27 mars 2011

Nucléaire et Médecine

Un excellent article du Dr Bertrand Kiefer, rédacteur en chef de la Revue Médicale Suisse, paru cette semaine nous révèle à quel point l'OMS joue mal son rôle de protecteur de la population quand il s'agit de l'énergie nuclaire.



Les données médicales sont confiées en priorité à l'armée et les secrets-défenses l'emportent sur la santé humaine.

  • On dissimule les effets des essais nucléaires aux populations concernées

  • On soutient de gigantesques intérêts industriels au détriment des dangers.

  • Le tandem OMS-AIEA manipulent les chiffres des catastrophes nucléaires pour les ridiculiser.

  • Il minimise toutes les pathologies consécutives aux radioations nucléaires car il n'y a pas que des morts mais aussi des maladies chroniques, des handicapés à vie, des malformations importantes.

  • Aujourd'hui même, avec la catastrophe de Fukushima, l'OMS ment au lieu d'être le porte-parole de la médecine qui sait que le risque de maladies augmente à la moindre exposition, qu'il n'existe pas de seuil à la dangerosité de l'irradiation.

  • Et c'est sur ce mensonge que se base la communication politique qui devrait pourtant s'appuyer sur l'avis d'experts scientifiques rigoureux et consciencieux.

En médecin consciencieux, B. Kiefer nous livre aussi des données industrielles et techniques - même suisses! - qui soutiennent que l'OMS doit être libérée de sa parole face à l'AIEA.

 

Commentaires

@Marie France de Meuron,nul besoin de l'OMS on l'a vu avec le vaccin H1N1,les gens sont conscients et savent très bien comment réagir cessons d'infantiliser les humains,ils sont responsables seuls ceux n'ayant pas compris pourquoi les Japonais et les Chinois ne prennent jamais de bains de soleil alors ceux là ont besoin d'apprendre que cet astre fut créé pour les plantes et le moral et non pour offrir leurs corps a un astre qui on le sait permet de développer des cancers aussi,le soleil est une bombe à retardement,quand aux radiations les belles paroles des politiques c'est comme en cuisine,chacun a sa vérité,disant oui lors de beau temps pour les oublier la pluie venue et l'OMS en est conscient aussi,faire la loi dans des pays pratiquant la censure vis à vis de l'occident on l'a vu avec le reportage sur Arte ,des zones entières en Russie sont villes clauses et pour raisons de pollutions dont on ignorait et ce depuis 1957 le lancement de la toute première bombe atomique après Hiroshima,les gens baissent les bras devant l'hypocrisie des médias aimant se prendre pour des médecins ou autres professionnels de la nutrition etc,les gouvernements ont compris depuis longtemps quels rôles pouvaient être celui des médias leur laisssant libre jeu,tandis que par derrière agissant librement et sans paparazzis!le tsunami Japonais a fait prendre conscience aux occidentaux ce qu'ils pouvaient attendre des médias ,que du vent et rien d'autre!nos anciens connaissaient l'ordre naturel des choses et de la vie,le flair et l'intuition ayant disparu de nos contrées pour preuve on abat des arbres sensés retenir la pollution et remplacés par des cailloux .Einstein doit se moquer des paysagistes suisses imitant la France qui voyant la Suisse suivre son exemple fait aussitot marche arrière,et ce dans beaucoup de domaines !la Suisse est souvent la risée d'autres pays il serait bon de s'en souvenir aussi!
bonne soirée à vous

Écrit par : lovsmeralda | 27 mars 2011

En Suisse c'est l'armée qui gère les pastilles de iode, il n'y en a qu'1,2 million, pour 7 millions d'habitants, j'ai dû aller en France pour en acheter

En Suisse interdit de vente, seuls les banquiers et les politiques de l'oligarchie seront fournis !

Après l'invention du "J" dans les passeports, les pastilles de iode !

Bravo la Suisse !

Écrit par : Corto | 27 mars 2011

@Corto,c'est trop dangereux de prendre des pastilles d'iode sans indications formelles de la part de nos autorités cantonales,raison pour laquelle et en France aussi elles ne sont données que sur ordonnance,pour en revenir aux radiations si véritables risques il y avait ,la première chose fermer portes et fenêtres,mais quand on voit le vétusteté des immeubles dont les fenêtres laissent passer la pluie en cas de fort vent,là y'a vraiment danger,comme quoi un dicton dit bien, en tombant de son lit on peut mourir et le risque zéro même chez soi n'existe pas,raison qui fait que depuis 1960 les anciens disaient,qui vivra verra et on est encore là!la peur est la pire des mauvaises conseillères
bonne soirée à vous

Écrit par : lovsmeralda | 27 mars 2011

lovsmeralda, en France quand j'ai acheté sans ordonnance 2 boîtes, la troisième était gratuite !

Il n'y a aucun danger avec le iode sauf pour certains qui souffre d'arythmie ou de déséquilibre de la thyroïde. Mais rien ne les empêche de se prémunir contre le iode 131 avec du iode non radioactif, ils doivent seulement respecter certaines consignes !

Écrit par : Corto | 27 mars 2011

Il est étrange de voir que dans la liste des responsables du cancer, on ne cite jamais les essais nucléaires des années 50. C'est pourtant durant cette période que le nombre de cancers ont augmenté en flèche pour demeurer à un niveau élevé aujourd'hui. On parle beaucoup de la cigarette, qui est bien un cancérigène on est d'accord, mais dont on abusait déjà bien avant l'explosion du nombre de cancers. De là à penser que l'OMS défend le lobby nucléaire, il n'y a qu'un pas. (que je franchis volontiers)

Écrit par : Kad | 28 mars 2011

Kad, il n'y a pas que le lobby nucléaire, le lobby chimique avec ses pesticides et autres ajouts alimentaires, qui lui gagne 2 fois, une fois en empoisonnant et la deuxième avec des "médicaments" hyper-coûteux, tout ça avec la grâce de nos autorités pourries et touchants des pots de vins, comme le chimiste de Swissmedic qui urinait dans des tests pour les faire passer et qui a fait la une des journaux sans perdre sans job, il devait en savoir un peu trop ! ! !

Écrit par : Corto | 28 mars 2011

Les commentaires sont fermés.