15 janvier 2011

« Afrimangue Auberge », une pure création sénégalaise

Sur la « Petite Côte », ainsi dénommée la côte au sud de Dakar, se trouvent plusieurs villages de pêcheurs où des installations touristiques sont venues s'installer.


Novembre 2010 145.jpg
Mballing a une histoire particulière dans la mesure où ce village fut créé pour donner un lieu de vie aux lépreux. Actuellement, la lèpre est très peu active mais il reste les lépreux « blanchis » dont certains sont bien estropiés. Les habitants ont de la peine à émerger, n'ayant hérité de rien, ayant survécu grâce à de nombreuses associations caritatives, de moins en moins actives.

Contrairement aux villages voisins, Mballing n'a que trois lieux qui servent de gîte, avec quelques chambres seulement. Cet endroit garde ainsi une discrétion qui lui sert aussi de sécurité.

Contrairement aux différents lieux touristiques qui ont été financés par des étrangers ou par des Sénégalais ayant fait fortune à l'étranger, Afrimangue a été conçu entièrement par un Sénégalais qui vit dans le village. Ibrahima Bâ a une formation agricole - Merci à Caritas USA - Il se lança avec enthousiasme dans un élevage de poulets pour les hôtels de l'endroit mais, après deux ans de production, des cuisses de poulets venant de Hollande ont cassé son marché.

Il lui restait le terrain et en 2001, il conçut le projet d'Afrimangue. Contrairement au sens commun, il lui fut cher de commencer par le jardin. Ses trois majustueux manguiers l'encouragèrent!

Novembre 2010 140.jpg

Chaque plante fut choisie soigneusement, arrosée avec soin. Le sol est recouvert de coquillages venant de la plage proche qui en offre un lot important pendant l'hivernage. Jusqu'à trois heures du matin, il en remplissait des sacs. Avec les coquillages plus gros, il entoura chaque plante. En sus de l'esthétique, ce sol de coquillages garde l'humidité du sol.

Les quelques chambres, dotées d'une salle de bain, se trouvent en pourtour du jardin, cachées par des haies- Pour rester dans l'esprit africain, chaque construction est recouverte d'un toit de paille.

 

 

Un restaurant permet de recevoir quelques fois des fêtes et des spectables locaux, unique lieu adéquat pour ce gros village.

Ibrahima a créé tout cela tout en assumant son épouse et leurs trois enfants. L'harmonie se ressent dans tout cet ensemble bien verdoyant.

Même les prix sont accueillants : moins de 10 euros la nuit!

E-mail: afrimangue.auberge@yahoo.fr

Novembre 2010 137.jpg




Novembre 2010 128.jpg
Novembre 2010 133.jpg




Novembre 2010 149.jpg



Remarque : les photos ont été prises réellement en novembre 2010

 

Commentaires

ce serait bien d avoir le tel de ce campement ;

merci

Écrit par : estay | 16 janvier 2011

Merci de partager vos expériences -très concrètes- avec ceux qui peuvent parfois se tourner vers les premiers hôtels venus !

Écrit par : Anne-Do | 16 janvier 2011

Merci, Estay, de me demander le no de téléphone.,
Le voici donc : Téléphone . 00221 77 522 18 77
Il s'agit du portable de Ibrahima Bâ

Écrit par : Marie-France de meuron | 17 janvier 2011

Merci pour ce que vous faites en Afrique. On rêve de voir un jour ce continent sortir sa tête de la misère et des guerres fratricides. Je garde l'espoir.

Bien à vous!

Écrit par : zakia | 17 janvier 2011

jaimes ce lieu que je connais tres bien et j invites mes amies a venir voir ce site qui est au pays

Écrit par : sene | 27 novembre 2011

Les commentaires sont fermés.