28 août 2011

NUCLEAIRE : UNE NOUVELLE ALERTE

Une fois de plus, les médias sont bien discrètes : Qui a déjà entendu parler de la centrale nucléaire de Copper?


Le 19 Juin dans le Nebraska près de Brownville, la centrale nucléaire de Copper (REB - Réacteur à Eau Bouillante)

située en amont sur le Missouri de la centrale Nucléaire de Fort Calhoun (REP - Réacteur à Eau Pressurisée) a émis elle aussi un avis d'événement inhabituel (NOUE) de classification US niveau 1 sur 4 à cause du niveau de la crue du Missouri.

Cette menace n'est pas due à un tsunami ou un tremblement de terre mais à la fonte de neiges qui sont exceptionnellement tombées ce dernier hiver.

Une fois de plus, la nature dépasse la puissance des hommes. Et pourtant, certains hommes ne se plient pas encore. Ils croient toujours faire mieux que le voisin. Mais la science peut être plus lente que les réels besoins et là, nous nous faisons rattraper par la nature.

 

Commentaires

Bonjour,

Je suis très étonné que l'on ne fasse pas plus d'efforts que cela en faveur des panneaux solaires photovoltaïques en Suisse.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 29 août 2011

@Victor Dumitrescu,on ne peut vous donner tort cependant commençons par le début et par de vraies études sur le Radon ennemi numéro un dans notre pays des études sont faites sous formes de questionnaires et plus rien ne suit,on nous fait croire qu'il sera fait quelque chose,nada du vent et le radon continue d'empoisonner de plus en plus d'habitations provoquant aussi à lui seul beaucoup de cancers et de dépressions,vouloir tout transformer sans s'attaquer à la racine du mal c'est tout faux!

Écrit par : lovsmeralda | 29 août 2011

Comme d'habitude, je dirai que les scientifiques devraient ressortir les 700 inventions de Nicolas Tesla...serait-il feignant ou pas payé pour ?

Écrit par : plume noire | 30 août 2011

Le 23 août, après le tremblement de terre en Viriginie, 10 centrales nucléaires dans 4 états ont émis un avis d'évènement inhabituel (niveau 1). Quelques jours après, c'est l'ourigan Irene qui a menacé une dizaine de centrales sur la côte est des Etats-Unis, y compris celle à 60 km de la ville de New York. Les autorités américianes n'ont rien appris des leçons de Fukushima. Les Etats-Unis, avec 104 réacteurs, poursuivent ses projets de construire de nouvelles centrales nucléaires.

Écrit par : Meris Michaels | 04 septembre 2011

Les commentaires sont fermés.