26 février 2012

TARMED ET LES TARIFS MEDICAUX

 

Tel est le sujet qui occupe vivement les médecins et Santésuisse qui y investissent beaucoup d'énergie, de temps et d'argent. Ainsi, TdG du 24 février nous informe du mécontentement des médecins de voir le point du tarif inchangé.


 2012 est l'année des grands bouleversements. Cette ambiance mondiale se confirme, que ce soit par le naufrage du Concordia ou la révolution syrienne et tout ce que vont nous apporter les élections de plusieurs présidents!    

                                                                      Quand la Confédération ou le peuple entreront-ils dans la dynamique mondiale pour imposer un véritable renouveau à notre médecine conventionnelle? Beaucoup de signaux montrent qu'elle s'étouffe. L'augmentation des coûts n'en est qu'un symptôme mais la résistance aux antibiotiques, le devenir chronique de maladies aigües, les nombreux effets secondaires des médicaments voire les nombreux scandales de médicaments soi-disants sûrs dénotent que la médecine actuelle qui se base surtout sur la biologie, la génétique et la statistique comportent de réelles insuffisances

Qu'on cesse de dire que les maladies chroniques sont la conséquence de l'avancement de l'âge de la population. Le corps humain a une grande tendance à se renouveler. Ce sont les erreurs qui s'accumulent d'abord, qu'elles soient au niveau physique ou psychique.

Il est temps que le corps médical revienne à l'art médical qui va bien au-delà de la science.

Bien des auteurs se penchent actuellement sur la médecine de demain qui exige une réflexion profonde et un franc élargissement des méthodes diagnostiques et thérapeutiques.

A l'heure où internet nous fait connaître de nouveaux horizons, il est inconcevable de ne pas en profiter pour un réel retour à l'art médical.

En ce qui concerne les réflexions, des professeurs universitaires se sont pencher sur le sujet et présentent leur ouvrage : « Dialogue sur la médecine de demain ». Ils reconnaissent eux-mêmes que « La médecine est à un tournant. L'apport des recherches de pointe est indéniable. En revanche, les limites de la pratique clinique appellent de nombreuses transformations indispensables tant au sein des hôpitaux que dans les pratiques ambulatoires.......  

«  Le mal-être de la société moderne engendre des troubles somatiques qui ne relèvent pas nécessairement de la médecine actuelle, mais que le personnel médical doit aussi assumer : d'autres prises en charge non médicales restent sans doute à inventer. »

 Le blogueur TdG Gérard Meyer nous livre aussi un ensemble de réflexions fort utiles pour lancer le débat  dont j'extrais : "

Eh bien face à la maladie, que fait la médecine allopathique ? Elle nous traite tous de la même façon car elle ne soigne pas des malades, mais des maladies".

Au niveau scientifique, comment se fait-il que la médecine se cantonne dans la biologie et la biochimie alors que la physique quantique nous ouvre des modèles d'études bien plus élargis?

Beaucoup de thérapeutes l'ont déjà compris. Par exemple.

« En ce moment, la presse scientifique aime les gros titres "Physique quantique", "Mécanique quantique", "Médecine du futur", "Nous vivons dans un monde quantique". J'ai même vu dans une revue, que des scientifiques russes pouvaient maintenant démontrer par des calculs mathématiques et cellulaires, qu'il était plausible que l'âme s'incarne dans un corps physique. »

Une autre voie est déjà bien en pratique dans certaines contrées et peine à trouver sa place dans le monde occidental :

Traditions thérapeutiques et médecine de demain avec les enjeux de l'ethnopharmacologie

  Ce mouvement affirme aussi que «Le règne sans partage que la médecine moderne exerce sur le monde occidental depuis deux siècles connaît en ce début de XXIe siècle un net essoufflement. » 

 J'extrais de la présentation du livre : «A l'aube de cette nouvelle ère thérapeutique, l'approche ethnopharmacologique s'appuie à la fois sur une méthodologie rigoureuse et un comportement éthique, pour proposer des pistes de recherche originales, fondées sur des connaissances issues de cultures très diverses.
Cet ouvrage propose de vous emmener à la découverte de cette science éminemment pluridisciplinaire où se rejoignent et se fécondent les sciences humaines, biologiques et médicales, pour des traitements plus respectueux de l'homme et de son environnement. »

Alors, pour quand un réveil profond de notre médecine au lieu de se battre sur des tarifs médicaux et sur la signification de certaines prestations?

 

Commentaires

En lisant ces quelques lignes on en vient à supposer que le peuple suisse doive s'aligner sur l'UE .Seulement y'a un hic y'a encore trop d'anciens qui eux ont été éduqués justement par ceux qui aimeraient régner même dans notre pays surtout au niveau communal .L'UE est un nid sectaire dont une qui cherche désespérément à faire disparaitre toutes les administrations,diable de foutoir sectaire dirait de Gaules

Écrit par : elena | 26 février 2012

Les commentaires sont fermés.