08 janvier 2012

L'indignation gagne les bébés!

De quoi peuvent-ils bien s'indigner? De recevoir des injections brutales appelées vaccinations car l'aiguille perce la peau et fait entrer par effraction des produits qui ne peuvent pas être filtrés par l'organisme. De plus, ces injections leur sont imposées peu de temps après être venus au monde, alors qu'ils doivent s'adapter à un nouvel environnement et que leurs systèmes immunitaires sont encore immatures.


 

 

Bébé indigné.JPG

Il y a toutefois un bébé qui ne peut plus s'indigner :

C'est Stacy, fille de Raphaël Sirjacobs & Béatrice Dupont, décédée une semaine après ses vaccins. Elle et sa sœur jumelle sont nées prématurées  de un mois

Leurs poids de naissance était de 2 kg 150 pour Lesly et de 2 kg 170 pour Stacy.

A l'âge de deux mois et une semaine , elles ont reçu ( calendrier officiel belge):
- Infanrix hexa- les 6 valences dont l'HiB de GSK

- rotarix (oral) - anti-rotavirus de GSK
- prevnar (injectable) anti-pneumococcique de Pfizer dans sa nouvelle version soit le Prevnar 13

 Les parents de Stacy nous informent encore que : « Les essais cliniques de certains vaccins ont encore tué récemment 14 enfants en Argentine, une dizaine en Inde, et d'autres encore dans le monde. Selon le Washington Post du 4 janvier dernier, ces 14 décès survenus en Argentine se seraient produits dans le "groupe placebo" ce qui, si cela s'avère vrai, démontre par a+b que les placebos sont faux, qu'ils sont toxiques en eux-mêmes et que l'évaluation de la sécurité des vaccins est donc biaisée et nos enfants, des cobayes! »

 Les parents de Stacy organisent une marche à Bruxelles le 20 janvier et invitent les gens du monde entier à en faire autant ce jour-là.

Commentaires

@Marie-France de Meuron d'ou peut-être l'origine de cette phrase,on vient au monde en pleurant et l'on quitte celui-ci en riant!
avec mes meilleurs voeux 2012 un peu tardifs mais sincères pour Vous Madame

Écrit par : lovsmeralda | 09 janvier 2012

Un vif merci pour vos voeux, Lovsmeralda. A mon tour de vous souhaiter une année de rire, tendresse et bienfaits sur tous les plans!
c'est vrai qu'on devrait quitter ce monde dans la sagesse et la joie. Pour certaines ethnies, c'est bien le cas.
Belle semaine à vous!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 09 janvier 2012

Ce bébé indigné me donne envie de placer ici un texte que j'ai écrit récemmenet:l'indignation dans le domaine des vaccins.
Indignation devant les injustices faites aux parents, rarement écoutés par la gent médicale et souvent accusés à tort, par exemple d’avoir secoué leur bébé moribond après un vaccin ou d’avoir inventé un diagnostic d’autisme dûment posé par un spécialiste chez un enfant guéri ou grandement amélioré par un régime alimentaire.
Indignation devant le fait que les autorités sanitaires nord américaines continuent à nier tout lien entre autisme et vaccination, alors que les autorités judiciaires du même pays ont reconnu ce lien et donné compensation financière à de nombreuses familles. Plus de la moitié des parents d’enfants autistes témoignent que les problèmes ont commencé après une vaccination et 90 % des parents américains jugent que la recherche sur la sécurité des vaccins est une priorité.
Indignation devant l’omerta sur les causes de l’épidémie d’autisme touchant actuellement plus d’un enfant sur cent (un enfant sur 38 dans une des études !)qui ne peut être due logiquement qu’à des causes environnementales, car comment peut-on sincèrement accepter l’hypothèse d’une cause génétique dans une épidémie planétaire d’une telle proportion alors que les autistes ont rarement une descendance ? Or, la quasi-totalité des fonds consacrés à la recherche va aux chercheurs travaillant sur la génétique…
Indignation devant les lois qui protègent Big Pharma contre toute poursuite de la part des victimes de vaccinations. Ce sera l’Etat (donc les gens, donc nous) qui devra payer.

Indignation du peu de recherches sur la sécurité des vaccins. Ces recherches doivent être actives, et non passives (basées sur les cas signalés).
Indignation sur le fait que les pédiatres sont les jouets de l’industrie. Coincés dans le système car une grande partie de leur revenu est basé sur les vaccinations, ils ne prennent pas le temps ni la peine de lire une autre littérature médicale que celle que leur fournit Big Pharma.
Indignation encore : les autorités californiennes permettent aux jeunes filles dès 12 ans d’être vaccinées avec le HPV sans le consentement de leurs parents, après avoir visionné le matin à l’école une vidéo montrant une femme mourant d’un cancer du col.

Écrit par : BERTHOUD FRANCOISE | 09 janvier 2012

Les commentaires sont fermés.