23 avril 2011

Un des enfers du corps médical

Descendons dans un des enfers du corps médical : sa dépendance face à l'industrie pharmaceutique.

Elle brime l'art médical et fait de nos médecins des techniciens obéissants à des guidelines.

 


 

Nous pouvons lire dans le Temps du 7 avril 2011 que « L'industrie pharmaceutique ne devra plus financer les congrès médicaux ». Si elle l'a fait jusqu'à présent, cela signifie qu'elle assiste les médecins dans leurs formations et, forcément, les influence; cela même si, à ce jour, lors des séminaires qu'elle organise, des médecins osent dire leurs opinions personnelles.

Je viens de recevoir l'invitation de la Journée des Omnipraticiens Romands dont le thème est :

« Le médecin et l'intimité ». Pas moins de HUIT laboratoires pharmaceutiques soutiennent cet événement qui se déroulera au Musée Olympique de Lausanne.

Pour parler d'intimité, pourquoi avoir recours à l'industrie pharmaceutique? Les médecins ne savent donc plus vivre hors des Pharmas? C'est vrai qu'ils ont choisi un cadre somptueux mais pour parler d'intimité, est-ce nécessaire de se trouver au Musée Olympique? N'y aurait-il pas un cadre plus approprié pour parler d'intimité et surtout, la faire ressentir?

On dirait que médecin et industrie pharmaceutique fonctionnent comme des époux . Avec cettte emprise toujours plus marquée, le médecin a beaucoup perdu de sa créativitié et, par là, de la conscience de son art.

Bien des médecins se gaussent des praticiens en médecine alternative. Ceux-ci ont au moins le mérite de financer eux-mêmes leurs formations pour lesquelles il faut souvent se déplacer et payer des frais d'hôtels sur quelques années. De plus, ils étudient souvent plusieurs techniques afin d'en faire une synthèse. Ils montrent ainsi un exemple d'indépendance et de variétés de sources de formation.

Une telle dépendance conduit aussi à une pauvreté des méthodes thérapeutiques et à la restriction des moyens thérapeutiques.

 

Commentaires

c'est exacte,mais le but des laboratoires pharma n'étaient-ils pas tout simplement rendre dépendants les médecins qui grâce à la médecin invasive et exploratoire devenaient des scientifiques malgré eux,le patient perdait sa vraie personnalité tributaire lui des machines ultra perfectionnées quand aux erreurs en découlant on n'ose même plus y penser,c'est que dans leur grande *sagesse* ces messieurs détenant un pouvoir quasi universel/je parle des directeurs de Laboratoires , ont oublié de former des professionnels ultra rapides pour lire des clichés de plus en plus compliqués,la machine comme disait Einstein a ses limites et coutant de plus en plus cher,les formations n'ayant pas forcément suivi au même rythme,on a trente ans de retard dans les soins dans 20 ans on en aura 50,c'est rassurant,car ces séminaires et autres colloques coutant la peau des f...aux patients et contribuables que nous somme tous ,les plus jeune diront mais à quoi pensaient* nos vieux* tandis que nous inversément on peut remercier les anciens de nous avoir permi de deviner ce que serait ce que nous vivons actuellement,le serpent médical encore une fois se mord la queue!
bonne journée à vous Madame

Écrit par : lovsmeralda | 23 avril 2011

en séparant les lettres ne détient-on pas le mot qui a dû faire rire beaucoup de nos anciens,les rats pour laboratoires,nous sommes devenus malgré nous des adeptes Pavloviens les tris de 1923 sonnaient déjà le déclin de ceux qui ne valent rien de l'élite devant laquelle tout le monde ou presque se met à genoux,les laboratoires pharma grâce à des Mengele et autres tristes précurseurs de soi-disants soins ne cherchaient-ils pas grâce à ces expériences à sonner le hallali de la situation actuelle,alors qui est responsable,sans doute pas les médecins,mais tous ceux qui s'occupent de l'élite sportive sans nommer personne,mais connu de tous et dénoncé par beaucoup,une fois dans l'engrenage il leur est imposible de faire marche arrière ,leur égo en prendrait un coup la Suisses connue mondialement aussi pour la qualité des soins devrait se re-positioner face aux problèmes du vieillissement de la population ,les gens ayant compris qu'un avatard les faisait courir inutilement,quand à lui mettre un visage on se perd en conjectures!sans nul doute un technobureaucrate dont aucun vaccin ne vient à bout le seul qui aurait toute sa valeur d'être,non non DDT et Trix ne seraient pas assez fort!

Écrit par : lovsmeralda | 23 avril 2011

Les commentaires sont fermés.