26 janvier 2011

Nestlé investit 160 millions de francs en Egypte et crée 500 emplois

En recherchant les sources dans Google, je suis frappée que tous les medias relatent le sujet et aucun n'en apporte de commentaires. Aucun ne mentionne ce qu'un tel investissement signifie dans un contexte global ni dans le contexte africain. Un lien


J'ai trouvé un blog qui attire l'attention sur d'autres dimensions de cette dynamique économique qui est la seule à être mentionnée dans tous les articles.

Tous les medias parlent d'investissement. On pourrait tout aussi bien parlé d'envahissement. Evidemment , vu de l'extérieur, il y a création de 500 emplois mais sous quelles conditions?

C'est l'envahissement par de grandes structures qui ne permettent pas de développer des structures locales plus petites.

C'est l'imposition d'un type d'aliment - crèmes glacées, céréales pour enfant, soupes et bouillons Maggi -. Il s'agit donc aussi de l'envahissement de l'Egypte par l'alimentation occidentale, au lieu de permettre à ce pays de développer sa propre alimentation, adaptée à sa géographie et à sa culture.

Un tel envahissement a de quoi blesser la sensibilité des autochtones qui ont leurs élans et leurs idées mais manquent souvent de quoi démarrer une affaire. En suite de quoi, on se plaindra si des hommes se révoltent et viennent exprimer leurs malaises sous forme brutale. Privé de l'essence de leur existence et sans formation juridique, il ne leur reste pas beaucoup de moyens pour se défendre. De toute façon, même ceux qui ont une formation juridique voient bien qu'elle ne sert pas à grand-chose face à des mastodontes.

 

Commentaires

et pourtant c'est grâce à Nestlé et à toutes les autres entreprises de l'agroalimentaire ,qui étaient nos parrains après la guerre que nous avons tous réussi un parcours d'humains conscients de nos possibilités et responsables de nos actes,il serait peut-être judicieux de demander aux Egyptiens mêmes ce qu'ils pensent de la chance qui leur est offerte d'obtenir un travail,autre que d'aller fouiller dans les déchetteries qui elles.sont encore plus toxiques que Nestlé!

Écrit par : lovsmeralda | 26 janvier 2011

Lovsmeralda,
Merci pour votre participation active et régulière sur mon blog.
Cette fois-ci, nous avons des avis divergents car nous ne parlons pas de la même période. Nous ne pouvons pas comparer la période d'après-guerre où tout était à reconstruire à la période actuelle ou la surconsommation fait du dégât à la planète.
De plus, alors qu'en Suisse, de grands efforts sont effectués pour stimuler les gens à manger cru, fruits et légumes, voilà qu'on va envahir des pays africains avec de la nourriture fabriquée selon nos modes au lieu de les soutenir à développer la nourriture vivante de chez eux.
De plus, la situation des ouvriers en fabrique est beaucoup trop axée sur le rendement et ne stimule pas les gens à être créatifs.
Bref, cet imposition de notre économie à l'étranger est un nouveau type d'envahissement colonial.
bon après-midi à vous!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 26 janvier 2011

@Marie-France de Meuron,vous avez aussi raison ,mais ceci aurait dû être fait depuis 30 ans déja,alors que de temps perdu et Nestlé avec qui j'ai une histoire personnelle et familiale va occuper le terrain laissé à l'abandon peut-être par fautes de moyens liés aussi aux enjeux du gouvernement Egyptien,les premiers à avoir apporter des ustensiles de cuissons en afrique pour montrer aux femmes comment gérer elles-mêmes la cuisson de leurs produit sont des Suisses de mon canton,mais c'était dans les années 80,que de temps perdu depuis ,sans oublier que Soeur Emmnuelle morte,la porte de l'économie s'ouvrait sans doute ,Monsanto malhreusement est une pieuvre ayant avalé toutes les multinationales et nous avec!les petits commerçants faisaient barrière contre ce danger ,hélas ils ont aussi tous été avalés,l'économie nationale et mondiale ne faisant plus qu'un,on ne peut que soupirer et dire sans doute comme Soeur Emmnuelle,mon dieu quel gâchi et heureusement nous n'avons qu'une vie
bien à vous et bonne soirée

Écrit par : lovsmeralda | 26 janvier 2011

" [...] les premiers à avoir apporter des ustensiles de cuissons en afrique pour montrer aux femmes comment gérer elles-mêmes la cuisson de leurs produit [...] "

Les égyptiens? plus de 5000 ans d'histoire, et heureusement que ces braves suisses sont là, ces inventeurs de l'eau chaude, pour expliquer à ces pauvres égyptiens, incapables, ne serait-ce que de se faire cuire un oeuf!

Soeur Emmanuelle! Elle, la chrétienne - que dieu aie son âme - , était évidemment la seule, qui puisse apprendre à ces babouins mécréants à se torcher le cul.

Et évidemment que ce n' est que le fruit du hasard, si Nestlé, connus pour leur humanisme sans faille, gagnait quelques dinars en s'y installant, et en y vendant leurs produits manufacturés - fabriqués avec amour par la marmotte, qui met le chocolat dans le papier d' alu. Qui sait, Nestlé poussera peut être les forces de son amour jusqu'à faire privatiser les services vitaux, tels que la distribution de l'eau, ou de l'électricité, ou d'autres, afin que ces biens publics soit gérés correctement, et que le peuple égyptien dans son ensemble, bénéficie des bienfaits de la connaissance et de la science infuse de ces veveysans charitables.

Ainsi, les égyptiens, dans leur grande majorité, sortiront de leurs déchetteries toxiques, et pourront, s'ils ne sont pas trop paresseux, travailler pour se payer honnêtement leur pitance! Le travail rend libre! Vive les égyptiens libres! Vive le libéralisme!

Écrit par : Herr Kommentator | 26 janvier 2011

Les commentaires sont fermés.