ensemble du sujet qui, finalement, est la santé.

Le mode de pensée actuel est d'analyser = couper en morceaux. Ainsi, on oublie complètement que l'être humain est un tout, donc la santé aussi. De plus, cet être est relié à l'univers; par conséquent, on doit tenir compte des relations, tant en lui-même, entre ses différents corps énergétiques, qu'entre les différentes dimensions de son environnement proche et lointain.

Ainsi, donc, courir après la prime d'assurance la moins chère vous fait croire à un bénéfice. Mais c'est à la pratique que l'on découvre si c'est rentable. J'ai eu l'occasion d'expérimenter chez plusieurs patients que la solution la moins chère était compensée par un refus de prestations avec le prétexte de l'assurance de prendre la loi à la lettre.

En médecine, vouloir soigner la sclérose en plaques avec des vers parasites, dénote aussi qu'on limite le malade à un système immunitaire que l'on vise avec l'effet des vers. C'est de l'artisanat biologique car si un thérapeute de médecine intégrale fait un bilan d'une personne atteinte de scléroses en plaques - on peut dire la même chose d'un cancer ou de toute autre maladie inscrite dans les organes - il découvrira que plusieurs dimensions de l'être humain sont atteintes et qu'il faut en tenir compte par un traitement complexe qui touchera différents systèmes organiques et différents corps énergétiques.

La sagesse d'antan nous disait : « on ne met pas tous les oeufs dans le même panier ».(c'est le cas de le dire avec les oeufs des vers!). C'est évident mais nous constatons trop souvent comment notre système se coupe des évidences élémentaires, ce qui devient de plus en plus dramatique dans la façon de considérer la santé. Ce n'est pas à cause de l'âge qu'il y a de plus en plus de maladies chroniques mais à la suite de la répétition des mêmes erreurs dans la façon de se soigner et de considérer les signaux du corps, ce qui finit par se fixer dans les organes. Alors, évidemment, cela coûte cher, comme toute erreur dans n'importe quel système.

 

Commentaires

Tribune Médicale. y a-t-il un site? Pourquoi ne pas créer un lien hypertexte qui d'un clic nous permettrait de le découvrir? J'imagine que la revue fait référence dans le monde médical? Bien à vous

Écrit par : Jean-François Mabut | 21 août 2012

J'apprécie beaucoup votre vigilance, M. Mabut.
Ce n'est pas de la négligeance de ma part mais je n'ai pas trouvé de liens pour ces deux articles.
Pour le traitement de différentes maladies par les vers, on peut consulter:
http://www.sciencepresse.qc.ca/blogue/2011/08/15/therapie-helminthique

Écrit par : Marie-France de Meuron | 21 août 2012

Quant au site de Tribune Médicale, voici ce que "Bon à Savoir" en dit:
"La Tribune médicale suisse a aussi son site. Avec les actualités du monde de la santé helvétique et d'ailleurs, des dossiers sur diverses affections, un agenda et d'autres liens utiles aux médecins, mais aussi au large public. (12/07)"

http://www.medical-tribune.ch

Écrit par : Marie-France de Meuron | 21 août 2012

chic on retourne aux premiers balbutiements de la médecine hygiéniste scolaire qui elle déjà faisait gober n'importe quoi comme par exemple , c'est bon pour la santé de boire du lait mais occultant le fait qu'il serait recouvert d'une épaisse couche de moisi à perforer avec une paille ,afin de pouvoir passer le temps de la récré à vomir,.décidément on n'arrête pas les news âneries sans doute de la part d'adeptes de Soleil Vert ou autre film science fiction

Écrit par : lovsmeralda | 21 août 2012

Les commentaires sont fermés.